Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Nommer le mal - interview d’Ariane Bilheran

7 Septembre 2021, 13:04pm

Nommer le mal - interview  d’Ariane Bilheran

Le 1er septembre 2021 – Yves Rasir - Néosanté

On peut se demander si cette « guerre » contre le virus, annoncée par le président Macron, n’est pas devenue, à coups d’effondrement, une guerre psychologique vis-à-vis des peuples. Marion Bonny, ancienne femme médecin militaire formée aux maladies infectieuses et à la prise en charge de catastrophes sanitaires a même déposé une plainte à la Cour pénale internationale pour génocide économique, social, culturel[i]…  Vous avez une spécialisation dans l’analyse de l’art de la manipulation et les pathologies du pouvoir. Pouvez-vous nous présenter votre parcours et la façon dont vos études vous permettent de décrypter cette actualité ? 
 
Ariane Bilheran : J’ai depuis toujours été plongée dans des environnements d’abus de pouvoir, ce qui m’a menée dès l’adolescence à penser les dérives du pouvoir, d’abord au travers de la philosophie morale et politique (Hannah Arendt et Hegel en particulier, puis j’ai fait un master de philosophie morale et politique en Sorbonne sur la maladie de civilisation selon Nietzsche) et ensuite à partir de la psychologie (harcèlement, manipulation, perversion, paranoïa). Durant une dizaine d’années, j’ai audité dans des entreprises de différentes tailles, cultures, pays, secteurs de métier, des cas de plaintes pour harcèlement. Cela m’a permis d’observer les collectifs lorsqu’ils se déconnectent du réel et laissent la place à des discours paradoxaux et sadiques.


 

Je m’intéresse tout particulièrement à décrypter le mécanisme de « contagion délirante » entre individus et au sein des collectifs, mécanisme qui peut expliquer dans l’Histoire l’adhésion des peuples au totalitarisme et à différents crimes contre l’humanité.  Par ailleurs, mes études à l’École Normale Supérieure de Paris, en Lettres Classiques, m’ont donné de l’assise pour analyser la sophistique dans les discours, c’est-à-dire la présence de « faux raisonnements », lorsqu’un raisonnement paraît vrai mais ne l’est pas. Cette corruption du raisonnement s’enracine dans une perte de sens du langage.


 

Un exemple aujourd’hui est de qualifier de « non essentiel » ce qui n’est en réalité pas « utile » du point de vue de la production capitaliste. L’utile désigne un outil au service d’une production technique et/ou économique. Cela n’a rien à voir avec l’essentiel, qui parle de notre essence d’être humain. L’art et la culture en ce sens sont absolument essentiels pour notre humanité. L’on voit bien que le choix des mots vient pervertir ou non le raisonnement qui les emploie, et entraîne un nouveau rapport au monde, plus maltraitant. Je m’intéresse aussi depuis longtemps aux néologismes, c’est-à-dire à ces « mots nouveaux » qui sont souvent un marqueur de folie individuelle et collective, comme l’avait déjà repéré Lacan ; « Complotisme » en fait partie.

 

Voir les commentaires

L'épargne des ménages pour financer la crise

7 Septembre 2021, 12:49pm

L'épargne des ménages pour financer la crise
D’où vient l’argent ?

Rédigé par Agnès Bénassy-Quéré • Publié le 02 septembre 2021

 

Si vous êtes économiste comme moi, peut-être avez-vous été assailli(e) par vos proches durant la pause estivale, autour de la question suivante :

 D’où vient l’argent ?

L’Etat semblait désargenté, il essayait de réduire le déficit, menait des réformes en ce sens ; et puis soudain, virage à 180°, il déverse des milliards pour financer les masques, les tests, les vaccins, mais aussi les entreprises dont le chiffre d’affaires s’est effondré lors de la crise sanitaire, et les ménages dont les revenus sans cela se seraient affaissés. Nos entreprises n’avaient plus de clients, et pourtant nous étions toujours payés en fin de mois. Comment ce miracle est-il possible ? Où est le loup ?

Tout le monde a en tête le circuit normal de l’argent dans l’économie : les entreprises rémunèrent leurs salariés pour leur travail ; cette rémunération fournit l’essentiel de leurs revenus aux ménages, lesquels en dépensent la majorité pour consommer des biens et des services produits par les entreprises, lesquelles rémunèrent les salariés, etc. (graphique 1).

     

 

Lors du premier confinement, en mars 2020, les dépenses de consommation ont brutalement chuté, de manière inégale selon les secteurs ; les secteurs aval (comme les restaurants) ont réduit leurs achats de biens intermédiaires (comme les bouteilles de vin) ; c’est ainsi que la chute du chiffre d’affaires s’est propagée dans l’économie (voir Barrot, Grassi et Sauvagnat, 2020). J’illustrerai ici le propos sur le cas de la France, mais les schémas sont identiques qualitativement dans les autres pays avancés.

 

 

 

Voir les commentaires

Pression sur le personnel soignant à l'APHP

6 Septembre 2021, 18:42pm

Voir les commentaires

Gestion de la pandémie : «des milliers de plaintes» arrivent à la Cour de justice de la République

6 Septembre 2021, 17:03pm

Gestion de la pandémie : «des milliers de plaintes» arrivent à la Cour de justice de la République

RT France – Le 5 sept. 2021, 23:02

 

«Des milliers de plaintes» arrivent à la Cour de justice de la République © Alain JOCARD Source: AFP Le procureur général près la Cour de cassation, François Molins, le 18 novembre 2015 alors qu'il était procureur de la République de Paris (image d'illustration). Suivez RT France sur Telegram logoTelegram Le procureur général près la Cour de cassation, François Molins, a fait savoir que la Cour de justice de la République faisait l'objet de «milliers de plaintes». Il a aussi évoqué le besoin de réformer la procédure de saisine de cette institution. «Il y a des milliers de plaintes qui arrivent» à la Cour de justice de la République (CJR) concernant la gestion par le gouvernement de la crise du Covid-19 : c'est ce qu'a confié ce 5 septembre François Molins, procureur général près la Cour de cassation. «C'est un phénomène qui est nouveau, certainement dû au développement des modes de communication et d'internet, qui affecte la Cour de justice de la République. Effectivement il y a des milliers de plaintes qui arrivent», a déclaré François Molins, ancien procureur de la République de Paris, dans un entretien diffusé sur LCI à 20h30. François Molins estime que la procédure de saisine de la Cour de justice connaît «un certain nombre de défauts structurels»

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Coronavirus : le pass sanitaire ne concernera plus que 64 centres commerciaux dès mercredi

6 Septembre 2021, 16:38pm

Coronavirus : le pass sanitaire ne concernera plus que 64 centres commerciaux dès mercredi

La Provence – Lundi 6 septembre 2021


 

Le nombre de centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés en France soumis à l'obligation du pass sanitaire va passer de 178 à 64 à compter de mercredi, a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur BFMTV et RMC.

Cette décision a été prise en raison de "la baisse du taux d’incidence constatée sur l’ensemble du territoire", selon un communiqué du gouvernement.

Les 64 centres commerciaux qui resteront concernés par le pass sont situés dans 9 départements où le taux d'incidence du coronavirus s'est maintenu au-dessus de 200 pour 100 000 habitants, a précisé le ministère à l'AFP, notamment dans le sud-est de la France.

Ces départements sont le Var, le Vaucluse, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault, la Corse-du-Sud, le Rhône, la Seine-Saint-Denis.

 

 

 

Voir les commentaires

Luc Montagnier : certitudes et incertitudes coronavirus/vaccins

6 Septembre 2021, 06:58am

Luc Montagnier : certitudes et incertitudes coronavirus/vaccins

 

Luc Montagnier Mondialisation.ca, 06 septembre 2021


 

1/ Les Coronavirus d’une manière générale ne sont pas dangereux.

Ils sont responsables de syndromes grippaux. Mais le SARS-Cov2 peut en outre être responsable de troubles temporaires de certains sens (goût, odorat et même audition). Ils peuvent se compliquer s’ils ne sont pas traités précocement. Les complications les plus dangereuses sont surtout au niveau respiratoire (infection et insuffisance respiratoire nécessitant assistance) et au niveau cardiaque (myocardites et péricardites) mettant la vie en danger. Ils atteignent surtout des personnes en co-morbidités (surpoids-obésité, diabète, hypertension artérielle, immunodépressions connues ou inconnues…).

En mutant le virus original se transforment en ”variants”. Ceux-ci heureusement diminuent leur dangerosité (charge pathogène) au fur et à mesure de leur évolution à partir du virus original.

2/ Le Coronavirus SARS-COV2 a une origine naturelle qui a été modifiée dans un laboratoire d’où il est sorti. C’est une chimère pathogène.

Quel laboratoire, je ne sais pas. Celui de Wuhan en Chine désormais très connu a été inauguré en présence des plus hautes personnalités françaises.

Ce SARS-Cov2 est un virus à ARN. Il contient deux parties qui appartiennent étonnamment :

a) l’une au virus du Sida, virus également à ARN, très instable contre lequel depuis 1982 la science cherche encore un vaccin efficace d’importance mondiale.

Des morceaux d’ARN du coronavirus sont identiques à des séquences présentes dans le génome des virus du Sida VIH-1 et VIH-2. Elles sont localisées dans la région du gène codant pour la protéine de fixation (protéine Spike) du coronavirus sur les cellules où le virus peut se multiplier.


 

 


 

Voir les commentaires

Emission du 5 septembre 2021

5 Septembre 2021, 20:33pm

Voir les commentaires

Israël : la colère d'une mère

5 Septembre 2021, 20:21pm

Voir les commentaires

Myocardite post-injection : témoignage d'un père

5 Septembre 2021, 18:31pm

Voir les commentaires

Canada : les non vaccinés ne pourront plus bénéficier du panier alimentaire

5 Septembre 2021, 16:49pm

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>