Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

COVID : les laboratoires de tests prédateurs sont complices

17 Février 2021, 18:55pm

COVID : les laboratoires de tests prédateurs sont complices


Jon Rappoport – Le 17 février 2021
 


Laboratoire de test : "Ce spécimen est positif. Le patient est infecté par le SRAS-CoV-2."

Patient : "Attendez. Comment avez-vous effectué le test ? Avec combien de cycles ?"

Laboratoire de test : "Cette information est confidentielle. Vous n'avez pas le droit de savoir."

Patient : "Vraiment ? Le nombre de cycles peut déterminer le résultat. Changez ce nombre, et "infecté" devient "sain"."

Laboratoire de test : "Nous savons ce que nous faisons."

Patient : "Je suis sûr que vous le savez. Vous ruinez la vie des gens et augmentez le nombre de cas."

Laboratoire de test : "Vous n'avez pas le droit de remettre en cause nos méthodes. C'est à la limite du harcèlement."

Patient : "Non, c'est à la limite de la vérité."

Laboratoire de test : "Nous sommes officiels. Vous n'êtes pas officiels."

J'ai déjà écrit sur cette question, plusieurs fois.

Maintenant, je propose une solution.

Si vous, ou un de vos proches, subissez des pressions pour passer le test COVID PCR, demandez à la clinique ou au cabinet médical combien de cycles le test va déployer.

Il y a de fortes chances qu'ils vous disent qu'ils ne savent pas, et seul le laboratoire d'analyses dispose de cette information. Demandez le nom du laboratoire.

Appelez le laboratoire et demandez-lui. Il y a de fortes chances qu'ils ne vous le disent pas. Informez-les que le nombre de cycles a une incidence sur le résultat du test. Faites-leur savoir que vous le savez.

Sauf en Floride, les laboratoires américains ne sont pas tenus d'informer le patient ou le médecin du nombre de cycles que le test PCR déploie. Ils n'informent jamais le médecin ou le patient.

Pourquoi ? Parce qu'un crime est en cours. Le résultat positif ou négatif d'un test PCR donné est en suspens, selon le nombre de cycles.

Un cycle est un saut quantique dans le grossissement de l'échantillon prélevé sur le patient.

Comme même Fauci l'a affirmé, à partir de 35 cycles, le résultat du test est inutile.

Pire encore, à partir de 35 cycles, le test a tendance à donner des faux positifs.

Pourtant, comme je l'ai expliqué, le CDC et la FDA recommandent de faire le test jusqu'à 40 cycles ; et donc, la plupart des laboratoires, sinon tous, suivront cette directive.

C'est un désastre pour le patient, et il en résulte une inflation flagrante du nombre de cas COVID, qui à son tour justifie le confinement.

Les personnes qui, dans les laboratoires de test, ont encore quelques cellules cérébrales en activité savent tout cela. Ils se taisent. Ils sont complices du crime.

Ils font partie d'une bureaucratie silencieuse qui est là pour gouverner le peuple.

Voici une autre variante de la stratégie. Si vous ou l'un de vos proches subissez des pressions pour passer le test PCR, obtenez les services d'un bon avocat. Demandez à l'avocat d'exiger, avant le test, une déclaration sous serment du laboratoire indiquant le nombre de cycles qu'il utilise.

Si nécessaire, expliquez pourquoi.

Si nécessaire, allez au tribunal.

Si nécessaire, poursuivez en justice.

Il est grand temps que les laboratoires soient autorisés à garder le secret et à se faire passer pour neutres.

L'histoire est jonchée d'exemples de bureaucraties sans visage qui ont permis à des dirigeants de commettre des crimes contre l'humanité. L'Allemagne nazie, l'URSS, l'Allemagne de l'Est après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, la Chine.

Et maintenant, tous les autres pays où les dirigeants déclarent des confinements brutaux.

Si une petite poignée de personnes à qui l'on dit de se faire tester - trois ou quatre cents - demandent à savoir, dans les laboratoires, ce qui se passe - combien de cycles ils utilisent - et que des pressions légales et personnelles sont exercées - la vérité éclatera au grand jour.

Cette cible d'attaque exposera une vulnérabilité béante dans la position de l'ennemi.

Laboratoire de test : "Très bien, vous voulez savoir ? Nous effectuons nos tests à 40 cycles."

Avocat : "Très bien. Nous sommes prêts, avec une montagne de preuves, à montrer que vous violez la science universellement reconnue. Votre laboratoire sort des faux positifs comme une lance à incendie. Vous ruinez des vies et gonflez faussement le nombre de cas..."

Laboratoire de test : "Nous ne faisons que suivre les ordres de la FDA et du CDC."

Avocat : "JE NE FAIS QUE SUIVRE LES ORDRES. Où ai-je déjà entendu cela ? Oh oui, pendant les procès de Nuremberg, après la seconde guerre mondiale. C'est ce que les bureaucrates nazis n'arrêtaient pas de dire. Ça ne marchait pas à l'époque, et ça ne marchera pas maintenant."

https://blog.nomorefakenews.com/2021/02/17/covid-predatory-testing-labs-are-complicit-in-crime/

 

Commenter cet article
E
Confirmation du plan eugéniste en cours ; Gates réclame une 3ème injection de vaccin.
https://francais.rt.com/international/83966-bill-gates-estime-qu-troisieme-injection-vaccin-pourrait-necessaire
Répondre