Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

La science derrière les conséquences catastrophiques de l'intervention humaine irréfléchie dans la pandémie de Covid-19

16 Mars 2021, 15:02pm

La science derrière les conséquences catastrophiques de l'intervention humaine irréfléchie dans la pandémie de Covid-19

 

Geert Vanden Bossche (DVM, PhD, 13 mars 2021)

 

Je publie ici une liste d'une série de publications qui ont joué un rôle déterminant en fournissant des informations éclairantes sur l'interaction entre le Covid-19 et le système immunitaire de l'hôte. Ils fournissent pour ainsi dire des pièces essentielles du puzzle que j'ai assemblées. Les puzzles sont rarement publiés. C'est pourquoi les publications apportent rarement des solutions aux problèmes complexes. Pour vous faciliter la tâche, j'ai classé les publications que j'ai consultées dans différentes catégories. Comme vous le comprendrez, j'ai puisé dans plusieurs disciplines. Pour "résoudre" un problème aussi complexe qu'une pandémie virale, il faut puiser dans plusieurs domaines, dont l'épidémiologie, la biologie (moléculaire), la virologie, l'immunologie, la génétique, la science des vaccins et même la biophysique. Une fois de plus, c'est la raison pour laquelle on ne trouve pas d'énigmes "terminées" dans les revues scientifiques spécifiquement consacrées à un domaine d'intérêt particulier.

 

Les publications ci-jointes soutiennent mon interprétation scientifique de la manière dont une pandémie naturelle se développe et dont son cours naturel peut être profondément perturbé par l'intervention humaine. Pour votre commodité, je joins ci-dessous un synopsis de mon postulat scientifique. J'invite les scientifiques du monde entier à le lire et à réfléchir à la façon dont nous pourrions changer de vitesse et éventuellement intervenir de manière à empêcher l'émergence d'autres variants hautement infectieux du Covid-19 et à permettre l'éradication des variants qui sont déjà en circulation.

 

 

Synopsis

 

Je ne saurais trop insister sur ma passion pour les vaccins, mais je ne peux accepter que nous utilisions des vaccins qui, au lieu d'atténuer la pandémie de Covid-19, risquent maintenant de l'aggraver de façon dramatique.

 

La souche originale du Covid-19 ne provoquait que des symptômes légers, voire aucun symptôme, chez la grande majorité des individus en bonne santé. Ainsi, avant de recommander l'administration de tout type de vaccin actuel contre le Covid-19 à tout le monde, il faudrait d'abord s'assurer que le vaccin réduira le taux de morbidité et de mortalité en dessous des taux auxquels on pourrait raisonnablement s'attendre en laissant la pandémie suivre son cours naturel. C'est même plus simple que cela : si l'on analyse la dynamique d'une pandémie causée par une infection naturelle auto-limitante ( par exemple la pandémie de grippe pendant la première guerre mondiale), il est évident que le coût en vies humaines n'est pas plus élevé que ce qui est strictement nécessaire pour que le virus se perpétue. En l'absence d'intervention humaine, une pandémie entraîne en général une immunité collective. Cela laisse éventuellement la porte ouverte à une endémie du virus avec des poussées saisonnières entrecoupées (comme on le voit habituellement, par exemple, avec le virus de la grippe). Aucune pandémie n'a duré plus de deux ans, pas même la grippe espagnole et, une fois l'immunité collective établie, la résurgence du virus est contrôlée par nos systèmes immunitaires grâce à leur mémoire des rencontres précédentes avec le virus.

 

Par conséquent, pour qu'un vaccin fasse mieux que la pandémie naturelle, il faudrait qu'il accélère l'immunité collective. Or, c'est exactement le contraire que nous observons actuellement : les vaccins ne sont pas en mesure d'empêcher la propagation virale par les personnes vaccinées exposées aux nouvelles souches hautement infectieuses. Cela empêche l'immunité de groupe de se développer. Alors qu'au début de la pandémie de Covid-19, l'immunité innée des sujets sains constituait une solide première ligne de défense immunitaire contre le Covid-19, ce n'est plus le cas lorsque les souches hautement infectieuses dominent de plus en plus la scène. Les sujets sains, y compris les enfants, sont maintenant de plus en plus exposés à des souches hautement infectieuses en circulation alors que la qualité ou la quantité de leurs anticorps est insuffisante.

 

Pourquoi les vaccins Covid-19 sont-ils susceptibles de renforcer l'infectiosité virale ? Ils ne sont pas du tout adaptés à l'administration à des personnes pendant une pandémie, car la probabilité que la personne vaccinée soit déjà attaquée alors qu'elle n'est pas encore dotée d'une réponse immunitaire complète augmente au fur et à mesure que la pression infectieuse s'accroît. Cela s'applique en particulier dans le cas de variants hautement infectieux en circulation.

 

Que se passe-t-il lorsque l'on reçoit un vaccin ? Pour une personne qui vient de recevoir la première dose de vaccin, son corps est en train de construire une réponse immunitaire. Il peut s'écouler plusieurs semaines avant que la réponse immunitaire ne soit complètement développée et si vous êtes exposé au virus pendant cette période, votre réponse immunitaire peut être trop faible pour combattre efficacement le virus. Même si la première dose peut vous éviter de développer des symptômes, le virus peut encore se répliquer et se transmettre. Exercer une pression immunitaire forte sans empêcher la réplication et la transmission virale est une recette pour l'évasion immunitaire virale sélective. Cependant, ce que nous observons de plus en plus est encore plus inquiétant : même ceux qui ont été complètement vaccinés avant l'exposition au Covid-19 ne contrôlent plus la réplication et la transmission du virus. Cela s'explique par le fait qu'ils sont de plus en plus infectés par des variants plus infectieux, dont la protéine de pointe est différente de celle du virus contenu dans le vaccin. Ainsi, le virus échappe de plus en plus à la réponse des anticorps vaccinaux. Nous l'avons déjà constaté dans de nombreux foyers de soins où des variants hautement infectieux se sont répandus en peu de temps malgré des taux de couverture vaccinale élevés (jusqu'à 80-90 %). Le seul avantage de ces vaccins est qu'ils peuvent protéger temporairement de maladie grave et de mortalité (en fonction des caractéristiques antigéniques du variant infectant).

 

L'évasion immunitaire sélective favorise également la dissémination des souches hautement infectieuses, car la vaccination de masse transforme de plus en plus les personnes vaccinées en disséminateurs asymptomatiques. Ces derniers transmettent le virus hautement infectieux aux sujets non protégés ou non encore infectés. C'est exactement le contraire de ce que les vaccins sont censés faire. En effet, il y a maintenant un consensus général sur le fait que les vaccins ne parviendront pas à générer une immunité de groupe. En outre, ils ne parviendront pas non plus à éliminer le nombre sans cesse croissant de souches hautement infectieuses, car les anticorps vaccinaux ne s'adaptent pas à long terme à la variante de la protéine spike des souches en circulation, alors qu'ils empêchent toujours la liaison des anticorps naturels au virus.

 

La combinaison de l'évasion immunitaire et de la circulation dominante de variants hautement infectieux est une recette pour développer la résistance virale au vaccin et la suppression à long terme de notre réponse immunitaire innée contre les coronavirus en général. Il est impossible de comprendre scientifiquement comment cela pourrait avoir une fin heureuse. L'humanité est donc à la croisée des chemins. La poursuite de la vaccination de masse avec ces vaccins "fuyants" (voir les vaccins "fuyants" dans les références bibliographiques) au cours d'une véritable pandémie implique inévitablement que nous assisterons à l'émergence de variants plus nombreux et plus infectieux, exposant les gens à un risque élevé de maladie grave.

 

En conclusion, si la vaccination peut aider à protéger momentanément un individu, la vaccination massive d'individus au plus fort d'une pandémie va aggraver la situation mondiale en encourageant le virus à sélectionner des mutations spécifiques lui permettant de surmonter des obstacles immunologiques "sous- optimaux". En conséquence, la population mondiale devra probablement faire face à une version du virus et à une situation sanitaire pires qu'au début de la pandémie. Nous devrions cesser d'utiliser des vaccins prophylactiques classiques dans le cadre de la campagne de vaccination de masse Covid-19 en cours.

Commenter cet article
V
Procès de louis Fouché sur le plateau de Morandini pour crime d'expression et de pensée, agressé verbalement et diffamé par les pions vendus à big pharma, médecin de plateaux nutritionniste cohen, avocat menaçant adad, l'égyptien du RN Messiha se comportant comme procureur avec un réquisitoire pitoyable, Morandini lui-même coupant la parole, car Fouché a osé critiquer le vaccin d'astrazeneca en mettant en garde les français. Cela en dit long sur certains liens d'intérêt. Manifestement leurs intérêts financiers et médiatiques passent avant la santé des français. Heureusement Fouché a suffisamment de répartie et d'intelligence pour répondre à ces attaques multiples, seul contre tous.
https://www.youtube.com/watch?v=fSJptTrygvA
Répondre
A
Des personnes avec un cerveau sans cocaine et adenochrome
S
petit papa Adolphe revient en rampant avec ses etoiles jaunes-par milliééééééers ! recevons le ! pan dans les dents trois tours dans ses petits souliéééééers ! legitime defense ! https://fr.theepochtimes.com/jai-56-ans-on-interpelle-rue-me-proposer-de-me-faire-vacciner-a-cause-annulations-de-rendez-a-marseille-1692078.html
Répondre
S
irréfléchie ? on rigole !
Nouvelle avancée de la dictature MEDICALE ET ELECTRONIQUE , elle ne se cache meme plus et assassine ouvertement ses opposants : allemagne-nouvelles-violences-policieres-a-dresde-lors-de-la-manifestation-contre-la-dictature-sanitaire
https://gloria.tv/post/b2gg346Tx1KY1VPdETYMdVzrP https://reseauinternational.net/tanzanie-le-deuxieme-coup-detat-covid/ réfléchissez ! si l’ISS et les satellites existaient vous croyez vraiment qu’ils continueraient d’installer dans le fond des oceans des cables gigantesques de communication coutant des milliards ? https://reseauinternational.net/cables-de-la-mer-rouge-les-agences-despionnage-britanniques-et-americaines-ecoutent-le-moyen-orient/
avancée de la dictature pire que HITLER pour comprendre c’est ici ! : https://www.youtube.com/watch?v=B99bIB7Q-q0
https://mediazone.zonefr.com/news/italie-la-dictature-sanitaire-impose-un-3%C3%A8me-confinement-total-279
L’Oklahoma apres le texas abandonne les restrictions Covid https://reseauinternational.net/loklahoma-abandonne-les-restrictions-covid/ https://reseauinternational.net/le-processus-dune-religion-et-la-croyance-dans-lempire-du-virus-couronne/ https://www.lebabi.net/surlenet/l-homme-un-aliment-qui-se-consomme-des-foetus-humains-dans-la-nourriture-et-les-vaccins-819.html
https://reseauinternational.net/jean-marie-bigard-message-au-dictateur/
Répondre