Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Trois semaines et près de 3 000 kilomètres : le voyage éprouvant de l'Ocean Viking

13 Novembre 2022, 11:31am

Trois semaines et près de 3 000 kilomètres : le voyage éprouvant de l'Ocean Viking

Ruben Pulido – Le 11 novembre 2022 – gaceta.es

 

Le navire Ocean Viking de l'organisation humanitaire SOS Méditerranée est arrivé dans le port de la ville française de Toulon avec plus de 200 immigrants à bord et après avoir parcouru plus de 1 500 miles (près de 3 000 kilomètres) pendant trois semaines en Méditerranée centrale.

Les premières opérations ont été menées entre le 20 et le 23 octobre, période au cours de laquelle ils ont aidé au moins deux bateaux transportant 73 immigrants illégaux, selon l'ONG elle-même. Après ces premières manœuvres, l'équipage de l'Ocean Viking a eu l'occasion de mettre ces immigrants clandestins - dont au moins cinq enfants - en sécurité alors qu'il n'était plus qu'à 110 milles nautiques de la ville portuaire de Sfax (Tunisie). Cependant, SOS Méditerranée a ignoré les dispositions du droit maritime et n'a pas saisi l'occasion de fournir une assistance humanitaire aux migrants dans la ville tunisienne.

Du 20 au 23 octobre, SOS Méditerranée se trouve à 110,1 milles nautiques de Sfax, le port sûr le plus proche - Préparé par les auteurs - Logiciel : MarineTraffic -

Le port de Sfax est l'un des plus anciens du pays et le deuxième plus ancien de Tunisie. La ville compte au moins 15 établissements de santé, dont des hôpitaux et des cliniques, selon le fournisseur d'assurance Allianz Care. Ses ports ont été utilisés à de nombreuses reprises par les autorités tunisiennes pour débarquer en toute sécurité des immigrants clandestins secourus. Elle dispose également de délégations d'entités telles que le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), qui garantissent l'attention et l'inclusion des profils ayant besoin d'asile ou de protection internationale.

Après les opérations dans la zone la plus proche des côtes tunisiennes, le navire Ocean Viking s'est rendu au nord de l'île italienne de Lampedusa. Là, l'ONG française a complété l'assistance aux bateaux successifs, portant le nombre d'immigrants illégaux interceptés à un total de 234.

Le 27 octobre, SOS Méditerranée a de nouveau eu l'occasion de ne pas se conformer au droit maritime international pour mettre en sécurité les migrants assistés. À 56,2 milles nautiques - un peu plus de 100 kilomètres - se trouvait Malte, le port sûr le plus proche, un pays qui, en d'autres occasions, a accueilli en toute sécurité et sans incident des immigrants illégaux secourus près de ses côtes. Mais l'ONG a encore désobéi au droit maritime.

Moments où le navire Ocean Viking assiste plusieurs navires à 56,2 miles nautiques au large de Malte - Élaboration personnelle - Logiciel : MarineTraffic
 

Après avoir ignoré un accostage sûr à Malte, SOS Méditerranée s'est rendu dans les eaux au large de la ville portuaire italienne de Catane, située sur la côte orientale de la Sicile, où elle s'est heurtée à l'opposition du gouvernement de coalition de Giorgia Meloni. L'ONG française aurait pu débarquer en toute sécurité à au moins deux reprises et se conformer ainsi au droit maritime, mais a poursuivi son objectif principal : débarquer en Italie.

 

Moments où le navire Ocean Viking est positionné dans les environs de Catane - Élaboration propre - Logiciel : MarineTraffic

 

Enfin, face au refus du gouvernement de coalition de Giorgia Meloni, l'Ocean Viking s'est lancé dans une nouvelle traversée vers les ports français. Au cours du voyage, les ports de Malte se trouvaient sur sa route, mais SOS Méditerranée n'a pas envisagé cette option et est passé une fois de plus à côté sans établir les communications nécessaires pour mettre les immigrants illégaux à bord en sécurité le plus rapidement possible. Et ce, malgré la "terrible expérience physique et psychologique" des migrants, selon les profils officiels de l'ONG.

 

Route totale empruntée par le navire Ocean Viking vers Toulon (France) - Élaboration personnelle - Logiciel : MarineTraffic


Après trois semaines de navigation en Méditerranée, SOS Méditerranée a parcouru un total de 1568 miles nautiques, soit près de 3000 kilomètres au cours desquels, en toute impunité, elle a ignoré toute la législation maritime internationale et soumis les clandestins à bord au stress et à la fatigue.

Une fois de plus, l'impunité dont jouit ce type d'organisation, qui ne respecte pas la réglementation maritime internationale et poursuit l'objectif final que les mafias offrent aux immigrants illégaux, a été prouvée.

 

https://gaceta.es/europa/tres-semanas-y-casi-3-000-kilometros-el-punible-recorrido-del-ocean-viking-20221111-1459/

 

Même ONG en 2018 : 

Migrants : qui finance l’Aquarius, le navire de l’ONG SOS Méditerranée ? - Le Parisien

Commenter cet article