Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Hacking de la pétition NON au passe vaccinal

2 Janvier 2022, 08:47am

Hacking de la pétition NON au passe vaccinal
 
Annonce importante - 2 janvier 2022 à 01h30 – Rodolphe Bacquet


 

Bonjour à toutes et tous,

Depuis le 30 décembre, notre pétition est victime de hackers qui tentent de gonfler artificiellement le nombre de signataires, et ainsi discréditer notre démarche en laissant entendre que la pétition n’aurait pas été signée par de vraies personnes.

Ces dernières heures, ces attaques se sont multipliées et sont devenues de plus en plus sophistiquées.


Nous ne nous laisserons ni intimider, ni pirater : l'équipe de LLB, qui héberge la pétition, est mobilisée pour bloquer les adresses IP qui génèrent ces signatures frauduleuses et effacer celles-ci ; nous préparons en ce moment une plainte contre personne non dénommée pour les délits d’atteinte volontaire au fonctionnement d’un système de traitement automatisé de données, d’introduction, suppression ou modification frauduleuse des données contenues dans un système de traitement automatisé de données et d’association de malfaiteurs.

Soyez assuré d’une chose : c’est que ces attaques, qui relèvent du grand banditisme, sont le signe que notre action DÉRANGE… et donc qu'elle est nécessaire.
Ces manœuvres sont indignes. Elles nous incitent à redoubler d’effort pour maintenir l’intégrité et l’authenticité de cette pétition, et porter haut et fort votre voix, et notre combat.
Afin d’empêcher toutes manipulations frauduleuses du compteur, celui-ci est désormais mis à jour manuellement à intervalles réguliers par l’équipe LLB, qui vérifie l’intégrité de chacune des signatures soumises.


Dernière mise à jour le 02/01/2022 à 01h30 :
1'234'567 signatures


Notre effort est en train de porter ses fruits : si on veut nous faire taire… c’est qu’on nous entend !
A très bientôt,

Rodolphe Bacquet, auteur de la pétition NON au pass vaccinal


Raison de plus pour la diffuser !         

 

 

Commenter cet article