Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Dr. McCullough : Les vaccins COVID ont déjà tué jusqu'à 50 000 américains, selon des lanceurs d’alerte

18 Juin 2021, 16:03pm

Dr. McCullough : Les vaccins COVID ont déjà tué jusqu'à 50 000 américains, selon des lanceurs d’alerte

Dr. McCullough : Les vaccins COVID ont déjà tué jusqu'à 50 000 américains, selon des lanceurs d’alerte

Debra Heine – Le 15 juin 2021

 

Lors d'une interview extraordinaire la semaine dernière, le Dr Peter McCullough, professeur américain de médecine et vice-chef du service de médecine interne de l'université Baylor, a déclaré que le monde avait été soumis à une forme de bioterrorisme et que la suppression des premiers traitements contre le COVID-19 - comme l'hydroxychloroquine - "était étroitement liée au développement d'un vaccin".

 

Le Dr McCullough a fait ces commentaires explosifs lors d'un webinaire le 11 juin, avec le Dr Reiner Fuellmich, un avocat allemand, qui pense que la pandémie a été planifiée et qu'elle constitue "un crime contre l'humanité."

 

Le Dr McCullough a déclaré que, selon lui, le bioterrorisme s'est déroulé en deux étapes - la première étant le déploiement du coronavirus, et la seconde, le déploiement des vaccins dangereux, qui, selon lui, pourraient déjà être responsables de la mort de 50 000 américains.

 

Le Dr McCullough pratique la médecine interne et la cardiologie, est rédacteur en chef de Reviews in Cardiovascular Medicine, rédacteur principal de l'American Journal of Cardiology, rédacteur en chef du manuel Cardiorenal Medicine et président de la Cardiorenal Society.

 

"La première vague de bioterrorisme est un virus respiratoire qui s'est répandu dans le monde entier et qui a touché relativement peu de personnes - environ un pour cent de la population - mais qui a suscité une grande peur", a expliqué le Dr McCullough lors du webinaire organisé par Oval Media avec d'autres médecins. Il a fait remarquer que le virus visait "principalement les personnes fragiles et les personnes âgées, mais pour les autres personnes en bonne santé, c'était un peu comme un simple rhume".

 

Le Dr McCullough a ensuite précisé qu'il avait traité de nombreux patients atteints de la maladie, qu'il avait écrit des articles sur le sujet, qu'il avait lui-même été atteint de la maladie et qu'il avait vu un décès dans sa propre famille dû au COVID.

 

Le médecin a déclaré qu'il pense que la peur du virus a été utilisée très rapidement pour générer des politiques qui auraient un impact énorme sur la vie humaine, comme les mesures draconiennes de confinement.

 

"Tout ce qui a été fait en matière de santé publique en réponse à la pandémie n'a fait qu'aggraver la situation", a-t-il souligné.

 

M. McCullough a expliqué que, très tôt, en tant que médecin traitant des patients atteints du COVID, il a mis au point un régime de traitement précoce pour les personnes atteintes du virus, qui a permis de réduire les séjours à l'hôpital d'environ 85 %, et il a commencé à publier des articles sur ce qu'il avait appris. Le médecin a noté qu'il s'était heurté à une "résistance à tous les niveaux" pour ce qui est de traiter les patients et de publier ses articles.

 

"Heureusement, j'ai eu assez de force de publication pour publier les deux seuls articles de toute la littérature médicale qui enseignent aux médecins comment traiter les patients atteints de COVID-19 à la maison pour éviter l'hospitalisation", a-t-il déclaré.

 

"Ce que nous avons découvert, c'est que la suppression du traitement précoce était étroitement liée à la mise au point d'un vaccin, et que l'ensemble du programme - et dans un sens, la phase 1 du bioterrorisme - a été déployé, [et] consistait réellement à maintenir la population dans la peur, et à l'isoler pour la préparer à accepter le vaccin, qui semble être la phase 2 d'une opération de bioterrorisme."

 

M. McCullough a expliqué que le coronavirus et les vaccins diffusent tous deux "dans le corps humain, la protéine spike, [qui est] la cible de gain de fonction de cette recherche bioterroriste."

 

Il a reconnu qu'il ne pouvait pas dire tout cela à la télévision nationale, car l'establishment médical a fait un travail de propagande très poussé sur la question.

 

"Ce que nous avons appris avec le temps, c'est que nous ne pouvions plus communiquer avec les agences gouvernementales. En fait, nous ne pouvions pas communiquer avec nos collègues propagandistes des grands centres médicaux, qui semblent tous être sous le charme, presque comme s'ils avaient été hypnotisés."

 

"De bons médecins font des choses impensables comme injecter à des femmes enceintes de l'ARN messager biologiquement actif qui produit cette protéine de pointe pathogène. Je pense que lorsque ces médecins se réveilleront de leur transe, ils seront choqués de penser à ce qu'ils ont fait aux gens", a-t-il déclaré, faisant écho à ce que lui-même et le Dr Harvey Risch, professeur à l'école de santé publique de Yale, ont déclaré à Laura Ingraham, animatrice de Fox News, lors d'une interview le mois dernier.

 

M. McCullough a expliqué à Reiner Fuellmich que l'été dernier, il a lancé une initiative de traitement précoce pour éviter que les patients atteints du COVID ne soient hospitalisés, ce qui a nécessité l'organisation de plusieurs groupes de médecins aux États-Unis et à l'étranger.  Le médecin a noté que certains gouvernements ont essayé d'empêcher ces médecins de fournir les traitements, mais avec l'aide de l'Association des médecins et chirurgiens, ils ont pu publier un guide du patient à domicile et, aux États-Unis, ils ont organisé quatre services télémédicaux différents et quinze services télémédicaux régionaux.

 

Ainsi, les personnes atteintes du COVID-19 ont pu appeler ces services et se faire prescrire les médicaments dont elles avaient besoin dans des pharmacies locales ou des pharmacies de distribution par correspondance, a-t-il expliqué.

 

"Sans que le gouvernement ne comprenne vraiment ce qui se passait, nous avons écrasé la courbe épidémique des États-Unis", a affirmé M. McCullough. "Vers la fin décembre et en janvier, nous avons essentiellement pris en charge la pandémie avec environ 500 médecins et des services de télémédecine, et à ce jour, nous traitons environ 25 % de la population américaine du COVID-19 qui sont en fait à haut risque, âgés de plus de 50 ans avec des problèmes médicaux qui présentent des symptômes graves."

 

Le médecin a déclaré que sa conviction que la suppression du traitement précoce était "étroitement liée" aux vaccins, est ce qui l'a conduit à concentrer son attention sur la mise en garde du public contre les vaccins.

 

"Nous savons qu'il s'agit de la phase deux du bioterrorisme, nous ne savons pas qui est derrière, mais nous savons qu'ils veulent une aiguille dans chaque bras pour injecter de l'ARN messager ou de l'ADN adénoviral dans chaque être humain", a-t-il déclaré. "Ils veulent chaque être humain". Le médecin a par la suite averti que les vaccins expérimentaux pourraient à terme provoquer des cancers, et stériliser les jeunes femmes.

 

Le Dr McCullough a déclaré que son objectif est de mettre à part un grand groupe de personnes que le système ne peut atteindre, ce qui inclurait les personnes qui ont déjà eu le virus, celles qui sont immunisées, les enfants, les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer.

 

Le cardiologue a poursuivi en disant qu'étant donné qu'il n'y a aucun avantage clinique pour les jeunes à se faire vacciner, même un seul cas de myocardite ou de péricardite après les injections "est de trop". Pourtant, même si le CDC a connaissance de centaines de rapports alarmants de cas de gonflement du cœur chez les adolescents et les jeunes adultes, il ne va réévaluer la question que plus tard en juin. Il a accusé le corps médical de négliger de faire quoi que ce soit pour réduire les risques des vaccins.

 

Ayant présidé plus de deux douzaines de comités de surveillance de la sécurité des vaccins pour la FDA et l'Institut national de la santé, M. McCullough a pu critiquer la manière dont les vaccins ont été mis en place.

 

"Avec ce programme, il n'y a pas de comité des événements critiques, il n'y a pas de comité de surveillance de la sécurité des données, et il n'y a pas de comité d'éthique humaine. Ces structures sont obligatoires pour toutes les grandes enquêtes cliniques, et donc le mot qui est vraiment utilisé pour ce qui se passe est une malversation, c'est-à-dire la faute des personnes en autorité", a expliqué le médecin.

 

"Sans aucune mesure de sécurité en place, vous pouvez voir ce qui se passe", a-t-il poursuivi.

 

"En gros, c'est la plus grande application d'un produit biologique avec la plus grande quantité de morbidité et de mortalité de l'histoire de notre pays".

 

"Nous en sommes à plus de 5 000 décès jusqu'à présent, comme vous le savez, et je pense à environ 15 000 hospitalisations. Dans l'UE, c'est plus de 10 000 décès. Nous travaillons avec les données du Center for Medicaid (CMS), et nous avons une assez bonne piste pour que le chiffre réel soit décuplé."

 

McCullough a expliqué que, comme la base de données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) ne représente qu'environ 10 % des mauvaises réactions aux vaccins, son équipe a dû se tourner vers d'autres sources pour obtenir des informations.

 

"Nous avons maintenant un lanceur d’alerte au sein du CMS, et nous avons deux lanceurs d’alerte au sein du CDC", a révélé le médecin. "Nous estimons que 50 000 Américains morts. Cinquante mille morts. Donc nous avons en fait plus de décès dus au vaccin par jour que certainement la maladie virale de loin. C'est essentiellement de la propagande pour du bioterrorisme par injection."

 

Le Dr McCullough dit avoir vu dans son cabinet des personnes présentant des cas de thrombose de la veine porte, de myocardite et de graves problèmes de mémoire post-vaccination. "C'est tellement déconcertant", a-t-il dit.

 

Il a ajouté qu'il a récemment été violemment attaqué dans les médias par une femme de Singapour qui est liée à la Fondation Gates.

 

Le Dr McCullough a ensuite exprimé une théorie effrayante selon laquelle les vaccins pourraient avoir été conçus pour réduire la population mondiale.

 

"Si vous dites que tout cela est un programme de la Fondation Gates pour réduire la population, cela correspond très bien à cette hypothèse, non ? La première vague a été de tuer les personnes âgées par l'infection respiratoire, la deuxième vague est de prendre les survivants et de cibler les jeunes et de les stériliser", a-t-il déclaré.

 

"Si vous remarquez les messages dans le pays, aux États-Unis, ils ne sont même pas intéressés par les personnes âgées maintenant. Ils veulent les enfants. Ils veulent les enfants, les enfants, les enfants, les enfants, les enfants ! Ils se concentrent tellement sur les enfants", a-t-il déclaré, notant qu'à Toronto, au Canada, le mois dernier, ils ont attiré les enfants en leur promettant des glaces pour obtenir le vaccin. Selon un rapport, le gouvernement de l'Ontario - qui n'exige pas le consentement des parents pour la vaccination des enfants - a encouragé les enfants à se faire vacciner par Pfizer lors d'un événement pop-up.

 

"Ils ont retenu les parents, et ils ont vacciné les enfants", s'insurge le médecin. Il a ajouté que la mère de son épouse canadienne avait été vaccinée de force contre son gré.

 

M. McCullough a prédit que les États-Unis se préparent à forcer les gens à recevoir les injections.

 

"Nous devons arrêter cela, et nous devons voir ce qui se cache derrière tout cela", a-t-il conclu.

 

https://amgreatness.com/2021/06/15/dr-mccullough-covid-vaccines-have-already-killed-up-to-50000-americans-according-to-whistleblowers/

 

 

 

Voir les commentaires

Alerte d'un député finlandais sur la toxicité des médecins

18 Juin 2021, 14:43pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Interview en anglais de Reiner Fuellmich par une avocate de Nouvelle Zélande

18 Juin 2021, 09:19am

Voir les commentaires

Reiner Fuellmich : Fauci false flag

18 Juin 2021, 09:14am

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

La fibre et la 5G

18 Juin 2021, 06:10am

Voir les commentaires

Richard Boutry : comment votre cerveau est contrôlé

18 Juin 2021, 06:02am

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Agenda 2030 : Etiquetage frauduleux. Comment l'ONU entraîne le monde dans l'abîme

18 Juin 2021, 05:55am

Agenda 2030 : Etiquetage frauduleux. Comment l'ONU entraîne le monde dans l'abîme

 

17.06.2021 | www.kla.tv/19023

 

L'Agenda 21 est un programme d'action des Nations unies qui a été adopté en 1992 par 182 pays, lors de la Conférence sur l'environnement et le développement à Rio de Janeiro. Il contient des recommandations concrètes sur les politiques de développement et d'environnement à mettre en œuvre pour le 21e siècle. Avec l'Agenda 2030 adopté par l'ONU en 2015, les objectifs de l'Agenda 21 ont ensuite été développés en fonction des défis qui ont pris de l'ampleur à l'échelle mondiale et s'appliquent désormais de la même manière à tous les pays.

 

L'objectif officiel des 17 points clés de l'Agenda 2030 est de contrecarrer la détérioration de la situation dans les pays et d'améliorer le monde en partant du principe du développement durable.

La résolution de l'Assemblée générale des Nations unies de 2015 stipule :

 

« Nous sommes déterminés à libérer l'humanité de la tyrannie de la pauvreté et de la privation, ainsi qu'à guérir et à protéger notre planète. Nous sommes déterminés à prendre les mesures audacieuses et transformatrices dont nous avons besoin de toute urgence pour mettre le monde sur la voie du développement durable et de la résilience. Nous nous engageons à ne laisser personne de côté dans ce voyage que nous entreprenons ensemble aujourd'hui. »

 

Toutefois, si l'on examine de plus près les programmes politiques, il s'avère qu'ils poursuivent systématiquement des objectifs complètement différents de ceux qui sont ostensiblement présentés à la population.

 

Sous cet aspect de la tromperie, Kla.TV a examiné de près 12 des 17 points clés de l'Agenda 2030 et les a « traduits » de manière à ce que les spectateurs du monde entier puissent comparer ce que les objectifs formulés de manière positive signifient réellement dans la pratique :

Objectif 1 : Mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes, partout dans le monde.

→ Au lieu de cela, nous voyons des populations entières devenir dépendantes des subventions gouvernementales, ce qui a pour effet de faire évoluer la société vers un système socialiste. Par l'intermédiaire du Fonds monétaire international (FMI), les nations tombent dans des pièges d'endettement dont elles ne sortent jamais.

 

Objectif 2 : Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire et une meilleure nutrition, et promouvoir une agriculture durable.

→ Cependant, l'agriculture naturelle à petite échelle est en train d'être détruite, alors que dans le même temps, les multinationales contrôlent de plus en plus la production alimentaire mondiale par le biais de l'agriculture industrielle, du génie génétique et des produits agrochimiques.

 

Objectif 3 : Assurer une vie saine à toutes les personnes de tout âge et promouvoir leur bien-être.

→ Cependant, on constate que la vaccination obligatoire est introduite partout et que les méthodes de guérison naturelles sont supprimées ou réprimées. En conséquence, les gens sont de plus en plus dominés par l'industrie pharmaceutique, dont il a été démontré que les produits rendent la population plus malade, voire la réduisent.

 

Objectif 4 : Assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité et promouvoir les possibilités d'apprentissage pour tous, tout au long de la vie.

 

→ Au lieu de cela, il est important de noter que, notamment en raison des Agendas 21 et 2030, les niveaux d'éducation dans le monde entier sont en baisse. A travers des normes éducatives et une éducation vers un « noyau commun » – Common Core Education en anglais – la population est manipulée dès le plus jeune âge afin que les gens deviennent non- critiques, acceptent tout et restent ainsi passifs.

Objectif 5 : Par le biais de l’égalité entre les hommes et les femmes, donner à toutes les femmes et les jeunes filles la possibilité d’accéder à l’égalité des chances et à l’autodétermination.

 

→ Au contraire, force est de constater que les formes de familles et de vie naturelles et traditionnelles sont dissoutes, que les femmes sont utilisées comme main-d'œuvre bon marché et que les enfants sont élevés par l'État.

→ Nous nous approchons également depuis des décennies de l'objectif d'une société asexuée. Alors que le féminisme est promu, toutes les caractéristiques masculines sont supprimées.

→ Grâce à la promotion de l'idéologie transgenre, le nombre d'opérations de changement de sexe chez les jeunes a augmenté de façon spectaculaire, ce qui permet en fin de compte à l'État de contrôler la reproduction.

 

Objectif 6 : Assurer la disponibilité et la gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous.

 

→ Pourtant il faut noter que 90 % de l’eau dans le monde est consommée par l’industrie des matières premières, qui est dominée par des multinationales, et que, dans le même temps, la privatisation de l’approvisionnement en eau est fortement encouragée dans le monde entier. Aujourd’hui, un certain nombre de multinationales dominent les marchés mondiaux de l’eau, faisant de l’eau de plus en plus un bien de luxe, en empêchant dans le même temps toute autarcie et indépendance de la population.

 

Objectif 7 : Garantir à tous l’accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne

 

→ Mais le fait est qu'en Allemagne, par exemple, l'expansion des énergies renouvelables entraîne une hausse massive du prix de l'électricité et, surtout, fait payer les consommateurs.

 

Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, inclusive et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

 

→ On observe cependant que, grâce à la mondialisation, les multinationales dictent de plus en plus les conditions de travail, exploitent impitoyablement les personnes et, en même temps, reprennent ou détruisent à grande échelle les entreprises plus petites. Par exemple, les cinq plus grandes sociétés Internet ont à elles seules racheté 436 entreprises d'une valeur de 131 milliards de dollars au cours des dix dernières années. En conséquence, il ne reste finalement plus qu'une poignée d‘entreprises.

 

Objectif 9 : Construire des infrastructures résilientes, promouvoir une industrialisation inclusive et durable, et favoriser l'innovation.

 

→  Par contre, il faut noter que la désindustrialisation est en cours dans de nombreux pays, ce qui entraîne dans certains cas une hausse importante du chômage. Dans le même temps, de nombreux pays ont été attirés par des crédits de « développement » qui les ont plongés dans un surendettement public, c'est-à-dire dans le piège de la dette. Le résultat est que les ressources, les infrastructures et la main-d'œuvre du pays sont bradées.

 

Objectif 10 : Réduire les inégalités entre les pays. 

 

→ Dans une étude, l'économiste Valentin Lang a examiné les conséquences de la mondialisation dans 147 pays entre 1970 et 2014 et est arrivé à la conclusion suivante qui donne à réfléchir : Alors que les différences de revenus entre les pays se réduisent, les différences de revenus au sein de la population se creusent. Si les revenus de la classe supérieure ont augmenté, la population ordinaire est la grande perdante. Elle est souvent plongée dans la pauvreté, la faim et le manque de perspectives par les multinationales, qui sont les principaux bénéficiaires de la mondialisation. Ces entreprises exploitent sans scrupule les pays et leurs populations, ce qui a pour conséquence d'accroître les inégalités au lieu de les réduire comme promis.

 

 

Objectif 11 : Rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables. 

 

→ Mais au lieu de cela, la surveillance totale de la population est poussée au nom de la sécurité. Par exemple, de plus en plus de pays utilisent la technologie de reconnaissance faciale pour la surveillance. Dans les lieux publics des villes, les visages des personnes sont automatiquement scannés et traités par un algorithme. En outre, des lois strictes sur les armes à feu sont censées apporter plus de sécurité. En fait, les interdictions d'armes à feu ne désarment pas un seul criminel, mais plutôt les citoyens respectueux de la loi, empêchant les soulèvements populaires et assurant uniquement la sécurité des oligarques.

 

Objectif 12 : Assurer des modes de consommation et de production durables

 

→ Au lieu de cela, l'imposition de taxes punitives oblige les gens à abandonner des technologies éprouvées. Par exemple, en raison de la taxe sur le CO2 appliquée à la consommation de combustibles fossiles en Allemagne, de nouvelles centrales électriques au charbon sont démantelées et continuent à fonctionner dans d'autres pays. La situation est similaire pour les véhicules diesel.

→ En outre, un système de crédit social basé sur le modèle chinois est préparé pas à pas au nom du « Great Reset », tant en Allemagne que dans tous les autres pays du monde. La conséquence est la suivante : quiconque ne se comporte pas en conformité avec le gouvernement peut être gravement limité dans ses libertés et ses droits fondamentaux jusque dans ses moyens de subsistance, c'est-à-dire l'achat de nourriture.

 

Voilà pour l'examen des prétendues améliorations. Conclusion : Si on compare maintenant les nombreux objectifs ciblés et magnifiquement formulés avec les développements réels, on se rend compte qu'il s'agit - comme on dit - d'un étiquetage frauduleux. Il est intéressant de noter que le même symbole est utilisé pour l'Agenda 2030 et pour le « Great Reset » planifié par le FMI. Mais on ne peut attendre aucune amélioration de cette situation mondiale de la part d'une élite autoproclamée comme le Forum économique mondial. Bien au contraire, leur Nouvel Ordre Mondial n’est, en langage clair, rien d’autre qu’un auto-enrichissement de quelques oligarques financiers au détriment de la collectivité. C’est pourquoi nous avons absolument besoin d’une nouvelle direction mondiale consciente de l’ensemble, qui doit prendre forme à partir du peuple. Toute amélioration souhaitée de la situation mondiale est donc la tâche commune d'une population bien informée, qui doit également être prête à assumer sa responsabilité personnelle.

              Sources                                

                                     

Voir les commentaires

Propagande vaccinale au lycée et au collège

17 Juin 2021, 16:04pm

Auteur : anonyme

Opération propagande vaccinale dans les écoles avec guide, flyers et jeux de rôle:

L’éducation nationale, dans un guide à usage des enseignants appuyé par des flyers et concocté par son ministère, engage dans les écoles un vaste programme de propagande vaccinale pour convaincre les adolescents de se faire vacciner en dépit du désaccord de leurs parents en leur expliquant que c’est pour autrui et dans l’intérêt collectif, en organisant des jeux de rôle dont un acteur dans le rôle du méchant « antivax », un autre acteur qui indique que les enfants seuls sont juges des décisions à prendre les concernant ( sous entendu, envoyez paître les parents); ils vont jusqu’à remettre en cause l’autorité parentale pour décrédibiliser la parole des parents hostiles à la vaccination.

 Et après avoir discuté entre eux après leur pièce de théâtre grotesque, il est prévu dans le scénario que les enfants doivent voter à main levée pour que la majorité vote en faveur de la vaccination et arrive à convaincre les hésitants par l’effet mouton.

 Les enseignants doivent par ailleurs affirmer en classe qu'il n’y a pas d’effets indésirables graves avec le vaccin Pfizer et donc aucun risque pour les enfants, afin de les rassurer pour mieux les précipiter vers les centres de vaccination.

https://eduscol.education.fr/2792/vaccination-des-jeunes-de-12-18-ans

https://eduscol.education.fr/media/7697/download

https://eduscol.education.fr/document/7646/download

https://eduscol.education.fr/media/7694/download

 

Voir les commentaires

Alerte Phonegate : interview de Marc Arazi

17 Juin 2021, 15:35pm

Très très courte l'interview et meme coupée.

Voir les commentaires

Wuhan : enquête de la télé australienne

17 Juin 2021, 12:03pm

Voir les commentaires