Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Etats-Unis : perturbation en vue dans les transports aériens pour cause d'obligation vaccinale

9 Novembre 2021, 13:35pm

Etats-Unis : perturbation en vue dans les transports aériens pour cause d'obligation vaccinale

L'obligation vaccinale imposée par l'administration Biden concernant le "vaccin" contre le covid pour les employés de la TSA menace de perturber les voyages aériens et de compromettre la sécurité.

 

11/08/2021 / Par Ethan Huff

 

https://www.newstarget.com/2021-11-08-biden-covid-vaccine-mandate-tsa-airport-disruptions.html

 

 

Un groupe d'élus républicains de premier plan a fait part de ses inquiétudes concernant l'obligation de vaccination contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) imposée par l'administration Biden aux employés de la Transportation Security Administration (TSA).

 

Il s'avère que près de la moitié du personnel de la TSA n'a pas encore été vacciné, ce qui signifie qu'à l'échéance, il pourrait y avoir beaucoup moins de contrôleurs disponibles dans les aéroports américains.

 

Les opérations de transport aérien risquent d'être encore plus perturbées qu'elles ne le sont déjà en raison de ce manque imminent de personnel. ( Southwest, American et d'autres compagnies aériennes nationales doivent déjà annuler des vols parce que les pilotes et le personnel refusent les injections).

 

Dans une lettre adressée à l'administrateur de la TSA, David Pekoske, ces membres du Congrès lui ont demandé de faire le point sur l'évolution de la situation. Ils veulent également savoir si Pekoske dispose ou non d'un plan d'urgence pour le cas où la moitié des employés de la TSA ne seraient plus autorisés à travailler parce qu'ils ne sont pas vaccinés.

 

"Malheureusement, il semble que la TSA se dirige vers un scénario dans lequel jusqu'à 40 % de ses effectifs pourraient ne pas se conformer au décret présidentiel à la date limite du 8 novembre", ont annoncé le sénateur Roger Wicker (Missouri), membre de la commission des transports, et le représentant John Katko (New York), membre de la commission de la sécurité intérieure.

Les agences fédérales ont reçu l'ordre de commencer à appliquer l'obligation vaccinale le 9 novembre.

 

À la mi-octobre, M. Pekoske a déclaré à CNN que quatre employés de la TSA sur dix, y compris les contrôleurs de sécurité, n'avaient pas encore reçu les injections obligatoires. Pour autant que nous puissions en juger, ce chiffre est toujours d'actualité en novembre.

Pekoske a laissé entendre que son agence "élabore des plans d'urgence", mais ceux-ci n'ont pas encore été révélés. Entre-temps, la date limite du 8 novembre pour que tous les travailleurs fédéraux se fassent injecter à "vitesse grand V" est passée.

 

Au moment où Pekoske a parlé à CNN, un porte-parole du Département de la sécurité intérieure (DHS) a révélé que le statut vaccinal de ses travailleurs est auto-déclaré.

 

Comme d'habitude, les républicains qui posent toutes ces questions continuent de dire qu'ils sont favorables aux vaccins. Leur seule préoccupation apparente est que l'obligation vaccinale de l'administration Biden pourrait entraîner des "perturbations importantes" dans les opérations de transport aérien. Ce qui est particulièrement problématique alors que la période des fêtes de fin d'année approche à grands pas.

 

"Un tel scénario pourrait avoir de graves répercussions sur la sécurité des transports et sur les industries de l'aviation, des voyages et du tourisme", peut-on lire dans la lettre des républicains.

 

"Une forte baisse du nombre d'[agents de sécurité] disponibles pour contrôler les passagers pendant la prochaine saison des fêtes pourrait avoir de graves répercussions sur notre économie, y compris sur les petites communautés rurales telles que celles que nous représentons."

 

La dernière annonce de l'Office of Personnel Management (OPM) des États-Unis indique que toutes les agences fédérales, y compris la TSA, devraient commencer à appliquer l'obligation vaccinale de Biden dès le 9 novembre.

 

"Les employés qui refusent de se faire vacciner ou de fournir une preuve de vaccination sont soumis à des mesures disciplinaires, pouvant aller jusqu'au renvoi ou au licenciement du service fédéral", a écrit le directeur de l'OPM, Kiran Ahuja, dans un mémo."La seule exception est pour les personnes qui reçoivent une exception légalement requise conformément aux processus établis de l'agence."

 

Les contractants fédéraux, quant à eux, sont informés qu'ils ont jusqu'au 8 décembre pour se conformer à l'obligation vaccinale de l'administration Biden. La plupart des professionnels de la santé devront également se faire vacciner avant cette même date.

 

Selon certaines informations, American Airlines et Southwest Airlines, qui sont toutes deux des contractants fédéraux, continuent de lutter pour maintenir les avions en vol alors que le personnel non vacciné est contraint de quitter le travail.

Commenter cet article