Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Richard Boutry : rencontre avec le père de Maxime

28 Juillet 2021, 20:59pm

Voir les commentaires

Analyse d'un coup d'état institutionnel

28 Juillet 2021, 20:49pm

Voir les commentaires

Reiner Fuellmich : "la crise actuelle n'a rien à voir avec la santé publique"

28 Juillet 2021, 20:13pm

Reiner Fuellmich : "la crise actuelle n'a rien à voir avec la santé publique"

Publié le 28/07/2021 FranceSoir
 

Reiner Fuellmich : de retour pour un debriefing

 

Reiner Fuellmich est de retour : avocat chevronné exerçant aux barreaux d’Allemagne et des Etats-Unis, il explique qu’en raison du retentissement mondial du Comité Corona qu’il a aidé à fonder, pullulent désormais des tentatives d’infiltration du Comité par des individus prétendument préoccupés par des questions de « genre », de « changement climatique » ou autre thèse à la mode. Le professeur Sucharit Bhakdi se présentant comme candidat pour le parti Die Basis, ce parti fait désormais également l’objet de tentatives d’infiltration. Pour sa part, Reiner Fuellmich ne s’aventurera pas sur le terrain politique, d’autant plus que selon Viviana Fischer, cofondatrice du Comité Corona, on ne peut exclure que le gouvernement allemand annule les élections législatives prévues pour le 26 septembre face à la montée en puissance des « dissidents ».

Jusqu’ici le Comité Corona a entendu 118 témoins du monde entier ; pour M. Fuellmich, c’est désormais largement suffisant pour constituer un corpus de preuves, et notamment sur l’inutilité flagrante du test « PCR » détourné de sa fonction d’origine et promu par le professeur Drosten, de l’Hôpital de la Charité à Berlin. Ce dernier a été selon lui missionné pour créer une "fausse pandémie de cas" - plutôt que de malades - et ainsi fomenter la légende d’une nouvelle armée de malades qui s’ignorent, les asymptomatiques. En effet, au moyen des 45 cycles d’amplification que préconise le Pr Drosten, il est aisé d’arriver à quasiment à 100 %, des faux-positifs. Afin de pouvoir injecter des substances expérimentales dans la population générale, la première étape indispensable était de faire croire à une soi-disante urgence de santé publique ce qui fut fait grâce à ce test PCR détourné.

Pour Reiner Fuellmich, ce qui est surtout détourné, c’est l’attention du public. La crise actuelle n’a rien à voir avec la santé publique. C’est pour lui le plus grand transfert d’actifs depuis la classe moyenne et la petite bourgeoisie vers une poignée d’oligarques de toute l’histoire moderne. Cette oligarchie aurait dû être rayée de la carte dès 2008 eu égard à ses agissements délictuels lors de la crise dite des subprimes ; elle a survécu et récidive, en pire.

Version française (doublage : Quantum Leap)

Voir les commentaires

Mort de Maxime Beltra, 22 ans neuf heures après le vaccin Pfizer

28 Juillet 2021, 06:58am

Mort de Maxime Beltra, 22 ans neuf heures après le vaccin Pfizer
Par Philippe Huysmans Mondialisation.ca, 27 juillet 2021
 

Il voulait juste vivre, nous dit son père dans une vidéo bouleversanteIl avait 22 ans, c’était mon unique fils, et il est mort, tué par une saloperie de vaccin qui n’a jamais été validé ni correctement testé, neuf heures seulement après l’injection, sous le regard horrifié des soignants qui n’ont rien pu faire pour endiguer les conséquences du choc anaphylactique violent qui l’a tué.

Il devait se faire vacciner pour pouvoir partir en vacances en Grèce, avec son amie, dit encore le père, qui peine à trouver les mots,  qui n’a pas encore accepté l’idée que son fils lui a été enlevé pour toujours.

Voir les commentaires

Richard Boutry : visite d'un camp d'isolement

28 Juillet 2021, 06:54am

Voir les commentaires

Les enfants et la peur

28 Juillet 2021, 06:51am

Les enfants et la peur

Voir les commentaires

Pénurie alimentaire mondiale en vue ?

28 Juillet 2021, 06:48am

Voir les commentaires

Passe sanitaire : il faudra attendre le 5 août pour connaître la décision du Conseil Constitutionnel

27 Juillet 2021, 20:26pm

Passe sanitaire : il faudra attendre le 5 août pour connaître la décision du Conseil Constitutionnel

 

Publié le 27/07/2021 France Soir


 

Après sa course effrenée au Parlement, le passe sanitaire s'approche de la ligne d'arrivée. Dernière étape : le Conseil Constitutionnel. Alors que la CNIL, le Conseil d'État ainsi que la Défenseure des droits ont déjà émis de sérieuses réserves quant à la dimension éthique du projet de loi, la saisine anticipée de Jean Castex s'inscrit dans la file d'attente de la Constitution.

Voir aussi : avis de la Défenseure des droits sur le projet de loi

En effet, dernier rempart pour nos libertés, le Conseil Constitutionnel a du pain sur la planche. Avant de pouvoir traiter la question du passe sanitaire, il devra rendre d'autres avis. Voici le programme :

- 29 juillet : la loi relative à la bioéthique

 

  •  


 

Voir les commentaires

Pass sanitaire et injection obligatoire : les conseils de « guerre » de Me de Araujo-Recchia et Me di Vizio

27 Juillet 2021, 20:13pm

Pass sanitaire et injection obligatoire : les conseils de « guerre » de Me de Araujo-Recchia et Me di Vizio

 

Jean-Dominique Michel - Le 27 juillet 2021

 

Les fidèles lectrices et lecteurs de ce blog attesteront que, tel un Juvénal du temps présent, je souligne et regrette bruyamment ici depuis des mois l’effondrement éthique, sociétal et juridique auquel nous assistons sous la houlette toxique d’une médico-cratie en transe, entraînant dans son sillage des politiques qui ne le sont pas moins.

Ceci au détriment de toute logique et de toute souvenance qu’il existe quelque part un vague bidule appelé le « réel ».

Les mêmes professeurs azimutés (mais aussi instrumentalisés et même assujettis –directement ou indirectement– à des intérêts privés) qui hurlaient au loup quant à la stratégie suédoise – consistant à n’imposer à la population que des mesures « evidence-based » en en ré-évaluer régulièrement la pertinence-  nous abreuvent maintenant de beuglements semi-articulés selon lesquels la seule voie possible désormais est celle conduisant au « passsanitaire » et à la remise au pas des récalcitrants.

Ceux qui viennent d’être appelés « les paresseux, les égoïstes et les hésitants » par le président de la « Commission d’éthique et de la recherche » (!) du canton de Genève, M. Bernard Hirschel…

Avec un tel éthicien, pas besoin de scientistes un peu déjantés et mal dégrossis à qui rappeler les normes de l’éthique et la réalité du droit !

(Sur ce sujet de l’effondrement de l’éthique, passée d’un énoncé paradigmatique de valeurs arbitrées à une « cosméthique » au service de la protection juridique des pouvoirs en place, un lecteur a fort aimablement attiré mon attention sur les travaux du Pr Jean-François Malherbe. On peut aussi bien sûr se référer aux travaux magistraux de l’anthropologue Raymond Massé, que j’avais invité à donner une conférence à Genève sur ce sujet…)

Alors donc que la Suède continue de DÉMONTRER qu’on peut se passer absolument sans danger des mesures ravageuses imposées depuis 18 mois par ces technocrates enragés, voilà-t’il pas que les politiques se piquent de se faire les porte-drapeaux de nouveaux diktats de plus en plus délirants.

 

 

Voir les commentaires

L’école à la maison, c’est fini

27 Juillet 2021, 16:42pm

L’école à la maison, c’est fini
Francesca de Villasmundo Mondialisation.ca, 26 juillet 2021
 

La consultation sur le passe sanitaire, – et adoption finale -, à vitesse grand V  dans une Assemblée nationale et un Sénat aux ordres, a occulté  l’adoption d’une autre loi inique, liberticide : celle qui met fin à l’instruction à domicile. Pourtant, le 23 juillet dernier, les scellées ont été posées sur le cercueil de l’école à la maison. Et les Français ont perdu une autre de leur liberté : celle concernant leur choix éducatif pour leurs enfants.

Dans un communiqué, la Fondation pour l’école revient sur cette interdiction qui s’est faite « au mépris des nombreuses alertes et objections de la part de nos institutions » :

« Lors de son vote du 23 juillet 2021, l’Assemblée nationale a définitivement adopté la loi confortant le respect des principes de la République.

Cette adoption a pour conséquence la suppression du régime déclaratif de l’instruction en famille (IEF) institué depuis fort longtemps et pourtant garanti par la Déclaration universelle des droits de l’homme[1].

Il est dorénavant remplacé par un régime d’autorisation préalable, soumis à des conditions aussi strictes que subjectives, privant de facto 62 398 enfants[2] d’un mode d’instruction parfaitement légal et régulièrement contrôlé par les services de l’État.

Comme elle l’avait annoncé précédemment, la Fondation ne peut se résoudre à la suppression d’une telle liberté fondamentale, et entamera donc lundi 26 juillet une procédure dite de « la porte étroite » auprès du Conseil constitutionnel.

Rappelons que cette adoption du 23 juillet s’est faite au mépris des nombreuses alertes et objections de la part de nos institutions. Ainsi :

Voir les commentaires