Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Trente ans de suivi des oiseaux communs : un déclin qui perdure

26 Juin 2021, 06:58am

Trente ans de suivi des oiseaux communs : un déclin qui perdure

 

 

Le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Office français de la biodiversité et la Ligue pour la protection des oiseaux ont dévoilé le bilan, lundi 31 mai, de trente ans de Suivi temporel des oiseaux communs (STOC). Cette synthèse confirme le fort déclin des espèces de passereaux dites « spécialistes », c’est-à-dire inféodées à des milieux particuliers.

 

Conçu en 1989 par le Muséum national d’Histoire naturelle pour déterminer l’état de santé des populations d’oiseaux communs en période de reproduction, le protocole STOC a été modifié en 2001 pour assurer une meilleure représentativité des paysages de France, et compte quelque 3 000 sites suivis au moins une année depuis cette date. En 2019, une collaboration lancée avec la LPO donne une nouvelle dimension à ce réseau de plus de 2 000 ornithologues bénévoles.


En trente ans, quatre millions de données ont été collectées sur le terrain grâce à ces observateurs assidus pour mesurer l’évolution des populations des 123 espèces les plus communes.

 

Si 32 espèces sont en expansion (pinson des arbres, rouge-queue à front blanc, fauvette à tête noire, pigeon ramier, geai des chênes, mésange bleue, choucas des tours), 43 régressent (chardonneret élégant, tourterelle des bois, hirondelle de fenêtres, moineau friquet, verdier d’Europe, martinet noir). En milieu urbain, l’artificialisation toujours plus forte diminue leurs ressources alimentaires et la pollution due aux transports et aux activités industrielles a un impact sur leur santé. On note ainsi 28 % d’oiseaux en moins depuis 1989 !

 

Quand l’avifaune continue à perdre des plumes…

 

La pire situation se situe en zone agricole, où l’alouette des champs et les perdrix ont perdu près du tiers de leurs effectifs, contre 60 % pour le moineau friquet et tarier des prés depuis 2001.
Elle est moins défavorable pour les oiseaux forestiers, qui accusent une diminution de 10 %.
Les analyses confirment l’efficacité des réserves naturelles, où les populations d’oiseaux se portent mieux, et des aides financières pour des pratiques agricoles non intensives.
Le STOC démontre également que les populations d’oiseaux se décalent vers le nord pour tenter de rester dans les zones où la température leur convient, mais ce décalage n’est pas assez rapide.

 

Cet outil majeur pour la connaissance de l’avifaune commune, qui documente d’une manière plus générale le déclin alarmant de la biodiversité, est censé orienter les politiques publiques de conservation des espèces. L’occasion de donner votre point de vue en participant à la consultation citoyenne pour la troisième Stratégie nationale pour la biodiversité, qui prend fin le 6 juillet. Quand on connaît le rôle de l’agriculture intensive dans ce déclin et que l’on considère le manque d’ambition de la nouvelle Politique agricole commune en discussion, il y a matière à voler dans les plumes… de nos décideurs.

 

Catherine Levesque-Lecointre

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bénéfice - risque de la vaccination : les politiques vaccinales sont à revoir

26 Juin 2021, 06:27am

Bénéfice - risque de la vaccination : les politiques vaccinales sont à revoir

Bénéfice - risque de la vaccination : les politiques vaccinales sont à revoir

Publié le 25/06/2021 à 16:55 – France Soir

 

Une nouvelle étude sur les bénéfices/risques de la vaccination a été publiée hier 24 juin, menée conjointement par : l'Université des sciences médicales de Poznan, en Pologne ; le département de psychologie, Université de Witten/Herdecke, en Allemagne ; l'Institut des sciences de la santé Change, en Allemagne ; le département de radio-oncologie, Hôpital Leopoldina, en Allemagne ; l'Independent Data and Pattern Scientist, aux Pays-Bas.

Voir ici : la publication complète
 

Résumé de l'étude traduit en français :

Le manque de bénéfice clair de la vaccination devrait amener les gouvernements à repenser leurs politiques de vaccination.

La campagne de vaccination covid-19 bat son plein. Un sujet particulièrement critique attise les échauffourées : l’ouverture de la vaccination aux enfants, ayant entraîné une polémique importante. Cette campagne est soutenue par des spots publicitaires, de nombreuses communications et interventions des membres du gouvernement dans les médias, rivalisant d’incitations à aller se faire vacciner. Certains médecins ou scientifiques déplorent le fait de pousser au "zéro covid", l’obligation vaccinale pour les soignants, ou la recrudescence des cas, notamment dans les hôpitaux des pays ayant le plus vacciné - comme Israël ou le Royaume-Uni.
 

Ce jour, une nouvelle étude revue par les pairs et publiée dans le journal MDPI conclut donc que les bénéfices de la vaccination ne sont pas clairs et que cela devrait amener les gouvernements à repenser leurs politiques vaccinales, pourtant vantées depuis des mois par les ministres et médecins sur les médias "mainstream".

L’étude met en contexte le fait que les vaccins covid-19 ont fait l'objet d'examens accélérés, sans données de sécurité suffisantes. (NDLR : rappelons que les vaccins font l’objet d’une autorisation de mise sur le marché temporaire car conditionnelle). Les trois chercheurs auteurs Harald Walach, (Pologne), Rainer J. Klement (Allemagne) et Wouter Aukema (Allemagne) voulaient comparer les risques et les avantages. 

 

 

 

Voir les commentaires

Découvrir Jade Allègre

25 Juin 2021, 19:27pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Gaz, électricité: alerte sur la facture des français

25 Juin 2021, 15:46pm

Gaz, électricité: alerte sur la facture des français

Le 25/06/2021 à 12:59 – France Soir  Julien MIVIELLE - Paris (AFP)

 

Hausse de 10% du tarif réglementé du gaz en juillet, alerte sur le marché de l'électricité: la facture énergétique des Français risque de flamber ces prochains mois.

Le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel fourni par Engie va augmenter "de 9,96% HT au 1er juillet 2021", a annoncé vendredi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

"Cette forte hausse est due principalement (pour 7,8%) à la hausse des prix du gaz sur le marché mondial liée à la reprise économique", explique-t-elle.

La CRE détaille les raisons de cette hausse sur les marchés: reprise qui dope la demande, bas niveaux des stocks de gaz, opérations de maintenance en mer du Nord, augmentation de la consommation de gaz pour la production d'électricité...

L'autre gros facteur est la hausse du coût des certificats d'économie d'énergie (CEE), un dispositif qui oblige les fournisseurs à financer des économies d'énergie.

Cette forte hausse des tarifs réglementés du gaz, qui doivent disparaître en 2023 mais concernent encore un tiers des abonnés, fait toutefois suite à une période de baisse durant la crise. Au final, ils n'ont augmenté que de 1,1% depuis le 1er janvier 2019, indique la CRE.

Mais les évolutions des tarifs du gaz, annoncées de mois en mois, créent une volatilité importante pour les consommateurs.

https://www.francesoir.fr/actualites-france/gaz-electricite-alerte-sur-la-facture-des-francais

 

Voir les commentaires

Interview de Robert Kennedy par Mike Adams : le vrai Anthony Fauci

25 Juin 2021, 15:32pm

Voir les commentaires

Conférence de presse pour destituer Fauci

25 Juin 2021, 08:14am

Voir les commentaires

Plandémie

25 Juin 2021, 07:21am

Voir les commentaires

John Mac Afee : l'état profond

25 Juin 2021, 07:07am

John Mac Afee, le père de l'antivirus du même nom, déclare que l'état profond n'est plus un secret, et qu'il contrôle l'Amérique de longue date... "John McAfee a été  trouvé mort le 22 juin 2021 dans sa cellule de la prison de Barcelone, alors qu'il attendait une probable extradition vers les États-Unis. Les autorités évoquent un suicide."

John Mac Afee : l'état profond

Voir les commentaires

Selon un fonctionnaire de l'OMS, le port du masque et la distanciation sociale doivent se poursuivre indéfiniment

24 Juin 2021, 19:46pm

Selon un fonctionnaire de l'OMS, le port du masque et la distanciation sociale doivent se poursuivre indéfiniment

 

Parce qu'il y aura toujours de nouveaux variants du COVID.

 

23 juin, 2021 Paul Joseph Watson

https://summit.news/2021/06/23/who-official-says-mask-mandates-social-distancing-should-continue-indefinitely/

 

Un haut responsable de l'OMS affirme que l’obligation de port du masque et la distanciation sociale devraient se poursuivre indéfiniment afin de se protéger contre les nouvelles variantes du COVID-19.

Les commentaires ont été faits sur Sky News par l'envoyé spécial sur le Covid pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Dr David Nabarro.

Nabarro a laissé entendre qu'il y aurait une longue liste de mutations de la variante indienne qui, dans certains cas, échapperaient à la protection offerte par les vaccins.

"Nous allons passer de Delta à Lambda, puis aux autres lettres grecques, c'est inévitable, et certains de ces variants seront gênants", a-t-il déclaré.

"Je dis en gros que les variants vont continuer à arriver. Cela fait partie de la vie, nous devons les détecter rapidement, nous devons agir vite si nous les voyons à un certain endroit, nous devons intégrer la gestion des variantes dans ce que nous appelons notre stratégie Covid-ready, qui va être le modèle dans un avenir prévisible", a-t-il ajouté.

Selon Nabarro, l’obligation de port du masque et la distanciation sociale doivent rester en place dans un avenir prévisible "dans le cadre de notre défense" contre le COVID, en particulier dans les régions qui ont des taux d'infection élevés.

Comme nous l'avons souligné précédemment, l'Angleterre est prête à abandonner toutes les règles relatives aux masques faciaux le 19 juillet après qu'il ait été révélé qu'elles avaient un impact négatif massif sur les entreprises et qu'elles faisaient perdre des milliards à l'économie.

Plusieurs conseillers du gouvernement ont demandé que les restrictions relatives aux coronavirus soient maintenues à jamais, non seulement pour se défendre contre le COVID, mais aussi pour lutter contre la grippe.

Susan Michie, ancienne membre du Parti communiste et conseillère du SAGE, a déclaré au début du mois que le port du masque et la distanciation sociale devraient se poursuivre "pour toujours" et que les gens devraient adopter ce comportement comme ils l'ont fait pour le port de la ceinture de sécurité.

 

Voir les commentaires

Les droits de l'enfant à l'heure du coronavirus

24 Juin 2021, 19:15pm

Voir les commentaires