Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Me Joseph, défenseur des "victimes d’un régime qui pourrait s'appeler la Scientocratie"

25 Février 2021, 08:33am

Me Joseph, défenseur des "victimes d’un régime qui pourrait s'appeler la Scientocratie"

Publié le 23/02/2021 à 17:19 - Mise à jour à 18:21 - France Soir


 

FS : Quel est l’objectif de votre action judiciaire imminente ?

JPJ : L’objectif de notre action judiciaire d’ordonnance sur requête est de solliciter auprès d’un Juge Judiciaire (et non administratif) l’autorisation pour les requérants et leurs enfants à respirer normalement dans l'espace public, en conséquence, d’autoriser les requérants et leurs enfants, à circuler dans l'espace public, et notamment en milieu scolaire, sans porter de masque.

L’action sera tout d’abord lancée auprès du Tribunal judiciaire de Grenoble et, en même temps devant les tribunaux de Valence, Privas, et Lyon… L’ensemble de nos concitoyens peuvent diligenter cette action auprès de la juridiction judiciaire (ex TGI) dont ils dépendent géographiquement. Il leur suffira de télécharger notre modèle de demande d’Ordonnance sur Requête sur l’un des sites internet qui suivent et de contacter un Avocat local afin de diligenter cette procédure.

Notre modèle d’Ordonnance sur Requête peut être téléchargé ici ou sur le site de l'association www.bonsens.org : modèle de l'ORDONNANCE SUR REQUETE. Elle est aussi disponible sur le site du Collectif laissons les prescrire, de l’association de Robert Kennedy Jr , le site du Dr Nicole Delépine, solidariteactive.fr et action21france.org/

L’avocat sélectionné peut bien entendu nous contacter pour les détails (seulement l’avocat car merci de comprendre que nous n’avons pas la structure administrative pour répondre à des centaines voire milliers de demandes de particuliers).

FS : Qui sont les demandeurs à l’action ?

JPJ : Les demandeurs à l’action sont des personnes adultes, agissant pour eux-mêmes, et parfois (pour ceux qui ont des enfants mineurs), agissant également en qualité de responsables légaux de leur(s) enfant(s).

FS : Quelles sont les motivations des demandeurs ?

JPJ : En préambule, il est important de relever que les demandeurs ne sont pas contre des mesures sanitaires, si elles se révélaient utiles pour lutter contre une vraie « pandémie ». Contrairement à ce que semble penser le gouvernement, les demandeurs ne sont pas dénués de capacité de réflexion et d’analyse et se sont aperçus que les décisions prises par l’exécutif étaient complètement déconnectées des faits scientifiques constatés. Les demandeurs et leurs enfants se considèrent victimes d’un régime qui pourrait s'appeler la "Scientocratie". Tous les principes constitutionnels, et tous les textes des conventions internationales sont bafoués, par des décrets liberticides empêchant d'aller et venir, et de respirer normalement.

Un exemple parmi de très nombreux : 
Le port du masque ne permet donc pas de lutter contre l’épidémie de laCovid -19. Ainsi, il est constaté qu’entre le 6 et le 12 juillet 2020, 52% de la population française portait le masque, et qu’au 10 juillet 2020, elle comptait un peu plus de 10.000 tests positifs par million d’habitants. Or, dans la même période de temps, à Singapour, 93% de la population portait le masque, et près de 10.000 tests étaient révélés positifs, par million d’habitants. La France et Singapour avaient donc un taux de positivité des tests extrêmement proche pour un taux de port du masque quasiment deux fois plus important à Singapour.

FS : Quels sont vos arguments ?

JPJ : La crise sanitaire a divisé le monde médical, en deux camps :
-un camp minoritaire de par le nombre, mais majoritaire auprès des autorités, et sur les plateaux des grands médias,
-un camp majoritaire, composé de scientifiques autant (sinon plus) diplômés que les autres, mais qui n'arrivaient pas à se faire entendre.

 

 

Commenter cet article