Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Appel urgent au réveil

18 Mai 2021, 09:26am

Voir les commentaires

Klaus Schwab : interview du 10 janvier 2016 sur RTS

17 Mai 2021, 20:37pm

Klaus Schwab, « The Great Reset »: Les hommes et les femmes recevront bientôt « une puce dans leur corps afin de fusionner avec le monde numérique ».

Klaus Schwab est le fondateur et président du Forum économique mondial de Davos, qui réunit chaque année les chefs d’État des principaux pays du monde pour discuter de l’avenir des principaux pays du monde pour discuter de l’avenir des principaux pays du monde.

Les personnes qui voient cet extrait de l’interview doivent se rappeler que Lauss Schwab est le concepteur et le promoteur du Great Reset, officiellement lancé au Forum de Davos en janvier 2021.

Dans cette interview donnée le 10 janvier 2016 à la chaîne suisse RTS, il explique que l’être humain recevra bientôt une puce dans son corps afin de fusionner avec le monde numérique.

En 2020, Klauss Schaw a déclaré que Covid-19 est une rare « mais étroite fenêtre d’opportunité pour repenser, réinventer, réinitialiser notre monde ».

Nous ne pourrons plus dire « Je ne savais pas… »

Voir les commentaires

Administration d'un vaccin ADN par des nanoparticules superparamagnétiques

17 Mai 2021, 13:44pm

Administration d'un vaccin ADN par des nanoparticules superparamagnétiques

Fatin Nawwab Al-Deen 1 , Cordelia Selomulya, Charles Ma, Ross L Coppel

Affiliations – 2014 - PMID : 24715289 DOI : 10.1007/978-1-4939-0410-5_12

 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24715289/

 

 

Résumé

L'efficacité de l'inoculation des vaccins à ADN est souvent relativement faible par rapport aux vaccins protéiques. L'utilisation de nanoparticules d'oxyde de fer superparamagnétiques (SPIONs) pour injecter des gènes par magnétofection est prometteuse pour améliorer l'efficacité de l'inoculation de gènes à la fois in vitro et in vivo. En particulier, la durée de la transfection des gènes, notamment pour une application in vitro, peut être considérablement réduite par la magnétofection par rapport au temps nécessaire pour obtenir une transfection élevée des gènes avec des protocoles standard. Les SPIONs qui ont été rendus stables dans des conditions physiologiques peuvent être utilisés comme agents thérapeutiques et diagnostiques en raison de leurs caractéristiques magnétiques uniques. Les caractéristiques précieuses des nanoparticules d'oxyde de fer dans les bioapplications comprennent un contrôle étroit de leur distribution de taille, les propriétés magnétiques de ces particules et la capacité de transporter des biomolécules particulières vers des cibles spécifiques. L'internalisation et la demi-vie des particules dans l'organisme dépendent de la méthode de synthèse. De nombreuses méthodes de synthèse ont été utilisées pour produire des nanoparticules magnétiques de différentes tailles et charges de surface pour des applications biologiques. La méthode la plus courante pour synthétiser des particules de magnétite Fe3O4 de taille nanométrique en solution est la coprécipitation chimique de sels de fer. La méthode de coprécipitation est une technique efficace pour préparer des dispersions aqueuses stables de nanoparticules d'oxyde de fer. Nous décrivons la production de SPIONs à base de Fe3O4 avec des valeurs de magnétisation élevées (70 emu/g) sous 15 kOe du champ magnétique appliqué à température ambiante, avec une rémanence de 0,01 emu/g via une méthode de coprécipitation en présence de citrate trisodique comme stabilisateur. Les SPIONs nus manquent souvent de stabilité, d'hydrophilie et de capacité à être fonctionnalisés. Afin de surmonter ces limitations, un polymère polycationique a été ancré à la surface des SPIONs fraîchement préparés par une attraction électrostatique directe entre les SPIONs chargés négativement (en raison de la présence de groupes carboxyliques) et le polymère chargé positivement. La polyéthylèneimine a été choisie pour modifier la surface des SPIONs afin de faciliter l'introduction de l'ADN plasmidique dans les cellules de mammifères, en raison de l'important pouvoir tampon du polymère grâce à l'effet "éponge à protons".

 


Articles similaires

Nanoparticules superparamagnétiques pour l'administration efficace du vaccin ADN contre la malaria.
Al-Deen FN, Ho J, Selomulya C, Ma C, Coppel R. Langmuir. 2011 Apr 5;27(7):3703-12. doi : 10.1021/la104479c. Epub 2011 Mar 1. PMID : 21361304
Nanoparticules de polycaprolactone et d'oxyde de fer superparamagnétique associées à du polyéthylèneimine comme vecteur d'administration de gènes.
Kim MC, Lin MM, Sohn Y, Kim JJ, Kang BS, Kim DK. J Biomed Mater Res B Appl Biomater. 2017 Jan;105(1):145-154. doi : 10.1002/jbm.b.33519. Epub 2015 Oct 6. PMID : 26443109
Magnétofection : une méthode reproductible pour la livraison de gènes aux cellules de mélanome.
Prosen L, Prijic S, Music B, Lavrencak J, Cemazar M, Sersa G. Biomed Res Int. 2013;2013:209452. doi : 10.1155/2013/209452. Epub 2013 Jun 3. PMID : 23862136 Article PMC gratuit.
Avancées récentes des nanoparticules d'oxyde de fer superparamagnétiques (SPIONs) pour la nanotheranostique du cancer in vitro et in vivo.
Kandasamy G, Maity D. Int J Pharm. 2015 Dec 30;496(2):191-218. doi : 10.1016/j.ijpharm.2015.10.058. Epub 2015 Oct 28. PMID : 26520409 Revue.
Nanoparticules d'oxyde de fer superparamagnétiques : nanoplateformes magnétiques comme transporteurs de médicaments.
Wahajuddin, Arora S. Int J Nanomedicine. 2012;7:3445-71. doi : 10.2147/IJN.S30320. Epub 2012 Jul 6. PMID : 22848170 Article PMC gratuit. Révision.

Voir tous les articles similaires
Cité par 1 article

Systèmes de nanoparticules pour le vaccin contre le cancer.
Wen R, Umeano AC, Kou Y, Xu J, Farooqi AA. Nanomedicine (Lond). 2019 Mar;14(5):627-648. doi : 10.2217/nnm-2018-0147. Epub 2019 Feb 26. PMID : 30806568 Article PMC gratuit. Révision.

Termes MeSH

Animaux
Lignée cellulaire
Composés ferriques / chimie
Techniques de transfert de gènes
Humains
Nanoparticules de magnétite* / chimie
Polyéthylèneimine / chimie
Vaccination / méthodes*
Vaccins, ADN / administration et posologie*
Vaccins, ADN / génétique
Vaccins, ADN / immunologie

Substances

Composés ferriques
Nanoparticules de magnétite
Vaccins, ADN
oxyde ferrique
Polyéthylèneimine




 

Voir les commentaires

COVID-19 : Le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale envisage déjà de commencer à vacciner les enfants à partir de cet été !

17 Mai 2021, 10:19am

 COVID-19 : Le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale envisage déjà de commencer à vacciner les enfants à partir de cet été !


COVID-19 : Le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale envisage déjà de commencer à vacciner les enfants à partir de cet été !

14 mai 2021 - Nexus

Alors que la balance bénéfice-risque n’est pas encore établie, le Conseil d’Orientation de Stratégie Vaccinale dans son avis du 30 avril 2021 semble avoir déjà tout prévu pour une vaccination massive prochaine des enfants à partir de de 3 ans, et peut-être même à partir de 6 mois. Les enfant dès 12 ans pourraient être vaccinés à partir de la rentrée 2021, les adolescents de 16 ans à partir de cet été, et pour les autres, à partir de l’automne 2021, ou au début de l’année 2022. Pour le COSV, les injections devraient se faire en milieu scolaire dans l’idéal, et une campagne de communication spéciale à l’égard des enfants devra être menée.

 


 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Corruption et gestion de la Covid-19, on y est

17 Mai 2021, 09:56am

Corruption et gestion de la Covid-19, on y est

 La rédaction de l'AIMSIB | 16 Mai 2021


 

On s’en doutait tous, cette folie vaccinale n’est pas due qu’à l’incompétence de nos dirigeants. A présent les preuves s’accumulent pour relever également des comportements parfaitement répréhensibles pénalement. Nous ne parlons plus des contrats européens d’achats de vaccins allègrement caviardés avant transmission à nos représentants communautaires, nous visons bien ces sommes d’argent qui passent d’une main à une autre dans le but de pousser à l’achat de certains produits pour en interdire d’autres, et à la fin des fins, depuis un an, allonger la liste des morts de manière indiscutablement criminelle. C’est Inoxydable, membre AIMSIB de la première heure, ancien enquêteur de Police, qui est parti étayer ce dossier lamentable parce qu’il n’est présenté nulle part ailleurs dans la presse grand public: Pourquoi au fait?  Bonne lecture.

« La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien »

attribué à Edmond Burke

 

Voir les commentaires

TV Libertésle 15 mai : Me Fabrice Di Vizio

15 Mai 2021, 09:16am

Voir les commentaires

Frédéric Chaumont le 14 mai 2021

15 Mai 2021, 09:12am

Voir les commentaires

Dr Violaine Guérin : pourquoi le test sérologique a-t-il été écarté du passe sanitaire ?

15 Mai 2021, 08:43am

Voir les commentaires

L'avocate du Pr Fourtillan le 10 mai

15 Mai 2021, 08:34am

Voir les commentaires

Vaccination : un décès pour 700 vaccinés en France et dans le monde, montre une analyse de corrélation

14 Mai 2021, 20:43pm

Vaccination : un décès pour 700 vaccinés en France et dans le monde, montre une analyse de corrélation

Publié le 14/05/2021 à 12:20 - Mise à jour à 17:46


 

Auteur(s): Philippe Pradat et Véronique Malard, pour FranceSoir

 

Ce 13 mai 2021, l’ingénieur Philippe Pradat et la toxicologue Véronique Malard ont adressé un courrier aux sénateurs et sénatrices sur une analyse de corrélation entre l’augmentation du nombre de morts labellisés covid et l’augmentation du nombre de vaccinés. Leur conclusion est simple :

« pour chaque 700 nouvelles personnes vaccinées, il y aurait un décès à déplorer. »

Cette analyse de corrélation a été d’abord faite au niveau de la France, puis répliquée au niveau des données du monde entier. Les résultats sont identiques.

Les auteurs du courrier se permettent de conclure :

« Au regard de ces faits, il est urgent d’arrêter la vaccination, et de bloquer la mise en place du passeport sanitaire, qui au-delà d’être liberticide, ne servira à rien, car les vaccinés sont porteurs du virus et le disséminent. »

Attention : cette analyse devra sans nul doute être regardée de près et suivie dans le temps pour la compléter et en démontrer la pertinence s'il y a. 

Les agences de santé n’ont jusqu’à présent pas ou peu attribué des causalités de décès au vaccin sauf dans des cas « très rares », cependant les agences nationales norvégiennes et danoises ont été plus précautionneuses dans leur choix en suspendant puis arrêtant le vaccin Astra Zeneca ou Johnson. Rappelons qu'en Inde, le régulateur avait demandé des informations supplémentaires à Pfizer pour les spécificités de la population indienne - le laboratoire Pfizer avait en conséquence retiré sa demande de mise sur le marché.

Aux Etats-Unis, les essais des vaccins sur les enfants ont commencé. La position de la FDA (Federal Drug Administration) a donc changé depuis la déclaration de son ancien directeur 
Dr Stephen Hahn Oncologue et radiothérapeute qui avait déclaré : « la FDA n’autorisera pas ou n’approuvera pas un vaccin que nous ne nous sentirions pas à l’aise de donner à nos familles. Au nom des plus de 17.000 employés de la FDA, je souhaite aujourd’hui prendre les engagements suivants envers le public américain et cette commission. La FDA n’autorisera ou n’approuvera aucun vaccin COVID-19 avant qu’il n’ait répondu aux attentes rigoureuses de l’agence en matière de sécurité et d’efficacité. Les décisions d’autoriser ou d’approuver de tels vaccins ou thérapeutiques seront prises par le personnel de carrière dévoué de la FDA. Nos décisions seront guidées par nos processus d’examen approfondi et par la science. La FDA ne permettra à personne de faire pression pour changer cela. Je me battrai pour la science, Monsieur le Président. Je me battrai pour l’intégrité de l’agence et je ferai passer les intérêts du peuple américain avant toute autre chose. » 

En décembre 2020, le Dr Hahn avait été mis sous pression par le président Trump sur Twittter « Sortez les vaccins contre les barrages maintenant, Dr Hahn @SteveFDA », « Arrêtez de jouer à des jeux et commencez à sauver des vies!!! » Depuis, sa remplaçante Janet Woodcock directrice par intérim a pris une toute autre position : « l'élargissement par la FDA de l'autorisation d'utilisation d'urgence du vaccin COVID-19 Pfizer-BioNTech aux adolescents âgés de 12 à 15 ans est une étape importante dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 ».

 

 


 

Voir les commentaires