Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Dérive liberticide : des avocats montent au front

24 Juillet 2021, 20:10pm

Dérive liberticide : des avocats montent au front
 

Jean-Dominique Michel – Le 23 juillet 2021


 

La situation en France a quelque chose de terrifiant : nous voyons basculer dans l’abjection et l’ignominie une nation qui a été une référence mondiale en termes de droits de l’homme et de défense des libertés.

Je sais combien la comparaison agace, mais combien cela fleure-t-il bel et bien l’Allemagne des années ’30. Les quelques lucides à cette époque virent basculer une nation de culture, de pensée, de littérature, de grande musique dans cet état barbare, emportés par la fureur démoniaque d’un vrai psychopathe. En ce qui concerne Emmanuel Macron, la question se pose désormais, comme le relèvent certains journaux britanniques…


 

Comment peut-on en effet pareillement maltraiter, violenter, truander, asservir et même (selon les définitions légales prévalant en la matière) torturer son peuple sans la moindre vergogne ni le sens de la parole donnée.

Faut-il rappeler les assurances que l’autocrate donnait encore il y a peu, la bouche en cœur, sur le fait qu’il ne saurait y avoir de pass sanitaire ou de vaccination obligatoire dans le pays des Lumières, ajoutait-il, qu’était la France ?

Au même moment où il proférait ces fieffés mensonges, ses équipes travaillaient sur les projets qui nous sont maintenant imposés au mépris de la parole présidentielle et de tout état de droit comme de toute éthique. Comme cette inique obligation du pass sanitaire pour se faire soigner à l’hôpital public…

Faudra-t-il rappeler un fois de plus la parole de Racamier, le psychiatre qui a conceptualisé le profil de « manipulateur pervers » décrivant celui-ci comme quelqu’un « pour qui un mensonge réussi vaut une vérité »  ?!

Les quelques penseurs et scientifiques intègres qui s’épuisent à nommer cette ignominie sont enfin rejoints par de plus en plus de citoyennes et citoyens de plus en plus choqués par cette violence et ce mépris.

Un front se lève, un front citoyen, patriotique, mais aussi des corps et des métiers. Comment oser en effet faire une telle brutalité aux soignants héroïques au printemps et à l’automne, et qu’on ne cesse de mépriser en détruisant leur outil de travail ?

Commenter cet article

Sophophile 25/07/2021 05:53

Très dommage que nous n'ayons pas une dizaine de JDM français aussi solides
que ce précieux anthropologiste helvétique.

Notre système abusivement qualifié de démocratique est tel qu’a partir du moment où un président sait qu’il peut compter sur un nombre de députés inféodés généralement pas désintéressés, souvent même financièrement, il sait qu’il n’y a plus contrôle du parlement et il peut commencer à « dictaturiser » parce que depuis 1958 nous sommes de fait en dictature godillotcrate ou, si on préfère, en godillotcratie dictatoriale.

Il faut en effet appeler les réalités par leur nom avec le souci du juste mot pour la juste chose Cessons donc de dire et laisser dire que nous vivons en démocratie .

«Dès que nous disons le mot «démocratie» pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire»(A.E)

«Nou


s sommes victimes d'un abus de mots. Notre système (les «démocraties» occidentales) ne peut s'appeler «démocratique» et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom.» (S-C.K)

« La démocratie, c'est le nom volé d'une idée violée» (J-P.M).

Que les Françaises et les Français « libres » qui réfléchissent encore un peu répercutent leur prise de conscience, en sus de leur très nécessaire présence le samedi.