Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Michèle Rivasi : Affaire Babis

21 Juin 2020, 18:45pm

Voir les commentaires

FRANKENSKIES sous-titré en français

21 Juin 2020, 18:02pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

La Chine vend des organes aux pays du Golfe

20 Juin 2020, 15:03pm

La Chine vend des organes aux pays du Golfe
Comment la Chine vend les « organes halal » du peuple ouïghour

Enfermées dans des camps d'internement, les minorités musulmanes chinoises serviraient de banque à organes. Des organes appelés "halal" prélevés de force et revendus à prix d'or dans les pays du Golfe.

Justine Reix ; illustrations Benjamin Tejero - 19 June 2020

 

Il ne fait pas bon être d'une autre ethnie que les Han, la majoritaire, en Chine. Depuis de nombreuses années, les minorités religieuses sont persécutées en Chine. Musulman·es, catholiques, Tibétain·es ou encore Falung gong sont considéré·es comme des ennemi·es de l'État de par leurs croyances. En 2014, des camps d'internement ont été construits dans la province du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine. Le but étant d'y enfermer des centaines de milliers de musulman·es Ouïghour·es, Kirghiz·es, Hui et Kazakh·es. Selon Amnesty International, un million de Ouïghour·es seraient actuellement détenu·es sans procès, ni raison particulière. Mais en plus de travail forcé dans ces camps, les organes des détenu·es seraient prélevés pour être revendus.
 

Après avoir longtemps nié l'existence de ces camps, la Chine a fini par les reconnaître officiellement, en octobre 2018, sous le nom de « camps de transformation par l'éducation». Rares sont celleux qui en ressortent. Selon bon nombre d'enquêteur·ices la raison de ces disparitions serait simple : iels seraient tué·es pour leurs organes.

Depuis 2016, le gouvernement chinois a lancé une vaste campagne de bilan médical dans la province du Xinjiang. Des tests uniquement obligatoires pour ses habitant·es Ouïghour·es âgés de 12 à 65 ans. Dans la batterie de tests proposés, du sang est prélevé mais aussi des examens échographiques sont parfois réalisés. Ces derniers permettent de visualiser la taille, la forme et la structure interne d'un organe. Des bilans médicaux douteux que la Chine n'a jamais cherché à justifier.

 

La suite

Voir les commentaires

Lancement de la 5G en France vers la fin 2020

20 Juin 2020, 10:53am

Lancement de la 5G en France vers la fin 2020

Par Epoch Times avec AFP

11 juin 2020 -Mis à jour: 13 juin 2020

Enchères fin septembre, lancement effectif dès décembre : après la parenthèse du confinement, la 5G est de nouveau sur les rails pour une ouverture commerciale fin 2020, alors que les incertitudes demeurent autour du rôle de Huawei et des recours en justice.

« Il est tout à fait vraisemblable que certains opérateurs souhaitent lancer la 5G d’ici la fin de l’année ». Le dernier mot reviendra à Orange, SFR, Bouygues et Free mais Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, l’autorité de régulation des télécoms, a tranché.

Les enchères pour attribuer les 11 blocs de fréquence encore disponibles auront lieu du 20 au 30 septembre et la nouvelle norme de téléphone mobile, censée révolutionner à partir de 2023 les usages du quotidien, devrait être déployée en France dès 2020, conformément au calendrier initial.

Lire aussi

À la grande satisfaction du gouvernement, qui ne voulait pas que les enchères initialement prévues le 21 avril mais reportées en raison de l’épidémie de Covid-19, soient de nouveau décalées. « La décision de l’Arcep est une bonne nouvelle car la 5G sera un levier indispensable pour attirer des investisseurs et muscler notre industrie », a aussitôt réagi Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’État à l’Économie, qui souligne que « d’autres pays appuient sur l’accélérateur et font de la 5G un élément de leur relance économique ».

 

Voir les commentaires

Procès fluor : des experts admettent que le fluor est un pesticide

20 Juin 2020, 09:59am

Procès fluor : des experts admettent que le fluor est un pesticide

Procès fluor : Un scientifique dit avoir été menacé à cause d'une étude sur les fluorures - Bilan de la première semaine

Par Derrick Broze, Le dernier vagabond américain - 14 juin 2020


Des experts admettent que le fluor est un pesticide


La première semaine du procès historique sur la fluoration de l'eau s'est achevée vendredi après-midi après quatre jours de témoignages parfois tendus d'experts du Fluoride Action Network (FAN) et de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA). Un témoin expert a affirmé qu'il avait été contraint de signer une déclaration minimisant son étude qui affirmait que le fluor est un neurotoxique. Un autre témoin a confirmé qu'au moins un type de fluorure est un pesticide ajouté à l'approvisionnement en eau.


Les avocats du FAN soutiennent que la fluoration de l'eau viole les dispositions du Toxic Substances Control Act de 1970 qui interdit "l'utilisation particulière" d'un produit chimique dont on a constaté qu'il présentait un risque déraisonnable pour le grand public. En vertu de l'article 21 du TSCA, les citoyens sont autorisés à demander à l'EPA de réglementer ou d'interdire des produits chimiques individuels.


L'EPA est représentée par des avocats du ministère de la justice qui présentent des experts de la société Exponent Inc. Le gouvernement défend la fluoration de l'eau et demande le rejet de la pétition par les plaignants. Les plaignants dans cette affaire comprennent : FAN, Moms Against Fluoridation, Food & Water Watch, American Academy of Environmental Medicine, International Academy of Oral Medicine and Toxicology et Organic Consumers Association.


L'avocat du FAN, Michael Connett, a appelé 3 témoins tout au long de la semaine, dont Howard Hu MD, Bruce Lanphear MD, Philippe Grandjean MD, et Kathleen Thiessen PhD. M. Connett a déclaré à la cour que l'EPA s'était auparavant appuyée sur les recherches de tous ces experts sur d'autres substances toxiques comme le plomb et le mercure. Deux de ces experts ont été les auteurs d'études clés sur le fluorure financées par des agences gouvernementales américaines. Connett a noté que l'EPA a choisi d'utiliser les experts d'Exponent plutôt que ceux de leurs propres agences.


L'EPA a fait sa part pour interroger les témoins du Fluoride Action Network et diminuer leur crédibilité. Le Dr. Kathleen Thiessen a fait un aveu puissant lors d'une interview avec l'avocat de l'AFA Connett, en déclarant que le fluorure de sodium est un pesticide qui est ajouté à l'approvisionnement en eau. Toutefois, lors du contre-interrogatoire de Thiessen, l'EPA a demandé si elle était une amie personnelle de la famille Connett, notamment de Paul Connett, directeur du Fluoride Action Network, et de Michaell Connett, l'avocat représentant le FAN. Thiessen a dit oui, elle est amie avec la famille. L'EPA a poussé plus loin, lui demandant si elle avait participé à des réunions parrainées par le FAN, si elle est sur la liste de diffusion du groupe, si elle est apparue dans des interviews sur leurs sites web, et si elle a aidé Paul Connett avec son livre The Case Against Fluoride.


Le Dr Thiessen a répondu par l'affirmative à ces questions mais a nié que cela ait eu une quelconque influence sur ses conclusions selon lesquelles le fluor est nocif. Lorsqu'on lui a demandé si elle plaidait ou non pour l'élimination du fluor depuis des décennies, tout en maintenant une amitié avec les plaignants, Mme Thiessen a répondu par l'affirmative, mais a souligné que sa position était fondée sur la science. L'EPA a ensuite montré les courriels du tribunal entre l'avocat du plaignant, Michael Connet, et Thiessen. Connett a envoyé à Thiessen une liste d'études à examiner et l'EPA tentait de montrer au juge que celles du plaignant avaient pu influencer les opinions et les déclarations de Thiessen.


Le Dr Howard Hu a fourni des informations complémentaires sur ses recherches sur le fluor, témoignant de la difficulté à faire financer ses recherches par le National Institute of Health et des étapes de la publication dans la revue Environmental Health Perspectives. M. Hu a déclaré que son étude a révélé une perte d'environ 3 ou 4 points de QI et que cet impact sur la population ne devrait pas être ignoré. Il a également discuté des parallèles avec la neurotoxicité du plomb.

 

Fluor : Corruption de la science


L'un des témoins les plus forts pour les plaignants était l'épidémiologiste environnemental danois, le Dr Phillip Grandjean, connu pour ses travaux sur la neurotoxicité du mercure. Grandjean a aidé l'EPA à établir des niveaux réglementaires sûrs pour le mercure dans l'alimentation.


Le Dr Grandjean a déclaré qu'il avait été menacé ou contraint par un collègue de la Harvard Dental School après qu'une de ses études ait conclu que le fluor était une neurotoxine. Lorsque l'avocate du DOJ Debra Carfora a interrogé Grandjean sur une déclaration qu'il a signée en minimisant l'importance des résultats, Grandjean a déclaré que le département de presse de Harvard avait rassemblé la déclaration et y avait ajouté son nom. La déclaration indique que les chercheurs sont toujours d'accord avec la position du CDC selon laquelle la fluoration de l'eau est sans danger. Le Dr Grandjean n'a pas précisé qui l'a menacé ni à quelle fréquence de telles menaces peuvent se produire dans son domaine. Il a également déclaré que le "lobby du fluor" a infiltré un comité de l'Organisation mondiale de la santé en cherchant à exclure toute mention des effets nocifs du fluor.
 

Sur les effets nocifs spécifiques du fluorure, le Dr Grandjean a déclaré dans sa déposition que "le poids des preuves épidémiologiques ne laisse aucun doute raisonnable sur le fait que la neurotoxicité sur le développement est un risque sérieux pour la santé humaine associé à une exposition élevée au fluorure". Le Dr Grandjean a également déclaré que les efforts visant à contrôler l'exposition humaine au fluorure doivent se concentrer sur les femmes enceintes et les jeunes enfants.


Au cours de son témoignage, Grandjean s'est particulièrement opposé aux déclarations de l'expert de l'EPA, le Dr Cheng. "Il ne faut pas se fier à ce qu'elle a écrit... Ce n'est pas de la science, c'est simplement un rapport trompeur." Grandjean a précisé : "Je suis gênée que l'EPA recrute le Dr Chang, qui a déjà essayé de mettre fin à certains de mes travaux sur les produits chimiques polyfluorés, pour qu'elle rédige ce rapport plein de préjugés. Je suis un peu contrarié... Je suis désolé de voir ce qui est arrivé à un collègue qui travaille pour une entreprise de défense des produits".


Cette question des experts de l'EPA travaillant pour Exponent a été un thème de plusieurs des témoins des plaignants. Au moins deux des témoins de l'EPA - Ellen Chang, ScD et Joyce Tsuji, PhD - sont employés par Exponent Inc, une entreprise accusée de payer le gouvernement américain pour défendre les produits chimiques dangereux. Le témoin du plaignant, le Dr Lamphear, a également qualifié les scientifiques travaillant pour Exponent de "loueurs de manteaux blancs" favorables à l'industrie.


Les conflits d'intérêts apparents ont de nouveau été le sujet de conversation vendredi, lorsque l'avocat de l'AFA, Michael Connett, a interrogé le témoin du gouvernement, le Dr Joyce Tsuji, toxicologue certifiée et membre de l'Académie des sciences toxicologiques, spécialisée dans l'évaluation des risques d'exposition aux produits chimiques. Connett a demandé au Dr Tsuji si elle avait été financée par des sociétés minières et des fonderies qui "rejettent de l'arsenic dans l'air". Connett a également demandé à Tsuji si la majorité de ses projets ont été financés par l'industrie. Tsuji a reconnu que la plupart de ses travaux provenaient de sources financées par l'industrie.

L'après-midi s'est terminée par le contre-interrogatoire du Dr Tsuji par les avocats du plaignant. Le procès reprendra le lundi 15 juin, à 8h30 dans le Pacifique.

https://www.activistpost.com/2020/06/fluoridetrial-scientist-says-he-was-threatened-because-of-fluoride-study-week-1-in-review.html



 

Voir les commentaires

RESTAURER UNE PLANÈTE VIVANTE ET DYNAMIQUE

20 Juin 2020, 09:00am

Publié par Ciel Voilé

 RESTAURER UNE PLANÈTE VIVANTE ET DYNAMIQUE

Arthur Firstnberg - Le 18 juin 2020


ECHOEarth s'associe au Collectif Dring Dring

"BIENVENUE À LA VIE RÉELLE", dit le collectif Dring Dring en France. "Nous avons un rêve", dit leur site internet, "d'une humanité libérée du téléphone portable. Santé physique et mentale, liberté, vie privée, écologie, relations... Le téléphone portable est un poison pour chacun de ces éléments".

"NOUS AVONS UN RÊVE, celui d'une humanité libérée du téléphone portable. Santé physique et psychique, libertés, vie privée, écologie, relations... Le portable est un poison pour chacun de ces éléments."

La mission de Dring Dring est de "créer une pandémie de libération du téléphone portable... de créer des zones sans mobile : bars, cafés, restaurants, bibliothèques, salles de concert, villes et villages", au niveau international.

End Cellphones Here on Earth (ECHOEarth) et le Collectif Dring Dring (https://dring-dring.world) ont rejoint nos campagnes ensemble. Le site web d'ECHOEarth, incluant "Cell Phones : Questions et réponses", et la page permettant de signer que vous êtes une personne sans téléphone portable, est maintenant disponible en anglais (https://www.ECHOEarth.org) et en français (https://www.ECHOEarth.org/home-fr). Nous lançons officiellement notre campagne ensemble à l'occasion du solstice, les 20 et 21 juin 2020. Nous encourageons tout le monde à se souvenir de ce qu'était notre monde il n'y a pas si longtemps et à se joindre à nous pour le restaurer.
 
Voici quelques raisons de ne jamais utiliser un téléphone portable :
 
1. Atteinte à votre corps. Lors d'expériences sur les animaux, même une seule exposition de deux heures à un téléphone portable, à faible puissance, a détruit jusqu'à deux pour cent des cellules du cerveau des animaux : Salford et al, "Nerve Cell Damage in Mammalian Brain after Exposure to Microwaves from GSM Mobile Phones", Environmental Health Perspectives 111(7) : 881-883 (2003). Cela signifie que toute personne qui utilise un téléphone portable a des lésions cérébrales et que le fait de garder le téléphone loin de la tête ne vous protège pas.
 
2. 2. Atteintes à vos voisins. Même si vous ne ressentez pas de douleur avec votre téléphone portable, beaucoup de gens en ressentent, y compris les voisins, les gens que vous croisez dans la rue et les personnes à côté desquelles vous faites la queue à l'épicerie ou vous êtes assis dans un restaurant ou un théâtre. Pour beaucoup, c'est de la torture. S'assurer que vous êtes seul n'aide pas, car chaque fois que vous passez un appel, l'antenne relais la plus proche met en marche un canal juste pour vous et irradie tout votre quartier juste pour que vous puissiez passer un appel.
 
3. Atteintes aux oiseaux et aux insectes. Même une seule exposition de dix minutes à un téléphone portable provoque un arrêt complet du métabolisme des abeilles. Elles ne peuvent plus métaboliser le nectar qu'elles boivent de vos fleurs, et au milieu de l'abondance, elles meurent de faim : Kumar et al, "Exposure to Cell Phone Radiations Produces Biochemical Changes in Worker Honey Bees", Toxicology International 18(1) : 70-72 (2011).
 
4. Atteintes à la Terre. Si vous pensez pouvoir un jour utiliser votre téléphone portable, même en cas d'urgence, la planète entière doit être remplie de tours de téléphonie cellulaire. Vous ne pouvez pas vous attendre à pouvoir utiliser votre téléphone où que vous alliez sans que toute l'infrastructure sans fil de la planète soit présente, torturant les gens, tuant la faune et la flore et stérilisant la Terre.

J'invite tout le monde à lire "Cellulaires" : Questions et réponses" pour plus de détails. À ceux qui me disent qu'ils ne peuvent pas vivre sans leur téléphone portable, je demande : "Que voulez-vous le plus, votre téléphone ou votre planète ?

 

 

538 SATELLITES ET PLUS

SpaceX a lancé 58 autres satellites "Starlink" le 13 juin, ce qui porte à 538 le nombre total de satellites en orbite basse dans l'ionosphère. Le prochain lancement de 60 satellites par SpaceX est prévu pour le 23 juin.

Je continue à recevoir des nouvelles inquiétantes de personnes qui ont commencé à avoir des palpitations cardiaques le ou vers le 22 avril, jour où Starlink a réalisé une couverture "mineure" des latitudes moyennes avec 420 satellites. Jusqu'à présent, ces rapports proviennent d'Allemagne, d'Australie, d'Autriche, de Belgique, de Bulgarie, du Canada, du Danemark, d'Angleterre, d'Espagne, de France, de Grèce, d'Irlande, du Luxembourg, de Norvège, de Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas, du Portugal, de République dominicaine, de Russie, d'Écosse, de Suède et de Suisse.

À ce rythme de lancement, SpaceX aura environ 840 satellites en orbite à la fin du mois d'août, et commencera à ce moment-là ce qu'il appelle le "test bêta" des satellites. Cela signifie que SpaceX distribuera des terminaux d'utilisateurs à certaines personnes au Canada et aux États-Unis, y compris en Alaska, et commencera à exploiter sa flotte de satellites à titre d'essai. Le site web de Starlink propose déjà un formulaire de candidature pour les bêta-testeurs. Si vous le remplissez, vous recevrez un courriel de SpaceX vous disant que "Les tests bêta privés devraient commencer plus tard cet été, suivis des tests bêta publics, en commençant par les latitudes plus élevées". Sur la base de ces informations, je m'attends à ce que l'impact le plus lourd sur la santé et l'environnement se fasse sentir dans un premier temps dans le nord des États-Unis et au Canada.

Je m'adresse à tous ceux qui ont un lien avec Elon Musk, sa famille ou ses investisseurs, ainsi qu'aux scientifiques qui devraient comprendre ce que signifie la pollution de la source d'énergie de la vie par des milliards de pulsations électroniques : médecins de médecine orientale, médecins d'Ayurveda et praticiens du qigong.

N'hésitez pas à me contacter si vous pouvez m'aider de quelque manière que ce soit. Les personnes intéressées par les connexions entre l'ionosphère, le circuit électrique mondial et la force vitale sont invitées à lire mon article de 2018, "Planetary Emergency", et le chapitre 9 de mon livre, The Invisible Rainbow : A History of Electricity and Life (Chelsea Green 2020).

LE POINT SUR NOTRE PROCÈS FÉDÉRAL

Le 21 décembre 2018, j'ai organisé et financé un procès contre la ville de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, l'État du Nouveau-Mexique et les États-Unis d'Amérique, afin de rétablir les droits constitutionnels du peuple des États-Unis. Ces lois, et des lois similaires dans tout le pays, imposent effectivement l'installation d'antennes dans les rues et sur les trottoirs devant les maisons et les entreprises, tout en privant les personnes blessées de tout moyen de protestation, ou de tout recours pour leurs blessures.

Ces lois sont en violation :

du droit à la liberté d'expression du premier amendement;
du droit du Premier Amendement de pétitionner le gouvernement pour obtenir réparation des préjudices;
du droit de ne pas être privé de la vie, de la liberté ou de la propriété sans une procédure légale régulière, prévu par les cinquième et quatorzième amendements;
du droit de ne pas être privé de ses biens sans une juste compensation, en vertu des cinquième et quatorzième amendements.


Le 6 mai 2020, le tribunal de district a rejeté notre plainte, et nous avons immédiatement déposé un appel devant la Cour d'appel du dixième circuit à Denver. Notre mémoire d'ouverture devant la Cour d'appel doit être présenté le 13 juillet. Il s'agit de l'affaire Santa Fe Alliance for Public Health and Safety et autres contre la ville de Santa Fe et autres, affaire n° 20-2066.

« COVID-19 »

Dans les bulletins précédents, j'ai passé en revue les informations indiquant que la pandémie qui a paralysé le monde n'est pas seulement due à un virus mais est en grande partie causée par le tsunami de la technologie sans fil qui étouffe ce monde. La Chine a déployé la 5G deux semaines avant l'apparition des premiers cas connus de COVID-19. L'Iran a déployé la 4G-LTE deux semaines avant l'apparition des premiers cas de COVID-19. Le navire de croisière Diamond Princess avait la 5G à son bord. La plupart des pays africains n'ont pas de 5G, et peu ou pas de COVID-19.

Les patients atteints de COVID-19 n'ont pas seulement des lésions pulmonaires, ils ont perdu leur odorat, ils ont des maux de tête, des vertiges, des nausées, des problèmes digestifs, des douleurs abdominales, de la diarrhée, des vomissements, des douleurs musculaires, de la tachycardie, de l'hypotension, de l'arythmie cardiaque, de l'hypoxie, des troubles de la coagulation, des accidents vasculaires cérébraux et des crises d'épilepsie, qui sont tous des effets classiques des ondes radio et non un virus respiratoire.

Au cours des deux dernières semaines, de nouvelles preuves ont été portées à mon attention indiquant que le confinement de la population, qui s'est incroyablement étendue à presque tous les endroits de la planète, tient à une narration qui n'est qu'un mythe :


Le 8 juin, le Dr Maria Van Kerkhove, chef de l'unité des maladies émergentes à l'OMS, a déclaré aux journalistes lors d'une conférence de presse que les personnes ne présentant aucun symptôme ne propagent pas le COVID-19. "Nous disposons d'un certain nombre de rapports de pays qui procèdent à une recherche très détaillée des contacts. Ils suivent les cas asymptomatiques. Ils suivent les contacts. Et ils ne trouvent pas de transmission secondaire par la suite. C'est très rare", a-t-elle déclaré.

La majorité des décès COVID-19 surviennent dans les maisons de retraite, et non dans la population générale. 81 % de tous les décès du COVID-19 au Canada sont survenus chez des résidents de maisons de soins infirmiers. En dehors de New York, 52 % de tous les décès par COVID-19 aux États-Unis sont survenus parmi des résidents de maisons de retraite. En d'autres termes, 0,6 % de la population compte plus de 50 % des décès par le COVID-19.
 
Les foyers pour sans-abri devraient être des pièges mortels pour le COVID-19, mais ce n'est pas le cas. Les responsables de la santé publique ont été étonnés de découvrir que sur les 396 personnes vivant dans un refuge pour sans-abri de Boston, 146 ont été testées positives au COVID-19, mais qu'aucune personne ne présentait de symptômes de maladie.
 
Les prisons devraient être des pièges mortels, mais elles ne le sont pas. Sur les 2 725 détenus du centre correctionnel de Trousdale Turner à Hartsville, Tennessee, 1 349 ont été testés positifs au COVID-19, et seulement 2 présentaient des symptômes de maladie.
 
Le 3 janvier 2020, le Dr Anthony Fauci a déclaré que la saison de la grippe de cet hiver s'annonçait plus meurtrière que toutes celles des dix-sept dernières années, et à cette époque, les statistiques du CDC sur la grippe montraient que l'épidémie de grippe de cette année était en passe de dépasser le record établi pour la saison 2017-2018. Quelques mois plus tard, soudain, personne ne parlait plus de la grippe et tous les décès en excès de cette année étaient attribués au COVID-19.
 
Les anticorps au COVID-19 ne se développent que dans les cas graves de la maladie, et jusqu'à 60 % de la population est apparemment immunisée contre le COVID-19 sans jamais y être exposée. En effet, le rhume est souvent aussi un coronavirus, et les deux virus sont si proches qu'il existe une immunité généralisée aux deux au sein de la population.

Certains m'ont demandé de me taire au sujet du COVID-19 et de ne parler que de 5G, mais cela n'a aucun sens. La 5G est à l'origine d'une maladie très répandue que l'on appelle coronavirus et, à moins de faire la lumière sur cette confusion, il n'y a aucune chance que la vérité soit un jour reconnue par la société dans son ensemble. Et nous n'avons pas beaucoup de temps.

 

DES DONS ET DE L'AIDE SONT NÉCESSAIRES

Merci pour votre soutien continu. Il finance le travail que je fais, y compris le paiement d'avocats, le paiement de l'accès à Internet, la maintenance de trois sites Web, l'envoi de newsletters, l'achat de fournitures, l'achat de frais de port, le paiement de factures de téléphone et d'autres dépenses. J'aimerais pouvoir financer une campagne de relations publiques et médiatique appropriée.

Je cherche toujours la bonne personne pour être mon assistante à plein temps. Cette personne doit avoir une bonne compréhension des problèmes et être autonome, capable de travailler de manière indépendante et ne doit pas posséder de téléphone portable. Vivre à Santa Fe serait un plus. Veuillez me contacter, de préférence par téléphone, si vous êtes intéressé.

 



FAIRE UN DON


Arthur Firstenberg
P.O. Box 6216
Santa Fe, NM 87502
Etats-Unis
téléphone: + 1505-471-0129
(Veuillez ne pas m'appeler à partir d'un téléphone portable)
info@cellphonetaskforce.org
https://www.5gSpaceAppeal.org


18 juin 2020

Les 8 dernières newsletters, dont celle-ci, sont désormais téléchargeables
et partage sur la page Newsletters du Cellular Phone Task Force.
Certaines des newsletters y sont également disponibles en
allemand, espagnol, italien et français.

 

Voir les commentaires

Evacuation sans précédent des troupes américaines d'Europe

18 Juin 2020, 21:19pm

Evacuation sans précédent des troupes américaines d'Europe

Réseau International le 8 juin 2020


 

Un sérieux refroidissement des relations entre l’Allemagne et les États-Unis a entraîné une évacuation d’urgence de l’armée américaine de cet État européen. Selon certains rapports, les principaux opposants à la présence américaine en Allemagne étaient les Allemands eux-mêmes, qui étaient extrêmement mécontents des actions des États-Unis sur le territoire de leur pays. L’urgence de l’évacuation est également mise en évidence par le fait que l’évacuation des troupes et des équipements militaires américains s’effectue à l’aide de 30 avions de transport militaire C-17, ce qui est totalement sans précédent.

«Actuellement, environ 34 500 soldats américains sont déployés en Allemagne, ce qui représente environ 70% du nombre total de troupes américaines en Europe, ce qui a fait de l’Allemagne un tremplin pour les États-Unis et même l’OTAN contre la Russie. Les deux divisions d’infanterie américaines ci-dessus (photo) sont non seulement bien entraînées, mais aussi extrêmement bien équipées. Les hélicoptères militaires américains les plus avancés, tels que Apache, Black Hawk et Chinook, ainsi que les chars de combat principaux M1-A1A2 à passage intégral. Deux divisions d’infanterie étaient équipées respectivement de plus de 150 et de plus de 360 ​​véhicules. Avec une telle échelle d’armes, l’efficacité au combat de n’importe quelle division d’infanterie est encore plus élevée que celle de l’armée d’autres puissances militaires. Conformément au plan de retrait, qui a déjà été élaboré par le Pentagone, l’armée américaine retirera d’Allemagne près de 10 000 soldats en trois mois et préparera 30 gros avions de transport militaire C-17 et plus de 10 navires. Il est prévu d’évacuer environ 30 000 soldats américains de 6 brigades de combat en Europe d’ici deux ans, pour démanteler 14 bases militaires, dont des bases aériennes, navales, etc. « приводит publication d’information « Sohu Military ».

 

 

 

Voir les commentaires

Questionner la norme

18 Juin 2020, 21:15pm

Voir les commentaires

Loi Avia : les Sages censurent le texte qui porte «atteinte» à «la liberté d’expression»

18 Juin 2020, 21:02pm

Loi Avia : les Sages censurent le texte qui porte «atteinte» à «la liberté d’expression»

RT France – Le 18 juin 2020

 

Le Conseil constitutionnel a rendu publique une décision dans laquelle il censure plusieurs articles de la loi visant à lutter contre les contenus haineux sur internet. Selon lui, plusieurs passages du texte sont «contraires à la Constitution». Dans une décision mise en ligne sur son site ce 18 juin, le Conseil constitutionnel a censuré de nombreux passages de la loi visant à lutter contre les contenus haineux sur internet, aussi connue sous le nom de loi Avia. Le texte avait été adopté définitivement par l'Assemblée nationale le 13 mai dernier, après un parcours chaotique, et alors que l'instigatrice du texte, la députée LREM de Paris Laeticia Avia, était mise en cause dans un article de Mediapart pour avoir tenu des propos à connotation raciste, sexiste et homophobe.

 

Jugeant une «non conformité partielle» du texte de loi, les Sages ont considéré comme «contraires à la Constitution» les articles 3, 4, 5, 7, 8 et 9 ainsi que plusieurs passages contenus dans les articles 1er, 10, 12, 18 et 19. La principale mesure considérée comme une «atteinte [...] à la liberté d'expression» Saisi par un groupe de sénateurs, le Conseil constitutionnel a estimé que la mesure phare du texte – l'obligation pour les opérateurs de plateformes internet de retirer les contenus dans un délai maximum de 24h – était une «atteinte qui n'est pas adaptée, nécessaire et proportionnée» à «la liberté d'expression et de communication». Lire aussi Le sénateur français Bruno Retailleau à Paris le 11 juin 2019. Au nom de la liberté d'expression, les sénateurs LR déposent un recours contre la loi Avia Le Conseil a également précisé que «la détermination du caractère illicite des contenus en cause ne repose pas sur leur caractère manifeste» mais «est soumise à la seule appréciation de l'administration» et que le délai d'une heure accordé en cas de signalement administratif ne «permet pas d'obtenir une décision du juge» avant de contraindre l’hébergeur à supprimer le contenu incriminé. «Compte tenu des difficultés d'appréciation du caractère manifestement illicite des contenus signalés dans le délai imparti, de la peine encourue dès le premier manquement et de l'absence de cause spécifique d'exonération de responsabilité, les dispositions contestées ne peuvent qu'inciter les opérateurs de plateforme en ligne à retirer les contenus qui leur sont signalés, qu'ils soient ou non manifestement illicites», ont-ils ajouté, toujours à propos de l'article 1er. Les nombreux autres articles mis en cause ont été censurés car découlant mécaniquement des deux premiers paragraphes de l'article 1er, jugés non conformes par les Sages.

 

 

 

Voir les commentaires

Covid-19 : le vaccin sera imposé avec deux fonds soutenus par Bill Gates

18 Juin 2020, 20:53pm

Covid-19 : le vaccin sera imposé avec deux fonds soutenus par Bill Gates

Publié le 15 juin 2020 sur Riposte Laique- Jacques Chassaing 

 

Inutile de préciser qu’il s’agit du fameux vaccin censé contrer le coronavirus. Qui va servir de cobaye ? Vous l’allez découvrir. Sous-entendu aussi, à chaque nouveau virus « échappé », sur fond de guerre bactériologique, un nouveau vaccin ?

Pendant que Macron poursuit sa politique de destruction de la France, pendant que Marine Le Pen lui répond en écho, non aux statistiques ethniques, pendant que Marion Maréchal-Le Pen est incapable de dire à sa tante : dégage, vieille groule*, pendant que Louis Aliot (candidat RN à Perpignan) confond la République pourrie avec la France, pendant que le gouvernement fantôme de relève nationale et que L’Asaf (soutien à l’armée) sont prolixes pour ne rien dire d’autre que de constater la décadence du pays, les médias de grands chemins ont entrepris une opération d’envergure. Celle de marteler quotidiennement l’espoir de la découverte d’un vaccin contre le coronavirus. Imaginez même le culte que les Français devront rendre aux découvreurs : les deux genoux à terre et les mains jointes pour les dieux de la nébuleuse Bill Gates !

Ce que se garde bien de préciser le communiqué d’Olivier Véran et d’Agnès Pannier-Runacher

AstraZeneca a conclu des accords pour des chaînes d’approvisionnement. Et : « un accord pour 750 millions de dollars avec deux organismes internationaux spécialisés, le Cepi et le Gavi, pour la fabrication et la distribution de 300 millions de doses dont la livraison commencerait dès la fin de l’année. Au total, une dizaine de travaux sur différents vaccins ont atteint le stade des essais cliniques dans le monde. ».

« Le laboratoire a déjà conclu d’autres accords de fabrication, notamment avec deux fonds soutenus par Bill Gates, ainsi qu’avec le gouvernement américain pour un montant de 1,2 milliard de dollars. D’autres pays comme la Chine, le Brésil et la Russie se sont dits intéressés par les avancées de ses recherches. »

 

 

 

Voir les commentaires