Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

actualites

Sud Radio : Alexis Poulin : ras le bol !

13 Janvier 2021, 19:53pm

Voir les commentaires

WhatsApp, attention danger !

13 Janvier 2021, 14:34pm

Voir les commentaires

Richard Boutry : 30 questions qui fâchent

12 Janvier 2021, 19:17pm

Voir les commentaires

1000 milliards d’euros de profits en vingt ans: comment les labos sont devenus des monstres financiers

12 Janvier 2021, 18:52pm

1000 milliards d’euros de profits en vingt ans: comment les labos sont devenus des monstres financiers

Par Olivier Petitjean Mondialisation.ca, 11 janvier 2021

 

Les laboratoires pharmaceutiques n’ont plus grand chose à voir avec ce qu’ils étaient il y a cinquante ans, ou même il y a vingt ans. De plus en plus gros et de plus en plus financiarisés, ils sont devenus des machines à siphonner des milliards d’euros ou de dollars pour les redistribuer aux actionnaires, notamment les grands fonds de Wall Street.

En 1955, Jonas Salk, père du premier vaccin contre la polio, à qui l’on avait demandé à la télévision qui détenait le brevet sur cette découverte, avait eu cette réponse demeurée célèbre : « Eh bien, au peuple je dirais. Il n’y a pas de brevet. Pourrait-on breveter le soleil ? »

Soixante ans plus tard, en 2015, Martin Shkreli, jeune homme d’affaires new-yorkais venu de la finance, fait scandale en multipliant du jour au lendemain par 55 le prix de vente du Daraprim, de 13,50 à 750 dollars. Il venait de racheter les droits exclusifs sur ce médicament classé essentiel par l’Organisation mondiale de la santé, utilisé pour traiter la malaria ou le Sida. « C’est une société capitaliste, un système capitaliste, des règles capitalistes », explique alors celui qui finira quelques mois plus tard en prison (non pas pour crime contre la santé publique, mais pour avoir trompé des investisseurs…).

En soixante ans, l’industrie pharmaceutique a profondément changé.

En soixante ans, l’industrie pharmaceutique a profondément changé. Les fabricants de médicaments figurent désormais parmi les plus grosses multinationales au monde, aux côtés des firmes pétrolières ou automobiles. Elles sont aussi les plus lucratives pour les marchés financiers. Et ce n’est sans doute pas fini. Des médicaments sont mis sur le marché à des prix toujours plus onéreux. En 2015, le Sovaldi, un traitement contre l’hépatite C du laboratoire Gilead, était vendu en France 41 000 euros pour trois mois de traitement. Il est ainsi le premier médicament à avoir été de fait réservé par les autorités de santé à seulement une partie des patients potentiels en raison de son prix. Désormais, les prix de certains médicaments présentés comme innovants atteignent le demi-million d’euros ! Parallèlement, les plans de suppressions d’emploi se succèdent. Toujours en 2015, Sanofi en était à son troisième plan social depuis 2009. Le quatrième vient tout juste d’être annoncé.

 

Voir les commentaires

Le virologue allemand Christian Drosten

12 Janvier 2021, 16:00pm

Le virologue allemand Christian Drosten

LE DOSSIER (TENU SECRET) CHRISTIAN DROSTEN

 

Traduction  d’une émission en allemand sur la chaîne kla.tv : https://www.kla.tv/17877 !

 

 

Le virologue allemand Pf. Dr. Christian Drosten est le visage de la crise du corona que nous traversons. L’hebdomadaire Stern a même publié en mars 2020 un article intitulé « Le virus du corona a fait du Pr. Christian Drosten l’homme le plus demandé de la République » et en a fait une star. Car c’est Christian Drosten qui a développé en janvier 2020 le test PCR pour le corona, qui est devenu dans le monde entier la méthode standard de détection du coronavirus Covid-19. Comme directeur de l’institut berlinois de la Charité, il est un conseiller très influent du gouvernement fédéral allemand, et il a participé en tant qu’expert à de nombreuses conférences de presse gouvernementales. Il a ainsi influencé de manière déterminante, par son évaluation, des décisions politiques importantes comme par exemple l’obligation de port du masque, l’interruption de l’enseignement régulier ou la fermeture de l’ensemble des cafés, bars et restaurants. Il s’est vu décerner de nombreuses distinctions, dont la Bundestverdienstkreuz (Croix du Mérite) en 2005 et la Bundestverdienstkreuz de première classe en 2020.

Cette émission va ouvrir un dossier en 4 parties qui montre un tout autre visage de Christian Drosten et qui éclaire des circonstances peu connues, mais lourdes de conséquences.

 

 

Le dossier Drosten, partie 1 : Christian Drosten et ses fausses prévisions

 

Du fait de ses nombreuses et hautes distinctions, l’on pourrait s’attendre à ce que ses différentes estimations et prévisions se réalisent. Voici deux exemples de ses prévisions toujours inquiétantes comparées à l'évolution réelle :

 

Prévision 1 : 2003 / SRAS

« Si l’épidémie ne peut pas être repoussée dans un proche avenir, il sera possible qu’il y ait toujours de nouveaux cas de SRAS. SI des maladies pulmonaires de ce genre devaient éclater régulièrement dans certains pays, cela pourrait avoir des effets sérieux sur leurs économies. Un vaccin efficace peut être attendu au plus tôt d’ici un ou deux ans. »

Evolution réelle : d’après l’OMS, il y a eu depuis le début de ce qu’on a appelé l’épidémie de SRAS en 2003 uniquement 8096 cas de SRAS dans le monde entier avec 774 morts. L'Allemagne a connu 9 malades en tout et pour tout, et pas un seul mort.

 

Prévision 2 : 2009, grippe porcine

« Il s’agit pour cette maladie d’une infection virale généralisée qui montre des effets secondaires nettement plus sévères que ceux que n’importe qui pourrait imaginer de la part du plus dangereux des vaccins. »

Bien qu’il n’y ait pas d’indications fiables sur le chiffre des malades, Drosten a appelé avec insistance les gens à se faire vacciner contre la grippe porcine.

Evolution réelle : l’épidémie prophétisée n’est jamais survenue. Malgré cela, les gouvernements occidentaux ont acheté des vaccins pour plusieurs centaines de millions d’euros, que la grande majorité de la population a refusés, malgré les recommandations insistantes de Drosten. En outre, les vaccins ont causé des dommages bien plus graves que la grippe porcine elle-même.

 

Conclusion :

Les prévisions effrayantes de Drosten, qui visaient toujours à imposer la « solution standard du vaccin », se sont révélées être des erreurs d’évaluation fatales, qui ont eu pour conséquence un dommage économique gigantesque. Comment est-il possible que Drosten, avec ses multiples prévisions d’horreur, continue à sembler crédible comme LE conseiller du gouvernement ?

 

 

Le dossier Drosten, partie 2 : Christian Drosten et son doctorat

 

Comme la crise du coronavirus a fait du Pr. Dr. Christian Drosten le scientifique probablement le plus connu d’Allemagne, l’on a demandé de nombreuses fois à consulter sa thèse de doctorat. D’étranges contradictions sont alors apparues à la lumière :

 

1ère contradiction :

Drosten prétend avoir passé sa thèse en 2003 à l’université Goethe de Francfort. Etonnamment, la bibliothèque universitaire de Francfort n’a pas pu dans un premier temps fournir un seul exemplaire de sa thèse.

 

2ème contradiction :

Sur la demande du Dr. Markus Kühbacher, scientifique spécialisé dans les fraudes scientifiques, l’attaché de presse de l’université a indiqué que les exemplaires avaient été endommagés par un dégât des eaux. Selon Kühbacher, l’attaché de presse a plus tard dû avouer qu’il lui avait communiqué de fausses indications sur les travaux de Drosten. La Bibliothèque Nationale allemande n’avait pas non plus un seul exemplaire de cette thèse avant 2020, ce qui est normalement obligatoire pour chaque promotion.

 

3ème contradiction :

Il est en outre très étrange que le catalogue de la Bibliothèque Nationale allemande – qui est tenu de lister l’ensemble des thèses – ne comporte aucune entrée concernant Christian Drosten pour les années 2000–2003.

 

4ème contradiction :

Le 15 octobre 2020, l’université Goethe de Francfort-sur-le-Main a publié une déclaration de mise au point au sujet des « fausses déclarations concernant la procédure d’admission du Pr. Dr. Christian Drosten ». Il en ressort que Monsieur Drosten est en droit, depuis le 4 septembre 2003, de porter le titre de Docteur en médecine. Ceci est très étonnant, car un document de l’OMS le mentionne dès avril 2003 – c’est-à-dire 5 mois plus tôt – avec le titre de Docteur. Cette contradiction, ainsi que de nombreuses autres, ont poussé Dr. Reiner Füllmich à traiter Drosten de « capitaine von Köpenick » (escroc allemand de la fin du 19ème-début du 20ème siècle - NdT) dans la cadre de la commission extraparlementaire sur le coronavirus. Kühbacher a porté plainte le 2 décembre 2020 auprès du Tribunal d’instance de Stuttgart au sujet des « exemplaires obligatoires de la thèse de Mr. Drosten et de leur prétendu entreposage trop humide ». Cette procédure judiciaire a pu mettre à la lumière encore d’autres contradictions étonnantes. La situation pourrait cependant devenir encore plus désagréable pour Drosten car l’avocat Dr. Füllmich a déjà adressé une première demande de dommages-intérêts à Drosten au nom de l’un de ses clients ayant subi des préjudices du fait des mesures prises contre le coronavirus. Une action collective est en préparation aux USA. Finalement, la question qui se pose ne concerne pas le doctorat de Christian Drosten, mais sa crédibilité. Pourquoi persiste-t-il depuis des mois à se taire et ne clarifie-t-il pas ces graves allégations ? Son comportement ne renforce certainement pas sa crédibilité !

 

 

Le dossier Drosten, partie 3 : Christian Drosten et son test PCR pour le coronavirus

 

Le test PCR pour le coronavirus développé en toute hâte par Drosten en janvier 2020 pour la détection du coronavirus est « le test de l’année » ! Les résultats de ce test sont utilisés par les gouvernements du monde entier pour légitimer les restrictions les plus massives des droits fondamentaux à l’encontre de leurs citoyens !

Dès 2014, Drosten a déclaré au sujet de cette méthode de test PCR : « la méthode est si sensible qu’elle peut détecter même une seule molécule du génome de ce virus. Si un tel pathogène a passé par exemple un jour sur la muqueuse nasale d’une infirmière, sans qu’elle en tombe malade ou qu’elle remarque quoi que ce soit, elle devient soudain un cas de MERS. Là où l’on signalait auparavant des gens malades à en mourir, les statistiques contiennent maintenant des malades légers et des gens qui en fait sont en parfaite sante. C’est ainsi que l’explosion du nombre de cas en Arabie Saoudite a pu être expliqué. En plus, les médias sur place ont gonflé la chose de manière incroyable. » Cette déclaration de Drosten ne reflète-t-elle pas exactement la situation actuelle du coronavirus ? « Les statistiques comportent soudain des gens en parfaite sante, qui les faussent ! » « Explosion du nombre de cas ! » « Les médias ont gonflé la chose de manière incroyable ! » Drosten a-t-il choisi cette méthode PCR de manière calculée pour déclencher une « pandémie de tests » ? Un travail de recherche scientifique en cours réalisé par 22 scientifiques de haut niveau renforce ce soupçon, car il dénie son fondement scientifique à l’étude de Drosten, qui a servi de base pour la mise en place du test par l’OMS. De premières décisions judiciaires confirment la base non scientifique de l’étude de Drosten et de son test du coronavirus ! Avec son étude non scientifique et son test PCR inadapté basé sur cette étude, un homme a joué un rôle déterminant dans tout le scénario du coronavirus : Christian Drosten ! Pas uniquement lui, mais aussi le test qu’il a développé, se révèlent peu crédibles sous un examen plus approfondi !

 

 

Le dossier Drosten, partie 4 : Christian Drosten et ses nombreux liens

 

La neutralité et l’objectivité sont des indicateurs déterminants pour la crédibilité des scientifiques !

 

1. La neutralité et l’objectivité de la part de Drosten sont-elles possibles – au vu de ses liens avec Olfert Landt ?

 

Olfert Landt est l’un des coauteurs réguliers des études de Drosten – également de l’étude du coronavirus en question. Il est en outre propriétaire de la société de biotechnologie berlinoise TIB Molbiol Syntheselabor GmbH, qui fabrique des tests pour le coronavirus. Drosten et Landt semblent avoir découvert un „business model“ couronné de succès : en cas de pandémie et d’apparition des virus les plus divers, ils développent ensemble le test PCR correspondant. Cela a déjà été le cas en 2002/2003 pour le SRAS, en 2011 pour l’ECEH, en 2012 pour le MERS, en 2016 pour le zika virus, en 2017 pour la fièvre jaune. Toujours le même schéma, auquel ils ont fait appel maintenant aussi pour le coronavirus. Landt l’a d’ailleurs admis face au journal Berliner Zeitung : « Le test, la conception, le développement, viennent de la Charité. Nous l’avons simplement immédiatement mis en œuvre sous la forme d’un kit. Et si l’on ne dispose pas du virus, qui n’existait à l’origine qu’à Wuhan, nous pouvons fabriquer un gène synthétique pour simuler le génome du virus. C’est ce que nous avons fait très rapidement. » Dès le début de la crise du coronavirus, l’entreprise de biotechnologie de Landt fabriquait par semaine des kits de test permettant la réalisation de 1.500.000 tests et dès février elle avait triplé son chiffre d’affaires. Entre-temps, ces tests ont dû lui rapporter des bénéfices gigantesques. Il est douteux que Landt ait encaissé l’ensemble des bénéfices et n’ait laissé que la gloire à Drosten. Indépendamment de la question des avantages personnels que Drosten aurait pu en tirer, la question se pose : comment est-il possible que des développements soient réalisés avec de l’argent public et que des entreprises privées en profitent ensuite à un tel point ?

 

1. La neutralité et l’objectivité de la part de Drosten sont-elles possibles – au vu de ses liens avec l’industrie pharmaceutique ?

 

Drosten s’est vu décerner entre autres :

le « Förderpreis für Klinische Infektiologie » (Prix d’encouragement pour l’infectiologie clinique) décerné par Aventis Deutschland Pharma GmbH et doté de 5.000 euros,

le “Diagnostics Award de la European Society for Clinical Virology” de l’entreprise pharmaceutique Abbott Laboratories, doté de 2.500 euros et lié à d’autres privilèges intéressants pour le récipiendaire, et

par l’intermédiaire de la Charité de Berlin, institut dont Drosten est actuellement le directeur, en décembre 2019 et en mars 2020, une somme d’environ 335.000 US-$ de la fondation Bill and Melinda Gates. Cette fondation n’est en aucun cas désintéressée, mais elle est connue pour sa proximité avec l’industrie des vaccins. Ces distinctions et subventions ont-elles créé chez Drosten des conflits d’intérêts qui l’on poussé dans le passé à toujours préconiser des vaccins comme solution ? La crise actuelle du coronavirus semble confirmer ce soupçon, car Drosten ne recule même pas devant une violation du code déontologique de l’ordre des médecins en recommandant certains fabricants de vaccins. Les déclarations et les études de Drosten ne devraient-elles pas être entièrement révisées du point de vue de l’objectivité ? Qui croirait un scientifique qui propage le fait que fumer est sans danger et reçoit en même temps des distinctions et des subventions de l’industrie du tabac ?

 

CONCLUSION : Des prévisions erronées fatales, de nombreuses contradictions non clarifiées au sujet de sa thèse de doctorat, un « test PCR corona » développé à toute vitesse avec des défauts scientifiques fondamentaux et un marécage insoupçonné d’intrications financières retirent toute crédibilité à Christian Drosten ! Si la personne clé centrale de toute la crise du coronavirus s’avère non crédible après un examen plus approfondi, cela soulève de graves interrogations :

 

1. Ne faut-il pas finalement, du fait de ces fondements non scientifiques, analyser l’ensemble des événements liés au coronavirus, avec l’effondrement économique et financier inéluctable qui menace des peuples entiers, pour trouver ceux qui tirent les fils et qui profitent de cette situation dans l'ombre ?

 

2. Le but ne pourrait-il pas être une mise en scène pour une prise de pouvoir et même, sous le prétexte de combattre la pandémie, mener à la mise en place d’une surveillance numérique de peuples entiers ?

 

3. Pourquoi les médias de masse, qui ont la charge de fournir une couverture médiatique critique, ne dévoilent-ils pas le « dossier Drosten », mais le passent-ils sous silence ?

 

Chers spectateurs, pensez-vous, vous aussi, que ces faits devraient être connus de tous ? Alors aidez-nous à rendre public le « dossier Drosten » le plus vite possible. Seul un mouvement du peuple lui-même peut briser le silence de médias monopolisés qui apportent tous le même son de cloche et mener à une discussion publique ! Vous pouvez y contribuer en rendant publics ces liens cachés ! Pour cela, partagez cette vidéo ! Informez autant de vos connaissances que possible par courriel, via WhatsApp, Twitter, Vimeo ou mettez la vidéo sur Facebook. Voici le lien de cette émission : https://www.kla.tv/17877 !

 

Sources/Liens :

Informations générales sur Christian Drosten

https://www.stern.de/p/plus/gesundheit-wissenschaft/der-aufklaerer--so-wurde-christian-drosten-zum-wichtigsten-mann-deutschlands-9184616.html
https://www.deutschland.de/de/topic/wissen/christian-drosten-corona-forscher-und-regierungsberater
https://de.wikipedia.org/wiki/Christian_Drosten#Ehrungen
 

Partie 1: Christian Drosten et ses fausses prévisions

1. SARS

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/biuz.200390097
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/biuz.200390097
https://www.who.int/csr/sars/country/table2004_04_21/en/
2. Grippe porcine

https://www.kma-online.de/aktuelles/panorama/detail/zweite-welle-hat-begonnen-tote-erwartet-a-18682
https://www.spiegel.de/gesundheit/diagnose/schweinegrippe-impfstoff-pandemrix-risiken-wurden-ignoriert-a-1229144.html
 

Partie 2: Christian Drosten et son doctorat

https://www.corodok.de/drosten-dissertation-verschluss/
https://mobile.twitter.com/Kuehbacher/status/1331958955757740033
https://plagiatsgutachten.com/blog/christian-drosten/
https://aktuelles.uni-frankfurt.de/aktuelles/falschbehauptungen-zum-promotionsverfahren-von-prof-dr-christian-drosten/
http://web.archive.org/web/20030423125938/https://www.who.int/csr/sars/2003_04_16/en/
https://www.youtube.com/watch?v=aSLgvxQNano
https://t.me/ReinerFuellmich/88
https://www.fuldaerzeitung.de/panorama/corona-luege-reiner-fuellmich-virologe-christian-drosten-lothar-wieler-rki-goettingen-anwalt-lockdown-90096522.html
https://twitter.com/Kuehbacher/status/1334065538834849794
 

Partie 3: Christian Drosten et son test PCR pour le coronavirus

https://www.wiwo.de/technologie/forschung/virologe-drosten-im-gespraech-2014-die-who-kann-nur-empfehlungen-aussprechen/9903228-2.html
www.kla.tv/17757
www.kla.tv/17643
www.kla.tv/17530
 

Partie 4: Christian Drosten et ses nombreux liens

http://www.laborjournal-archiv.de/epaper/LJ_20_04/43/#zoom=z
https://www.dzif.de/de/zika-und-chikungunya-viren-die-tuecken-der-diagnostik
https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/23/11/17-1131_article
https://www.berliner-zeitung.de/gesundheit-oekologie/fuer-panikkaeufe-ist-unsere-firma-zu-klein-li.79753
https://www.dw.com/de/corona-tests-maschinen-auf-hochtouren/a-52853100
https://taz.de/Produzent-von-Corona-Tests/!5671485/
https://www.ndr.de/nachrichten/info/16-Coronavirus-Update-Wir-brauchen-Abkuerzungen-bei-der-Impfstoffzulassung,podcastcoronavirus140.html
https://www.genexpress.de/de/projekte.html
https://de.wikipedia.org/wiki/Christian_Drosten#Ehrungen
https://www.aerzteblatt.de/archiv/43328/Verleihungen
https://www.escv.eu/awards/the-abbott-diagnostic-award/
https://www.gatesfoundation.org/How-We-Work/Quick-Links/Grants-Database/Grants/2019/12/INV-004308
https://www.gatesfoundation.org/How-We-Work/Quick-Links/Grants-Database/Grants/2020/03/INV-005971
https://corona-transition.org/irrefuhrende-werbung-falschaussagen-prof-drosten-verstosst-gegen-berufsordnung

Voir les commentaires

Mise à jour des données scientifiques récentes concernant la politique COVID-19

12 Janvier 2021, 15:52pm

Mise à jour des données scientifiques récentes concernant la politique COVID-19

Les mesures de confinement n’empêchent pas les décès, la transmission ne se fait pas par contact, les masques n’apportent aucun bénéfice, les vaccins sont intrinsèquement dangereux.


Par Denis G. Rancourt – Le 28 décembre 2020 – Source Research Gate


 

Les mesures sans précédent de confinement universel, de confinement institutionnel strict des maisons de soins, de masquage universel de la population, d’obsession hygiénique des surfaces et des mains et de déploiement accéléré des vaccins sont contraires à la science connue et aux récentes études de référence. Le gouvernement a fait preuve d’imprudence par action et de négligence par omission. Des mesures institutionnelles sont nécessaires depuis longtemps pour endiguer la corruption dans le domaine de la médecine et de la politique de santé publique.

Introduction – Pandémie iatrogène de panique

Le contexte politico-sanitaire est un contexte dans lequel, jusqu’en 2019, le consensus scientifique et politique passé en revue était que les mesures globales généralement et universellement appliquées en 2020 étaient 1 2 :

- non recommandées sans être justifiées par des preuves quantitatives suffisantes des circonstances épidémiologiques locales (juridictionnelles) (transmissibilité, gravité de la maladie, impact), et sans être mises en balance avec les préjudices économiques, sanitaires et sociaux locaux qui en résultent


 

- pour de nombreuses mesures (recherche des contacts, mise en quarantaine des personnes exposées, contrôle des entrées et des sorties, fermeture des frontières), « non recommandé en aucune circonstance », quelle que soit la gravité de la maladie respiratoire virale pandémique (modérée, élevée ou extraordinaire)

Le contexte politico-sanitaire est également un contexte dans lequel il existe une histoire récente documentée de « paniques répétées de pandémie de santé » dans laquelle « les experts en maladies souhaitent attirer l’attention du public et faire pencher les décisions d’allocation de ressources en faveur de la maladie qui les intéresse ». 3. Bonneux et Van Damme, en 2011, l’ont exprimé ainsi 4 :

Les paniques répétées de pandémie de santé causées par un virus aviaire H5N1 et un nouveau virus de grippe humaine A(H1N1) font partie de la culture de la peur [réf.] Le pire des scénarios a remplacé l’évaluation équilibrée des risques. Le pire des scénarios est motivé par la conviction que le danger auquel nous sommes confrontés est tellement catastrophique que nous devons agir immédiatement. Plutôt que d’attendre des informations, nous avons besoin d’une frappe préventive. Mais si les ressources achètent des vies, le gaspillage des ressources gaspille des vies. Le stockage préventif d’antiviraux largement inutiles et les politiques irrationnelles de vaccination contre un virus H1N1 exceptionnellement bénin ont gaspillé plusieurs milliards d’euros et érodé la confiance du public dans les responsables de la santé. [réf.] La politique de lutte contre la pandémie n’a jamais été guidée par des preuves, mais par la crainte des pires scénarios.

En outre, un important scandale de conflit d’intérêts concernant les recommandations de l’OMS en matière de pandémie de grippe a été exposé en détail en 2010, où les enquêteurs Cohen et Carter ont conclu : « Parmi les principaux scientifiques qui conseillent l’Organisation mondiale de la santé sur la planification d’une pandémie de grippe, certains ont fait un travail rémunéré pour les entreprises pharmaceutiques qui ont tout à gagner des conseils qu’ils ont rédigés. Ces conflits d’intérêts n’ont jamais été rendus publics par l’OMS ». 5

 

 

 

Voir les commentaires

Intervention du Dr Louis Fouché sur Cnews

12 Janvier 2021, 13:39pm

Voir les commentaires

Italie : le 15 janvier désobéissance civile

12 Janvier 2021, 13:20pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

L'UE prévoit une répression contre les détracteurs de la 5G

11 Janvier 2021, 14:49pm

Publié par kla.tv

Voir les commentaires

En 2021 : changez de réseaux

11 Janvier 2021, 10:44am

En 2021 : changez de réseaux

Un bémol pour "parler" : c'est Amazon !

Voir les commentaires