Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Les lobbies ont saboté la Convention citoyenne pour le climat

8 Février 2021, 12:54pm

Les lobbies ont saboté la Convention citoyenne pour le climat

8 février 2021 – Gaspard D'Allens - Reporterre


 

Automobile, aérien, agrochimie... « Les industriels ont mobilisé tous les leviers d’influence à leur disposition » pour torpiller le travail de la Convention citoyenne pour le climat, démontre l’Observatoire des multinationales. Grâce à d’éminents professionnels de la communication, ils ont converti moult politiques et bénéficié de relais médiatiques.

« Les lobbies industriels ont mené une guerre de l’ombre contre la Convention climat. » C’est ce que démontre l’Observatoire des multinationales dans un rapport rendu public lundi 8 février. Au fil des pages, les auteurs retracent « l’offensive acharnée » des secteurs les plus concernés par les propositions des citoyens et des citoyennes comme l’automobile, l’aérien, l’agrochimie ou la publicité.

« Les industriels ont mobilisé tous les leviers d’influence à leur disposition », notent les journalistes à l’origine du rapport. Rassemblés dans « une large coalition de conservatismes et d’intérêts établis », ils ont réussi leur travail de sape. L’influence qu’ils ont eu sur l’exécutif et la bataille qu’ils ont menée cet automne expliquent en grande partie le détricotage des 149 mesures proposées par les citoyennes et citoyens tirés au sort.

 
Le rapport de l’Observatoire des multinationales.

À l’origine, comme le rappelait son garant Cyril Dion dans Reporterre, la Convention citoyenne avait été conçue pour ouvrir les débats et éviter « l’entre-soi du système oligarchique ». Le retour de bâton n’en est que plus brutal. Le projet de loi climat censé retranscrire dans la loi les propositions des citoyens a été largement aseptisé et édulcoré : des mesures ont été abandonnées, d’autres ont vu leur échéance repoussée ou leur portée réduite. Pour de nombreux experts, le texte ne répondra pas à l’objectif de départ, à savoir la baisse de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Le projet de loi sera présenté le 10 février en Conseil des ministres avant un examen à l’Assemblée nationale en mars.

À son lancement, en 2019, la Convention climat n’avait pas soulevé les foules ni braqué les projecteurs. Les industriels l’avaient magnifiquement ignoré, sans sentir la menace. C’est à partir de juin 2020, lorsque les citoyens ont présenté leurs mesures transformatrices qu’ils ont pris peur et commencé à se mobiliser. Ils ont dénoncé des propositions « liberticides » ou relevant de « l’écologie punitive ». En creux, « le principe même d’une régulation publique de l’activité économique au nom du climat était remis en cause », analyse l’Observatoire des multinationales.

 

 

 

Commenter cet article
I
Space X cible la France. L'americano-australien Elon musk avec Space X veut acheter des terres en France pour y planter ses antennes relais pour ses satellites en Normandie près du Mont saint Michel en profitant de la pose de la fibre optique. Des communes s'opposent mais indiquent qu'il aurait passé des contrats. Avec qui?
https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/manche/space-x-debarque-en-normandie-une-station-pour-satellites-prevue-dans-une-petite-commune-de-sud-manche-1941358.html
Répondre