Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Etats-Unis : Des États signalent un nombre croissant de cas de COVID parmi les personnes entièrement vaccinées

1 Avril 2021, 07:13am

Etats-Unis : Des États signalent un nombre croissant de cas de COVID parmi les personnes entièrement vaccinées

Des États signalent un nombre croissant de cas de COVID parmi les personnes entièrement vaccinées


Les États de Washington, de Floride, de Caroline du Sud, du Texas, de New York, de Californie et du Minnesota ont tous signalé une percée des cas de COVID.

Megan Redshaw 31/03/21 - Children Health Defense

Le département de la santé de l'État de Washington a annoncé mardi qu'il enquêtait sur des cas de personnes ayant été testées positives au COVID plus de deux semaines après avoir été entièrement vaccinées contre la maladie.


Selon Kiro 7 News, une chaîne de télévision affiliée à CBS à Washington, le DOH enquête sur les rapports de ce qu'il est convenu d'appeler les "cas de rupture", qui, selon lui, sont attendus avec tout vaccin. Chaque cas a été confirmé par un test d'amplification en chaîne par polymérase (PCR) ou un test antigénique positif plus de deux semaines après que la personne ait été entièrement vaccinée.


La majorité des personnes vaccinées qui ont été testées positives ont présenté des symptômes légers, voire aucun. Cependant, depuis le 1er février, huit personnes présentant des cas d'infection par le vaccin ont été hospitalisées et le ministère de la santé enquête sur deux cas potentiels d'infection par le vaccin où les patients sont décédés. Les deux patients étaient âgés de plus de 80 ans et souffraient de problèmes de santé sous-jacents", ont déclaré les responsables dans un communiqué de presse.

Washington n'est pas le seul État à signaler des cas de vaccinés testés positifs. La Floride, la Caroline du Sud, le Texas, New York, la Californie et le Minnesota ont également signalé des cas de personnes entièrement vaccinées qui ont été testées positives et sont tombées malades à cause du COVID.


Le département de la santé de Floride a recensé six cas dans le comté de Volusia, six dans le comté de Sumter et 26 dans le comté de Lake, selon les courriels des porte-parole de chaque comté.


Le Dr Sunil Joshi, président de la Duval County Medical Foundation, a comparé le vaccin COVID au vaccin contre la grippe. "C'est comme le vaccin contre la grippe, par exemple, n'est-ce pas. Nous savons, nous encourageons les gens à se faire vacciner contre la grippe. Cela ne signifie pas que vous n'allez pas attraper la grippe. Mais la maladie est considérablement réduite", a déclaré Joshi. "N'oubliez donc pas que l'objectif de ce programme, depuis le début, est d'éviter que les gens ne soient hospitalisés. Et donc tout ce qui est positif après le vaccin n'est pas inhabituel, cela peut arriver."


À Charleston, en Caroline du Sud, le département de la santé et du contrôle environnemental (DHEC) a identifié 134 testées positives chez les personnes entièrement vaccinées à travers l'État. Rien qu'au cours du mois dernier, le Roper St. Francis Healthcare a traité quatre patients à l'hôpital et a eu connaissance de 10 autres cas qui n'ont pas nécessité d'hospitalisation.


La Medical University of South Carolina a signalé sept cas de COVID chez des personnes entièrement vaccinées. L'hôpital Roper travaille avec le DHEC pour analyser les résultats positifs des tests afin de voir si des variants peuvent jouer un rôle.


"Toutes ces personnes que nous identifions et qui sont infectées ou même hospitalisées alors qu'elles ont reçu deux doses, ce virus sera envoyé au DHEC pour une analyse plus approfondie", a déclaré le Dr Kent Stock, médecin spécialiste des maladies infectieuses. "La question est de savoir si ce phénomène influence ces chiffres".


À Wichita Falls, au Texas, sept cas testés positifs ont été signalés lundi chez des personnes entièrement vaccinées contre le COVID. Sur les sept cas, six avaient le vaccin Pfizer et un avait Moderna.


"Nous surveillons ce phénomène depuis le tout début, depuis que les vaccinations ont commencé, et nous avons commencé à remarquer qu'il y en avait peut-être un par semaine, deux par semaine, et maintenant nous en sommes à sept", a déclaré Amy Fagan, directrice adjointe de la santé du district de santé publique de Wichita Falls Wichita County.


Selon le Star Tribune, au 24 mars, le Minnesota avait recensé 89 cas d'infection au COVID, dont un petit nombre a entraîné une hospitalisation.


Par prudence, l'État examine les cas pour voir s'ils ont quelque chose en commun, a déclaré le directeur des maladies infectieuses de l'État, Kris Ehresmann. "Un groupe de cas vaccinés sur le même site pourrait suggérer un problème de manipulation du vaccin, ou qu'un lot a été contaminé", a-t-elle déclaré.


Interrogé sur les cas de vaccinés testés positifs au Minnesota lors d'un point de presse de la Maison Blanche le 26 mars, le Dr Anthony Fauci, principal conseiller médical du président Biden, a déclaré : "C'est quelque chose que nous prenons au sérieux et que nous suivons de près. Vous verrez des cas d'infection dans toute vaccination lorsque vous vaccinez littéralement des dizaines et des dizaines et des dizaines de millions de personnes. Donc, à certains égards, ce n'est pas surprenant."


Selon Fox News, une femme de Long Island, New York, a été testée positive au COVID mardi - plus d'un mois après avoir reçu sa deuxième dose du vaccin Moderna censé protéger contre le virus. "J'ai été choquée", a déclaré Mme Rosen. "Je fais partie des 4,9 % qui ont reçu Moderna et qui ont effectivement contracté le COVID."

Dans une lettre du 23 mars adressée à la rédaction du New England Journal of Medicine, huit médecins ont fait état d'une étude qu'ils ont menée sur des cas de vaccinés testés positifs dans les systèmes de santé de l'Université de Californie à San Diego et de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA).


Selon la lettre, l'UCLA a institué un programme de dépistage facultatif le 26 décembre 2020 pour les travailleurs de la santé asymptomatiques en utilisant un test nasal PCR dans le but de détecter les infections asymptomatiques par le SRAS-CoV-2 après la vaccination.


Du 16 décembre 2020 au 9 février 2021, un total de 36 659 travailleurs de la santé ont reçu la première dose d'un vaccin COVID, et 28 184 de ces personnes (77 %) ont reçu la deuxième dose. Parmi les personnes vaccinées, 379 personnes ont été testées positives au COVID au moins un jour après la vaccination, et la majorité (71 %) l'ont été dans les deux premières semaines suivant la première dose. Après avoir reçu les deux vaccinations, 37 travailleurs de la santé ont été testés positifs.


Selon l'étude, le risque d'être testé positif au COVID après la vaccination se situait entre 0,97 % et 1,19 % -- des taux plus élevés que les risques rapportés dans les essais des vaccins Moderna et Pfizer.


Comme le rapportait The Defender en décembre 2020, l'une des explications des "cas de percée" chez les personnes entièrement vaccinées pourrait être l'utilisation de polyéthylène glycol (PEG) dans les vaccins COVID à ARNm comme Moderna et Pfizer.


Des études ont montré qu'environ 72 % des personnes peuvent avoir des anticorps au PEG. Chez ces personnes, les anticorps peuvent provoquer une réaction anaphylactique au vaccin. Ou bien, les anticorps peuvent décomposer et dégrader l'ARNm enrobé de PEG du vaccin avant qu'il n'ait la possibilité d'entrer dans la cellule et de commencer à programmer la production de protéines de pointe, ce qui rend le vaccin moins efficace.


https://childrenshealthdefense.org/defender/states-report-covid-cases-fully-vaccinated/?

 

Commenter cet article