Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Rapport de l'ATIH : une mise en lumière d'un mensonge d'État

19 Novembre 2021, 10:58am

Rapport de l'ATIH : une mise en lumière d'un mensonge d'État

Publié le 18/11/2021 à 19:40 Biomoon, pour FranceSoir

 

"Nous sommes donc bien devant une flandémie, une mascarade, un parjure du ministre de la Santé avec la complicité des médias."


 

TRIBUNE — Bien évidemment, les médias "mainstream", les politiques et les usuriers de la science tentent de minimiser les conséquences du rapport de l'ATIH (Agence technique de l'information sur l'hospitalisation) qui fait mention de seulement 2 % d'hospitalisations et 5 % des soins critiques dus à la Covid-19. C'est de bonne guerre, ils risquent tous des poursuites pénales, complices de cette mascarade aux conséquences funestes : augmentation de la misère, dépression et suicide au plus haut, droits fondamentaux et libertés publiques bafoués, expérimentation sur l’humain non fondée scientifiquement, etc.

Dans un premier temps, reprenons donc ce rapport. En moyenne sur l'année, 2 % des hospitalisations en Médecine Chirurgie Obstétrique (MCO) et 5 % des soins critiques étaient dus à la Covid-19 :

La parole est à la défense. Nos vendeurs de peur et inquisiteurs de la pensée critique ont vite fait d'expliquer à la plèbe que ces chiffres accusateurs ne reflétaient pas la réalité, et qu'il fallait tenir compte des pics et du nombre de jours d'hospitalisation. Citons par exemple l'inénarrable service "fact-checking" du journal Libération : « Le calcul de la part des patients Covid sur la totalité des patients sur toute l’année aboutit à "lisser" ces fortes variations, et ne rend donc pas compte des phases de saturation hospitalière lors les pics épidémiques. » Soit, regardons les pics. La semaine du 30 mars au 6 avril 2020 représente le pic le plus haut. Il y a environ 35 000 hospitalisations pour la Covid-19. À peine 3 % des hospitalisations sur cette période, qui habituellement enregistre des taux records d'hospitalisations toutes causes :

 

 

Commenter cet article