Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

L'ONG EcoHealth Alliance dans le collimateur du NIH

2 Juin 2021, 20:16pm

L'ONG EcoHealth Alliance dans le collimateur du NIH

Publié le 02/06/2021 à 08:22 - Mise à jour à 12:23 – France Soir


 

Une lettre de Michael Lauer, docteur en médecine, directeur adjoint de la recherche extra-muros au National Institutes of Health (NIH) aux Etats-Unis vient d’être dévoilée. Cette lettre adressée aux Dr Aleksei Chmura et Peter Daszak en date du 8 juillet 2020 est une pièce important du puzzle des relations entre le NIH et EcoHealth Alliance (EHA), une ONG qui a reçu des financements importants dans le cadre de la recherche sur les virus. EHA élabore des solutions scientifiques pour prévenir les pandémies et sensibilise sur la santé mondiale. Dans cette lettre Michel Lauer suggère que EHA aurait omis de fournir aux autorités des informations importantes sur le virus.

Le Dr Chmura est Chef de cabinet et Peter Daszak président de EHA « Les recherches du Dr Daszak ont ​​joué un rôle déterminant dans l'identification et la prédiction des origines et de l'impact des maladies émergentes à travers le monde. Cela comprend l'identification de l'origine du SRAS par les chauves-souris, les moteurs de l'émergence du virus Nipah, la publication de la première carte mondiale des "points chauds" des maladies émergentes, la découverte du coronavirus SADS, la conception d'une stratégie pour identifier le nombre de virus inconnus dans la faune, le lancement du projet Global Virome, l'identification du premier cas d'extinction d'une espèce due à une maladie et la découverte de la maladie chytridiomycose comme cause du déclin global des amphibiens. »

Michael Lauer est le principal responsable scientifique et conseiller du directeur du NIH sur toutes les questions relatives à la substance, à la qualité et à l'efficacité des programmes de recherche extra-muros du NIH et le 8 juillet 2020 il écrivait aux deux hommes à propos d’une subvention NIH R01AI110964

 


 


 

Commenter cet article