Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

actualite

Ontario : question d'un parlementaire

6 Décembre 2020, 10:48am

 

Mise en ligne le 8 octobre 2020. Commentaires de l'auteur Randy Hillier

 

« Le Premier ministre évite activement mes questions depuis juillet. Aujourd'hui n'était qu'un exemple de plus du nouveau statu quo à Queen's Park, sans réponse. Après cet échange, je ne suis même pas sûr que le Premier ministre et son cabinet soient au courant de ce qui se passe au sein du gouvernement fédéral en ce qui concerne l'expansion des installations d'isolement et de quarantaine d'une côte à l'autre.

Le langage utilisé dans la RFI est trop large et ambigu, et nous devrions avoir des éclaircissements sur le but de ces installations d'isolement et de quarantaine. J'ai posé des questions claires et précises sur l'appel d'offres du gouvernement fédéral pour les "camps d'isolation/de quarantaine" en Ontario. Où seront-ils, combien y en aura-t-il et combien de personnes y seront hébergées ?

Le premier ministre suggère qu'ils sont destinés aux "voyageurs internationaux", mais la demande de propositions indique "les exigences de santé publique et autres exigences fédérales connexes associées à la réponse à la pandémie COVID-19". Ma question sur l'objectif a été écourtée et une fois de plus le gouvernement a refusé de donner une réponse. Pourquoi ne répond-il pas ? Il me semble qu'ils ne sont même pas au courant de ces propositions. »

 

 



 

Voir les commentaires

Louis Fouché à Marseille le 5 décembre 2020

5 Décembre 2020, 23:17pm

Voir les commentaires

Monsieur Vaccin : un lobbyiste de Big Pharma ?

5 Décembre 2020, 22:01pm

Voir les commentaires

Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps

5 Décembre 2020, 14:13pm

Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps
Chine : nouveau plan de modification artificielle du temps

Avertissement : comme à l'accoutumée, l'AFP et Getty images s'associent pour délivrer le message politiquement correct sur un sujet qui fâche. Et toutes les rédactions du monde de le relayer.

 

Les vérités à ne surtout pas propager : La modification artificielle du temps et du climat :

- dévaste les écosystèmes terrestres

- provoque les changements climatiques

- détruit l'atmosphère de la planète

 

Ce plan chinois succède à celui qui s'est déroulé de 2013 à 2020. Si le « contrôle » était si performant pourquoi la Chine a-t-elle connu tant de catastrophes climatiques en 2020 ? Effet boomerang peut-être ? Et bien sûr, chez nous en Occident, rien d'anormal ne se passerait dans le ciel et l'aberration de la « gestion du rayonnement solaire » ne serait pas en cours.

 

La Chine s'engage à accroître ses capacités de "modification du temps" pour mieux contrôler l'agriculture, les catastrophes et les écosystèmes


Pékin a dévoilé un plan ambitieux pour renforcer sa capacité à modifier le temps
Un programme artificiel sera utilisé sur plus de 6 millions de kilomètres carrés
En empêchant la sècheresse et la grêle, il permettra d'augmenter les récoltes et de restaurer les écosystèmes
La Chine affirme que ses capacités de modification du temps seraient "avancées" d'ici 2035


Emilia Jiang - le 3 décembre 2020

La Chine s'est engagée à renforcer sa capacité à modifier le temps en pluies et neiges artificielles afin de mieux contrôler son agriculture, ses catastrophes naturelles et ses écosystèmes.


Ce plan ambitieux couvrirait plus de 6 millions de kilomètres carrés d'ici 2025 avec un programme météorologique étendu, selon le gouvernement, ce mercredi.


Pékin a déclaré que ses capacités de modification du temps atteindraient un niveau "avancé" d'ici 2035, en se concentrant sur la restauration des écosystèmes et la minimisation des pertes agricoles dues aux catastrophes naturelles.


DOSSIER : Vue aérienne d'un agriculteur séchant des pailles dans son champ le 29 octobre à Ji'an, dans la province du Jiangxi, à l'est de la Chine


Au début de l'année, la Chine a connu ce que les médias d'État ont appelé des « inondations catastrophiques » alors que des pluies torrentielles s'abattaient sur le pays. La photo prise le 13 juillet montre un nageur pataugeant dans un parc local en raison de fortes pluies à Wuhan, dans la province de Hubei, en Chine centrale.


La Chine a souvent eu recours aux technologies d'ensemencement des nuages pour soulager les sécheresses ou pour assainir l'air avant les grands événements internationaux.


Elle a également mis en place un système de modification du temps sur le plateau du Qinghai-Tibet, la plus grande réserve d'eau douce d'Asie, dans le but de pulvériser de grandes quantités d'iodure d'argent dans les nuages pour augmenter les précipitations.


Selon le nouveau plan du gouvernement publié par le Conseil d'État, la Chine poursuivra ses opérations de météorologie artificielle dans des zones clés comme le plateau du Qinghai-Tibet, ainsi que dans les principales zones de protection écologique des fleuves Jaune et Yangtsé.


Un programme étendu de pluie et de neige artificielles sera utilisé sur 5,55 millions de kilomètres carrés de terres, selon les directives politiques. 

Une femme pose pour des photos dans un parc après qu'il ait neigé à Jilin, dans la province de Jilin au nord-est de la Chine, le 20 novembre


Le nouveau plan chinois de modification des conditions météorologiques vise à restaurer les écosystèmes du pays en maintenant la réserve de sources d'eau et en offrant un environnement vivable à la faune et à la flore.


Des opérations anti-grêle seront également menées et protégeront des zones couvrant au moins 0,6 million de kilomètres carrés de terres.


D'ici 2035, les capacités de notre pays à modifier artificiellement le climat, ce qui aura un impact sur les entreprises, la technologie et les services, atteindront le niveau le plus avancé au monde, ajoute la déclaration.


Le plan se concentrera sur la revitalisation des régions rurales en empêchant la sécheresse et la grêle pendant la saison des récoltes et en minimisant les pertes dues aux catastrophes naturelles afin de garantir un approvisionnement régulier en produits agricoles.


Il vise également à contribuer à la restauration des écosystèmes du pays en maintenant la réserve de sources d'eau et en offrant un environnement vivable à la faune.


La Chine va également renforcer ses capacités scientifiques et établir une base expérimentale et un laboratoire pour améliorer sa capacité à provoquer ou à empêcher la pluie, à éliminer le brouillard et à améliorer la qualité de l'air, a-t-il déclaré.  


Les inondations estivales sont un fléau annuel en Chine depuis l'Antiquité, souvent concentré le long du vaste bassin du Yangtsé qui draine une grande partie du centre du pays. 


Au début de l'année, la Chine a connu ce que les médias d'État ont appelé une "catastrophe des inondations", avec des pluies torrentielles qui ont frappé le pays alors que plusieurs provinces chinoises sont entrées en "mode de guerre" pour lutter contre les inondations. 


Outre le renforcement de sa capacité à contrôler la météo, Pékin s'est engagé à lutter contre le changement climatique en visant un pic des émissions de CO2 avant 2030 et la neutralité carbone avant 2060.  


Appelant à une "révolution verte", le président chinois Xi Jinping a fait des promesses audacieuses lors d'un discours à l'Assemblée générale des Nations unies en septembre.


Il a ajouté que la pandémie de coronavirus avait montré l'urgente nécessité de préserver l'environnement. 


Mais l'objectif sera un défi pour la Chine, qui dépend fortement pour son électricité du charbon, l'un des combustibles fossiles les plus gourmands en carbone. 

(
Les commentaires ont été modérés à l'avance sur le dailymail).

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9014995/China-vows-increase-weather-modification-capabilities-gain-better-control.html

 

Voir les commentaires

Black blocs, la milice du pouvoir

5 Décembre 2020, 11:33am

Commencez à 2'55'', après la pub pour les patriotes.

Voir les commentaires

Dr Delépine, Dr Sacré le 3 décembre 2020

5 Décembre 2020, 11:21am

Voir les commentaires

Alexandra Henrion Caude réagit à la présentation d'Alain Fischer

5 Décembre 2020, 11:04am

Voir les commentaires

Linky extérieur fondu dans la Drômre

5 Décembre 2020, 09:40am

Linky extérieur fondu dans la Drômre

Un compteur Linky prend feu à Saint-Paul-Trois-Châteaux - vidéo

France bleu - Le 8 novembre 2020


Des habitants de Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme) ont vu leur compteur Linky brûler ce dimanche matin. Eux sont persuadés que l'installation est défectueuse. Le compteur n'est pas en cause selon Enedis qui parle d'un incident électrique sur le réseau en amont.

 

Un couple a vu son compteur Linky s'enflammer ce dimanche matin à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme). Les pompiers ont rapidement éteint l'incendie mais le compteur électrique situé à l'extérieur de la maison a complètement fondu. "Heureusement qu'il n'était pas à l'intérieur du logement, sinon il y aurait eu pas mal de dégâts", témoigne Anne, l'occupante des lieux. 

 

Elle en est convaincue, l'incendie est sûrement lié à un défaut du compteur, "En quinze ans nous n'avons eu aucun problème avec notre ancienne installation, là ça fait six mois que nous avons un compteur Linky et voilà le résultat." Le couple envisage de porter plainte contre Enedis.

 


 


 

Voir les commentaires

James Corbett à propos des confinements

4 Décembre 2020, 21:18pm

Voir les commentaires

Fraude massive à la TVA sur les places de marché des acteurs du e-commerce

4 Décembre 2020, 18:40pm

Fraude massive à la TVA sur les places de marché des acteurs du e-commerce

 

Vendredi 4 décembre 2020 - Attac


 

Alors que les confinements ont permis aux géants du commerce en ligne et à leurs marketplaces de voir leur chiffre d’affaires exploser, ces grandes entreprises (dont Amazon, Cdiscount, eBay ou encore Wish) sont accusées de profiter de fraudes massives à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Dans une note publiée ce jeudi 3 décembre, veille de Black Friday, Attac révèle l’ampleur de cette fraude et s’applique à rendre visible ses mécanismes.

Fin 2019, l’Inspection générale des Finances (IGF), tirait la sonnette d’alarme dans un rapport, estimant que 98 % des vendeurs étrangers actifs contrôlés sur les plateformes de e-commerce n’étaient pas immatriculés à la TVA en France et ne reversaient donc pas la taxe due à l’État. En effet, au sein de ces interfaces de vente, acteurs du e-commerce et vendeurs inscrits sur leurs places de marché (notamment ceux basés hors de l’Union européenne) se renvoient la responsabilité à propos de la facturation et de la collecte de cette taxe, qui au final ne sont que marginalement ou pas effectuées.

Les législations censées mettre fin à ces abus peinent aujourd’hui à convaincre de leur efficacité. Surtout, l’ampleur de la fraude n’a pas été précisément évaluée, alors qu’elle implique, au-delà de pertes fiscales évidemment importantes, une forte distorsion de la concurrence : les sociétés ne payant pas la TVA bénéficient d’un avantage de prix de 20 % (au taux normal de TVA) par rapport aux entreprises qui remplissent leurs obligations fiscales. Attac s’est donc penchée sur le sujet, dans la suite du rapport publié en 2019 sur l’impunité sociale, environnementale, et fiscale, d’Amazon.

Principaux enseignements :

Attac estime le montant global de la fraude à la TVA dans le secteur du e-commerce des biens entre 4 et 5 milliards d’euros en 2019.

 

Cette fraude concerne particulièrement Amazon, leader du marché en France et qui développe depuis des années une démarche systématique d’évitement de l’impôt. Attac estime la fraude à la TVA opérée sur la seule marketplace d’Amazon, en 2019, autour d’un milliard d’euros. Cela contribue aux profits démesurés d’Amazon, à la domination qu’exerce Amazon sur le e-commerce en France et à la concurrence faussée que le géant américain impose aux commerçants traditionnels.

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>