Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

David von der Leyen, fils d'Ursula, cadre dirigeant de McKinsey

6 Février 2022, 09:14am

La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen se tient sur un terrain d'entraînement militaire aux côtés du général Heico Hübner et attend le début d'une manœuvre. Les forces armées allemandes se présentent lors de la journée de la Bundeswehr.Photo : Bernd Thissen/Archiv/dpa

La ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen se tient sur un terrain d'entraînement militaire aux côtés du général Heico Hübner et attend le début d'une manœuvre. Les forces armées allemandes se présentent lors de la journée de la Bundeswehr.Photo : Bernd Thissen/Archiv/dpa


ALLEMAGNE


David von der Leyen, McKinsey et des commandes du ministère de la Défense

 

https://www.epochtimes.de/politik/deutschland/david-von-der-leyen-mckinsey-und-auftraege-aus-dem-verteidigungsministerium-a2666304.html

 


The Epoch Times- Le 21 octobre 2018

 


Ursula von der Leyen est responsable de l'attribution de contrats à des consultants externes. McKinsey en a également reçu pour des millions - et c'est un David von der Leyen qui travaille chez McKinsey …


Depuis longtemps, le ministère de la Défense fait l'objet de critiques concernant les consultants externes. Le président de la Cour des comptes allemande Kay Scheller a déclaré il y a quelque temps déjà que le ministère de la Défense sous Ursula von der Leyen était un ministère qui dépensait "beaucoup d'argent pour des prestations de conseil".

Mais le sujet est sans doute encore plus explosif, comme l'écrit freiewelt.net. Car c'est justement McKinsey qui a reçu des millions pour conseiller l'armée allemande. L'un des collaborateurs supérieurs de McKinsey est David von der Leyen.

Comme ce nom ne devrait pas être si fréquent, un soupçon s'impose. En tant qu'associé chez McKinsey & Company, David von der Leyen participe aux bénéfices de l'entreprise.

C'est Ursula von der Leyen qui est responsable de l'attribution des contrats aux sociétés de conseil externes.

McKinsey et le Conseil numérique du gouvernement allemand


Il est de notoriété publique que Von der Leyen a eu recours de manière extensive à des consultants externes lors de la restructuration du ministère de la Défense et des réformes de l'approvisionnement en armement.

Elle a ainsi nommé la célèbre partenaire de McKinsey Katrin Suder au poste de secrétaire d'État à l'armement, qui est entre-temps devenue la chef du Conseil du numérique nouvellement créé, chargé de conseiller le gouvernement fédéral sur la numérisation de l'Allemagne.

Mais même après le départ de Suder, des conseillers externes seraient entrés et sortis du ministère de la Défense avec des tarifs journaliers énormes. Ils auraient eu accès à des documents confidentiels et auraient également souvent disposé d'adresses électroniques ministérielles, a rapporté le "Spiegel" le 23 septembre 2018.

"Bild am Sonntag" : la société Accenture a reçu des millions

La société Accenture a reçu ces deux dernières années des millions du budget de la Bundeswehr pour des conseils en stratégie informatique, écrit le "Bild am Sonntag". Le manager responsable entretiendrait ainsi de bonnes relations avec l'ancienne secrétaire d'Etat à l'armement de von der Leyen, Katrin Suder.

L'ex-secrétaire d'Etat à l'armement Katrin Suder a quitté son poste en mai, elle est aujourd'hui présidente du Conseil numérique du gouvernement fédéral.

D'autres bizarreries se produisent également au sein de l'entreprise qui gère le réseau Internet et téléphonique de la Bundeswehr (Bundeswehr-Firma BWI). Le directeur général Ulrich Meister a quitté son poste de manière inattendue en juin 2018. Selon les informations du journal, il est parti "parce que, selon des enquêtes internes, il avait attribué des recettes en passant outre le législateur budgétaire dans l'esprit de Suder pour des contrats de conseil avec des entreprises informatiques. Le ministère ne serait aujourd'hui pas au courant".

L'opposition pose des questions


Tous les problèmes désignés par la Cour des comptes font actuellement l'objet d'une enquête. Tobias Lindner (36 ans), expert budgétaire chez les Verts, a déclaré au "Bild am Sonntag" : "Von der Leyen n'a admis d'autres infractions en commission que sur demande. Cela n'a rien à voir avec une clarification ! La ministre doit fournir des explications complètes sur les résultats de l'enquête lors de la prochaine session, le 8 novembre. Sinon, elle ne pourra pas éviter une commission d'enquête".

Un autre détail à éclaircir concerne six conseillers d'entreprise externes qui ont travaillé pendant des mois sur un projet informatique au ministère de la Défense. Ils viennent seulement d'être signalés à l'assurance pension. Ils avaient accès à l'Intranet protégé et aux adresses e-mail du ministère - et se présentaient "comme une instance ministérielle". (ks)

 

 

 

Voir les commentaires

Les députés LREM votent contre la proposition d'asile politique de Julian Assange

6 Février 2022, 08:57am

Les députés LREM votent contre la proposition d'asile politique de Julian Assange

Voir les commentaires

Levée de fonds annulée pour le convoi de la liberté

6 Février 2022, 08:48am

Levée de fonds annulée pour le convoi de la liberté
Levée de fonds annulée pour le convoi de la liberté

Sans surprise, c'est une pratique courante, la collecte de fonds pour les camionneurs canadiens( près de 10 millions de dollars) a été supprimée de la plate forme Gofundme et les donateurs remboursés. Extrait du courrier reçu par chacun d'eux :

« Nous remboursons automatiquement votre don pour le Convoi de la Liberté 2022.

Gofundme soutient les manifestations pacifiques et nous pensions que telle était l'intention de la collecte de fonds Freedom Convoy 2022 lorsqu'elle a été créée.

Cependant, après de multiples discussions avec les forces de l'ordre locales et des rapports de police faisant état de violence et d'autres activités illégales, la collecte de fonds Freedom Convoy a été retirée de la plateforme Gofundme. »

Les "autorités" qui conseillent Gofundme se sont-elles engagées à rembourser tous les frais bancaires à la plateforme ? Ou bien négocient-elles directement avec les banques qui sont leur soutien ?

Voir les commentaires

Juste Milieu Sur Le Convoi De La Liberté

5 Février 2022, 20:10pm

Voir les commentaires

Etat de Washington : des lycéens disent non aux masques

5 Février 2022, 17:17pm

Voir les commentaires

"Le pass vaccinal est maintenu pour être levé juste avant les élections", selon Gérard Kierzek

5 Février 2022, 12:45pm

Voir les commentaires

Participation à la vie publique et associative : pour le respect d’une citoyenneté sans entrave

5 Février 2022, 12:37pm

Participation à la vie publique et associative : pour le respect d’une citoyenneté sans entrave

https://www.fne-midipyrenees.fr//2022/01/24/participation-a-la-vie-publique-et-associative-pour-le-respect-dune-citoyennete-sans-entrave/

 

France Nature Environnement le 24 janvier 2022

 

A l’heure où tout le monde est indispensable pour faire face à l’urgence écologique et où chacun.e doit s’impliquer dans la nécessaire transformation de la société pour préserver un ‘monde vivable‘…

 

nous ne saurions comprendre ni admettre qu’une partie de la population puisse être mise au ban de la société et se voie empêchée de participer à l’action citoyenne, associative et démocratique lors de débats et de contributions en général et sur les enjeux environnementaux en particulier.

 

Ainsi, alors que le pass sanitaire devient pass vaccinal, et sans entrer ici dans les considérations sur les bonnes ou mauvaises raisons de ce dispositif d’exception, FNE Midi-Pyrénées, fédération d’associations reconnue d’intérêt général, appelle au plein respect des principes constitutionnels, en particulier sur le débat public et la libre participation citoyenne.

 

FNE Midi-Pyrénées appelle donc à ce que soient réaffirmés et garantis :

  • les droits de libre association et de réunion, sans discrimination, et donc de pouvoir tenir l’ensemble des assemblées et réunions associatives sans présentation du pass vaccinal ou sanitaire, et ce quelque soit le lieu;

  • les droits de libre participation au débat public et à la vie de la cité, sans discrimination, et donc de pouvoir participer à toute réunion publique de nature citoyenne et/ou organisée par une collectivité publique sans contrôle du pass vaccinal ou sanitaire (comme pour l’ensemble des rassemblements politiques).

  •  

A cet égard, il nous paraît indispensable de rappeler que, depuis la loi du 5 août 2021 toujours en vigueur sur ces aspects, le pass sanitaire (devenant vaccinal) s’applique ‘seulement’ à l’organisation d’activités de loisirs, et non à des activités liées à la liberté d’opinion et d’expression, et notamment politiques, syndicales et cultuelles.

 

Il doit donc être possible d’organiser dans le respect des gestes barrières, mais sans pass, des débats publics et citoyens, tout autant que les réunions de démocratie interne de nos associations.

 

La loi du 5 août 2021 précise au demeurant que « Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende le fait d’exiger la présentation des documents mentionnés au premier alinéa du présent F [c.a.d. le pass sanitaire ou vaccinal] pour l’accès à des lieux, établissements, services ou événements autres que ceux mentionnés au 2° du A du présent II ».


L’exigence d’un pass sanitaire ou vaccinal pour des événements autres que ceux pour lesquels la loi prévoit explicitement celui-ci est donc prohibée, et du coup punissable.

 

Ceci est d’ailleurs bien compréhensible puisque nul n’est censé restreindre les libertés fondamentales autrement que dans des conditions strictement proportionnées, circonstanciées et justifiées, et prévues par la loi.

 

Il est donc important de garder à l’esprit que tout responsable associatif ou édile politique qui mettrait en place le contrôle du pass sanitaire ou vaccinal au-delà de ce que lui impose la loi (à savoir ‘uniquement’ pour des événements ‘festifs ou de loisirs’) pourrait s’exposer à des poursuites.

Il est dans l’intérêt général que l’engagement associatif, les débats et actions citoyennes puissent être portés dans la durée par tou.te.s et pour tou.te.s.

 

La cause de la nature et de l’environnement, de la biodiversité et du réchauffement climatique, les questions d’urbanisme, les mobilités, la prévention de la santé, notamment par la réduction des pollutions, sont au cœur de notre société et la voix de chacun·e compte, ne l’oublions pas.

Le débat et l’action pour une indispensable transition écologique ne peuvent s’accommoder de l’ostracisme. Plutôt que de diviser les citoyen.ne.s, il est urgent de leur permettre de se réunir.

 

Voir les commentaires

Morano : "il faut changer de vocabulaire, ce n'est plus un vaccin"

5 Février 2022, 12:18pm

Voir les commentaires

Etats-Unis : témoignage d'un médecin hospitalier

5 Février 2022, 10:04am

Voir les commentaires

La Durance une rivière contre nature

5 Février 2022, 08:23am

La Durance une rivière contre nature

Voir les commentaires