Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

François Ruffin : le dolder

26 Août 2019, 19:01pm

Emmanuel Macron a été élu le 14 mai 2017. La loi sur l'obligation vaccinale de 11 vaccins a été votée le 27 octobre 2017.

Voir les commentaires

La géo-ingénierie est le cheval de Troie de la politique climatique

24 Août 2019, 14:58pm

https://www.eco-business.com/opinion/geoengineering-is-the-trojan-horse-of-climate-action/

 

Par Silvia Ribeiro - Mardi 20 août 2019 – Traduction Ciel voilé

 

(Avertissement de Ciel voilé : L’ETC groupe dont fait partie l’auteur de l’article, ne reconnaît pas que la géo-ingénierie soit déjà en cours.)

 

 


Pour les entreprises de combustibles fossiles, la promesse de la géo-ingénierie est l’ ​​excuse idéale pour poursuivre leurs activités comme d’habitude. Plutôt que de permettre à l'industrie de continuer à agir dans son propre intérêt, le monde devrait mettre en place un mécanisme de réglementation fort et démocratique, prévoyant notamment la possibilité d'interdire certaines technologies.


 Les technologies de séquestration du carbone telles que la géo-ingénierie pourraient être nécessaires pour maintenir la planète à un réchauffement moins ambitieux que 2 degrés Celsius, selon les scientifiques.


Bien que les effets du changement climatique deviennent de plus en plus apparents, les progrès accomplis en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre restent plus décevants que jamais, amenant certains à vanter les nouvelles solutions technologiques qui pourraient soi-disant sauver la situation.


David Keith de l’Université de Harvard, par exemple, voudrait que nous envisagions la géo-ingénierie, c’est-à-dire des interventions délibérées, à grande échelle et très risquées dans le système climatique de la Terre.


En mars dernier, lors de la conférence des Nations Unies sur l’environnement à Nairobi, le Kenya, les États-Unis et l’Arabie Saoudite se sont opposés à la volonté de contrôler la géo-ingénierie et ses implications pour la gouvernance internationale.


Dans le même temps, l’expérience de perturbation contrôlée de la stratosphère (SCoPEx) de Keith aux États-Unis, qui vise à tester une forme de géo-ingénierie connue sous le nom de gestion du rayonnement solaire (GRS), semble aller de l’avant.


Les GRS reposent sur l’injection dite stratosphérique d’aérosols, dans laquelle un ballon à haute altitude pulvérise de grandes quantités de particules inorganiques dans la stratosphère dans le but de réfléchir une partie de la lumière solaire dans l’espace. SCoPEx enverrait un ballon équipé d'instruments scientifiques à une vingtaine de kilomètres du sol pour tester la réflectivité de diverses substances.


Mais ces aspects techniques de l'expérience sont beaucoup moins importants que ses implications politiques, sociales et géopolitiques. Après tout, les risques de la géo-ingénierie ne pourraient être plus graves. S'ils sont déployés à grande échelle, les GRS pourraient perturber la mousson en Asie et provoquer des sécheresses en Afrique, affectant l'approvisionnement en nourriture et en eau de deux milliards de personnes.


L’utilisation de l’acide sulfurique - l’option la plus étudiée et celle que SCoPEx avait initialement prévue de tester - pourrait encore appauvrir la couche d’ozone. (Plus récemment, SCoPEx n'a mentionné que des carbonates.)


Le lancement récent d'un comité consultatif indépendant pour SCoPEx semble viser à conférer une légitimité à une sorte d'expérience que le reste du monde a jugée trop dangereuse pour l’autoriser.


De plus, la composition du groupe est exclusivement basée aux États-Unis et principalement liée à des institutions d’élite, ce qui soulève des questions quant aux intérêts véritables de celles-ci.


Si elle est déployée à grande échelle, la gestion du rayonnement solaire pourrait perturber la mousson en Asie et provoquer des sécheresses en Afrique, affectant l’approvisionnement en nourriture et en eau de deux milliards de personnes.


Ces préoccupations sont renforcées par le fait que le lancement de SCoPEx est fondamentalement une manipulation. Les résultats d'une expérience «à petite échelle» ne constitueraient pas une évaluation crédible des effets du déploiement de la GRS à l'échelle nécessaire pour la géo-ingénierie.


Comme l'ont clairement expliqué les climatologues, le seul moyen de savoir comment la GRS (ou toute autre technique de géo-ingénierie) affecterait le climat est de la déployer sur plusieurs décennies à grande échelle. Autrement, ses effets ne pourraient être distingués des autres variables climatiques et du «bruit climatique».


Étant donné que la géo-ingénierie est, par nature, incontrôlable, toutes les expériences comme SCoPEx peuvent créer une dynamique pour des expériences plus vastes et plus longues. Une fois que des millions de dollars ont été consacrés à la création des institutions pertinentes et à l'emploi d'un grand nombre de personnes, il devient plus facile de faire valoir que davantage de données devraient être collectées et, enfin, que la technologie devrait être déployée.


En ce sens, des projets tels que SCoPEx créent un nouveau et dangereux précédent pour la mise en œuvre unilatérale de technologies de géo-ingénierie par des milliardaires et leurs intérêts acquis.

 

Comme le soulignent le Centre pour le droit international de l’environnement et le récent rapport de la Fondation Heinrich Böll, Fuel to Fire, les entreprises du secteur des combustibles fossiles investissent dans la géo-ingénierie depuis des décennies.


Pour eux, la promesse d’une autorisation exempte de peine de prison est un prétexte idéal pour poursuivre leurs activités destructrices et très rentables.


En fait, la société de Keith, Carbon Engineering, a récemment reçu 68 millions USD de Occidental Petroleum, de Chevron et du géant du charbon BHP (Billiton) pour mettre au point une autre approche potentiellement dangereuse en géo-ingénierie: Direct Air Capture, qui prélève du CO2 dans l’atmosphère. utilisé ou stocké. La société de financement des sables bitumineux N. Murray Edwards (ainsi que Bill Gates) figure parmi les bailleurs de fonds de la société.


Le fait de permettre à de tels projets de progresser sans mandat politique ni supervision institutionnelle pourrait enraciner un système d’auto-réglementation tout à fait inadéquat pour des technologies aussi importantes que la géo-ingénierie.

Voir les commentaires

Climat: la géo-ingénierie au coeur des futures normes industrielles?

23 Août 2019, 20:55pm

 Climat: la géo-ingénierie au coeur des futures normes industrielles?

AFP, publié le vendredi 23 août 2019 à 15h30

Lutter contre le réchauffement climatique grâce à des technologies expérimentales? L'organisme ISO chargé d'élaborer les normes internationales pousserait les entreprises dans cette direction, au risque de menacer les efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, selon un document que s'est procuré l'AFP.

L'organisation internationale pour la standardisation (ISO), qui comprend 160 Etats membres, élabore les normes internationales pour répondre aux besoins des industries dans une multitude de secteurs.

L'organisme travaille à l'élaboration d'une nouvelle norme destinée à permettre aux entreprises de mesurer leur action climatique. Le texte, à l'état d'ébauche et obtenu par l'AFP, sera examiné lors d'une réunion de travail à Berkeley, en Californie, pour voir "s'il existe un consensus", a fait savoir un porte-parole d'ISO à l'AFP, confirmant l'existence du document.

Selon ce document, les entreprises doivent travailler à "la gestion du forçage radiatif", c'est-à-dire l'équilibre entre le rayonnement solaire et les émissions de rayonnements infrarouges sortant de l'atmosphère, pour stabiliser le climat, mais sans évoquer une température précise.

- Imiter les volcans -

L'accord de Paris sur le climat de 2015 vise à limiter le réchauffement à +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle, voire à +1,5°C. Le texte de l'ISO qualifie ces objectifs de "problématiques".

Le texte évoque les "forceurs climatiques" comme le CO2 et d'autres gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique.

Mais le document parle aussi largement des "réfrigérants climatiques", ce qui comprend des technologies de géo-ingénierie à grande échelle pour modifier le climat. 

Il parle spécifiquement de la "gestion des radiations solaires", qui consisterait à injecter du sulfate dans la stratosphère pour refléter l'énergie solaire et diminuer l'impact sur la planète, imitant le phénomène naturel d'une éruption volcanique.

Des études ont démontré que cette méthode pourrait être efficace et relativement peu coûteuse pour endiguer la hausse des températures. Mais des craintes existent concernant des conséquences inattendues que pourrait avoir une telle manipulation de l'atmosphère terrestre, avec à la clé de potentiels risques sur les modèles climatiques ou encore la sécurité alimentaire.

"Il existe vraiment un grand risque quand vous prenez quelque chose d'aussi expérimental, controversé, volatil politiquement et moralement risqué que la géo-ingénierie et que vous en faites le sujet de normes destinées à l'industrie", avertit Carroll Muffet, de l'organisation juridique CIEL (Centre for International Environmental Law).

L'adoption des normes ISO par une entreprise est considérée comme un gage de sérieux, relève-t-elle aussi.

Pour remplir les objectifs de Paris sur le climat, les experts de l'ONU réunis au sein du Giec recommande une réduction immédiate et drastique du recours aux énergies fossiles, avec en ligne de mire zéro émissions nettes d'ici à 2050.

Dans son rapport clé publié en octobre 2018, le Giec intègre la "gestion des radiations solaires" dans ces modèles climatiques. Si cette technologie pourrait être "en théorie efficace", il existe "de larges incertitudes" et des "risques substantiels", soulignent les scientifiques.

La suite sur Actu Orange

 

Voir les commentaires

Dangers de la 5G - Onze raisons de s'inquiéter

23 Août 2019, 12:55pm

Publié par Ciel Voilé

Dangers liés aux radiations 5G - 11 raisons de s’inquiéter


Publié par Lloyd Burrell le 12 mai 2017 - Article mis à jour en avril 2019.
Traduction : Ciel voilé

https://www.electricsense.com/5g-radiation-dangers/


Vitesses de téléchargement ultra rapides


5G et IoT promettent de nous connecter dans nos maisons, nos écoles, nos lieux de travail, nos villes, nos parcs et nos espaces ouverts à plus de centaines de milliards d'objets dans le monde. Il promet des voitures qui conduisent elles-mêmes, des machines à laver qui commandent leur propre lessive et adoucisseur, ainsi que des téléchargements et des flux super rapides.


Selon Fortune.com, la 5G prendra en charge au moins 100 milliards d’appareils et sera 10 à 100 fois plus rapide que la technologie 4G actuelle (la 4G était déjà environ 10 fois plus rapide que la 3G).


La vitesse de téléchargement atteindra 10 Gigabits par seconde. Cela nous permettrait d'avoir un bâtiment entier de personnes qui s'enverraient des données en un rien de temps, améliorant ainsi la productivité.


Qu'est-ce que la 5G ?


La 5G offre des capacités de données époustouflantes, des volumes d'appels pratiquement illimités et une diffusion de données quasi infinie. Pour ce faire, la 5G utilise une largeur de bande largement inexploitée de l’onde millimétrique (MMW), comprise entre 30 GHz et 300 GHz, ainsi que certaines fréquences basses et moyennes fréquences.


Ce tableau compare les différentes générations de technologies mobiles:

 


Vous devez connaître certaines autres caractéristiques de la 5G:


Antennes cellulaires sans fil à gogo


Les ondes millimétriques traversent mal les bâtiments et ont tendance à être absorbées par la pluie et les plantes. Cela interfère avec le signal. De plus, les ondes haute fréquence telles que les ondes millimétriques ont aussi des longueurs d’onde beaucoup plus courtes qui ne peuvent pas aller très loin.


Pour contrer ce problème, la 5G utilisera des stations de cellules plus petites (et la technologie de formation de faisceaux) qui vont nous brouiller / désembrouiller et rediriger des paquets de données sur un chemin sans interférence. Cela pourrait signifier des antennes sans fil sur tous les lampadaires, poteaux de services publics, maisons et entreprises situées dans des quartiers, des villes et des villages entiers.


Cette courte vidéo donne une explication succincte de ce à quoi vous pouvez vous attendre:



Tours cellulaires miniatures MIMO 5G


Les tours cellulaires 4G actuelles ont environ une douzaine de ports d’antenne pour toutes les communications, les nouvelles plus petites tours 5G (ou bases) 5M seront de type MIMO (Multiple Input Multiple Output) et porteront une centaine de ports. Ces tours auront probablement une hauteur d'environ 4 pieds, contrairement aux tours habituelles de 90 pieds actuellement construites autour de nous. Les cellules seront disponibles dans un rayon de 100 mètres et ces antennes intelligentes seront capables de différencier divers signaux mélangés - tels que des ondes radio et des signaux WiFi - dans l'air et de les retransmettre de manière ordonnée pour ainsi dire.


Pour en savoir plus à ce sujet, je vous suggère de lire mon article sur les dangers des antennes 5G.


Faible latence - Haute efficacité


La 5G décompose les données et les envoie dans des tailles plus petites afin d'offrir des temps de transmission considérablement réduits. Les données seront envoyées avec un délai de 1 milliseconde au lieu d'un délai de 50 millisecondes commun avec la 4G. Grâce à la rapidité de la communication, les machines peuvent communiquer entre elles pratiquement sans risque d'erreur. Comme le commente Marcus Weldon, CTO d’Alcatel Lucent, «jusqu’à présent, nous avons conçu les réseaux pour les personnes et leurs besoins, et maintenons nous les concevons pour les objets.


Étant donné ce que nous savons déjà sur les liens entre les maladies graves, y compris le cancer, et le rayonnement des antennes téléphoniques à partir du réseau cellulaire existant, nous sommes préoccupés.

 

Les dangers de la radiation 5G - 11 raisons de s'inquiéter


Les États-Unis ouvrent actuellement la voie à la 5G. Lors de sa conférence de presse en juin 2016, Tom Wheeler, président de la Commission fédérale de la communication (FCC), a annoncé l’ouverture du spectre des fréquences basses, moyennes et élevées. Il n'y avait aucune mention d'effets sur la santé Mais les dangers sont réels.


Des milliers d'études ont établi un lien entre l'exposition à de faibles niveaux de rayonnement radioélectrique sans fil et une longue liste d'effets biologiques néfastes, notamment :


    • cassures d'ADN simple et double brin
    • dommages oxydatifs
    • perturbation du métabolisme cellulaire
    • augmentation de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique
    • réduction de la mélatonine
    • perturbation du métabolisme du glucose dans le cerveau
    • génération de protéines de stress


N'oublions pas non plus qu'en 2011, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait classé le rayonnement radiofréquence parmi les substances potentiellement cancérogènes du 2B.


Plus récemment, le programme national de toxicologie, doté de 25 millions de dollars, a conclu que le rayonnement actuellement utilisé par les téléphones cellulaires pouvait causer le cancer.


Mais où se situe la 5G dans tout cela? Étant donné que la 5G est configurée pour utiliser des fréquences supérieures et inférieures aux bandes de fréquences existantes, la 5G se situe au milieu de tout cela. Mais la tendance (variable d’un pays à l’autre) est que la 5G utilise les bandes de fréquences les plus élevées. Ce qui suscite des préoccupations particulières. Voici mon examen des études effectuées à ce jour - 11 raisons de s’inquiéter du rayonnement 5G.


# 1 - Une soupe plus dense d'électrosmog


Nous allons être bombardés par de très hautes fréquences à des intensités faibles et à courte portée, créant ainsi une soupe encore plus complexe d'électrosmog - comme le montre ce diagramme.

 


Source: Dernières nouvelles sur le spectre 5G - EMFields Ltd.


Pour fonctionner avec la plage d'ondes millimétriques plus élevée en 5G, les antennes requises sont plus petites. Certains experts parlent de 3 mm sur 3 mm. La faible intensité est un gage d'efficacité et permet de gérer les perturbations du signal dues à des obstacles naturels ou créés par l'homme.


# 2 - Effets sur la peau


La plus grande préoccupation est de savoir comment ces nouvelles longueurs d'onde affecteront la peau. Le corps humain possède entre deux et quatre millions de canaux de transpiration. Le Dr. Ben-Ishai de l'Université hébraïque d'Israël explique que nos canaux sudoripares agissent comme «un ensemble d'antennes hélicoïdales exposés à ces longueurs d'onde», ce qui signifie que nous devenons plus conducteurs. Une récente étude réalisée à New York sur les ondes à 60 GHz a révélé que «les analyses de la profondeur de pénétration montrent que plus de 90% de la puissance transmise est absorbée par les couches de l'épiderme et du derme».


Les effets des ondes millimétriques étudiés par le Dr Yael Stein de l'Université hébraïque seraient également responsables de douleurs physiques chez l'homme lorsque nos nocicepteurs se manifesteraient en reconnaissance du fait que la vague était un stimulus dommageable. Nous examinons donc les possibilités de nombreuses maladies de la peau et de cancers ainsi que les douleurs physiques à la peau.


# 3 - Effets sur les yeux


Une étude de 1994 a révélé que le rayonnement micro-ondes millimétrique de faible intensité produisait chez les rats une opacité liée à la production de cataractes.


Une expérience menée par l'Institut de recherche médicale de l'Université médicale de Kanazawa a révélé que les antennes à ondes millimétriques «60 GHz» peuvent provoquer des lésions thermiques de différents types de niveaux. Les effets thermiques induits par les ondes millimétriques peuvent apparemment pénétrer sous la surface de l'œil. "


Une étude chinoise de 2003 a également révélé des dommages aux cellules épithéliales de la lentille de lapins après 8 heures d'exposition à un rayonnement micro-ondes et une étude menée en 2009 par le Collège des médecins et chirurgiens du Pakistan conclut que les CEM ( champs électro-magnétiques) émis par un téléphone portable provoquent une perturbation de la différenciation rétinienne chez l’embryon de poulet.


# 4 - Effets sur le cœur


Une étude russe de 1992 a révélé que des fréquences comprises entre 53 et 78 GHz (celles que la 5G se propose d'utiliser) avaient une incidence sur la variabilité de la fréquence cardiaque (un indicateur de stress) chez le rat. Une autre étude russe sur des grenouilles dont la peau a été exposée à des ondes millimétriques, a révélé des modifications de la fréquence cardiaque (arythmies).


# 5 - Effets sur le système immunitaire


En 2002, une étude russe a examiné les effets de l'exposition au rayonnement micro-ondes 42HGz sur le sang de souris en bonne santé. Il a été conclu que «l’exposition de tout le corps d’une souris saine à un équipement de mesure à distance de fréquences entre 30 et 300 Ghz de faible intensité a un effet profond sur les indices d’immunité non spécifique».


# 6 - Effets sur les taux de croissance cellulaire


Une étude arménienne de 2016 a observé des ondes millimétriques de faible intensité, reflétant l'environnement futur créé par la 5G. Leur étude menée sur E-coli et d'autres bactéries a révélé que les ondes avaient réduit leur croissance ainsi que «les propriétés et l'activité changeantes» des cellules. La préoccupation est que cela ferait la même chose pour les cellules humaines.

 
# 7 - Effets sur la résistance aux bactéries


La même étude arménienne a également suggéré que les effets des ondes millimétriques concernaient principalement l’eau, la membrane plasmique cellulaire et le génome. Ils ont découvert que l’interaction des ondes millimétriques et des bactéries modifiait leur sensibilité à «différents produits chimiques biologiquement actifs, y compris les antibiotiques». Plus précisément, la combinaison des ondes millimétriques et des antibiotiques montrait qu’elle pouvait conduire à une résistance aux bactéries chez les antibiotiques.


Cette découverte révolutionnaire pourrait avoir un effet considérable sur la santé des êtres humains, car la bande passante est déployée à l'échelle nationale. Le problème est que nous développons une résistance plus faible aux bactéries à mesure que nos cellules deviennent plus vulnérables - et nous devenons plus vulnérables.


# 8 - Effets sur la santé des plantes


L'une des caractéristiques de la 5G est que les ondes millimétriques sont particulièrement susceptibles d'être absorbées par les plantes et la pluie. Les humains et les animaux consomment les plantes comme source de nourriture. Les effets des ondes millimétriques sur les plantes pourraient nous donner des aliments impropres à la consommation.


Pensez aux OGM sur les stéroïdes. L'eau qui tombe du ciel sur ces plantes sera également irradiée. Une étude réalisée en 2010 sur des semis de peuplier faux-tremble a montré que l'exposition aux fréquences radio entraînait l'apparition de symptômes de nécrose sur les feuilles.

 


Source: https://www.hindawi.com/journals/ijfr/2010/83627


Une autre étude arménienne a révélé que les armes de poids moléculaire de faible intensité "provoquent des modifications du spectre des isoenzymes de la peroxydase des pousses de blé". La peroxydase est une protéine de stress existant chez les plantes. Les indications sont que la 5G sera particulièrement nocive pour les plantes - peut-être plus que pour l'homme.


N ° 9 - Effets sur l'atmosphère et l'épuisement des combustibles fossiles


La mise en œuvre du réseau mondial sans fil 5G nécessite le lancement de fusées afin de déployer des satellites pour émettre un rayonnement 5G. Ces satellites ont une durée de vie courte qui nécessiterait beaucoup plus de déploiement que ce que nous voyons actuellement. Selon une étude californienne de 2010, un nouveau type de moteur de fusée à hydrocarbures destiné à propulser une flotte de fusées suborbitales émettrait du noir de carbone, ce qui "pourrait entraîner des modifications importantes de la circulation atmosphérique globale et des distributions d'ozone et de température". Les gaz d'échappement à semi-conducteurs contiennent du chlore qui détruit également l'ozone.


Les effets sur l'ozone seraient plus graves que l'exposition actuelle aux CFC.


On dit que le projet Loon de Google apportera Internet dans des zones rurales et difficiles d'accès en utilisant des ballons à l'hélium. Mais ces ballons n'ont qu'une durée de vie de 10 mois. Nous aurions une grande consommation d’hélium ici, plus importante que toutes les réserves terrestres ?

 

# 10 - Perturbation de l'écosystème naturel


Depuis l'an 2000, des oiseaux ont abandonné leur nid, et ont des problèmes de santé tels que «la détérioration du plumage, les problèmes de locomotion, la réduction du nombre de survivants et la mort», explique le chercheur Alfonso Balmori. Les espèces d'oiseaux qui sont touchées par ces faibles niveaux, le rayonnement micro-ondes non ionisant, sont notamment les moineaux domestiques, les tourterelles des rochers, les cigognes blanches, les tourterelles à collier et les pies.


Mais il n’y a pas que les oiseaux. La population d'abeilles en déclin serait également liée à ce rayonnement non ionisant. Il réduit les capacités de ponte de la reine, ce qui entraîne un déclin de la force de la colonie.


Une étude menée par le Loyola College de Chennai en 2012 a conclu que sur 919 études de recherche effectuées sur les oiseaux, les plantes, les abeilles et d’autres animaux et les humains, 593 d’entre elles ont montré les effets des rayonnements RF-EMF. La 5G ajoutera aux effets de cet electrosmog.


N ° 11 - La plupart des études sur les rayonnements 5G sont biaisées


La 5G utilisera des ondes millimétriques pulsées pour transporter des informations. Mais comme le souligne le Dr Joel Moskowitz, la plupart des études sur la 5G sont trompeuses, car elles n’abordent pas les ondes pulsées. Ceci est important car la recherche sur les micro-ondes nous dit déjà que les ondes pulsées ont des effets biologiques plus profonds sur notre corps par rapport aux ondes non pulsées. Des études antérieures, par exemple, montrent comment des taux d’ondes pulsées ont rendu des gènes toxiques et ont rompu des brins d'ADN.


Rayonnement 5G déjà utilisé dans le contrôle des foules


Cela peut sembler difficile à croire, mais les agences de défense, y compris les États-Unis, la Russie et la Chine, mettent au point depuis plusieurs années le développement des fréquences 5G qui recouvriront bientôt nos quartiers comme moyen de contrôler la foule. L'armée américaine utilise des ondes millimétriques dans des pistolets de dispersion de la foule appelés Active Denial Systems.

 

Le docteur Ben-Ishai explique: «Si vous avez la malchance de rester là quand il vous frappe, vous aurez l'impression que votre corps est en feu."


J'ai également publié un article complet qui répond à la question: la 5G est-elle dangereuse?


5G Live Testing déjà commencé


AT & T ont annoncé la disponibilité de leur 5G Evolution à Austin, au Texas. 5G Evolution permet aux utilisateurs de Samsung S8 et S8 + d’accéder à des vitesses plus rapides. Cela fait partie du plan d’AT & T visant à poser les fondations de la 5G pendant que les normes sont en cours de finalisation. AT & T a des yeux sur 19 autres régions métropolitaines telles que Chicago, Los Angeles, Boston, Atlanta, San Francisco, etc. Avec Indianapolis à suivre.


Charter, le deuxième plus important opérateur de télécommunications aux États-Unis, a été approuvé pour une licence expérimentale de 28 GHz à Los Angeles. Les tests extérieurs utiliseront des émetteurs fixes avec un rayon effectif inférieur ou égal à 1 km.


Qualcomm a déjà présenté un système d'antenne 5G avec un gain d'environ 27 décibels. Selon ABI Research, «environ 10 à 12 db de plus qu'une antenne de station de base cellulaire typique», ce n'est pas bon signe.


De nombreuses autres entreprises du secteur privé telles que HTC, Oracle, Sprint et T-Mobile jouent un rôle dans le développement de plates-formes de test en apportant du temps, des connaissances ou de l'argent.


Au Royaume-Uni, la bande de 3,4 GHz a été réservée à la 5G, avec des contrats attribués à O2, Vodaphone, EE et Three. Alors que la bande de 2,3 GHz, attribuée à l’O2, sera probablement utilisée aussi pour la 5G dans le temps.


Les habitants de Genève en Suisse ont déclaré se sentir «mal du jour au lendemain» à la suite de l'installation d'antennes 5G dans la ville. Les symptômes communs rapportés étaient l'insomnie, les acouphènes et les maux de tête.


Appel à l'action 5G


La recherche et les tests préalables sont généralisés chez les entreprises qui souhaitent exploiter les eaux lucratives de la 5G. Mais peu de gens sont disposés à étudier ses effets sur la santé. Les directives de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) demeurent inchangées depuis 1998, ne permettant pas la reconnaissance du rayonnement hyperfréquence à haute fréquence et des micro-ondes millimétriques comme nuisibles sauf en cas d’effet de chauffage. Mais quelques experts parlent.


Dariusz Leszczynski de l’Université d’Helsinki et ancien membre de l’Agence internationale de recherche sur le cancer en fait partie. Il a attiré l'attention sur l'intention de l'ICNIRP de classer la peau en tant que membre. On accorde moins d’attention aux membres lors de la classification des niveaux d’exposition. La recherche indique que les micro-ondes millimétriques affectent le plus la peau et les yeux. Si la peau est classée comme un membre, les géants de l’industrie auront ainsi la possibilité d’introduire des niveaux d’exposition encore plus élevés et de mettre davantage de personnes en danger.


Le syndicat mondial contre le déploiement de radiations à partir de l'espace (GUARD) a adressé une lettre à la FCC en septembre 2016 pour attirer son attention sur les torts que la 5G infligerait. GUARD a averti la FCC que la 5G violait l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme des Nations Unies, selon lequel «toute personne a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne». Ce document est chargé de recherches, d’informations et d’un soutien mondial.


Pour apprendre à écrire, appeler ou envoyer un courrier électronique aux agences concernées pour protester contre le déploiement de la 5G, rendez-vous ici parentsforsafetechnology.org


Ce que les experts disent de la 5G


Voici ce que les experts disent à propos du rayonnement 5G:


«Il est urgent d'évaluer les effets de la 5G sur la santé avant que des millions de personnes soient exposées…. Nous devons savoir si la 5G augmente le risque de maladies de la peau telles que le mélanome ou d'autres cancers de la peau »
-Ron Melnick, scientifique de l'Institut national de la santé, a pris sa retraite


«Parallèlement à la 5G, il y a une autre chose à venir: l'Internet des objets. Si vous regardez cela combiné, le niveau de rayonnement va augmenter énormément et pourtant l'industrie est très enthousiaste à ce sujet…. ils prévoient que les activités 5G / IoT atteindront 7 000 milliards de dollars ».
-Prof. Girish Kumar, professeur au département de génie électrique de l'IIT Bombay


«La nouvelle technologie sans fil 5G implique des ondes millimétriques (fréquences extrêmement élevées) produisant des photons d'une énergie bien supérieure à celle de la 4G et du WiFi. Permettre à cette technologie d'être utilisée sans prouver sa sécurité est extrêmement téméraire, car les ondes millimétriques ont des effets profonds sur toutes les parties du corps humain. "
-Prof. Trevor Marshall, directeur de la Autoimmunity Research Foundation, Californie


«Le projet de nous envoyer de l’espace un rayonnement 5G de micro-ondes millimétriques, hautement pénétrant doit sûrement être l’une des plus grandes folies jamais conçue par l’humanité. Il n'y aura nulle part où vivre en sécurité.
-Olga Sheean, ancienne employée de l'OMS et auteur de «No Safe Place»


«Cela irradierait tout le monde, y compris les plus vulnérables aux rayonnements radioélectriques: femmes enceintes, enfants à naître, enfants en bas âge, adolescents, hommes en âge de procréer, personnes âgées, personnes handicapées et malades chroniques.»
—Ronald Powell, PhD, Lettre à FAC sur l'expansion de la 5G

 

Comment se protéger du rayonnement 5G


Mon approche en 3 étapes pour traiter, pas seulement le rayonnement 5G, mais les champs électromagnétiques peut généralement être résumée comme suit:


    1. Comprenez vos expositions. Comprendre les différents types de champs électromagnétiques et leur comportement - d’où la nécessité de lire (et de partager) des articles comme celui-ci.


    2. Mesure - utilisez un compteur EMF pour obtenir des lectures et identifier les points chauds.


    3. Atténuer votre exposition. Ce qui signifie soit éliminer la source, soit vous éloigner de la source de rayonnement ou protéger votre corps.


Je recommande la même approche avec le rayonnement 5G. On craint que les compteurs de champs électromagnétiques actuels ne soient pas en mesure de mesurer les fréquences des MMW. Sur ce point, le chercheur et ingénieur électricien Alasdair Philips de Powerwatch déclare que «les compteurs RF actuels couvrent les plages de fréquences proposées pour la plupart des utilisations de la 5G au cours des trois prochaines années».


Des possibilités infinies pour l'avenir


La 5G peut apporter une nouvelle forme de révolution industrielle, une connectivité humaine et même une nouvelle réalité. Elle offre des possibilités infinies pour l'avenir.


Nous avons besoin de plus de recherche. Mais déjà, comme le montrent les recherches que j’ai partagées ici, les dangers sont réels.


C'est pourquoi il est encore plus important de prendre des mesures pour vous protéger, vous et vos proches. S'il vous plaît partager cet article avec vos amis et votre famille.


Les sources incluent:


Un avenir sans fil 5G - Dr. Cindy Russell
Dernières nouvelles sur le spectre 5G - EMFields Solutions Ltd
IJMTER ISSN (en ligne) 2349 - 9745 Évolution de la technologie de la génération mobile: du 1G au 5G et examen de la prochaine technologie sans fil 5G de Lopa J. Vora
https://5g.co.uk/news/5g-spectrum-auction-results/4336/


https://www.radiomagonline.com/trends/at-t-charter-experimenting-in-los-angeles-with-5g-using-28-ghz-spectrum


ehtrust.org/internet-things-pose-human-health-risks-scientists-question-safety-untested-5g-technology-international-conference

 


 


 


 


 

Voir les commentaires

Ces anti-inflammatoires qui enrichissent Big Pharma

22 Août 2019, 14:42pm

Ces anti-inflammatoires qui enrichissent Big Pharma
IBUPROFENE, pire que ce qu’on pensait

Michel Dogna

Ce qui est train de se passer sur les anti-douleurs et anti-inflammatoires est très grave.
On est en train de mettre en danger de mort les millions de personnes âgées qui souffrent de douleurs chroniques. Vous-même, vous êtes directement concerné(e) si vous avez des douleurs articulaires qui vous tenaillent (arthrose), des douleurs de dos quotidiennes (lombalgie), ou d’autres douleurs permanentes.
Et si vous n’êtes pas touché(e) personnellement, c’est forcément le cas d’un de vos proches – un frère, un parent, un ami de longue date – car
 l’arthrose touche à elle seule près de 10 millions de Français !
Alors aidez-moi à faire connaître cette vérité partout autour de vous.

L’Ibuprofène cause des crises cardiaques dès la première semaine

Une étude scientifique publiée en mai 2017 dans le prestigieux British Medical Journal vient de le révéler : l’Ibuprofène et les autres anti-inflammatoires augmentent considérablement votre risque de crise cardiaque en seulement quelques jours !

Dès la première semaine, votre risque d’infarctus :

  • Augmente de 48 % avec l’Ibuprofène.

  • Augmente de 50 % avec le Diclofénac.

  • Augmente de 53 % avec le Naproxène.

  • Augmente de 58 % avec le Nofecoxib !

Notez bien que cette étude est la plus large jamais réalisée sur le sujet, avec près de 500.000 patients étudiés. Mais attention : vous devez savoir que le lien entre anti-inflammatoires et crise cardiaque n’a rien de nouveau.

En 2004, le VIOXX, un puissant anti-inflammatoire avait été retiré du marché en catastrophe pour avoir causé plus de 30.000 morts par crises cardiaques en très peu de temps.
Mais il y a pire :
Sur le coup, les autorités américaines ont mis sur pied un comité d’experts internationaux pour évaluer l’ampleur des dégâts du Vioxx par rapport aux autres médicaments anti-inflammatoires, type
 Ibuprofène ou Diclofenac. Et qu’ont révélé ces experts ?
Que 
TOUS les anti-inflammatoires sur le marché augmentaient sévèrement le risque de crise cardiaque, ce qui a été confirmé depuis par de nombreuses études. 
Et qui est le plus à risque de mourir terrassé par une crise cardiaque ? 
Les personnes âgées, bien sûr à qui on prescrit pourtant massivement des anti-inflammatoires contre les douleurs articulaires !

Vous allez dire : d’accord, mais il faut bien soulager la douleur ! C’est vrai… Mais c’est là que l’affaire devient encore plus scandaleuse car :
La chondroïtine (naturelle) est aussi efficace que les dangereux anti-inflammatoires !

Par un heureux hasard, une autre étude scientifique majeure a été publiée quelques jours seulement après celle sur les anti-inflammatoires – et ses conclusions sont ravageuses pour nos autorités de santé.
L’étude prouve qu’un remède naturel sans le moindre effet indésirable, la chondroïtine sulfate, est au moins aussi efficace contre l’arthrose du genou que les anti-inflammatoires classiques.
Ce n’est qu’une nouvelle confirmation de ce qu’on savait depuis des années !

Déjà en 2014, la grande étude « The Moves », présentée en juin 2014 au Congrès Européen annuel de Rhumatologie, avait démontré par A + B que ce remède naturel, avec la glucosamine était aussi efficace que les anti-inflammatoires contre les douleurs articulaires… mais sans provoquer de crise cardiaque ni de saignements de l’estomac !

Aujourd’hui, la situation est claire :

  • D’un côté, vous avez les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) type Ibuprofène ou Diclofénac, qui soulagent la douleur au départ, mais au prix de lourds effets secondaires.

  • De l’autre, vous avez 2 substances naturelles, la chondroïtine et la glucosamine, qui soulagent aussi bien la douleur sur la durée mais sans le moindre effet indésirable !

En janvier 2015, la ministre de la Santé Marisol Touraine a décidé de dérembourser ces deux remèdes naturels efficaces et inoffensifs : la chondroïtine et la glucosamine.
Les anti-inflammatoires tel l’Ibuprofène, eux, sont restés parfaitement remboursés et continuent d’être prescrits à tour de bras !

Il est très clair qu’on ne rembourse que les médicaments dangereux – et cela veut dire quoi ? Ne serait-ce pas une mesure pour soulager les caisses de retraite… ?

Mais ce n’est pas tout :
Le 24 mars 2017, en pleine campagne présidentielle, en catimini juste avant de partir, 
Marisol Touraine a publié un décret pour dérembourser un autre traitement naturel contre l’arthrose : la "visco-supplémentation", qui consiste à injecter une substance présente naturellement dans l’articulation, à savoir l’acide hyaluronique. C’est un traitement qui donne une grande satisfaction à de nombreux malades, et qui permet d’échapper à la surconsommation d’anti-inflammatoires !
Il paraît clair que sa mission était de laisser le champ libre aux médicaments chimiques de l’industrie pharmaceutique.

Rappel :

L’Ibuprofène est le second médicament le plus vendu en France, après les paracétamols…
Un remède criminel qui fait pleuvoir des milliards dans l’escarcelle de Big Pharma !

Nota : Il convient de signaler que les deux remèdes anti inflammatoires classiques naturels qui ont été cités pour leur ancienneté ne détiennent plus actuellement le palmarès car tout évolue dans les médecines alternatives comme dans toutes les technologies – ainsi, parmi ceux que je connais bien, et que j’utilise, voici une liste non exhaustive aussi variée qu’efficace lorsqu’elle est correctement ciblée en fonction des terrains pathologiques en présence :

Spécifiques arthrite et arthrose

  • Huile de Sacha Inchi

  • Nacre d’huître

  • Silice d’ortie

  • Soufre organique MSM

  • Zéolithe surfine

Et aussi des anti inflammatoires généraux :

  • Apigène  90

  • Champignon Reishi

  • Ginseng Sibéria

  • Hydraphyt

  • Jus de pomme de terre crue

  • Oréganol

  • Serracor NK

    micheldogna.fr   


 

Voir les commentaires

Sperme : les causes de la chute de fertilité sont dissimulées

21 Août 2019, 11:42am

Voir les commentaires

Obscurcissement artificiel du ciel

19 Août 2019, 04:40am

Obscurcissement artificiel du ciel
Obscurcissement artificiel du ciel
Obscurcissement artificiel du ciel
Obscurcissement artificiel du ciel

A Gex dans l'Ain, à proximité de Genève, comme ailleurs en France, on observe les mêmes « phénomènes » dans le ciel.

 

Des avions laissent des traînées persistantes toxiques qui s'étalent, créant des nuages artificiels. Cette pollution quotidienne et massive est scandaleuse, alors même que l'on pénalise de plus en plus les « petits » pollueurs au sol.

 

Ces nuages artificiels de particules ou poussières, qui n'ont donc pas été formés par la nature mais dispersés par avion, sont plus lourds que les nuages naturels. Les vents d'altitude les poussent et les tassent, ce qui crée des amas sombres, épais, refroidissants, animés au besoin par des ondes qui les orientent.

 

Les nuages lenticulaires en sont un exemple. Oui, ils existaient déjà avant la manipulation du climat et de la météo, mais ils étaient beaucoup plus rares. A présent, ils font partie du paysage.

 

Parfois, le vent les tasse en strates rigides.

 

Tous les êtres vivants au sol pâtissent de ces interventions qui détruisent l'atmosphère.

 

Voir les commentaires

L'OMS et la 5G

18 Août 2019, 20:20pm

L'OMS et la 5G
La dissimulation de l’OMS qui nous coûtera la vie sur Terre
 

Es-tu prêt à dire au revoir?

Le projet international sur les champs électromagnétiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est un pion de l’industrie qui nuit à la santé publique, dénonce Olga Sheean, une Irlandaise qui a travaillé à l’OMS et qui a développé une tumeur cérébrale liée à l’exposition au rayonnement micro-ondes des technologies de communication sans fil.

Déjà en 1973 –il y a 46 ans –l’OMS connaissait la vérité:que le rayonnement à micro-ondes provoque de multiples problèmes de santé.L’OMS a publié un document qui résulte d’un symposium tenu à Varsovie du 15 au 18 octobre 1973, avec la participation de60 chercheurs spécialisés dans les effets biologiques des micro-ondes sur le vivant. Voir: Biologic Effects and Health Hazards of Microwave Radiation(https://emfoff.com/symposium-fr).

Notre monde est sur le point de changer radicalement. Quand tu comprendras ce qui se passe et comment tu y contribues, j’espère que tu agiras en conséquence.

Les faits sur le rayonnement sans-fil ont été très habilement minimisés et dissimulés, ce qui fait croire à nombre de gens que ce n’est pas un problème.

Ce n’est que lorsque nous connaissons la vérité que nous pouvons prendre des décisions éclairées et faire des choix conscients.

Aucune industrie ne peut survivre sans notre soutien. Nos choix déterminent donc l’évolution des choses. Si nous ne prenons pas la responsabilité de nos choix, tout en attendant que les gouvernements gèrent les choses, nous leur cédons un immense pouvoir.

Si nous voulons que nos élus soient comptables et si nous voulons reprendre le contrôle de notre propre vie, nous devons assumer la responsabilité de notre façon de vivre.

Après tout, si nous continuons à faire des choix qui nuisent à notre santé et à notre planète, comment s’attendre à ce que les gouvernements règlent ces problèmes?

Et si nous continuons à soutenir les industries nuisibles, pourquoi diable cesseraient-elles de nous fournir les produits ou les services pour lesquels nous les payons?

La vérité est que nous sommes le problème, quoique également la solution.

Après avoir dit OUI aux appareils intelligents pour des raisons de confort et de facilité, ne nous étonnons pas que la technologie s’empare de nous, au détriment de notre humanité.

Si nous voulons rester maîtres de nos choix, nous devons changer radicalement. Mais nous devons également défier les promoteurs de technologies nuisibles qui cachent délibérément la vérité sur leurs conséquences et qui violent nos droits humains.1

En tête de liste se trouve l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’organisme des Nations Unies chargé d’assurer la protection de la santé mondiale et de conseiller les gouvernements en la matière.

Ayant personnellement travaillé pour l’OMS et d’autres organisations des Nations Unies, je suis consciente de la politique en jeu et de la corruption qui peut saper de maintes causes louables défendues par l’ONU.

Mais l’OMS a sérieusement outrepassé ses limites en ce qui concerne le rayonnement du sans-fil, avec une dissimulation qui nous coûtera la vie sur Terre.

Ce rayonnement de micro-ondes provient du Wi-Fi, des téléphones mobiles ou sans fil, des antennes, des compteurs intelligents et d’autres appareils sans fil. Depuis plus de 50 ans, il a été prouvé scientifiquement qu’il est nuisible à toute forme de vie et on a même démontré qu’il est cancérogène.

La plupart des gens ne ressentent pas ce rayonnement et ne voient aucun problème à utiliser leurs appareils sans fil; tout comme ils ne voient pas les conséquences de porter sur eux un émetteur générateur de données, d’être localisé à leur insu et de perdre le contrôle de leurs données privées.

Si tu n’es pas conscient des dangers qu’encoure ta santé et si l’exposition à ces rayonnements ne cesse d’augmenter, tu risques de tomber malade ou de devenir incapable de travailler—et tu tiendras probablement les gouvernements responsables de t’avoir caché la vérité. Pour des raisons d’ordre économique, ils en nient les dangers et tu fais de même en étant accro à tes appareils sans fil. Mais j’espère que tues plus malin que cela.

L’exposition au rayonnement sans fil m’a causé une tumeur au cerveau (au nerf trijumeau) qui a complètement changé ma vie.

Des millions d’autres personnes sont également atteintes d’une maladie ou d’une intolérance au rayonnement du sans-fil. Tout comme moi,nombre d’entre-elles ont passé des années à essayer de comprendre ce qui les rendait malades tout en dépensant des milliers de dollars.

Elles ont traversé un réel chemin de croix pavé de faux diagnostics, du douloureux mépris du corps médical ou étant même considérées comme des cas psychiatriques avant de finalement se rendre compte que leurs symptômes étaient dus au rayonnement du sans-fil.

Nombre d’autres personnes tardent à établir ce lien, souffrant de nombreuses affections causées ou aggravées par le rayonnement du sans-fil: insomnie, anxiété, dépression, maux de tête, perte auditive, troubles du système nerveux, perte de mémoire, trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), autisme, diabète, accidents vasculaires cérébraux.Elles continuent à souffrir inutilement, droguées, licenciées et/ou déniées par leur gouvernement…«grâce»à l’OMS.

Lorsque tu deviens conscient du conflit d’intérêts, de la corruption, des milliards de dollars générés par l’industrie du sans-fil, des campagnes de l’industrie pour créer le doute parmi le public, des scientifiques financés par l’industrie qui nient les faits scientifiques en réfutant l’évidence.

Lorsque tu réalises la nature addictive des gadgets sans fil, les campagnes de marketing visant à rendre la connexion du sans-fil si attrayante et si essentielle à notre sécurité et à notre développement économique, la surveillance masquée, la collecte de données personnelles à ton insu.

Lorsque tu apprends que les lignes terrestres sont progressivement éliminées pour qu’aucune autre solution sécuritaire que le téléphone portable ne soit disponible, tu commences à voir à quel point tout cela est magistralement cousu de fil blanc.

Voyons ce qui se passe au sein de l’Organisation mondiale de la santé et en quoi cela te concerne.

Au sein de l’OMS, il existe une unité nommée le Projet international CEM. Elle a été créée en 1996 pour étudier les effets sur la santé de l’exposition aux champs électromagnétiques (CEM) produits par l’homme, y compris les radiofréquences de rayonnement micro-ondes des appareils sans fil.

Elle est également censée«faciliter l’élaboration de normes internationalement acceptables limitant l’exposition aux champs électromagnétiques».

Mais cette unité est un pion de l’industrie. L’OMS peut bien prétendre établir des normes soi-disant sûres en évaluant des données scientifiques, mais la réalité est tout autre.

Elle cache délibérément la vérité, désinforme le public et élabore des normes de sécurité dénuées de sens, fondées sur des données pseudo-scientifiques.

Le Projet international CEM perçoit également des fonds de l’industrie contre laquelle il est censé nous protéger, et il emploie du personnel ayant travaillé pour elle. Il est noyauté par des personnes ayant des liens étroits avec cette industrie.

De plus, ceci ouvre la porte au déploiement de la 5G, une technologie extrêmement nocive qui, selon les scientifiques, va non seulement ravager notre santé et notre planète mais aussi permettre une surveillance de tout aspect de la vie.

L’OMS utilise des tactiques fallacieuses pour nous égarer de la vérité. Sur son site Web, elle accuse ceux qui ont été lésés par le rayonnement du sans-fil d’avoir des problèmes psychiatriques.

Je suis l’une de ces personnes mais je ne suis pas atteinte de maladie mentale. L’ancienne Directrice générale de l’OMS, le Dr Gro Harlem Brundtland,MD,2 médecin en santé publique hautement qualifiée, a également été touchée par ce rayonnement. Elle a démissionné de la direction de l’OMS à cause de son intolérance aux ondes—une intolérance dont son propre Projet international CEM nie toujours être causée par l’exposition aux ondes.

Elle non plus, n’est pas une malade mentale. Des millions d’autres personnes —médecins, cadres d’entreprises, informaticiens, électriciens, pilotes, femmes au foyer, enseignants, scientifiques et d’innombrables autres —sont touchées de la même manière, et nous sommes témoins d’épidémies de nombreuses affections liées au rayonnement électromagnétique. Notre monde n’a jamais été aussi malade «grâce»à l’Organisation mondiale de la santé.

Ce qui est vraiment insensé, c’est l’irradiation des humains et de la planète. En soutenant une industrie qui n’a ni conscience, ni humanité, ni respect pour notre santé, et en niant les maladies et les dégâts environnementaux qu’elle cause, l’OMS est coupable de nombreux crimes contre l’humanité.

En janvier 2017, j’ai envoyé ce document à trois des principaux acteurs de ce jeu mortel: l’ancienne Directrice générale de l’OMS, Dr Margaret Chan; la responsable du projet CEM, Emilie van Deventer, ingénieur électricien sans qualification médicale;et le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, également ingénieur en électricité.

Le document exposait la partialité de l’OMS à l’égard de l’industrie et sa dissimulation de la vérité sur le rayonnement du sans-fil, défiant les destinataires d’en être responsables. Ce document s’est propagé tel un virus, atteignant des milliers de personnes, mais aucun des destinataires n’a répondu.

De plus, ils n’ont pas tenu compte des centaines de scientifiques, de chercheurs, de médecins et de militants qui ont documenté la science et ont exhorté l’OMS à prendre les mesures appropriées.

Aujourd’hui, défiant toute logique, l’OMS facilite le déploiement de la 5G, la dernière génération de systèmes de télécommunication sans fil qui sera également utilisée pour la surveillance de nos vies au niveau mondial.

Cette technologie peut être jusqu’à 100 fois plus rapide et beaucoup plus puissante que les technologies 2G, 3G ou 4G et causera, selon les scientifiques, des dommages irréversibles à notre santé et à notre planète.

En date du 7juin 2019, plus de 100 000 personnes de 168 pays ont signé l’appel international «Stop 5G sur Terre et dans l’espace».

Le déploiement de la 5G provoque un tollé mondial carde plus en plus de gens se rendent compte de ce que ce rayonnement nous coûte. Ce rayonnement millimétrique à haute fréquence va élever la pollution électromagnétique à des niveaux alarmants, affectant profondément notre corps et notre esprit, tout en détruisant nos mécanismes de protection et nos rythmes naturels, ainsi qu’en affectant les cultures, les insectes,3les plantes, les arbres, notre environnement et notre climat.4

Avec l’installation de milliers de micro-cellules 5G dans les villes et les zones résidentielles, ce sera comme si tu avais une antenne relais cellulaire juste devant ta fenêtre, irradiant puissamment ta maison et tous ses occupants[ce que combat juridiquement la Conférence des maires des États-Unis].

Certains scientifiques ont qualifiée la 5G de «réseau de destruction».

«Le déploiement de la 5G est absolument insensé», déclare le Dr Martin Pall, biochimiste émérite américain, et le faire «sans un seul test biologique de sécurité est l’idée la plus stupide de l’histoire de l’humanité.»

On nous fait croire que la 5G va stimuler l’économie mondiale comme jamais auparavant. En réalité, cela rendra des millions de personnes malades et incapables de travailler et finira par provoquer l’effondrement de l’économie. Donc, ne te laisses pas berner par de tels arguments: la 5G ne stimulera pas l’économie; elle finira par la décimer.

La 5G utilise les mêmes fréquences que les armes de guerre furtives développées pour le contrôle des foules conçues pour causer des dommages neurologiques et physiologiques immédiats.

Il s’agit d’une arme furtive parfaite, silencieuse, invisible et potentiellement mortelle. Bien qu’ils aient tous les mêmes attributs, les systèmes de télécommunications sans fil ont été déployés sans contrôle.

De nombreux gouvernements sont conscients des dangers mais citent les informations erronées de l’OMS pour faire avancer leurs propres programmes économiques, résultant en de nombreuses maladies, des malaises, des douleurs, de l’isolement, de la dépendance, des suicides, des pertes matérielles et du désespoir.Ils empiètent également sur la vie privée des gens et utilisent des données personnelles pour surveiller, exploiter et contrôler la population.

Pendant ce temps, la prise de pouvoir technologique crée une société de surveillance axée sur les données, une société sans cœur et vénale.

Il s’agit d’une guerre silencieuse, dit le scientifique Joe Imbriano—une guerre menée au moyen de rayonnements invisibles émis par des gadgets auxquels les gens sont tellement accros qu’ils ne voient pas ce qui leur arrive.

Jamais n’avons-nous été autant connectés par le biais de la technologie, mais tout aussi déconnectés de nous-mêmes, des uns des autres et de la nature.

Si notre cœur et nos yeux pouvaient témoigner, le monde entier serait en larmes.

Avec les premiers satellites 5G lancés sur orbite—et les plus de 20000 sont prévus au cours des prochaines années—de plus en plus de personnes deviendront intolérantes aux ondes. Tu ne sauras jamais ce qui t’a happé, car tu ne le verras pas venir. Tu ne sauras pas pourquoi tu te sens si malade, si confus et tant d’autres choses.Parce que ces rayonnements brouillent le cerveau et engourdissent les sens, tout comme moi bien des millions de personnes les ressentent à divers degrés lorsqu’ils y sont exposés.

Les rayonnements du sans-fil nous parviennent d’innombrables sources qui se chevauchent. Ces rayonnements sont complètement hors contrôle et sans surveillance de qui que ce soit. Autant essayer de définir la quantité d’air que tu peux tenir dans une main.

Les normes de sécurité de l’OMS relatives au rayonnement ne protègent personne et mettent tout le monde en danger en donnant l’illusion de la sécurité.

Rien de tout cela n’a de sens pour une personne intelligente.•

L’industrie du sans-fil n’aurait pas documenté elle-même les dangers du rayonnement du sans-fil, évoquant des dommages à l’ADN et le cancer, comme l’a fait Swisscom dans sa demande de brevet internationale de 2003… si le rayonnement était réellement inoffensif.

Des centaines de scientifiques, chercheurs et médecins indépendants n’auraient pas demandé à l’OMS de fournir une meilleure protection … si le rayonnement était réellement inoffensif.•

Il n’y aurait pas de multiples cas de cancers à proximité des antennes, ni des millions de personnes dans le monde présentant des symptômes similaires ou des écoliers qui tombent malades à cause du Wi-Fi, certains allant même jusqu’à se suicider… si le rayonnement était réellement inoffensif.•

Certains enfants n’auraient pas les symptômes de l’autisme et du TDAH lorsqu’ils sont exposés au rayonnement, pour ensuite se rétablir dès qu’ils ne sont plus exposés… si le rayonnement était réellement inoffensif.

Ceci nous amène à nous poser des questions importantes:

Quel est l’intérêt d’avoir une connectivité sans fil haut débit si cela rend des millions de personnes si malades qu’elles peuvent à peine fonctionner?

Si tu as un cancer, n’arrives pas à dormir ou à penser clairement, ne peux plus travailler, n’as plus accès aux soins de santé ou ne peux même plus faire tes courses, est-ce que le nombre de «likes» sur ton smartphone reste encore une priorité?

POURQUOI ne demandons-nous pas pourquoi?

Pourquoi tant de maladies dans notre monde et pourquoi cela nous semble-t-il normal?

Pourquoi ne voyons-nous pas la situation dans son ensemble?

Pourquoi ne prenons-nous pas des mesures pour protéger notre santé,notre sécurité, notre vie privée et notre environnement naturel?

Si nos vies sont dirigées par la technologie, nous en perdons la maîtrise. Et si l’évolution de la technologie l’emporte sur l’évolution de l’humanité, notre soumission sera totale.

Cette dissimulation nous coûtera la vie sur Terre. Es-tu prêt à dire au revoir?

Nul besoin de davantage de preuves. On pourrait tapisser le monde avec le nombre d’études qui confirment les dommages causés par le rayonnement du sans-fil, et attends de voir ce qu’il en sera lorsque la 5G viendra s’ajouter à la liste!

Mais ce n’est pas de science qu’il s’agit, comme le sait trop bien l’OMS.Il s’agit plutôt de pouvoir et de vastes sommes d’argent. Avec le déploiement de la 5G, une course sans merci s’est engagée entre les super-puissances qui rivalisent pour une domination mondiale, voire éventuellement spatiale.

Si l’on continue à préférer le texto à la conversation, la raison au cœur, le gain à l’éthique, la dépendance à l’autonomie, l’industrie à l’humanité et la technologie à la nature… eh bien, à moins que tu aies perdu la tête quelque part en route, tu pourras probablement voir où nous mèneront ces choix.

Aucun compromis n’est possible avec notre planète. Le rayonnement sans fil sape tout simplement notre viabilité en tant qu’espèce et il détruit toute vie sur Terre. Nous devons assumer la responsabilité de ce qui se passe. Nous devons nous tenir responsables de nos choix et rendre les décideurs responsables de leur dissimulation de la vérité.

Voici ce que l’OMS doit faire:

Vous, gestionnaires de l’OMS, devez de toute urgence faire ce qui suit :

1. Demander l’arrêt immédiat du déploiement de la 5G.

2. Demander le démantèlement des systèmes sans fil existants et le développement de substitutions saines.

3. Demander le remplacement des appareils de télécommunication sans fil par des appareils câblés dans les lieux et transports publics.

4. Lancer une campagne mondiale de sensibilisation qui expose clairement les dangers avérés causés par une utilisation incontrôlée ou addictive du sans-fil, soit: la nature cancérigène du rayonnement, ses symptômes, ses effets multiples dont de nombreux troubles mentaux, comportementaux et de développement.

5.Lancer des programmes de santé pour les personnes ayant été affectées par le rayonnement, et des programmes de réadaptation pour celles devenues gravement dépendantes du sans-fil.

Il ne s’agit pas de vous demander de bien vouloir faire votre travail. Il s’agit de vous mettre face aux dissimulations dans lesquelles vous vous êtes intentionnellement impliquée, de votre manipulation de l’opinion publique et des résultats scientifiques afin que l’industrie du sans-fil puisse continuer à produire sans entrave. Vous êtes coupable de crimes contre l’humanité et de violation de presque tous les droits de l’homme et de toutes les conventions des Nations Unies créées pour nous protéger.

Chaque minute que vous attendez, chaque excuse que vous inventez, chaque tactique dilatoire que vous utilisez ne fait qu’augmenter les coûts, pour la vie humaine, pour notre précieux environnement et pour les gouvernements qui devront en assumer les mesures réparatrices. Tout retard réduira également considérablement toute chance de rétablissement, tout en augmentant de manière exponentielle les défis à relever.

Nous attendons de votre part une déclaration forte et claire quant aux actions d’urgence requises et comment elles seront réalisées afin de corriger le cours de choses.

Vous devez dire la vérité sur le rayonnement,toute la vérité et rien que la vérité. Et vous devez le faire maintenant.

1Selon un mémoire soumis au Conseil des droits humains de l’ONU par l’Association planétaire pour l’assainissement de l’énergie, en février 2019.

2En 2002, cet ancien premier ministre de la Norvège, auteure du Rapport Brundtland Notre avenir à tous de l’ONU ayant consacré le terme développement durable et en l’honneur de laquelle la Centrale des syndicats du Québec a créé le Réseau des établissements verts Brundtland.

3Selon des études allemandes et autres,jusqu’à75% des insectes auraient déjà disparu(voir: Des abeilles, des oiseaux et des hommes; Effets néfastes des ondes sur les fourmis; et déclin des insectes en Allemagne).

4Des études montrent que les champs électromagnétiques interagissent avec les moisissures et autres microbes, les produits chimiques et les métaux lourds. Voir: Toxines des moisissures multipliées par des ondes D’autres études sont nécessaires sur l’impact des CEM sur les oiseaux, les insectes et notre environnement naturel.

Remerciements :

Nous remercions Geneviève et Anton Fernhout pour leur contribution dans la réalisation de la version française de cette vidéo et de la transcription.Voir: https://www.alerte.ch/fr/. Un grand merci également à André Fauteux pour ses conseils éditoriaux.

Voir les commentaires

Sommet mondial sur la vaccination à Bruxelles : vaccination à vie ?

18 Août 2019, 20:16pm

Sommet mondial sur la vaccination à Bruxelles : vaccination à vie ?

Communiqué de presse de l'Union Européenne

https://ec.europa.eu/health/vaccination/ev_20190912_en


La Commission européenne organise, en coopération avec l'Organisation mondiale de la santé, un sommet mondial sur la vaccination le 12 septembre 2019 à Bruxelles.

La manifestation se déroule sous les auspices du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et du directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. L’objectif général est de donner une visibilité de haut niveau et un appui politique au sujet de la vaccination et de faire une déclaration pour approuver et promouvoir les avantages de la vaccination en tant que mesure de santé publique la plus efficace qui sauve des millions de vies chaque année. Il démontrera le leadership de l'UE en faveur de l'engagement mondial en faveur de la vaccination, renforcera l'engagement politique en faveur de l'élimination des maladies pouvant être prévenues par la vaccination et engagera les dirigeants politiques et les dirigeants de la société scientifique, médicale, industrielle, philanthropique et civile.

L'événement s'articulera autour des trois tables rondes suivantes:

    Table ronde 1: Nous faisons confiance aux vaccins
    Intensifier l'action pour augmenter la confiance en un vaccin

    Table ronde 2: La magie de la science
    Stimuler la recherche, le développement et l'innovation en matière de vaccins

    Table ronde 3: Les vaccins protègent tout le monde, partout
    Galvaniser une réponse mondiale pour assurer la santé, la sécurité et la prospérité grâce à la vaccination

Participants

Le sommet réunira environ 400 participants du monde entier, dont des décideurs politiques de haut niveau, des ministres de la Santé, des organisations des Nations Unies, des ONG, des représentants du monde universitaire, des chercheurs et professionnels de la santé renommés, des PDG du secteur des vaccins, des célébrités et des influenceurs des médias sociaux qui soutiennent activement vaccination.

La participation est sur invitation seulement.


Raisonnement

La vaccination est la mesure de santé publique la plus réussie des temps modernes. Grâce à la vaccination généralisée, la variole a été éradiquée, l'Europe libérée de la poliomyélite et l'élimination d'autres maladies à l'horizon. La vaccination prévient environ 2,5 millions de décès dans le monde chaque année et réduit les coûts de traitement liés à une maladie. Malgré ses brillants résultats, plusieurs pays de l'UE et pays voisins sont actuellement confrontés à des épidémies sans précédent de maladies pouvant être prévenues par la vaccination en raison de l'insuffisance des taux de couverture vaccinale. L'accès inégal aux vaccins et, dans certains endroits, la confiance du public dans la vaccination sont une source d'inquiétude et un défi majeur pour les experts en santé publique. L'OMS a déclaré que la désinformation vaccinale était l'une des principales menaces pour la santé en 2019.
 

 

 

 

Voir les commentaires

Composition des gaz lacrymogènes : secret défense ?

18 Août 2019, 10:32am

Voir les commentaires