Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Pays-Bas : saisie de 600 fermes pour pollution par l'azote

22 Octobre 2022, 18:29pm

Publié par Ciel Voilé

Pays-Bas : saisie de 600 fermes pour pollution par l'azote

Une nouvelle série de manifestations d'agriculteurs pourrait bientôt avoir lieu aux Pays-Bas, après l'annonce de la saisie de près de 600 exploitations agricoles du pays pour "pollution" de l'environnement par l'azote.

 

Mercredi 19 octobre 2022 par : Ethan Huff https://citizens.news/666894.html

 

L'ancien vice-premier ministre Johan Remkes a déclaré qu'il comptait suivre les conseils du médiateur du gouvernement pour répondre aux exigences de l'Union européenne (UE) en matière d'azote, qui souhaite supprimer progressivement l'utilisation de l'azote, le qualifiant de "polluant". En réponse, le chef de la Farmers Defence Force, Mark Van den Oever, a déclaré que lui et d'autres descendront dans la rue pour s'opposer aux nouvelles normes, qui qualifient injustement l'azote de nocif alors qu'il s'agit en réalité d'un agent fertilisant courant que les plantes utilisent pour se développer et prospérer.

 

Le gouvernement néerlandais affirme que l'azote nuit aux zones environnementales sensibles situées à proximité des grands émetteurs d'azote. Selon les autorités, ces exploitations doivent être déplacées loin des zones protégées. M. Van den Oever affirme que cette affirmation est "totalement fausse" et que l'azote n'a jamais été considéré comme un polluant jusqu'à ce que, très récemment, il soit soudainement accusé d'être responsable du "réchauffement climatique". Si Remkes poursuit le programme de l'UE, M. Oever affirme que les agriculteurs du pays "donneront à nouveau du gaz à l'ancienne, comptez là-dessus", en référence à la circulation généralisée des tracteurs dans l'État européen.


Les agriculteurs néerlandais gagneront-ils la lutte contre le mondialisme "vert" ?


Presque toutes les préoccupations des agriculteurs dans le cadre de ce conflit ont été complètement ignorées, a déploré le chef de la Farmers Defence Force. Il affirme que le gouvernement mondialiste du Premier ministre Mark Rutte "impose beaucoup trop de choses aux entreprises". Les tentatives visant à forcer les agriculteurs à déraciner leurs exploitations et à se réinstaller, s'ils peuvent même trouver un endroit où se réinstaller, constituent une "ligne rouge", a ajouté Sieta van Keimpema, porte-parole de l'organisation. Remkes, quant à lui, défend ses propositions, même s'il admet qu'elles ont un coût.

 

Selon lui, dans le cadre de l'agenda dit "vert" de l'UE, "les Pays-Bas seront enfermés parce qu'il sera légalement presque impossible de délivrer des permis. Pas pour les maisons, pas pour les fermes, pas pour les routes". "J'écris cela avec le cœur lourd, mais je ne vois pas d'autre solution", a déclaré Remkes. "Je ne m'attends pas à ce que le secteur agricole soit satisfait de ce rapport". En juillet dernier, les manifestations des agriculteurs néerlandais, comme on les appelait, ont vu des tracteurs converger vers les grandes villes des Pays-Bas pour faire entendre la voix des agriculteurs. Nombre d'entre eux ont déversé du fumier devant les bâtiments gouvernementaux et le long des autoroutes pour protester contre le programme anti-azote.

 

Rutte avait alors annoncé que d'ici 2030, les Pays-Bas verraient leurs émissions d'azote diminuer de 50 % en raison de la fermeture et de la relocalisation forcées d'exploitations agricoles. Cette mesure s'inscrit dans le cadre du programme européen Natura 2000, qui exige de tous les États membres de l'UE qu'ils retirent les industries, y compris les exploitations agricoles, des zones jugées importantes sur le plan écologique. Certaines exploitations devraient réduire leurs émissions jusqu'à 95 % pour satisfaire à cette norme, ce qui les obligerait à fermer. Jusqu'à 30 % de l'ensemble du bétail devra également disparaître, privant ainsi le pays de moyens de subsistance.

 

Eva Vlaardingerbroek, commentatrice politique néerlandaise, affirme que son pays est utilisé comme terrain d'essai pour le concept de "Great Reset" du Forum économique mondial (WEF). "Toutes ces politiques sont issues de ces institutions et sont d'abord mises en œuvre dans notre pays, nous sommes en quelque sorte le pays pilote avec le Canada pour cet agenda", a-t-elle déclaré. Mme Vlaardingerbroek a ajouté que les plans de saisie des terres de son gouvernement ont en fait plus à voir avec la création de nouveaux logements pour les "migrants" qu'avec la sauvegarde du pays contre le prétendu "changement climatique". Les dernières nouvelles concernant la croisade contre l'azote sont disponibles sur GreenTyranny.news. Les sources de cet article comprennent : Breitbart.com NaturalNews.com

 

 

Commenter cet article