Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Audition publique "compteurs intelligents" à l'Assemblée Nationale le 14 décembre 2017

13 Décembre 2017, 08:52am

Audition publique "compteurs intelligents" à l'Assemblée Nationale le 14 décembre 2017

Lettre de Stéphane Lhomme à Cédric Villani : 4 minutes accordées aux opposants sur 3h30 :

 

http://refus.linky.gazpar.free.fr/lettre-ouverte-villani.pdf

Voir les commentaires

Enedis, face à la fronde contre le compteur Linky, accélère son déploiement

12 Décembre 2017, 07:22am

Enedis, face à la fronde contre le compteur Linky, accélère son déploiement

Il ne faut plus se fier aux différents calendriers du déploiement des compteurs Linky que l'on a pu consulter sur des sites.

        Voici une information qui provient du site NO-Ondes 91 :

 - Face à l'opposition qui se généralise partout en France, ENEDIS a décidé d'accélérer  le déploiement des compteurs Linky. De 20 000 poseurs, ce chiffre est passé en octobre 2017 à 35 000, il est fort possible que le chiffre atteigne le nombre record de 50 000 très rapidement .

 

 Cette augmentation est nécessaire, montée en charge de l'opposition oblige, pour compenser la baisse des ratios de pose qui passent d'environ 8 compteurs/jour à moins de 4. De plus les poseurs sont maintenant souvent accompagnés en amont sur le terrain par un référent anonyme ("espion") dont le but est de fluidifier la pose en "testant la température" in-situ, puis en avertissant les poseurs par téléphone mobile si la pose est possible sans contact physique d'opposition avec les consommateurs et surtout sans opposant aux points chauds.

 

-Constats : les poseurs embauchés sont maintenant essentiellement et massivement des immigrés d'Afrique de fraîche date (formation express des poseurs avec des kits - mise (dépose) sur le terrain le plus rapidement possible des poseurs), ce qui offre de nombreux avantages notamment, en terme de malléabilité des esprits, ces intérimaires ne se posent pas ou peu de questions sociétales, mais aussi en terme de stratégie de contact avec les consommateurs. De plus,  pour le Gouvernement cette embauche massive a eu un effet immédiat avec la baisse des statistiques du chômage des moins de 25 ans en octobre 2017...

 

-Côté négatif, les coûts de poses qui représentent l'essentiel du prévisionnel Linky explosent et passent de 7 milliards d'euros à plus de 10 milliards d'euros qui seront évidemment répercutés sur les montants des factures des consommateurs.

 

 - Nouvelle stratégie : face à la montée en puissance du refus des compteurs Linky, la stratégie d'ENEDIS est actuellement unique: il ne s'agit pas de connecter dans l'immédiat, mais ultérieurement, les grappes de compteurs Linky posés aux concentrateurs afin de poser dans un minimum de temps le maximum de Linky et de prendre de court la fronde anti-linky et surtout de mettre le plus rapidement possible les consommateurs devant le fait accompli, si possible avant la fin 2018 qui est le nouvel objectif confidentiel fixé de couverture à 85 %.

 

- La fiche interne des Poseurs d'ENEDIS: "Situations avec présence du client ou d'opposants" rentre dans le cadre de cette nouvelle stratégie destinée à rationaliser le traitement des conflits afin d'optimiser au maximum la pose des Linky.

Dans l'urgence et l'absence de formation sérieuse de ces nouveaux poseurs la question des risques d'accidents ultérieurs (incendies, ...) se pose de manière aigüe.

si vous le souhaitez faites circuler ce message

 

Voir les commentaires

Epandage aérien non agricole à basse altitude

10 Décembre 2017, 13:01pm

Publié par Ciel Voilé

Carpentras - mercredi 22 novembre vers 12h - traînée d'avion de couleur marron à basse altitude

Carpentras - mercredi 22 novembre vers 12h - traînée d'avion de couleur marron à basse altitude

Voir les commentaires

Pollution aérienne banalisée

10 Décembre 2017, 12:34pm

Publié par Ciel Voilé

Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)
Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)

Dimanche 13 août 2017 de 7h24 à 8h11 du matin entre Chateaurenard et Noves (13)

Qui regarde encore le ciel peut y voir régulièrement ce déchaînement de "pollution aérienne". Les autorités compétentes, direction de l'aviation civile, services météorologiques, ministère de l'environnement, en France et ailleurs, prétendent qu'il s'agirait de traînées de condensation produites par les moteurs d'avions.

Or trois conditions sont nécessaires à la formation de traînées de condensation : 10 000 mètres d'altitude, -40°C et 70% d'humidité. Ces avions épandent en dessous des couloirs aériens donc à moins de 10000 mètres d'altitude, ce qu'ils épandent absorbe la vapeur d'eau présente dans l'air et donc les taux d'humidité deviennent très bas : ce que le GIEC appelle la gestion de la ressource en eau atmosphérique. Diverses applications mobiles vous donnent les informations d'altitude, de température et d'humidité. Vérifiez par vous-mêmes. Aussi, une traînée de condensation ne se défait pas en dentelles d'un seul côté.

Quant au maillages et quadrillages, on attend toujours les explications officielles.

 

Voir les commentaires

Linky : action collective en justice

7 Décembre 2017, 06:44am

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Stérilisation par vaccination

6 Décembre 2017, 19:27pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Nouvelles de la mobilisation contre le Linky du 30 novembre devant le Conseil d'Etat

4 Décembre 2017, 20:23pm

Publié par Annie Lobé

Nouvelles de la mobilisation contre le Linky du 30 novembre devant le Conseil d'Etat


UN GRAND MERCI aux plus de 80 personnes qui sont venues au Conseil d’Etat jeudi 30 novembre de bon matin, après avoir, pour certaines d’entre elles, fait plusieurs centaines de kilomètres.


MERCI, aussi, aux 392 personnes qui ont envoyé leur « Message au Conseil d’Etat » : ils ont bien été remis.

Au tout début de la séance, à 9h30, a été examinée notre demande de récusation du rapporteur public, M. Rémi DECOUT PAOLINI, qui était membre du cabinet de François Fillon au moment où le Premier ministre a signé un décret lançant le Linky, le 31 août 2010.

Un autre « rapporteur public » dont nous ignorons le nom a suggéré que cela ne signifiait pas qu’il soit intervenu directement dans le dossier Linky, puis nous sommes tous sortis de la salle quelques minutes pendant que Madame la présidente de la 1ère chambre, Pascale Fombeur, et 3 autres magistrates délibéraient. Elles ont rejeté notre demande, et M. DECOUT PAOLINI a fait une entrée triomphale dans la salle.

Ont ensuite été examinées plusieurs affaires pour lesquelles des avocats étaient présents.
Ce spectacle était intéressant en soi. En effet, devant le Conseil d’Etat, seul un petit nombre d’avocats est habilité à plaider.

Nous n’avions donc pas le droit de parler, mais nous avons vu que les avocats qui en ont le droit – et sont de surcroît payés pour cela – ne parlent pas non plus ! A chaque fois que la présidente leur a demandé s’ils avaient des observations à formuler, les avocats des requérants en défaveur desquels M. DECOUT PAOLINI avait conclu ne consentaient qu’à se lever à demi en marmottant : « Je m’en rapporte à mes écritures ». (honoraires de ces avocats dits « aux Conseils » = un forfait de 4.500 euros en 2009, quand j’ai eu des contacts avec deux d’entre eux).

La rapporteure, Madame Chaduteau-Monplaisir, a brièvement rappelé l’objet de nos requêtes, l'annulation de l'arrêté du 4 janvier 2012 définissant les spécifications techniques du Linky, pris en application du décret 2010-1022, abrogé le 30 décembre 2015, ainsi que l’arrêt du déploiement du Linky et le retrait de l’intégralité des compteurs déjà posés, sur le fondement du non respect de l’article 4 de l’arrêté du 4 janvier 2012, et l’annulation du rapport de l’ANSES.
Mais elle a oublié de mentionner que nous demandons aussi que l’ANSES rende un nouveau rapport tenant compte des cas de personnes contraintes de quitter leur domicile après la pose du Linky.

Sur le dossier Linky, M. DECOUT PAOLINI a semblé n’avoir qu’un œil : celui qui lui a permis de lire les mémoires d’ENEDIS et de l’ANSES, dont il semblait être l’avocat. Il a passé sous silence tous nos arguments basés sur des articles de loi précis et sur la jurisprudence, ponctuant son propos d’un méprisant « Madame Lobé n’est pas juriste ». Sans doute s’est-il épargné la peine de mentionner nos arguments juridiques pour ne pas avoir à y répondre...

Il a fait état d’une « obligation » de déploiement issue de « directives européennes de 2003 et 2013 ». Vérification faite aujourd’hui, aucune directive de 2013 ne concerne les compteurs communicants, quant à celle de 2003, elle a été abrogée par celle de 2009, laquelle précise que le déploiement ne doit se faire que sous certaines conditions dont nous démontrons amplement,
dans nos écritures, qu’elles ne sont pas remplies en France.

M. DECOUT PAOLINI a donc menti à Madame la présidente, ce qui est  purement et simplement scandaleux.

Le jugement ne sera pas tenu de suivre les conclusions du rapporteur public, mais en vérité il est très rare qu’un arrêt s’écarte de l’avis du rapport public.

Si nous perdons devant le Conseil d’Etat, nous porterons l’affaire devant les juridictions européennes.

Pour les antennes-relais, il avait fallu 10 ans avant d’arriver au Conseil d’Etat et à la cour de Cassation. Les victimes étaient épuisées, certaines avaient déjà dépensé des dizaines de milliers d’euros. Aucune n’a eu la force de continuer le combat (ni d’ailleurs,à ma connaissance, dans les autres combats de santé publiques perdus devant les plus hautes juridictions françaises).

Si le Conseil d’Etat ne fait pas droit à nos demandes, nous serons bientôt en mesure de solliciter les juridictions européennes, ce qui est une très bonne chose. Pour ce combat contre Linky, nous défricherons ensemble une terre inconnue !

Je tiens une nouvelle fois à remercier du fond du cœur toutes celles et ceux qui ont fait le déplacement et notifié au Conseil d’Etat, par leur présence, que l’affaire Linky est véritablement une affaire de santé publique et sociétale, et environnementale.

Le personnel du Conseil d’Etat a été très courtois et correct avec nous. En retour, nous aussi, avons montré que nous sommes des personnes éduquées.

Les drames humains engendré par Linky vont-ils cesser grâce au Conseil d’Etat, ou faudra-t-il patienter encore deux ans que les juridictions européennes rendent leur verdict ?

Nous le saurons bientôt : la 1re chambre du Conseil d’Etat rendra son arrêt dans 15 à 20 jours.

Merci encore pour votre implication !

Bien sincèrement à vous,

Annie Lobé

Voir les commentaires

L'actualité climatique en 1 minute 30

4 Décembre 2017, 19:37pm

Publié par verss un climat artificiel

Voir les commentaires

La poussée de la géo-ingénierie est une terrifiante défaite politique

4 Décembre 2017, 19:28pm

La poussée de la géo-ingénierie est une terrifiante défaite politique
 

4 décembre 2017 / Geneviève Azam et Maxime Combes

 

Estimant que les émissions de gaz à effet de serre sont impossibles à maîtriser, les climatosceptiques de M. Trump et des puissants comme Bill Gates veulent développer la géo-ingénierie. Les auteurs de cette tribune en soulignent les risques et appellent à renforcer le moratoire des Nations unies sur ces techniques désastreuses.

Geneviève Azam est économiste, membre d’Attac France, auteur de Osons rester humain. Les impasses de la toute-puissance (Les liens qui libèrent, 2015). Maxime Combes est économiste, membre d’Attac France, auteur de Sortons de l’âge des fossiles ! Manifeste pour la transition (Seuil, 2015).


Après l’alerte renouvelée des scientifiques et en raison d’un introuvable sursaut politique capable de prendre des mesures courageuses et visionnaires, une tragédie en quatre actes, au dénouement encore incertain, est enclenchée. Une implacable logique, pseudo-rationnelle et certainement pas raisonnable, pour administrer le désastre climatique et en faire le récit apparaît désormais clairement. Il est temps de la stopper.

Acte I – Déclarer forfait et déposer armes et bagages

L’objectif de l’Accord de Paris de maintenir en deçà de 2°C l’augmentation de la température moyenne au cours du siècle, sans même évoquer celui de 1,5°C, ne pourra pas être tenu en l’état actuel des décisions politiques. Un concert de voix de plus en plus nombreuses, les mêmes souvent qui avaient célébré sans retenue l’accord de la COP21, déclare forfait et dépose armes et bagages : l’objectif ne sera pas respecté et il faudrait donc l’enterrer. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) ne baisseront pas suffisamment et il faudrait accepter cette « réalité ».

Acte II – Les limites de la « capture » naturelle du CO2

Point final ? Non, car si on ne peut pas faire baisser les émissions, il reste à les compenser et à développer les « émissions négatives ». On parlera de neutralité carbone ou d’émissions nettes. L’article 4 de l’Accord de Paris a tenté d’en préciser la signification en fixant pour objectif « zéro émission nette ». Ajouter « net » à un objectif de réduction d’émission dénature l’objectif initial. La lutte contre le réchauffement climatique est réduite à la maîtrise d’un élément séparé, le carbone, et l’on parle de neutralité carbone en se reposant sur une comptabilité des émissions réelles, des « émissions évitées » (compensation) et des « émissions négatives » (capture). Le plan climat de Nicolas Hulot, présenté en juillet 2017, a ainsi substitué un objectif de neutralité carbone d’ici à 2050 aux habituels objectifs de réduction de 80 à 95 % des émissions de gaz à effet de serre.

Les « émissions négatives » résultent d’une capture et d’un stockage des GES, une fois qu’ils sont relâchés dans l’atmosphère. Or les puits de carbone « naturels », qui assurent cette tâche, se dégradent : les tronçonneuses et les incendies font reculer les forêts qui absorbent un tiers des émissions anthropiques, tandis que le réchauffement réduit la capacité des océans à dissoudre le CO2 alors qu’ils captent un quart de ces mêmes émissions. Soumis à un réchauffement climatique intense, ces puits de carbone, auquel on peut rajouter le pergélisol, ne donnent aucune garantie quant à leur capacité de capture et stockage à long terme. Enfin, la conversion des terres et forêts en puits de carbone pour absorber les émissions fait fi des immenses besoins de terres et forêts pour assurer une alimentation saine pour la population mondiale.

Acte III – Réfracter les rayons du Soleil, ensemencer les océans

Il reste alors la géo-ingénierie, avec deux techniques essentielles mises en avant : le management des radiations solaires (SRM) par pulvérisation d’un nuage à base de sulfates qui réfracterait les rayons solaires et l’ensemencement des océans pour accélérer leur capacité de capture du carbone. Un moratoire, adopté par les Nations unies en 2010 lors d’une réunion de la Convention sur la diversité biologique, interdit l’utilisation de ces techniques.

La suite :

https://reporterre.net/La-poussee-de-la-geo-ingenierie-est-une-terrifiante-defaite-politique

 

Voir les commentaires

Coline Serreau : " Réchauffement climatique, une vérité qui dérange toujours " - Paris dimanche 3 décembre 2017

2 Décembre 2017, 08:47am

Publié par Ciel Voilé

Coline Serreau : " Réchauffement climatique, une vérité qui dérange toujours " - Paris dimanche 3 décembre 2017

C'est l'occasion pour celles et ceux qui vivent en région parisienne de témoigner de ce qui tombe du ciel :

Dimanche 3 décembre 15h-16h30 à la maison des métallos -Paris

 

Voir les commentaires

<< < 1 2