Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

actualites

Ema Krusi avant Noël

18 Décembre 2021, 19:20pm

Voir les commentaires

Le peuple syrien pris en otage par un embargo criminel

18 Décembre 2021, 17:39pm

Le peuple syrien pris en otage par un embargo criminel

Lettre ouverte aux hommes de bonne volonté.

Au cours d'un voyage d'étude, les signataires de ce texte ont pu constater les conséquences désastreuses de l'embargo imposé à la République Arabe Syrienne par les Etats-Unis et l'Union européenne.

Pour avoir visité les villes principales de Syrie, nous pouvons témoigner que l'embargo a pour effet de poursuivre la guerre sur le plan économique. C'est pourquoi nous appelons à la levée immédiate de la loi "César" qui n'a d'autre but que d'asphyxier financièrement le gouvernement syrien. Ceci afin d'empêcher toute reconstruction en détruisant la société civile syrienne dans le but d'imposer un changement de régime. L'inefficacité de ces sanctions, destinées à séparer le président du peuple qui l'aime, est assurée !

La Syrie, pourtant détentrice d'importantes ressources pétrolières, voit celle-ci confisquées par les forces américaines occupant les zones de production. Il en résulte une pénurie énergétique permanente, qui se traduit par des fournitures d'électricité intermittentes. La vie quotidienne des Syriens en est gravement perturbée.

Si officiellement, ces sanctions américaines et européennes ne concernent pas les aides humanitaires, leurs conséquences sont néanmoins dramatiques, car aucune banque ou entreprise n'ose exporter des équipements pour les hôpitaux ou des médicaments vers la Syrie par crainte de sanctions des États-Unis. Ceux-ci pratiquent en effet l'extraterritorialité juridique qui pénalise lourdement toutes relations avec les états sous embargo. Enfin, cette situation comporte aussi le risque - connu et calculé par les promoteurs de l'embargo - de créer à terme des troubles civils plus ou moins graves.

Le démantèlement de la Syrie, qui n'a pu être obtenu par les moyens militaires et les actions terroristes, pourrait l'être ainsi en réactivant des antagonismes communautaires qui ressurgiraient à l'occasion de pénuries économiques graves.

Aujourd'hui, l'État syrien est parvenu au miracle de réaliser l'unité nationale autour d'un idéal de vie commun sous couvert d'une stricte laïcité.

Cette réussite exceptionnelle, politique et sociétale, doit être préservée. En premier lieu par la levée en urgence d'un blocus légalement injustifié et moralement condamnable.

Notre diagnostic a été établi par la visite des villes suivantes :

- Damas, la ville du jasmin. Peu d'éclairage public fonctionnel. Les lumières existantes sont produites par les commerçants, grâce à des groupes électrogènes. Les banlieues Nord et Sud ont été totalement détruites, après d'âpres combats entre l'armée arabe syrienne loyale, épaulée par la Russie et l'Iran, qui a légitimement défendu l'intégrité du territoire de la Syrie, contre des terroristes d'al-Qaïda, de Daesh, des djihadistes proches des frères musulmans et des rebelles de l'armée syrienne libre soutenus par la coalition extérieure internationale, déterminés à provoquer un changement de régime. De nombreux réfugiés couchent dans des tentes au milieu des décombres.

- Alep, ville martyre, détruite à 70 %. Les souks séculaires du 14e siècle entièrement rasés ainsi que la grande mosquée. Pourquoi dynamiter des bâtiments historiques ? Les terroristes obéissent à une seule devise : faire table rase de la Syrie actuelle, tout à la fois société laïque moderne et mémoire des civilisations, afin d'imposer un islam radical.

- Lattaquié, grande ville portuaire qui commence à se remettre de l'agression des rebelles et des terroristes. L'électricité est aussi intermittente.

- Soueïda, grande ville du sud syrien. Électricité défaillante et de facto pas de chauffage. Il faut préciser que les États-Unis ont créé dans la région de la localité syrienne d'al-Tanf (frontalière avec la province de Soueïda), une base sur l'axe stratégique Bagdad - Damas pour soutenir les rebelles de l'armée syrienne libre (ASL) composée de terroristes islamistes.

- Daraa. Dernière étape de notre visite. Comme Alep, c'est une ville martyre. Un accord récent - moins de deux mois - pour déposer les armes a été négocié entre le gouvernement syrien légitime - avec l'aide des Russes - et les chefs des groupes rebelles.

80 % des Syriens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les prix des produits alimentaires ont grimpé de 133 %. Ce qui se passe sur le sol syrien est un crime contre l'humanité. Mais, malgré le fait que le gouvernement est obligé de donner des cartes de rationnement pour les produits de base afin de lutter contre la spéculation et malgré le fait d'une grande quantité d'immeubles dont la construction est paralysée depuis des années, les échoppes revivent. Des légumes, des fruits et des produits de première nécessité se vendent à tous les coins de rue. La ténacité, le courage et le patriotisme du peuple syrien forcent le respect.

Un fait récent permet de vérifier que cet embargo constitue en soi un acte de guerre déguisé. En effet, sous couvert d'aide humanitaire, des semences de blé contaminantes ont été livrées fin novembre 2021 au peuple syrien. Les effets auraient été dévastateurs : pourriture des épis et baisse de la germination de plus de 80 % par stérilisation des sols. (1)

Ce mépris intolérable de la vie humaine doit s'arrêter sans délai. La France, patrie des droits de l'homme, doit manifester sa vocation et affirmer ses valeurs humanistes.

Nous demandons solennellement l'arrêt immédiat de l'embargo affamant le peuple syrien. Les morts inutiles et les souffrances des nourrissons et des enfants doivent cesser immédiatement et impérativement.

Nous remercions M. Adnan Azzam, écrivain syrien, humaniste et homme de cœur, pour avoir parfaitement organisé ce périple. Nous remercions chaleureusement M. Mahdi Dakhlalah, membre du commandement central du parti Baas pour son aide précieuse et nous remercions vivement M. Mohammed al Hourani, président de l'Association des Écrivains Arabes Syriens et ses membres de nous avoir invités.

Signataires de la délégation française :

Jean-Michel Vernochet. Journaliste et écrivain.

Emmanuel Leroy. Politologue et président de l'Institut 1717

Pierre-Emmanuel Thomann. Géopolitologue, président d'Eurocontinent

Maria Poumier. Universitaire émérite et Maître de Conférences Paris VIII.

Yves Béraud. Général (2S) en retraite de l'armée de terre.

Claude Janvier. Ecrivain et essayiste.

Contact : clojea@gmail.com

Notes :

(1) https://parstoday.com/fr/news/world-i104350-syrie_l%27adm_am%C3%A9ricaine_frappe_!


 


 

Voir les commentaires

5G : « Le sabotage a toujours fait partie des luttes sociales et écologiques »

18 Décembre 2021, 13:52pm

5G : « Le sabotage a toujours fait partie des luttes sociales et écologiques »
5G : « Le sabotage a toujours fait partie des luttes sociales et écologiques »

Reporterre – Le 16 décembre 2021

Pourquoi saboter des antennes-relais ? Associant révolte viscérale et lutte contre la « numérisation de la société », trois saboteurs expliquent à Reporterre le sens politique de leur action et ce qui les a fait franchir la barrière de la légalité.

[2/3 Antennes 5G sabotées, l’enquête] Reporterre a rencontré un saboteur et deux saboteuses d’antennes-relais. Elles [*] expliquent leur geste et souhaitent, à travers cet entretien, ouvrir un débat autour de cette pratique dans les luttes écologistes. Demain, la suite de notre enquête sur les destructions d’infrastructures de télécommunication et l’opposition au déploiement de la 5G.

Reporterre — Qu’est-ce qui vous a amenées à saboter des antennes-relais ?

Margot — C’est d’abord quelque chose de viscéral, une révolte profonde et instinctive. Depuis quelques années, et avec le confinement, la transition numérique s’est accélérée. Nous passons de plus en plus notre vie derrière les écrans et le monde physique nous est peu à peu confisqué. Les antennes-relais tissent la toile d’une prison de fibre et d’ondes. C’est une rupture anthropologique majeure. Il y a une forme de dégoût à voir la 5G se déployer au mépris des populations, de constater l’impact de cette transition numérique sur le territoire, sur notre quotidien et notre intimité. Le pire, c’est surtout son hypocrisie. On nous vante les joies d’une société numérique qui en réalité ne fait qu’accentuer l’exploitation, la surveillance et la catastrophe écologique.

Léon — Clairement, la transition numérique est un outil contre-insurrectionnel. C’est une manière pour les gouvernants de répondre à des révoltes qui les avaient déstabilisés dans les années 1960 et 1980. Avec le numérique, on cherche à isoler les gens les uns des autres, on crée plus de dépendance, on renforce l’hétéronomie [dépendance à l’extérieur, par opposition avec l’autonomie] pour asseoir une domination politique et économique toujours plus grande. Les capacités de contrôle, de fichage et de traçage n’ont cessé d’augmenter. En parallèle, l’espace des possibles s’est refermé. Dans les cages du numérique, un changement de société devient de plus en plus difficile et l’espoir d’une vie plus juste s’évapore.

 

 

 

Voir les commentaires

Le British Medical Journal dénonce le « fact-checking » mensonger de Facebook

18 Décembre 2021, 13:18pm

Le British Medical Journal dénonce le « fact-checking » mensonger de Facebook

Jean-Dominique Michel – Le 18 décembre 2021

Lettre ouverte du BMJ à Mark Zuckerberg

 

Cher Mark Zuckerberg,

Nous sommes Fiona Godlee et Kamran Abbasi, rédacteurs en chef du BMJ, l’une des revues de médecine générale les plus anciennes et les plus influentes au monde. Nous vous écrivons pour vous faire part de nos graves préoccupations concernant la « vérification des faits » effectuée par des fournisseurs tiers pour le compte de Facebook/Meta.

En septembre, un ancien employé de Ventavia, une société de recherche sous contrat qui a participé à l’essai principal du vaccin Pfizer covid-19, a commencé à fournir au BMJ des dizaines de documents internes de la société, des photos, des enregistrements audio et des courriels. Ces documents ont révélé une multitude de mauvaises pratiques de recherche sur les essais cliniques au sein de Ventavia, susceptibles d’avoir un impact sur l’intégrité des données et la sécurité des patients. Nous avons également découvert que, malgré la réception d’une plainte directe concernant ces problèmes il y a plus d’un an, la FDA n’a pas inspecté les sites d’essais de Ventavia.

Le BMJ a chargé un journaliste d’investigation d’écrire l’histoire pour notre journal. L’article a été publié le 2 novembre, après avoir fait l’objet d’un examen juridique, d’un examen externe par les pairs et de la supervision et de l’examen éditoriaux habituels de haut niveau du BMJ [1].

 


 

 

Voir les commentaires

TV Libertés : deux heures de vérité

18 Décembre 2021, 11:20am

Voir les commentaires

Interview de maître Carlo Brusa

17 Décembre 2021, 21:52pm

Voir les commentaires

Alexandre Langlois : amendement de la technique de la nasse

17 Décembre 2021, 21:32pm

Voir les commentaires

Vaccination dans les écoles : un consentement « libre et éclairé », vraiment?

17 Décembre 2021, 20:33pm

Vaccination dans les écoles : un consentement « libre et éclairé », vraiment?

Réinfo Covid Québec Mondialisation.ca, 16 décembre 2021

 

Faits saillants

  • Pour la vaccination des enfants, le gouvernement du Québec a produit un document devant permettre aux parents de consentir de façon « libre et éclairée ».

  • Pour qu’un consentement soit « libre et éclairé », l’information diffusée doit être neutre et objective, contenir les arguments connus, favorables et défavorables, et être présentée de manière égale, cela afin que le patient, ou son représentant légal, puisse juger de la balance « bénéfice / risque » et prendre une décision éclairée.

  • Cependant, ce document est totalement déséquilibré, présentant les avantages de la vaccination dans les deux premières pages et consacrant un très court paragraphe aux risques au milieu de la page 3.

  • De graves erreurs et imprécisions émaillent le texte, comme cette affirmation, non sourcée, selon laquelle le vaccin est efficace à 91 %. Malheureusement, de nombreuses études[1] montrent qu’au contraire[2], son efficacité s’estompe rapidement et qu’il n’empêche ni la contamination ni la transmission[3].

  • Enfin, il n’est fait nulle part mention, comme le remarque pourtant l’INSPQ, que seulement « 52 hospitalisations ont été rapportées depuis le début de la pandémie dans la population de 650 723 enfants âgés de 5-11 ans au Québec » (ce qui représente une proportion de 0,008 %) et qu’« aucun décès n’a été déclaré[4]». Il en ressort donc que les risques de contracter une forme grave de la maladie sont extrêmement limités, si bien que la balance bénéfice / risque est forcément défavorable.

Nous concluons que ce document est une promotion vaccinale et qu’il ne contient aucunement l’information nécessaire et suffisante pour accompagner la décision des parents dans le cadre d’un consentement libre et éclairé.

Selon nous, l’information nécessaire à un consentement libre et éclairé devrait présenter les avantages et les inconvénients de la vaccination. Voici un exemple de la façon dont cela pourrait être présenté (malheureusement, bien qu’ayant essayé d’être le plus objectifs possibles, il ne nous a quasiment pas été possible de trouver des arguments permettant d’avancer des bénéfices en ce qui a trait la vaccination des enfants) :

Vaccination des enfants contre la COVID-19

 

 

Voir les commentaires

Castex, Véran et Blanquer visés par une nouvelle plainte à la Cour de justice de la République

17 Décembre 2021, 14:55pm

Castex, Véran et Blanquer visés par une nouvelle plainte à la Cour de justice de la République
Castex, Véran et Blanquer visés par une nouvelle plainte à la Cour de justice de la République

Publié le 17/12/2021 à 11:55 FranceSoir

 

Nous avions rapporté à la mi-novembre la plainte des associations BonSens.org et Association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante (AIMSIB) contre X, notamment les médias grand public et leurs directeurs de publication. L’objet : un traitement médiatique partial qui se traduit par une diffusion en continu d’une information déloyale et biaisée, conduisant à l’exercice d’une pression psychologique visant à soumettre le public à un essai clinique de thérapie génique, qui présente des risques pour la santé.

Une nouvelle fois, BonSens s’associe à l’AIMSIB dans le cadre d’une plainte contre Jean Castex, Premier ministre, Olivier Véran, ministre de la Santé, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, pour des faits d’abus de faiblesse et d’ignorance, d’extorsion de consentement et de tentative d’extorsion de consentement, d’empoisonnement et de tentative d’empoisonnement, d’escroquerie et de tentative d’escroquerie en bande organisée, de tromperie aggravée et de tentative de tromperie aggravée en bande organisée, de génocide.

En premier lieu, les associations estiment que nous vivons actuellement, non pas une crise sanitaire, mais une crise mondiale financière sur fond d’idéologie mondialiste et néomalthusienne. Une crise dont les membres du gouvernement se sont saisis pour inciter la population à se faire injecter des produits pharmaceutiques expérimentaux appelés à tort « vaccins » au moyen de mesures coercitives sans précédent.

Voir les commentaires

Conseil Scientifique Indépendant du 16 décembre 2021

17 Décembre 2021, 14:49pm

Voir les commentaires