Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Donner des droits à la nature : une idée qui fait son chemin

26 Février 2021, 18:44pm

Donner des droits à la nature : une idée qui fait son chemin

26 février 2021 / Justine Guitton-Boussion (Reporterre)

 

En Île-de-France, un collectif propose de reconnaître la « personnalité juridique » à des lacs régulièrement pollués. Est-il possible d’accorder des droits à la nature en France, comme le font déjà plusieurs pays ? Dernier en date, le Canada qui, le 23 février, a reconnu la qualité de personnalité juridique à une rivière. C’est le moyen de ne plus « subordonner la défense de la nature à l’existence d’intérêts humains ».

Sur les berges des lacs de Grigny et Viry-Châtillon (Essonne), on oublie les alentours marqués par une urbanisation effrénée et on peine à imaginer que Paris se trouve à une vingtaine de kilomètres. Ici, place à la tranquillité, à peine troublée par le plongeon d’un grand cormoran ou le sifflement d’un cygne blanc. Le lieu est un espace de respiration.

Pourtant, cet endroit si cher aux pêcheurs, cyclistes et promeneurs du dimanche subit fréquemment des épisodes de pollutions. En 2020, il en a connu trois en seulement cinq mois : rejets d’eaux savonneuses aux mois d’août et septembre, puis déversement de sable et boue en décembre. Quelques années plus tôt, les lacs avaient même connu des épisodes de pollution aux hydrocarbures.

Lassés de cette situation récurrente, des habitants et élus d’opposition de Grigny et Viry-Châtillon ont décidé de se réunir et former une association, baptisée L’Alliance des lacs. Entre autres doléances, elle réclame la reconnaissance de la « personnalité juridique » des lacs — soit l’aptitude à être titulaire de droits et devoirs. « Ils seraient enfin dotés de droits, dit Aurélien Péroumal, cofondateur de l’association. Nous n’en avons pas l’habitude en France, mais cet outil existe dans d’autres pays. »


 

 


 


 


 


 

Commenter cet article