Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

"La protéine Spike est elle-même toxique et dangereuse pour l'homme" déclare le Pr Bridle

2 Juin 2021, 20:23pm

"La protéine Spike est elle-même toxique et dangereuse pour l'homme" déclare le Pr Bridle

Publié le 01/06/2021 à 21:10 - Mise à jour le 02/06/2021 à 18:46 – France Soir

"Nous avons fait une erreur". Dans une interview récente avec la journaliste Alex Pierson, le professeur Byram Bridle, spécialiste en immunologie virale, déclare que ces nouvelles recherches et travaux l’ont mené à faire des découvertes importantes sur le virus et en particulier la protéine Spike. Cette protéine est celle qui a fait l’objet de nombreux travaux notamment sur les vaccins à ARN messagers. Dans le cadre de son interview, le professeur Bridle prend les devants pour expliquer les éléments de sa découverte ainsi que les conséquences notamment pour la vaccination en cours...

Byram Bridle, canadien, est un immunologiste viral passionné par l'amélioration de la vie grâce à deux voies de recherche (1) la conception et à l'optimisation de nouvelles biothérapies pour le traitement des cancers et (2) sur l'étude des réponses de l'hôte aux virus et autres stimuli inflammatoires. 

Il est donc tout à fait normal que dans le cadre de ses travaux, il se soit penché sur le coronavirus et il déclare :

« Jusqu'à récemment, nous n'avions jamais pensé que les protéines Spike pouvaient être toxiques ! Les vaccins ARNm qui ont été testés pour la première fois sur des animaux et dont les études n'ont jamais été rendues publiques, montrent que les nanoparticules d'ARNm ne restent pas localement au site de ponction dans le tissu musculaire, comme supposé et revendiqué par les fabricants, mais vont dans les organes à des concentrations parfois dramatiques, où ils sont transférés de cellules en cellules et absorbés en continu. »


 


 

Commenter cet article

recombinaison 03/06/2021 00:41

La preuve que ce ne sont pas des vaccins mais des ARMES BIOLOGIQUES qui modifient le génome humain en lui faisant produire des protéines tueuses à perpétuité par les cellules génétiquement modifiées

l'ARN du covid possède l'enzyme transcriptase inverse!
voir étude ici à enregistrer avant censure https://www.pnas.org/content/pnas/118/21/e2105968118.full.pdf

donc les vaccins à ARN modifient le génome, l'ARN code en ADN grâce à l'enzyme transcriptase inverse
https://fr.wikipedia.org/wiki/Transcriptase_inverse

Pour les déjà vaccinés, votre corps va produire de manière permanente et non plus transitoire, cette protéine S assassine de cellules épithéliales !
https://www.ahajournals.org/doi/epub/10.1161/ CIRCRESAHA.121.318902

« Nous avons fait une erreur ».
La protéine Spike est elle-même toxique et dangereuse pour l’homme » déclare le Pr Bridle

https://www.francesoir.fr/societe-sante/nous-avons-fait-une-erreur-la-proteine-spike-est-elle-meme-toxique-et-dangereuse-pour

Quelle coincidence, tous les soit disants vaccins qu’ils soient à ARN ou vecteurs viral poussent toutes les cellules du corps à produire des protéines spike à l’infini

https://resistance71.wordpress.com/2021/05/11/therapies-geniques-la-spike-proteine-du-sras-cov-2-repliquee-par-larnm-des-pseudo-vaccins-est-mortifere/

L’injection mortelle en anneau, un VAX-ASSASSINAT de masse...Comme il est démontré ici : https://www.ahajournals.org/doi/epub/10.1161/ CIRCRESAHA.121.318902

La protéine S du virus SARS-CoV-2 ISOLÉE de la capside virale est responsable d’une sous-expression du récepteur ACE2 et cela signifie tout simplement que toutes les cellules des tissus épithéliaux vasculaires sont gravement endommagées.

La conséquence est une inhibition de la fonction mitochondriale en raison d’une production massive d’espèces réactives de l’oxygène.

Cela entraîne automatiquement une interversion métabolique vers la glycolyse, donc des cancers et des maladies neuro-dégénératives qui se profilent à l’horizon.

Le principe de base de la vaccination est de mettre un organisme en contact avec une forme atténuée d’un virus ou d’une bactérie ou de n’utiliser qu’une protéine spécifique de ce même virus ou bactérie.

L’inoculation de ce matériel biologique permet de fabriquer des anticorps qui protègent l’organisme vacciné d’une infection ultérieure. Dans un vaccin classique, la protéine injectée ne sert que de marqueur pour le système immunitaire et n’a aucun effet en elle-même.

Il est donc faux d’appeler “vaccins anti-covid” les injections proposées car cette protéine S est toxique en elle-même. Via un “vaccin” on vous inocule donc un poison, mortel pour vos mitochondries.

Dans un vaccin classique, la protéine injectée ne sert que de marqueur pour le système immunitaire et n’a aucun effet en elle-même.

Là, plus besoin d’être en contact avec le virus SARS-COV-2car en vous injectant de l’ARN messager, on vous injecte du matériel génétique dont la conséquence est de faire fabriquer à votre corps cette protéine S toxique pour les mitochondries.

Bref, ce n’est pas le discours officiel, mais grosso-modo il nous est demandé, contre une décharge, donc sans aucune poursuite judiciaire, de se SUICIDER!

Comme il est démontré ici : https://www.pnas.org/content/pnas/118/21/e2105968118.full.pdf

L’ARN messager peut aisément s’insérer dans le génome humain,

Pour les déjà vaccinés, votre corps va produire de manière permanente et non plus transitoire, cette protéine S assassine de cellules épithéliales !

En clair, pour ceux qui ne comprennent pas, vous vous êtes laissés transformer en BOMBE BIOLOGIQUE, à la différence près, que le détonateur n’est plus activé par un agent pathogène extérieur, mais simplement par VOUS-MÊME!

Ceux qui se permettent de jouer ainsi avec notre corps ne sont plus des pervers machiavéliques et diaboliques des camps de concentration de la 2ème Guerre Mondiale, mais de dangereux psychopathes qui ne font pas de la science, mais seulement de la technologie, du commerce, du GÉNOCIDE.


Quoiqu’en disent les “autorités”, il existe de nombreuses solutions en prévention et curatives, efficaces, éprouvées, dont même ce vieux remède de grand-mère oublié qui pourtant a été testé : le bleu de méthylène. (https://riviste.fupress.net/index.php/subs/article/view/888/548)

S’il reste encore des naïfs... En un peu plus d’un an, on nous a privés de toutes nos libertés et de tout ce qui faisait notre bonheur à vivre.

C’est cette injection de masse d’une combinaison génique qui crée les variants.

Vouloir vous faire croire aux variants, à l’escroquerie des tests PCR
c’est vous contraindre à accepter cette injection génique expérimentale plusieurs fois par an. Sans l’escroquerie scientifique des tests PCR, il n’y aurait jamais eu de pandémie!

Cette injection génique expérimentale a déjà causé énormément de décès et de blessures graves, comme jamais de vaccins n’avaient fait de tels dégâts sur les quinze dernières années ! Qu’à cela ne tienne, “ILS” ont décidé de poursuivre. Ce n’est en aucun cas cette injection qui en est la cause, mais le très méchant SARS-COV-2et ses variants. Des tests PCR positifs en attesteront. Les chiffres rendus publics manipulés pour être présentables et vous faire croire à ce narratif, déferleront “d’experts” des plateaux TV et autres INSERM, INSEE...

Le but de ces transhumanistes nazis ?

On va enfin savoir si l’être humain peut être génétiquement modifié !
Les dommages directs et indirects ? On s’en fout, c’est pour les gueux, les inutiles, les riens... Face à cette injection génique expérimentale, des morts, des blessés, des survivants en apparence sans dommages... Pour combien de temps ? Certains vont développer de biens étranges maladies et pour certaines incurables.

Face à ces tarés qui ne cessent de nous asséner que la seule porte de sortie de cette pseudo pandémieest leur injection génique expérimentale, levons-nous massivement et il doit bien y avoir bien d’autres avocats vertueux que Maître Di Vizioet Maître Reiner Fuellmich pour semer le parcours des psychopathes d’embûches juridiques

https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/05/appel-a-la-resistance-du-presque-dr-t-che-rien-completee-et-enrichie-par-jbl1960.pdf




Maître Reiner Fuellmich:
"Et l'écrasante majorité de ceux qui meurent, ont plus de 80 ans, et présentent de multiples pathologies préexistantes graves. C'est ce que prouvent, entre autres, les autopsies réalisées par le professeur Püschel de Hambourg, et, curieusement, réalisées contre la volonté expresse du RKI.
Entre-temps, des dizaines de scientifiques ont confirmé que le test dit « Test PCR de Drosten », devenu tristement célèbre dans le monde entier, ne permet pas de tirer des conclusions sur les infections, contrairement aux affirmations de son inventeur Monsieur Drosten. Même l'OMS et le CDC, l’institut de référence américain homologue du RKI allemand, l'ont admis et ont souligné qu'un test positif ne dit rien sur le caractère infectieux de la personne testée.

Cela est dû au fait que ce test ne permet pas de faire la distinction entre les matériaux vivants et les matériaux morts. Il ne peut donc pas dire si ce qu'il détecte est un fragment mort, vestige de la défense réussie du système immunitaire de l'organisme contre une attaque virale surmontée dans le passé, ou si un virus vivant a effectivement pénétré dans les cellules et s'y multiplie. Or, c’est uniquement cela qui conduirait à une infection. Ce test ne peut pas non plus nous indiquer si les symptômes qui apparaissent chez une personne ne proviennent pas d'un autre agent pathogène, par exemple un virus du rhume ou de la grippe.

D’ailleurs, le CDC indique en deux phrases que "la mise en évidence d'un ARN viral ne suggère pas la présence d'un virus infectieux ou que le Covid 19 est l'agent responsable des symptômes cliniques", et que "ce test ne permet pas d'exclure une maladie causée par d'autres agents bactériens ou viraux".

Ah oui, et bien évidemment : Ces deux déclarations présupposent que la personne testée présente des symptômes, par exemple des maux de tête ou de gorge, douleurs dans les membres, diarrhée, etc.
Normalement, une personne qui ne présente aucun symptôme, c'est-à-dire aucun trouble, et qui, par conséquent, ne pourrait donner au médecin aucune indication pour un diagnostic médical de quoi que ce soit, eh bien une personne qui n’a rien ne va pas chez le médecin. Que répondre en effet à la question du médecin : "De quoi souffrez-vous ?" si vous ne présentez aucun symptôme ?
Normalement, du moins jusqu'à l'arrivée de Corona, les personnes ne présentant aucun symptôme étaient considérées comme étant en bonne santé - et perçues comme telles.

Notons également que cette affirmation selon laquelle il existerait des infections sans symptômes dites « asymptomatiques » est une thèse que Monsieur Drosten a également soutenue. Or, comme l'a montré récemment une étude menée auprès de 10 millions de participants à Wuhan, en Chine, à la fin de l'année dernière, il n'existe aucune infection asymptomatique.

Donc résumons : Ces deux affirmations fausses - l'affirmation selon laquelle il existe des infections asymptomatiques et l'affirmation selon laquelle le test PCR de Drosten peut détecter les infections - proviennent toutes deux de Drosten lui-même.

Il les a publiées au début de l’année 2020 dans deux documents qui ne répondent même pas aux normes scientifiques reconnues. D’ailleurs, au sujet de ces tests PCR, 22 scientifiques de renommée internationale se sont accordés pour le faire savoir dans leur soi-disant retraction paper "document de rétractation".

Et selon une interview qu'il a accordée à la Wirtschaftswoche en 2014, il avait parfaitement conscience qu'un test PCR positif ne veut rien dire en matière d'infection.

Mais Monsieur Drosten, outre de graves conflits d'intérêts financiers, a un tout autre problème de crédibilité. En effet, des doutes planent sur sa thèse de doctorat, et s’il a en fait le droit de porter ce titre de docteur. À ce sujet, une action en justice est en cours.

Au sujet de sa crédibilité également. Pendant l'épidémie de grippe porcine de 2009, et avec l'Anglais Neil Ferguson, aujourd'hui complètement discrédité, il a averti le public des conséquences désastreuses et des millions de morts si une vaccination de masse n'avait pas lieu immédiatement.
Ces prédictions se sont révélées totalement infondées et erronées, et la grippe porcine s'est avérée être une "grippe bénigne". Cependant, les vaccins avaient déjà été achetés par de nombreux pays de par le monde - à des conditions qui sont restées d’ailleurs secrètes jusqu'à ce jour - et ont ensuite été injectés avant que tous les stocks ne soient détruits à grands frais. En conséquence, environ 1300 enfants, notamment en Scandinavie, sont gravement handicapés à vie parce qu'ils souffrent de narcolepsie."
https://textup.fr/553088Vs
https://rumble.com/vh9w9d-ils-vont-se-faire-coincer-les-uns-aprs-les-autres-.html