Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination

17 Août 2021, 19:49pm

En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination
En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination

France Soir - le 17/08/2021 à 18:54

Le chiffre "choc" du jour : en Lombardie, 10 000 soignants refusent le vaccin, en Vénétie 5 000. Les autorités se retrouvent face au risque de dégarnir cliniques et hôpitaux.

Selon des rapports parus cette semaine dans la presse italienne, le chiffre réel de soignants italiens refusant les injections dites "anti-Covid" suite à l'entrée en vigueur du décret n°44 destiné à les leur imposer, est extrêmement impressionnant.

 

Si en Lombardie et en Vénétie, le refus des injections est massif, il est réel dans toutes les régions de l'Italie. En Sardaigne, 700 soignants le refusent, dont 57 ont été suspendus de leur travail. Sur les 10 000 objecteurs en Lombardie, la procédure de suspension est lancée contre 2 500 d'entre eux.

 

La Fédération nationale des ordres de médecins, toute à sa ferveur pro-injection, reconnaît néanmoins que le décret est mal rédigé tandis qu'il existe un risque avéré de vider des services entiers en suspendant des soignants ou de créer des déserts médicaux. A Cervarese Santa Croce près de Padoue, le seul et unique généraliste chargé de soigner 1 300 patients a arrêté d'exercer d'un jour à l'autre pour ne pas avoir à se soumettre. La même situation est en train de se produire en de nombreux "déserts médicaux". Par ailleurs les contrats de travail ne prévoyant aucune obligation vaccinale, sa base juridique est très fragile.

 

 

 

 

Commenter cet article

Alice 18/08/2021 04:32

Attention aux enfants, danger annoncé sur Cnews : des sorties scolaires seront organisées dès la rentrée pour emmener les enfants dans des centres de vaccination.
https://www.youtube.com/watch?v=vCenQdhSjEM

Alice 18/08/2021 01:57

Discours marxiste inversé et hallucinant digne du théatre de guignol avec des effets de manche et surjoué : Mao explique qu'au nom du collectivisme, le peuple doit renoncer à ses droits et libertés et qu'il n'a que des devoirs envers la nation, pour justifier sa mise en esclavage et la vaccination obligatoire pour tous.
A-t-il encore toute sa raison? Le pouvoir lui monte à la tête. Il fait peur.
https://www.youtube.com/watch?v=Y8zwU2X1TKY