Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Centrale nucléaire du Tricastin : quels territoires seraient touchés en cas d’accident majeur ?

18 Juin 2021, 16:33pm

Centrale nucléaire du Tricastin : quels territoires seraient touchés en cas d’accident majeur ?
Centrale nucléaire du Tricastin : quels territoires seraient touchés en cas d’accident majeur ?
Centrale nucléaire du Tricastin : quels territoires seraient touchés en cas d’accident majeur ?

Vendredi 18 juin 2021 – Coordination antinucléaire Sud-Est

 

    13 millions de personnes contaminées accident majeur adaptation Avignon Biosphère canal de Donzère-Mondragon centrale nucléaire dispersion de radioactivité Drôme fissure Greenpeace Italie Marseille nucléaire Tricastin vallée du Rhône Vaucluse

 

La modélisation de plus de 1000 cartes météorologiques de 2017, 2018 et 2020 montre que si un accident nucléaire majeur de type Fukushima/Tchernobyl devait se produire sur un réacteur de la centrale nucléaire du Tricastin : 13 millions de personnes recevraient en quelques heures une dose de radioactivité supérieure à la limite annuelle d’exposition du public fixée à 1 mSV. Vaucluse, Drôme, Ardèche, Gard, Hérault, Marseille, Lyon, mais aussi Bordeaux et Paris ou encore la Suisse, Munich, Milan et Barcelone seraient touchés.

 

La modélisation de plus de 1000 cartes (1), correspondant chacune à une situation météorologique survenue au cours des années 2017, 2018 et 2020, permet d’évaluer la direction et la dangerosité du nuage radioactif généré si un accident de type Fukushima devait se produire à la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme-Vaucluse).

 

Plus de 13 millions de personnes recevraient en quelques heures à peine une dose de radioactivité délétère

 

Ce que les cartes révèlent de la dispersion de la radioactivité  :  sur l’ensemble des 1096 configurations météorologiques étudiées plus de 13 millions de personnes recevraient en quelques heures une dose de radioactivité supérieure à la limite d’exposition du public, fixée à un mSV par an.  Le nuage radioactif s’échappant de la centrale nucléaire du Tricastin toucherait de plein fouet, en fonction des conditions météorologiques, vers le nord des villes et zones telles Montélimar, Valence, toute la Drôme, Lyon et Grenoble ainsi qu’une bonne partie de la Suisse, de  l’Autriche, de l’Allemagne et Munich et même la capitale française Paris; vers le sud des villes et zones telles Avignon et le Vaucluse jusqu'à Marseille et une bonne partie de l’Italie et Milan mais aussi le Gard et l'Hérault et jusqu'à Barcelone en Espagne; vers le sud-ouest la radioactivité atteindrait jusqu'à Bordeaux; vers l'est toute l'Ardèche serait impactée. Presque toutes les régions et grandes villes en France seraient contaminées ainsi que les pays voisins.

 

Plus de 20 fissures sur la cuve d'un des quatre réacteurs

 

 

 

Commenter cet article
E
s'il y a un accident majeur, personne ne le saura. la pollution radioactive est invisible et ne peut être mesurée qu'avec des appareils spécifiques dont le prix est hors de portée pour le commun du peuple.
Ce sera attribué à un variant imaginaire pour disculper EDF.

Et un prétexte de plus pour piqouzer de force avec la protéine spike mortelle
Répondre