Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Nouvelle étude Pfizer aux Etats-Unis : 78,9% des enfants vaccinés âgés de 12 ans et plus se plaignent d'effets secondaires

28 Mai 2021, 20:06pm

Nouvelle étude Pfizer aux Etats-Unis : 78,9% des enfants vaccinés âgés de 12 ans et plus se plaignent d'effets secondaires

Nouvelle étude Pfizer aux Etats-Unis : 78,9% des enfants vaccinés âgés de 12 ans et plus se plaignent d'effets secondaires


Pfizer/BioNTech a publié mercredi dernier une étude sur la sécurité et l'utilisation de son vaccin. Elle fait état de l'état actuel des études sur la vaccination dans le cadre de l'autorisation d'urgence. Environ 78,9 % des enfants vaccinés ont développé une forme d'effet secondaire.

Publié : 26 mai 2021, 11h19

Le géant pharmaceutique a publié le 19 mai une "fiche d'information" de 37 pages sur la sécurité et l'application republiée par Report24. Elle évoque l'état actuel des études de vaccination dans le cadre de l'autorisation d'urgence EUA (Emergency Use Authorization).


L'autorité sanitaire américaine CDC a confirmé que les enfants et les adolescents développent le Covid-19 de manière extrêmement légère, voire pas du tout. En outre, les enfants et les adolescents à partir de 12 ans ne peuvent pas prendre seuls la décision d'une injection. Malgré cela, les enfants sont ciblés. L'étude a montré que jusqu'à 80 % des enfants développent des effets secondaires qui peuvent entraîner un traumatisme grave.


La nouvelle "fiche d'information" montre que le vaccin BioNTech/Pfizer a été testé sur 1097 enfants et adolescents de 12 à 15 ans. Au moins 866 des 1097 enfants ont développé une forme d'effet secondaire désagréable. Chez 466 d'entre eux, les effets secondaires ont été qualifiés de "légers", chez 393 de "modérés" et chez 7 de "graves".


L'étude a été réalisée en double aveugle, c'est-à-dire que ni les participants ni les expérimentateurs ne savent qui reçoit un traitement particulier. Outre les 1127 enfants et adolescents auxquels on a injecté la première dose et les 1097 autres auxquels on a injecté la seconde, 1127 et 1078 ont reçu une solution saline comme placebo. Les différences étaient remarquables : parmi les enfants vaccinés avec le vrai vaccin, plus de cinq fois plus se sont plaints d'effets secondaires dans les sept premiers jours.


Voici le détail de ces effets :


Première vaccination


Fièvre supérieure à 38 degrés C (114)
Fatigue (677)
Maux de tête (623)
Frissons (311)
Vomissements (31)
Diarrhée (90)
Douleurs musculaires (272)
Douleurs articulaires (109)

 

Deuxième vaccination


Fièvre supérieure à 38 degrés C (215)
Fatigue (726)
Maux de tête (708)
Frissons (455)
Vomissements (29)
Diarrhée (65)
Douleurs musculaires (355)
Douleurs articulaires (173)


L'appendicite potentiellement mortelle est l'un des effets secondaires potentiellement graves qui ont été observés plus fréquemment chez les personnes auxquelles le produit a été injecté que dans le groupe témoin.


Selon Pfizer/BioNTech, le nombre d'effets secondaires graves à court terme est de 0,4 à 0,8 % des personnes injectées. À long terme, ces effets peuvent augmenter. Il y a actuellement environ 82 millions de personnes âgées de 0 à 19 ans aux États-Unis. Si tous ces enfants et adolescents devaient être vaccinés, on pourrait s'attendre à ce que 330 000 à 660 000 bénéficiaires présentent des effets secondaires graves immédiats.


Néanmoins, les médias du système et les autorités sanitaires font croire aux enfants et à leurs parents qu'il est urgent de les vacciner avec les produits expérimentaux à ARNm.


https://freewestmedia.com/2021/05/26/new-pfizer-study-four-fifths-of-all-vaccinated-children-aged-12-and-over-complain-of-side-effects/

 

Commenter cet article

lez 29/05/2021 15:44

Aux USA les enfants ne peuvent pas décider...
Au Canada, ils le peuvent depuis peu : https://etouffoir.blogspot.com/2021/05/et-maintenant-les-injections-vont-tuer.html