Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

5G et sobriété, un duo impossible

13 Octobre 2022, 18:10pm

5G et sobriété, un duo impossible

Stéphen Kerckhove et Sophie Pelletier (tribune)

 

6 octobre 2022 à 09h15, Mis à jour le 12 octobre 2022 à 18h38

 

Les déploiements de la 5G et d’autres technologies numériques progressent au détriment des mesures de sobriété nécessaires face au changement climatique, déplorent les auteurs de cette tribune.

 

Stéphen Kerckhove est directeur général d’Agir pour l’environnement ; Sophie Pelletier est présidente de Priartem (Pour rassembler, informer et agir sur les risques liés aux technologies électromagnétiques).  

 

La vie politique actuelle est ainsi faite qu’un sujet pousse l’autre, tel un fil d’actualité de réseau social, nous condamnant à une forme d’amnésie collective et d’impensé généralisé. Se souvient-on qu’il y a deux ans, le 14 septembre 2020, le chef de l’État, s’érigeant en VRP de la 5G, renvoyait toute critique de cette technologie à une attitude rétrograde digne d’un retour à la lampe à huile ? La 5G était alors présentée comme un progrès qui ne saurait souffrir un quelconque retard dans la course européenne et mondiale à l’innovation et à la compétitivité. Tous ceux qui proposaient d’interroger les usages et les impacts de cette technologie, à la lumière des crises climatiques, environnementales et sanitaires se sont vus affublés du qualificatif d’« amish ».

 

Auparavant, le chef de l’État avait même purement et simplement « ghosté » les propositions de la Convention citoyenne pour le climat relatives au déploiement de la 5G, en les faisant disparaître comme par magie des propositions qu’il retenait.

 

Deux ans plus tard, les conséquences à long terme de la pandémie et les tensions d’approvisionnement provoquées par le conflit en Ukraine ont joué un rôle de révélateur implacable sur la fragilité de nos sociétés face à ces crises annoncées de longue date, mais toujours ajournées à l’agenda politique. Notre dépendance à une énergie devenue rare et chère nous interpelle brutalement comme un retour du refoulé. Changement de pied, on nous admoneste désormais sur « la fin de l’abondance ». Après nous avoir enjoint d’allumer la 5G, on nous conseille de « débrancher son wifi ». Comprenne qui pourra…

 

 

https://reporterre.net/5G-et-sobriete-un-duo-impossible?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=nl_quotidienne

 

Commenter cet article
L
Ce n'est incohérent que pour nous. On nous "vend" la 5G pour nous faire croire qu'elle participe de la modernité et nous faire accepter son installation forcée. Mais la 5G est avant tout destinée à tout surveiller et contrôler. C'est une arme (au sens militaire) du pouvoir.
Répondre