Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

actualite

5G : écrivez à votre maire

10 Mai 2020, 22:08pm

5G : écrivez à votre maire

Voici un modèle de lettre à compléter et à envoyer à votre maire pour l'alerter des dangers de la 5G.

Dans ce fichier enlevez les mots en rouge, remplacez-les par ce qu'il convient et envoyez la lettre à votre maire en RAR. Soyons nombreux à le faire.

Prénom Nom

Adresse

Email

Téléphone

Monsieur / Madame

Prénom Nom

Maire de

Adresse

 

Date

 

 

Objet : Appel à propos de la situation présente et à venir

Cher/Chère Monsieur/Madame le Maire,

 

« Nous sommes en guerre » a proclamé, d’un ton martial et à six reprises, Monsieur Emmanuel Macron le 16 mars 2020 dans son allocution aux Français. Le 28 avril 2020, Monsieur Édouard Philippe a parlé de « protéger, tester, isoler » et d’obligation, de réquisition, de déploiement, d’appel au civisme (sous autorité de l’Etat), de phase I, II, etc., ce qui ressemble en effet à une stratégie de guerre.

 

Et vous, Monsieur/Madame Le Maire, vous êtes en première ligne car, oui, c’est bien le service public qui assume la mise en place des directives provenant du gouvernement, lequel compte bien continuer de s’appuyer sur vous dans les semaines et les mois à venir. Dans le même temps, et paradoxalement, le Conseil d’Etat ne cherche-t-il pas à limiter, si ce n’est à anéantir vos capacités d’action1 ? L’industrie aurait-elle plus de pouvoirs que vous ?

 

Cependant, vos décisions et actions sont et seront primordiales pour la protection et la liberté de vos administrés. Quel avenir souhaitons-nous ? Un avenir fait d’ordres, de contraintes, de menaces, de brigades spécialisées, de surveillance extrême, de censure, d’intimidation, de peur, de méfiance, du mépris du libre choix thérapeutique, etc., initié par des lobbies ayant infiltré les sphères économique, scientifique et politique de notre pays ; un état policier dont les intérêts ne sont en rien comparables à ceux de la majorité des citoyens de votre commune ? Ou bien un avenir basé sur les valeurs de la République, à savoir la liberté si chère à la France par le respect des droits de l’homme et du citoyen, l’égalité afin qu’il n’y ait ni imposition, ni discrimination de traitement et la fraternité par l’entraide, le partage, la reconnaissance, l’échange des biens et des services ?

 

Les médias officiels n’ont de cesse de nous parler de la vie du « monde d’après » ou du fait que « la vie et la mort se réinventent sur Internet »2. Pensez-vous que le numérique, le virtuel, les drones, les objets connectés, l’artificialisation de la terre et de la vie humaine pourraient remplacer la relation à autrui et à la nature ?

 

Alors, serait-ce pour créer ce « monde d’après » ou « réinventer la vie et la mort » que la récente loi d’urgence sanitaire et les nombreux arrêtés qui ont suivi favorisent et accélèrent l’implantation ou la modification des installations de communications électroniques ? Les opérateurs de téléphonie mobile ont, en effet, été autorisés à déroger aux règles élémentaires de la sécurité sanitaire et environnementale et ce, dès le début de la période de confinement et de « distanciation ». D’innombrables actions et pétitions d’opposition ont eu lieu, eu égard aux effets délétères causés par la modification artificielle des champs électromagnétiques sur la santé humaine et sur l’environnement, notamment sur la biodiversité ; cette opposition massive, unanime, globale pourrait-on dire, puisque provenant de scientifiques de plus de 40 pays et réunissant des citoyens du monde entier, a été balayée et ignorée.

 

Or, les preuves de la dangerosité des champs électromagnétiques sont déjà accablantes à ce jour. Le Syndrome d’hyper électro-sensibilité toucherait 8% de la population et ce chiffre ne cesse d’augmenter. La vie de ces personnes est un véritable cauchemar : difficultés respiratoires, troubles du rythme cardiaque, troubles cognitifs, troubles du comportement, pertes de mémoire, hypoxie cérébrale, maux de tête, vertiges, acouphènes, insomnies, dépression, fatigue chronique, etc. La grande majorité d’entre elles a dû quitter son travail, déménager plusieurs fois à cause du déploiement des infrastructures et n’a pas de prise en charge sanitaire pour le handicap consécutif à cette pollution électromagnétique ; les « EHS » vivent pour certains dans des caravanes, dorment dans leur cave ou en forêt, ne peuvent plus se déplacer ni même aller voir leurs proches.

 

Monsieur Macron, dans un courrier qui lui a été adressé le 3 avril, ainsi que le Secrétaire d’Etat chargé du numérique, Monsieur Cédric O, dans un courrier du 6 avril, ont été sollicités par nombre d’associations de France venant en aide aux personnes développant les symptômes de l’électro-sensibilité afin que soient prises des mesures encourageant la réduction de la pollution électromagnétique et le maintien des zones blanches. En dépit de cela, un déploiement précipité d’antennes 5G et compatibles 5G, de petites cellules 4G – LTE, de mobiliers urbains, etc., s’effectue en ce moment dans nombre de communes, sans l’accord de l’ANSES ni du vôtre.

 

Connaissez-vous en réalité la technologie 5G ? Savez-vous qu’elle n’est pas la continuité des 3 et 4G déjà néfastes pour la santé ? C’est une technologie de rupture et non la suite de la 2G, 3G et 4G comme énoncé dans les slogans marketing des opérateurs, et elle utilise des ondes d’une toute autre nature ou plutôt devrions-nous dire de « contre-nature ». Savez-vous que cette « nouvelle » technologie a plus de 70 ans d’âge et qu’elle est étudiée, contrôlée et utilisée dans le domaine militaire depuis les années 60 ? De très nombreuses études scientifiques émanant d’experts reconnus n’ont cessé de le prouver depuis.

 

Que diriez-vous d’examiner des études scientifiques indépendantes, réalisées par des personnes aux compétences reconnues avant d’accepter la mise en opération de pareilles infrastructures ? 3

De nombreux agriculteurs ont vu leurs animaux tomber subitement malades lorsque des antennes ont été implantées à proximité de leurs exploitations, voire leurs troupeaux décimés, sans parler d'une diminution de la fécondité masculine et féminine ainsi que de la recrudescence de fausses couches : « Nous n'avons pas rencontré de jeune femme exposée au rayonnement d'antennes-relais, ayant eu une grossesse normale avec la naissance d'un enfant indemne. » Dr Eliane Spitery4

 

Monsieur/Madame le Maire, vous pouvez compter sur nous pour vous appuyer dans vos choix et actions éclairés. Nous souhaitons pouvoir avoir confiance en votre détermination à protéger la population et à prendre vos responsabilités.

 

Je vous remercie personnellement de l’attention scrupuleuse que vous voudrez bien accorder à cet appel, et également de bien vouloir revenir vers moi pour que nous puissions en discuter. Veuillez agréer, Monsieur/Madame le Maire, l’expression de ma reconnaissance.

 

A ______________________, le_______________________ 2020

 

1 En application de la loi d’urgence n° 2020-290 du 23 mars 2020 pour faire face à l’épidémie de Covid-19, vingt-cinq ordonnances ont été prises par le Conseil des ministres. La 6ème ordonnance, n° 2020-320 du 25 mars 2020, a été confirmée au JORF n°0074 du 26 mars 2020 texte n° 45.

Selon cette ordonnance, « quatre procédures administratives préalables en vue de l’implantation ou de la modification d’une installation de communications électroniques sont ainsi aménagées : la suspension de l’obligation de transmission d’un dossier d’information au maire ou au président d’intercommunalité en vue de l’exploitation ou de la modification d’une installation radioélectrique ; la possibilité pour l’exploitant d’une station radioélectrique de prendre une décision d’implantation sans accord préalable de l’Agence nationale des fréquences ; la réduction du délai d’instruction des demandes de permissions de voirie ; et la dispense d’autorisation d’urbanisme pour les constructions, installations et aménagements nécessaires à la continuité des réseaux et services de communications électroniques ayant un caractère temporaire. »

 

2 (France Inter, 13 h le 28 avril 2020)

Voir les commentaires

Non à la violation du secret médical

10 Mai 2020, 21:37pm

Voir les commentaires

Ferez-vous confiance aux brigades sanitaires de déconfinement ?

10 Mai 2020, 09:10am

 Ferez-vous confiance aux brigades sanitaires de déconfinement ?

Jean-Yves Nau et Antoine Flahault — 9 mai 2020 à 9h00

La nouvelle loi sur l'état d'urgence sanitaire destinée à lutter contre le Covid-19 va instaurer un «contact tracing» interrogeant la préservation du secret médical et de nos libertés individuelles

 

Avec le déconfinement, nous allons bientôt devoir apprendre à vivre avec une nouvelle police, sanitaire et sans uniforme: les «brigades d'anges gardiens». C'est l'étrange formule céleste inventée par un ministre de la Ve République, Olivier Véran, présentant le dispositif-clé du projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire –a priori jusqu'au 23 juillet. Ce texte, actuellement en débat au Parlement, vise notamment à adapter la réglementation des déplacements et des transports. Il précise les régimes de mise en quarantaine et de placement à l'isolement et élargit la liste des personnes habilitées à constater les infractions aux mesures de l'état d'urgence sanitaire.

Sa principale innovation consiste à créer, afin de mieux lutter contre l'épidémie de Covid-19, un système d'information rassemblant des données relatives aux personnes atteintes par le virus et à celles ayant été en contact avec elles. Son article 6 définit ainsi la création de bases de données permettant de mener de nouvelles enquêtes épidémiologiques («contact tracing»). Il s'agit de «casser les chaînes de transmission virale» en identifiant au plus vite les personnes concernées.

C'est ainsi que seront créées, sous peu, des «brigades sanitaires», fortes d'environ 20.000 à 30.000 personnes, chargées de procéder à ces identifications en remontant la liste des «cas contacts», pour les «inviter à se faire tester». Ces dispositions nouvelles ne vont pas sans soulever quelques questions majeures quant aux respect du secret médical, de la vie privée et des libertés individuelles.

Que doivent savoir, sur un tel sujet, les citoyen·nes? «Cette stratégie s'appuie sur une clé de voûte pour casser les chaînes de contamination, explique l'Assurance maladie. C'est la nécessité d'identifier et de mettre à l'isolement les personnes potentiellement malades et contagieuses, mais aussi de recenser pour chacune l'ensemble des personnes avec qui elles ont été en contact rapproché, au cours des jours précédant l'apparition des symptômes, afin qu'elles soient immédiatement invitées à se faire tester et qu'elles observent une période d'isolement à leur domicile.»

Le respect de ces mesures constitue, selon elle, un enjeu majeur pour «limiter les risques de propagation de l'épidémie» et «éviter le retour à des mesures de confinement appliquées à toute la population».

Un maillage sanitaire à trois niveaux
 Ferez-vous confiance aux brigades sanitaires de déconfinement ?

Voir les commentaires

Dr Wakefield : obligation vaccinale en Californie

9 Mai 2020, 21:08pm

Voir les commentaires

Projet de loi HS 6666 du 1er mai 2020, de financement de tests COVID-19

9 Mai 2020, 15:11pm

Projet de loi HS 6666 du 1er mai 2020, de financement de tests COVID-19

Projet de loi pour financer les tests COVID-19, le traçage
 

Mardi 5 mai 2020 par Douglas Clark © Shutterstock

Le représentant Bobby L. Rush (D-IL) a présenté vendredi une loi initiant un programme de subventions de 100 millions de dollars administré par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour mobiliser le dépistage des coronavirus et la recherche des contacts.

Les bénéficiaires de la loi COVID-19 Testing, Reaching and Contacting Everyone (TRACE) incluraient des centres de santé communautaires, des centres de santé en milieu scolaire, des centres médicaux universitaires, des organisations à but non lucratif et d'autres entités qui embaucheraient et formeraient des personnes pour faire fonctionner des unités de test mobiles tout en s'adressant à la sensibilisation. spots et zones médicalement mal desservies.

«La réouverture de notre économie et le retour à la normale seront quasiment impossibles si nous n'intensifions pas nos efforts de test et ne mettons pas en œuvre un suivi des contacts robuste et généralisé», a déclaré Rush. "Jusqu'à ce que nous ayons un vaccin pour vaincre cette maladie redoutée, le suivi des contacts afin de comprendre l'ampleur et la profondeur de la propagation de ce virus est le seul moyen que nous pourrons sortir de là-dessous."

La législation se concentre sur le développement d'unités de test mobiles et leur mise en œuvre à l'aide de contacts sécurisés de porte-à-porte, une préférence particulière étant accordée aux entités engagées dans l'embauche dans les quartiers.

«Je suis extrêmement fier de voir ce projet de loi recevoir un soutien bipartite, et j'espère que la loi COVID-19 TRACE Act sera rapidement adoptée par la Chambre en tant que projet de loi autonome ou dans le cadre d'un ensemble plus vaste de réponses aux coronavirus», a déclaré Rush.

 

Extrait du projet de loi

 

 

 Autoriser le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux à octroyer des subventions aux entités éligibles pour effectuer des tests de diagnostic pour COVID-19 et des activités connexes telles que la recherche des contacts, par le biais des unités de santé mobiles* et, si nécessaire, dans les résidences des individus, et  à d'autres fins.

 

*= brigades sanitaires

 

 

 

Je m'oppose avec véhémence au projet de loi HR 6666, présenté à la Chambre le 1er mai par Bobby Rush de l'Illinois. La loi TRACE (TRACING REACHING CONTACTING EVERYONE. Leur donne une raison de retirer des individus (même vos enfants!) Sous un faux prétexte) car il a été démontré que le test a un taux positif de 80% FAUX. Vous serez positif si vous vous êtes fait vacciner contre la grippe (et peut-être aussi contre d'autres). ARRÊTEZ cette folie maintenant !!! Tout pour un virus où 98% des personnes vont se rétablir ou peuvent l'avoir sans s'en rendre compte. SORTEZ CUOMO. Il participe à encore plus de CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ.

 

 

Voir les commentaires

Réouverture : recommandations aux enseignants

9 Mai 2020, 12:20pm

Réouverture : recommandations aux enseignants

 

Coronavirus et risque de replis communautaristes

 

Ministère de l'Education Nationale – 5 mai 2020 :

 

Aujourd’hui, la violence de la pandémie causée par un nouveau virus nous confronte à l’incertitude sur de multiples plans (en matière, médicale, sociale, économique, culturelle…). La crise du Covid-19 peut être utilisée par certains pour démontrer l’incapacité des Etats à protéger la population et tenter de déstabiliser les individus fragilisés. Divers groupes radicaux exploitent cette situation dramatique dans le but de rallier à leur cause de nouveaux membres et de troubler l'ordre public. Leur projet politique peut être anti-démocratique et antirépublicain. Ces contre-projets de société peuvent être communautaires, autoritaires et inégalitaires.

 

En conséquence, certaines questions et réactions d’élèves peuvent être abruptes et empreintes d’hostilité et de défiance : remise en question radicale de notre société et des valeurs républicaines, méfiance envers les discours scientifiques, fronde contre les mesures gouvernementales, etc. Or, plus que jamais, nous avons besoin de bâtir une société de la confiance, solidaire porteuse de sens et offrant aux élèves des chemins vers une socialisation positive.

 

1. Enjeux

 

• Lutter contre les replis communautaristes qui portent atteintes aux valeurs du pacte républicain et contre toute manifestation de séparatisme ;

• Lutter contre la désinformation, les théories complotistes, les rumeurs et les fake news

sur le Covid-19 utilisées à des fins mercantiles et politiques ;

• Accompagner les personnels en établissement face aux réactions de repli des élèves.

 

2. Conduites à tenir

 

L’Ecole est le lieu par excellence de la transmission des idéaux républicains. Le rôle de l’École a été réaffirmé dans le plan national de prévention de la radicalisation (PNPR), « Prévenir pour protéger », présenté par le premier ministre le 23 février 2018.

 

Voir les commentaires

Kits de tests contaminés au Canada

9 Mai 2020, 06:56am

Kits de tests contaminés au Canada
Santé Canada confirme la contamination de 380 000 tests de dépistage

Nicolas Steinbach - Publié le 28 avril 2020

 

Santé Canada a confirmé à Radio-Canada que 380 000 trousses de dépistage de la COVID-19, appelées écouvillons, ont fait l’objet d’un rappel urgent du 28 mars au 3 avril en raison d’un problème de contamination.

Radio-Canada révélait le 15 avril, que le Nouveau-Brunswick avait reçu 6400 trousses de dépistage inutilisables.

Le 11 avril 2020, l’entreprise responsable de l’importation de ces écouvillons au Canada, ESBE Scientific, a diffusé un rappel en raison d’un problème de stérilisation des tests de dépistage.

Santé Canada affirme que ESBE Scientific s’est engagée à prendre des mesures correctives et à remplacer le produit.

ESBE fait affaire avec le fabricant chinois Yancheng Rongtai Labware Co. Ltd. peut-on lire dans le rappel publié par Santé Canada.

Le Dr Richard Garceau, microbiologiste-infectiologue au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont à Moncton, à la tête du laboratoire pour tester la COVID-19 au Nouveau-Brunswick, est l’un de ceux qui ont sonné l'alarme sur la qualité des tests de dépistage.


 

La suite sur Ici Radio Canada


 


 

 

Voir les commentaires

Kits de tests contaminés aux Etats-Unis

9 Mai 2020, 06:49am

Kits de tests contaminés aux Etats-Unis
Kits de test de coronavirus contaminés par le coronavirus (Etats-Unis)


 

 le 5 mai 2020, analyse par leDr Joseph Mercola, 


 

L’HISTOIRE EN UN COUP D’ŒIL
  • Selon une enquête du New York Times, les «pratiques de laboratoire bâclées» au CDC ont rendu les premiers tests de coronavirus américains inefficaces, deux des trois laboratoires du CDC créant les kits de test violant leurs normes de fabrication

  • Lorsque la FDA a envoyé un fonctionnaire pour évaluer le problème, il a noté un «étonnant manque d’expertise dans la fabrication commerciale» et des problèmes potentiels de contamination

  • Le Washington Post a déclaré qu’ils avaient confirmé séparément que les responsables de la FDA pensaient que le CDC avait violé ses propres pratiques de laboratoire et que, ce faisant, les kits de test étaient contaminés par un coronavirus

  • La FDA a également empêché les laboratoires commerciaux de produire leurs propres tests dans les premiers stades

  • À l’Université d’Oxford, Our World in Data, les chercheurs ont souligné que pour comprendre comment le COVID-19 progresse, des données claires et précises sur les tests sont essentielles

 

La suite sur Cogito

 

 

Voir les commentaires

Censure de David Icke

8 Mai 2020, 13:02pm

Censure de David Icke

YouTube/Google a supprimé la chaîne de David Icke le 2 mai laquelle comptait des millions de vues et plus de 800 000 abonnés. FaceBook, sans surprise a fait de même.

 

Depuis plusieurs années nous avons sous-titré près d'une heure de vidéos au total de David Icke sur des sujets très différents.

 

Voici sept d'entr' elles par ordre de durée croissante sur YouTube :

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéos sur Brighteon :

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Quand la conspiration devient réalité

8 Mai 2020, 11:05am

Voir les commentaires