Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Dysfonctionnements au CHU de Grenoble : Olivier Véran faisait déjà la politique de l'autruche

16 Août 2021, 13:10pm

Dysfonctionnements au CHU de Grenoble : Olivier Véran faisait déjà la politique de l'autruche

Publié le 16/08/2021 à 11:45 FranceSoir

 

Les centres hospitaliers universitaires (CHU) vont mal en France : problèmes de structure, organisation « micro féodale », menant à des problèmes graves. Nous avons enquêté sur le CHU de Grenoble-Alpes, où ces problèmes institutionnels ont mené à des « manquements éthiques sur des patients en état de vulnérabilité », ainsi qu'à des situations de harcèlement sévère.

Ce travail s’appuie sur deux témoignages de soignants et chercheurs de l’hôpital, dont François Berger, professeur de biologie cellulaire, ancien directeur de Clinatec et actuel directeur de l'unité INSERM/UGA Brain Tech Lab. L’autre témoignage a souhaité rester anonyme, mais a lui aussi quitté l’hôpital, sidéré par ces dysfonctionnements.

En 2018, cette gestion humaine délétère conduit au suicide du neurochirurgien Laurent, réputé efficace et performant.

Olivier Véran, alors député, parle de ce centre comme d’une « fierté pour le territoire français ».

« Ils font la politique de l’autruche, on ne veut pas dire ce qu’il se passe sinon l’hôpital peut perdre ses financements », raconte François Berger. Chacun sait ce qu’il se passait dans ces services, le ministre des Solidarités et de la Santé aussi. Le Postillon, journal local, a réalisé plusieurs travaux d’enquête sur Olivier Véran et ce CHU. À la lecture de ces articles, on comprend que le natif de l’Isère est essentiellement focalisé sur ses ambitions politiques. Un objectif compréhensible mais qui semble l'avoir peut-être empêché de regarder en face "la réalité de nos hôpitaux", pour reprendre une formule qu'il emploiera quelques années plus tard en s'emportant à l'Assemblée.

 

Commenter cet article