Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

actualite

Action GJ sur les terres seigneuriales du Luberon le 7 septembre 2019

11 Septembre 2019, 11:00am

Publié par Ciel Voilé

Action GJ sur les terres seigneuriales du Luberon le 7 septembre 2019

Samedi 7 septembre à Sannes dans le Lubéron, plusieurs dizaines de gueux se sont rendus sur les terres viticoles de l’ancien président du MEDEF afin d’y vendanger sauvagement du raisin. Récit et revendications à lire ci-dessous.

A une heure au nord de Marseille, au pied des forêts sèches du Luberon se tient une vallée au climat doux, à l’esthétique provençale préservée qui fait le bonheur des touristes et dans laquelle les millionnaires ont depuis des décennies choisi de s’établir...

La suite ...

Voir les commentaires

Climat, communication et marketing politique

10 Septembre 2019, 18:00pm

Publié par Climat artificiel

Voir les commentaires

Le scandale de la privatisation des barrages

8 Septembre 2019, 19:44pm

Voir les commentaires

Documentaire sur l'histoire de la géo-ingénierie

7 Septembre 2019, 18:57pm

Voir les commentaires

URGENT : avant minuit, consultation publique 5G

4 Septembre 2019, 03:04am

Depuis 2 ans le déploiement de la 5G est mené au pas de charge en France,

.. sous nos yeux recouverts de peaux de banane !

Auteur : Génération Onde

Trois Agences étatiques servent de "poupées russes" pour mener à bien ce déploiement :

- l'ANFR (Agence Nationale des FRéquences) (1)

- l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) (2)

- l'ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) (3)

 

Petit historique :

En Juillet 2018, l’Etat s'est doté d’une feuille de route pour faciliter le développement et le déploiement de la 5G, incluant le programme de travail de l'Arcep . (4)

Un projet de texte a été déposé le 25 janvier 2019 par le Gouvernement au Sénat en tant qu'amendement n° 874 au projet de loi croissance et transformation des entreprises (PACTE), visant à instaurer un régime d'autorisation préalable de l'exploitation des équipements de réseaux radioélectriques sur le territoire national....

Le 31 janvier 2019 : Le Gouvernement et l’Arcep lancent un appel à la création de plateformes d’expérimentations 5G dans la bande 26 GHz. (5)

En Mai 2019, le Gouvernement communique à l’Arcep ses orientations en vue de l’élaboration des prochaines attributions de fréquences pour la 5G . (6)

Le 26 juin 2019, lors d’un atelier Territoires connectés, l’Arcep présente aux collectivités territoriales, associations de collectivités et aux opérateurs ses travaux de préparation des attributions des fréquences 5G en France. (7)

Le 15 juillet 2019 : l'Arcep consulte les "acteurs" sur les modalités et conditions d'attribution des fréquences 5G dans la bande 3,4-3,6 GHz. (8)

Cette consultation publique se termine le 4 Septembre !

Et puisqu'elle est publique,

les citoyens peuvent en profiter pour s'exprimer ! 

(suggestion de contribution ci-dessous, à envoyer par mail à : CP5G@arcep.fr.)

(ou par courrier à : CP 5G, Direction mobile et innovation,

ARCEP, 14 rue Gerty Archimède, CS 90410, 75613 PARIS Cedex 12)


 

Petit historique (suite) :

17 juillet 2019 : « Deux tiers de la population aura accès à la 5G en 2025 » Sébastien Soriano, président de l'Arcep, répond aux questions du journal La Croix. (9)

Le 1er août 2019 : publication au Journal officiel de l'arrêté homologuant la décision n° 2019-0862 de l’Arcep en date du 2 juillet 2019 relative à la synchronisation des réseaux terrestres dans la bande 3,4-3,8 GHz en France métropolitaine. (10)

Depuis plus d'un an, la France est un territoire d'expérimentation 5G !

En Juillet, on recensait 273 stations 5G expérimentales dans nos villes ! (11) (12)

toutes dûment autorisées par l'ARCEP dans la bande 3,5 GHz (expérimentations en cours ou terminées) .

Comptant sur votre contribution - grain de sable

dans le cadre de la consultation publique en cours !

Salutations anti 5G . Jacques Adam, membre de Priartem et des Amis de la Terre France.

(1) : https://www.anfr.fr/toutes-les-actualites/actualites/observatoire-anfr-pres-de-46-000-sites-4g-autorises-en-france-au-1er-avril-2019/

(2) : https://www.anses.fr/fr/content/radiofr%C3%A9quences-t%C3%A9l%C3%A9phonie-mobile-et-technologies-sans-fil

(3) : https://www.arcep.fr/larcep/nos-missions.html

(4) : https://www.arcep.fr/fileadmin/cru-1538472894/reprise/dossiers/programme-5G/Feuille_de_route_5G-DEF.pdf

(5) : Le communiqué de presse

(6) : https://www.arcep.fr/fileadmin/cru-1566917039/user_upload/grands_dossiers/5G/communique-et-lettre-de-cadrage-orientations-5G_mai2019.pdf

(7) : La 5G, une nouvelle technologie pour les réseaux mobiles (pdf - 882 Ko)
et :Attribution des fréquences pour la 5G : calendrier, fréquences, procédure, obligations (pdf - 546 Ko)

(8) : https://www.arcep.fr/actualites/les-consultations-publiques/p/gp/detail/les-modalites-dattribution-de-la-bande-3490-3800-mhz-en-france-metropolitaine-15-juillet-2019.html

(9) : L'interview

(10) : L'arrêté (pdf - 140 Ko) / La décision de l'Arcep

(11) : https://www.clubic.com/5G/actualite-866227-barometre-anfr-orange-maitre-experimentations-5g-free-mobile-4g.html

  et : https://wwhw.bulletindescommunes.net/orange-sempare-5g-operateur-totalise-plus-dautorisations/

 

(12) : https://www.arcep.fr/cartes-et-donnees/nos-publications-chiffrees/experimentations-5g-en-france/tableau-deploiements-5g.html

 

Message à envoyer à : CP5G@arcep.fr

 

Contribution dans le cadre de la consultation publique organisée par l’ARCEP
et portant sur le projet de décision proposant les modalités d’attribution
de la bande 3490 - 3800 MHz en France métropolitaine

 

Madame la Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Economie et des Finances,

Monsieur le Secrétaire d’État auprès du premier ministre, chargé du numérique,

Monsieur le Président de l’Autorité de Régulation des Communications Éléctroniques et des Postes,

Dans le document « 5G : Une feuille de route ambitieuse pour la France », paru en Juillet 2018, Monsieur Sébastien SORIANO, Président de l’ARCEP, écrit :

« Le secteur des télécoms peut et doit conduire de front un déploiement ambitieux de la 5G et un rattrapage de la 4G. » Et il affirme en introduction de son éditorial :

«  La 5G promet d’être une génération de rupture ».

Pour ma part, j’ai plutôt l’impression de faire partie d’une génération de cobayes !

Mais je fais partie des citoyens Français qui sont déterminés à reprendre leur avenir en main, face au champ laissé libre pour diverses expérimentations de nouvelles technologies menées par l’industrie du Big Data et du « New deal mobile »……protocoles CPL G1 et G3 pour Linky, 3G, 4G, 5G pour la téléphonie mobile, Smart City…..

C’est pourquoi je m’invite dans votre consultation publique lancée en plein été et destinée surtout à paufiner avec vos amis des sociétés opérateurs de télécoms la manière dont celles-ci vont pouvoir se partager le gâteau de la 5G …..

Vous comprendrez, Madame, Messieurs, qu’en tant que citoyen je sois préoccupé des effets sanitaires engendrés par le déploiement d’une nouvelle technologie sur le territoire de notre pays.

J’ai bien noté que dans l’interview donné au journal La Croix en date du 17 Juillet 2019, M.Sébastien Soriano, Président de l’ARCEP, avait déclaré : « la protection de la santé ne fait pas partie du rôle de régulateur indépendant de l’ Arcep ».

J’ai donc cherché par moi-même qui pouvait bien s’occuper de protéger ma santé…..j’ai bien noté que l’Anses a été saisie le 9 février 2019 par les ministères en charge de la santé, de l’environnement et de l’économie afin de conduire une expertise relative à l’exposition de la population aux champs électromagnétiques liée au déploiement de la technologie de communication « 5G » et aux effets sanitaires associés, mais qu’ils en étaient au stade de l’appel à candidatures d’experts scientifiques afin de procéder à la constitution d’un groupe de travail !!!

J’ai aussi découvert l’appel du 13 Septembre 2017, à l’initiative des Pr Hardell et Nyberg, par lequel plus de 180 scientifiques et médecins de 37 pays, demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. Cet appel a été remis à l’OMS.

C’est pourquoi je me vois contraint, par application du principe de précaution pour ma propre santé,

de vous demander un moratoire sur toute décision d’ordre technique, réglementaire ou législative concernant le déploiement de la 5G en France, tant que des études sur les impacts sanitaires et environnementaux de cette technologie n’auront pas été réalisées et jointes aux dossiers de consultations publiques .

Espérant que ma demande sera prise en compte dans le cadre de la consultation publique,

Veuillez agréer, Madame, Messieurs, l’expression de mes meilleures salutations.

Nom :

Adresse :

 

 

 

Autres sources documentaires :

 

Appel du 13 Septembre 2017, à l’initiative des Pr Hardell et Nyberg, par lequel plus de 180 scientifiques et médecins de 37 pays, demandent un moratoire sur le déploiement de la 5G jusqu’à ce que des études d’impact sanitaires et environnementales sérieuses et indépendantes aient été réalisées préalablement à toute mise sur le marché. Cet appel a été remis à l’OMS :

http://www.priartem.fr/IMG/pdf/170913_scientist_5g_appeal_final.fr.pdf

Mais oui, on s’occupera de votre santé…….quand le déploiement de la 5G sera terminé !

https://www.anses.fr/fr/content/appel-%C3%A0-candidatures-d%E2%80%99experts-scientifiques-afin-de-proc%C3%A9der-%C3%A0-la-constitution-d%E2%80%99un-grou-11

 

Vous trouverez aussi à cette page toutes les infos sur le chantier 5G mené par l'ARCEP : https://www.arcep.fr/la-regulation/grands-dossiers-reseaux-mobiles/la-5g.html

Quand Orange parle de « tests 4G + » …. :

https://www.clubic.com/5G/actualite-862931-5g-tests-huawei-cohabitation-wifi-4g-orange-point.html

Réseau 5G : 12 choses à savoir sur l'arrivée de la technologie 5e génération en France :

https://www.clubic.com/5G/article-850611-1-5g-10-questions-technologie-cinquieme-generation-france.html

Articles La Croix des 16 et 17 Juil. 2019 :

https://www.la-croix.com/Economie/France-lance-encheres-5G-2019-07-16-1201035684

https://www.la-croix.com/Economie/France/Deux-tiers-population-aura-acces-5G-2025-2019-07-17-1201035977

 

Recencement pétitions / 5G sur internet :

 

-Stop Linky – 5G Montpellier sur mesopinions.com : 15 860

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/5g-exigeons-arret-immediat-toute-experimentation/46193

- Eric Müller (rédac. Scientif. Lettre Néo-nutrition) sur leslignesbougent.org : 117 684

https://www.leslignesbougent.org/petitions/stop-5g-en-france/

- Stop5G.ch : Collectif citoyens Suisses sur change.org : 65 446

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

La guerre des climats - article de Science et Vie de mars 1958

3 Septembre 2019, 18:42pm

La guerre des climats - article de Science et Vie de mars 1958

Science et Vie n° 286, mars 1958 -https://archive.org/details/SV486 - Open source

 

La guerre des climats

 

Coup sur coup, les grands empires de la nature capitulent devant la science de l’homme. Cette année pourrait être l’année critique où les forces de l’atmosphère elles-mêmes devront se soumettre. Que fera l’homme de cette nouvelle conquête ?

Il y a quelques années, notre collaborateur Camille Rougeron, révélait dans son ouvrage, La prochaine guerre, les conditions de ce qu’il appelait déjà la guerre des climats. « Il suffirait, écrivait-il alors, que le Soudan décide l’irrigation intensive de son territoire au moyen de l’eau emmagasinée dans les barrages du Nil, pour que le régime de l’Égypte avec ses 34 mm d’eau annuels au Caire devienne celui de la plupart des territoires du Sud. L’ensemencement systématique en neige carbonique ou en iodure d’argent des formations nuageuses entre l’Islande et les Açores permettrait de transformer l’Ukraine en steppe semi-désertique en ramenant ses précipitations de 500 mm à 250 ou 162 mm qui sont les « taux » habituels de Stalingrad et d’Astrakan. Le même contrôle océanique étendu à décembre et janvier réduirait à presque rien l’enneigement de l’Europe orientale et, renforçant ainsi l’action du gel dans les régions continentales, interdirait toute possibilité de culture hivernale au-delà du rideau de fer. Seules les îles et presqu’îles étroites de la zone tropicale échapperaient aux risques d’une guerre météorologique... » Les dangers d’un tel conflit sont donc bien pensés. Formons le vœu que rien n’y conduise dans les années à venir et donnons aujourd’hui la parole aux techniciens américains qui, selon notre confrère Newsweek se sont penchés sur ces problèmes.

 

Avec des Si et des Mais...

 

Si l’Espagne avait réussi à calmer la tempête qui décima l’invincible Armada dans la Manche en 1588 les deux Amériques ne parleraient pas espagnol ?

Si les fières Légions napoléoniennes avaient su paralyser l’Allié secret de la Russie, le « Général hiver » comment se présenterait la carte de l’Europe ?

Si les Allemands avaient pu commander à l’ouragan de démembrer les forces alliées d’invasion au large de la Normandie, le 6 Juin 1945, quelle aurait été l’issue de la deuxième guerre mondiale ?

C’est un genre de spéculations qui a toujours agité les stratèges du « Café du commerce ». Avec des si et des mais, on dispose du sort des batailles et on refait l’histoire.

Jusqu’ici l’homme était à la merci de la Nature, les caprices du temps commandaient. Il semble que cela va changer. Les techniciens américains et russes ont engagé un « sprint » effréné pour la conquête de la météorologie bouton. Qui arrivera le premier dans cette course périlleuse à la domestication des climats ?

-Une nation ennemie des USA ? Ce serait une catastrophe, a déclaré l’autre semaine, le capitaine Orville qui préside le comité consultatif sur le contrôle climatique à la Maison Blanche. La guerre atmosphérique serait plus redoutable qu’un conflit atomique !

Et, de son côté, Le professeur Houghton de l’institut de technologie du Massachussetts, a affirmé :

« Je frémis à la pensée que les russes pourraient découvrir avant nous un moyen efficace de contrôler le temps. Même pacifique, une tentative de leur part d’améliorer le climat de la Russie se traduirait par des modifications désastreuses de notre propre « régime » et déséquilibrerait notre économie. »

 

Propos en l’air ? Pas du tout

 

Le temps qu’il fait sur la planète est fonction de ce qui se passe dans une couche relativement mince de notre basse atmosphère épaisse de 14 kms seulement et est déterminé par l’équilibre extrêmement délicat qui existe entre certaines forces terrestres et cosmiques.

On sait que les rayonnements solaires ont pour effet d’entretenir la vie à la surface du globe; certains réchauffent le sol d’autres, réfléchis, réchauffent l’air, d’autres encore provoquent l’évaporation de l’eau des océans, des lacs et des rivières. Au-dessus de nos têtes, tel le toit de verre d’une gigantesque serre chaude, l’atmosphère retient la chaleur du jour et empêche le rayonnement diurne de se dissiper pendant la nuit. Cet équilibre calorifique, s’alliant à la rotation terrestre, anime les puissants courants marins et les formidables mouvements d’air qui décident du temps présent.

Or, voilà que l’heure est venue pour l’homme de mettre à profit ces phénomènes en utilisant des techniques de plus en plus perfectionnées.

Première tentative les américains envisagent d’améliorer les méthodes actuellement connues d’ensemencement des nuages (pour obtenir artificiellement de la pluie) afin de camoufler leurs voies aériennes, en cas de guerre, et de « masquer » les territoires ennemis sous un voile opaque de précipitations diverses.

 

Une mer imperméable

 

Second projet plus pratique. De vastes régions enneigées pourraient être récupérées en saupoudrant leur surface de suie ou de noir de fumée. Elles absorberaient ainsi davantage de chaleur solaire, entreraient en fusion et pourraient être rendues aux travaux agricoles.

Autres desseins. Dans un monde où l’eau est en train de devenir une « denrée » de plus en plus précieuse, il est du plus grand intérêt de pouvoir contrôler la balance d’humidité entre l’air, la terre et la mer. Le laboratoire expérimental d’études géophysiques de Denver a mis au point une substance inoffensive et insipide (l’hexadécanol, que l’on trouve dans le rouge à lèvres) dont l’effet, si on l’étend sur les masses d’eau comme une pellicule, est de réduire leurs évaporations. En imperméabilisant ainsi la surface on pourrait priver les régions littorales de toute humidité !

On a également beaucoup parlé d’utiliser la bombe à hydrogène pour briser les ouragans. Mais les experts pensent maintenant que d’autres moyens seraient plus efficaces et que la bombe H a de meilleurs emplois ! L’été prochain, la météo américaine essaiera pour la première fois de détourner la furie des vents par des courants ascendants d’air chaud; elle versera de l’huile à des points stratégiques de la mer, et y mettra le feu, créant de la sorte de vastes brasiers marins qui serviront à créer des courants ascendants formant barrage.

 

H pourrait « souffler » les monts

 

Quant à la bombe H, elle pourrait servir à décapiter les montagnes et dévier la route des vents. L’Atomic Energy Commission étudie le moyen de redessiner d’un seul coup des kilomètres carrés de paysage, en utilisant la bombe « propre » qu’on essaie de mettre au point. Les habitants de Los Angeles qui sont littéralement asphyxiés par les poussières industrielles, prévoient déjà qu’une fois rasées, les crêtes de montagnes des alentours de nouveaux vents apporteraient l’air pur et chasseraient les fumées.

 

Mais les projets les plus spectaculaires sont l’Arctique et l’Antarctique, les « chambres frigorifiques » du monde où sont fabriqués les grands froids de la Terre. Les météorologistes n’ignorent pas qu’en modifiant le volume et la forme des calottes glaciaires des pôles, on changerait le reste du monde. Si on arrivait à dégeler la région du pôle Nord le niveau des océans monterait, estime-t-on, de 15 à 30 m, inondant New York, Londres, Le Havre et différents autres ports de l’hémisphère Nord.

 

Deux moyens ont été préconisés pour agir sur les masses polaires, le premier consiste à utiliser l’énorme effet de torche à souder que représenteraient des dizaines et des dizaines d’explosions atomiques sous lesquelles les épais glaciers fondraient, le second est représenté par un système de barrages, de canaux, de digues qui permettraient d’orienter les courants chauds de l’océan vers les champs de glace de l’Arctique.

 

Ne jouons pas avec la glace !

 

Les Russes s’intéressent depuis longtemps à la partie septentrionale du monde pour des raisons stratégiques et aussi parce que leur territoire donne largement sur le cercle polaire. Le docteur Harris Wexler, chef de la recherche à la météo américaine, a récemment mis en lumière les effets soviétiques : «  Leur point fort est la météorologie polaire. Le nombre d’atterrissages qu’ils ont fait dans l’Arctique est phénoménal, ils ont littéralement couvert chaque pouce du bassin arctique jusqu’à 160 km du continent nord-américain. Nos efforts sont insignifiants en comparaison. Les Russes ont également réalisé d’excellents travaux en climatologie et en physique des nuages. Ils possèdent de bien meilleures installations que nous pour étudier le temps.

 

L’alarme est donnée…

 

Le capitaine Orville, dans son rapport, demande avec insistance que le gouvernement apporte tout son appui aux recherches météorologiques fondamentales. Il suggère qu’on s’intéresse en priorité aux secteurs particulièrement critiques : étude des effets solaires sur le temps, des courants d’air, des mouvements de nuages, de l’origine des orages. Parfaitement convaincu que le temps pourra être contrôlé par l’homme d’ici vingt ans au plus tard, Orville juge qu’une coopération internationale est indispensable dans ce domaine.

 

Cependant de nombreux savants paraissent moins décidés à aller de l’avant. Ils estiment qu’en dépit de tous les instruments que la science et la technique ont mis à sa disposition - les fusées, les radars, les cerveaux électroniques - la météorologie est restée une science très imprécise. Avant d’intervenir pour augmenter l’absorption des rayons solaires avec du noir de fumée ou arrêter l’évaporation des mers, l’homme devrait être bien sûr des effets qu’il obtiendra.

 

François HALLOUET

Voir les commentaires

Les dangers de la 5G - 21 septembre 2019 - Carpentras

3 Septembre 2019, 05:48am

Publié par Ciel Voilé

Les dangers de la 5G - 21 septembre 2019 - Carpentras

Voir les commentaires

Rebondissement dans la fraude aux quotas carbone

1 Septembre 2019, 14:25pm

Vidéo de 2016, retraçant les débuts de l'affaire

Israël extrade en France un suspect de l'escroquerie du siècle
 

Sputnik le 28 août 2019

Mickael Aknin, soupçonné d’avoir orchestrée une escroquerie fiscale à plus de 50 millions d’euros, a été extradé vers la France par la justice israélienne.

L’État hébreu a annoncé mercredi 28 août l’extradition en France du Franco-israélien Michael Aknin, soupçonné d’avoir organisé une vaste escroquerie fiscale à la fin des années 2000.

Détenu depuis plus d’un an en Israël, M.Aknin a fini par être extradé vers la France sur demande du gouvernement «pour être jugé dans deux affaires», selon un communiqué du ministère israélien de la Justice.

Selon la justice française, Mickael Aknin a dirigé, avec un autre Franco-israélien, Stéphane Alzraa, des sociétés ayant détourné près de 51 millions d’euros aux dépens du fisc français dans le cadre d’une large fraude à la TVA sur le marché européen des quotas de carbone, conçus pour lutter contre le réchauffement climatique.

Voir les commentaires

Le réchauffement climatique coûtera cher aux contribuables

29 Août 2019, 20:23pm

Lutter contre le réchauffement climatique va coûter 1000 dollars par an et par habitant

Par LEXPRESS.fr avec AFP ,

C'est ce qu'a déclaré le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, vendredi, pour demander "une mobilisation de toutes les organisations internationale" et des États.

Tenir les objectifs de l'accord de Paris sur le climat coûtera 1000 dollars par an et par habitant, a déclaré ce vendredi le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, qui demande pour cela un refinancement du Fonds vert pour le climat

"Le réchauffement climatique coûte cher. L'évaluation qui est la nôtre si on veut tenir les objectifs de l'accord de Paris, c'est 1000 dollars par an (898 euros), par habitant, dans les années qui viennent", a expliqué le ministre au palais présidentiel de l'Élysée après avoir rencontré des acteurs économiques. 

A propos du Fonds Vert ( 11')

 

Voir les commentaires

Macron et l'écologie

29 Août 2019, 19:21pm

Voir les commentaires