Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Propagande vaccinale au lycée et au collège

17 Juin 2021, 16:04pm

Auteur : anonyme

Opération propagande vaccinale dans les écoles avec guide, flyers et jeux de rôle:

L’éducation nationale, dans un guide à usage des enseignants appuyé par des flyers et concocté par son ministère, engage dans les écoles un vaste programme de propagande vaccinale pour convaincre les adolescents de se faire vacciner en dépit du désaccord de leurs parents en leur expliquant que c’est pour autrui et dans l’intérêt collectif, en organisant des jeux de rôle dont un acteur dans le rôle du méchant « antivax », un autre acteur qui indique que les enfants seuls sont juges des décisions à prendre les concernant ( sous entendu, envoyez paître les parents); ils vont jusqu’à remettre en cause l’autorité parentale pour décrédibiliser la parole des parents hostiles à la vaccination.

 Et après avoir discuté entre eux après leur pièce de théâtre grotesque, il est prévu dans le scénario que les enfants doivent voter à main levée pour que la majorité vote en faveur de la vaccination et arrive à convaincre les hésitants par l’effet mouton.

 Les enseignants doivent par ailleurs affirmer en classe qu'il n’y a pas d’effets indésirables graves avec le vaccin Pfizer et donc aucun risque pour les enfants, afin de les rassurer pour mieux les précipiter vers les centres de vaccination.

https://eduscol.education.fr/2792/vaccination-des-jeunes-de-12-18-ans

https://eduscol.education.fr/media/7697/download

https://eduscol.education.fr/document/7646/download

https://eduscol.education.fr/media/7694/download

 

Commenter cet article
E
une fillette de 12 ans qui était en excellente santé et sportive est devenu complètement détruite suite à la deuxième injection du pseudo vaccin Moderna
https://odysee.com/@ShiningTraduction:b/ProjetMaddie:9
Répondre
S
C'est scandaleux. Ce n'est pas de l'information contradictoire

Déjà si on leur apprenait que ni Meister, ni Jupille n'avaient la rage, mais que ce triste sire de Pasteur avait la rage d'être célèbre.
Répondre