Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Interrogations au sujet de la loi du 5 août et de son application

27 Octobre 2021, 10:57am

Interrogations au sujet de la loi du 5 août et de son application

 

Publié le 27/10/2021 à 10:19 - Collectif soignants résistants 69

LETTRE OUVERTE - Monsieur le Président de la République,

Nous sommes un collectif de salariés soignants et non-soignants qui souhaitons porter à votre connaissance de multiples interrogations restées à nos yeux sans réponse, concernant la loi du 5 août et son application au sein de nos établissements de soins.

Cette loi a été votée en extrême urgence avec pour objectifs : protéger les patients, notamment les plus fragiles, et freiner la diffusion de la Covid-19. Néanmoins, cette loi nous apparaît infondée au vu des dernières données scientifiques et médicales, qui rendent obsolètes plusieurs de ses articles.

De ce fait, nous considérons que l’application rigide de la loi du 5 août, porte non seulement atteinte à la célèbre devise de notre République, inscrite sur le fronton de toutes les mairies, mais n’optimise pas l’atteinte des objectifs de cette loi.

Ce courrier est une lettre ouverte adressée par les membres du collectif à leurs supérieurs hiérarchiques, aux personnes chargées de l’application de la loi, aux instances décisionnelles et aux médias. Le choix des destinataires repose sur le fait qu’il est légitime pour nous de nous interroger et d’interroger, mais également de défendre notre honneur, notre dignité, dans ce contexte où nous avons été diabolisés publiquement par les dirigeants politiques et stigmatisés au sein même de certains services de soins, après avoir été applaudis : héros un jour, parias un autre.

En effet, les autorités ont accusé publiquement les opposants à la loi du 5 août « d’irresponsabilité et d’égoïsme » (E. Macron le 24 juillet 2021) d’être un « magma d’antivax, d’antiscience, anti-État » (Olivier Véran le 9 août 2021) quand ils manifestent dans la rue. De même, des pressions à nos yeux illégales et le non-respect du secret médical ont pu être observés au sein de certains établissements.

 

Commenter cet article