Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

L’Ukraine risque de subir une privatisation forcée de ses terres

1 Juin 2023, 17:35pm

L’Ukraine risque de subir une privatisation forcée de ses terres

Alexandre Lemoine – Le 31 mai 2023 – mondialisation.ca

 

Le véritable propriétaire de l’Ukraine sera celui qui détiendra sa principale richesse – des hectares de terres fertiles, ce qu’on appelle le « grenier de l’Europe ». Et depuis l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement pro-occidental en 2014, la majeure partie de ces terres est contrôlée par les investisseurs occidentaux.

 

Avant le conflit armé, selon l’organisation Transparency International, l’Ukraine était le deuxième pays le plus corrompu en Europe, juste derrière la Russie, un refuge pour des contrebandiers, des trafiquants de drogue, des mafieux et des nazis. Lorsque les hostilités ont commencé en 2022, miraculeusement, sa position dans le monde a radicalement changé pour se classer 116e sur 180 pays. Depuis 2012, elle se situait entre la 140e et 150e place mondiale. Et au cours de cette période, elle a cessé d’être excessivement corrompue pour les médias occidentaux.

 

Un article du journal espagnol Rebelion note que l’Ukraine devra bientôt payer pour l’armement que l’Europe lui « fournit généreusement », et elle devra le faire précisément avec son territoire.

 

En 2014, l’Ukraine a été contrainte d’adopter une série de mesures d’austérité en échange d’une aide de 17 milliards de dollars du FMI et d’une aide supplémentaire de 3,5 milliards de dollars de la Banque mondiale. Ces mesures comprenaient la réduction des retraites et des salaires dans le secteur public, la réforme de l’approvisionnement en eau et en énergie, la privatisation des banques et la modification du système de TVA, ainsi que la privatisation des terres, qui se produirait en levant le moratoire sur les terres et en libéralisant leur possession.

 

La suite :

https://www.mondialisation.ca/lukraine-risque-de-subir-une-privatisation-forcee-de-ces-terres/5678249

 

Commenter cet article
D
C'est déjà fait, puisque des accords ont été passés entre le pseudo président et Blackrock pour la reconstruction de l'Ukraine. La terre n'est qu'une garantie en partie exloitée par Cargill
Répondre