Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Réseau Sentinelle, SOS médecins, Urgences ne voient plus de Covid19. Stop couvre-feu

14 Janvier 2021, 21:50pm

Réseau Sentinelle, SOS médecins, Urgences ne voient plus de Covid19. Stop couvre-feu
Réseau Sentinelle, SOS médecins, Urgences ne voient plus de Covid19. Stop couvre-feu

Gérard Delépine – FranceSoir – Le 13 janvier 2021


 

Tribune : L’épidémie est terminée en France, mais les médias disent le contraire et la propagande terrorisante est plus active que jamais.

 

 L’imagination au pouvoir : pendant la vague de mars, c’était le décompte journalier morbide des morts, puis en octobre des « cas » ( sur tests non fiables avec 97 % de faux positifs ) et actuellement faute de malades et même de testés positifs, on agite le « variant » anglais dont rien ne prouve la dangerosité ! Nos dirigeants acceptent l’idée, enfin, que les virus mutent, comme le pr Raoult l’a expliqué à la France entière depuis des mois. Si à chaque mutant c’est la panique, notre économie sera morte dans l’année, comme de fait le plan Davos le souhaite et l’organise depuis des années sous le prétexte de cette pseudo peste qui n’a pas tué plus que bien d’autres grippes des années passées.

 

Le scénario actuel et la réalité

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement et les médias complices agitent à nouveau la peur pour faire accepter des couvre-feux, sans aucun intérêt sanitaire réel[1]. Ils prétendent que le Covid19 revient plus méchant que jamais, revigoré par une mutation anglaise ou sud-africaine[2]. Ils affichent pour nous convaincre un nombre croissant de « cas » PCR positif dont même l’OMS reconnaît la non-fiabilité [3] [4] [5] et les inconvénients[6]. Or les « cas » ne sont majoritairement ni des malades, ni des contagieux, ni des porteurs de virus et ne témoignent donc pas de la réalité de l’épidémie, mais principalement du nombre de tests réalisés et du nombre de séances d’amplifications pratiquées.

Une épidémie ne se mesure qu’au nombre de malades, individus qui souffrent de symptômes et qui consultent leur médecin pour un diagnostic ou un traitement.

 

Le réseau sentinelle

Le réseau Sentinelle est un réseau de recherche et de veille sanitaire en soins de premiers recours en France métropolitaine. Créé en novembre 1984, il est développé sous la tutelle conjointe de l'Institut national de la santé, de la recherche médicale et de Sorbonne Université. Il fédère plus de de 1400 médecins de ville, généralistes et pédiatres. C’est lui qui permet de suivre chaque année les épidémies de bronchiolite, grippe, gastro entérite, rougeole et rhume et leurs virulences. Cette année, il a étendu la surveillance des maladies contagieuses habituelles au Covid19. Ses données sont plus pertinentes que celles de Santé Publique France qui publie principalement les données hospitalières et dépend du ministre qui veille à ce que ses publications ne gênent pas sa propagande terrorisante.

Car ce qui différencie le Covid19 des épidémies précédentes n’est ni sa virulence, ni sa mortalité, mais le traitement médiatique qui lui est réservé. Lors des épidémies sévères précédentes, le ministère rassurait la population.

 

 

 

Commenter cet article
M
Enfin un peu d'humanité: une décision du conseil d'Etat vient d'être rendue, importante pour les familles endeuillées privées d'un dernier contact avec le défunt étiqueté covid à cause d'une mise en bière précipitée imposée outre l'absence de toilette funéraire du corps, jugeant la mesure prise disproportionnée aggravant sans justificatifs l'avis donné par la HAS préconisant une toilette et une visite règlementées avec strict respect des mesures sanitaires et d'hygiène pour respecter le rite funéraire.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-mise-en-biere-des-corps-en-urgence-pendant-le-confinement-n-etait-pas-justifiee-selon-le-conseil-1610039692
https://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2020-12-22/439804
Répondre