Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Pesticides dans l’eau : les zones rurales toujours exposées

23 Avril 2021, 18:55pm

Pesticides dans l’eau : les zones rurales toujours exposées

 

France Soir - le 22/04/2021 à 19:50

 

Selon la dernière étude de l’UFC-Que Choisir publiée mardi 20 avril, plus d’un million de Français boivent encore une eau polluée par les pesticides, qui sont suscpectés d’être des perturbateurs endocrinens. La bonne nouvelle c’est que désormais 98 % des consommateurs ont accès à une eau conforme à la totalité des critères sanitaires.

Manque de moyens en zones rurales pour faire face à la pollution de l’eau

Selon cette étude, les zones rurales et de montagne seraient les plus touchées par les pollutions agricoles, première cause de contaminations. Aujourd’hui, 450 000 consommateurs boivent une eau dépassant les normes maximales en pesticides et 148 000 une eau contaminée par les nitrates. Les pesticides, sont quant à eux, la première source des pollutions, et l’étude signale les “graves carences” en termes de gestion des risques.

La recherche de pesticides n’est pas à l'hauteur de leur présence dans la nature. En France, sur 750 molécules de pesticides ou dérivés que l’ont peut trouver dans la nature, on n’en recherche que 206, et cela varie beaucoup en fonction des départements. Alors que l’Aisne par exemple, est un département agricole avec de grandes cultures intensives très utilisatrices de pesticides, lors des contrôles, on ne recherche que 12 molécules de pesticides ou dérivés.

 

 

Voir les commentaires

Mise en garde du Pr Bhakdi contre les thromboses

23 Avril 2021, 18:17pm

Voir les commentaires

La justice française au service de Big Pharma

23 Avril 2021, 13:02pm

Publié par Ciel Voilé

Du jugement du Mediator le 29 mars, au verdict du GcMAF rendu le 14 avril, à la nouvelle arrestation du Pr Fourtillan le 16 avril, la même logique de chasse aux médecines naturelles bat son plein.

 

Des chiffres

 

Pendant 33 ans, de 1976 à 2009, le Mediator du groupe Servier, a bénéficié d'une autorisation de mise sur le marché ( AMM) en France. En 1995, une étude du Pr Abenhaim à Clamart démontrait déjà ses graves effets. Verdict après 11 ans de procès : amende de 2,7 millions €, quand le chiffre d'affaires 2019-2020 s'élève à 4, 7 milliards €, et les ventes de Mediator de 1976 à 2009 atteignent 400 millions €. L'escroquerie n'est pas retenue mais la « tromperie aggravée », et peine de prison de 3 ans. Et ce malgré les 6500 plaignants parties civiles et les 1500 à 2100 morts dûs au Mediator. Comme le rapporte le Canard Enchaîné : «  Le procès, on s'en fout ! » disait Servier.

 

Procès du GcMAF en France : aucun patient plaignant, aucun mort. 66 clients en France ! 4 ans de prison pour David Noakes, 3 ans pour Lynda Thyer.

 

Seconde arrestation de Jean-Bernard Fourtillan, auteur de 400 publications internationales, âgé de 77 ans, le 16 avril 2021 : déjà arrêté en décembre 2020 et interné en psychiatrie pour sa découverte de la valentonine, hormone de la glande pinéale et de patchs dont personne ne se plaint, mais interdits par l'ANSM.

 

Comme le remarque Jean-Marc Dupuis : « Pourquoi tant d’hostilité contre les médecines naturelles ?


 

Les médecines naturelles sont un domaine plus surveillé par les autorités que bien des activités criminelles. La vente de compléments alimentaires naturels (plantes, vitamines, acides gras, acides aminés, minéraux, etc.), par exemple, est réglementée de façon beaucoup plus stricte que la vente de tabac, d’alcool, d’armes, ou encore de films incitant à la violence

La vente de vitamine D à des doses suffisantes pour avoir un effet bénéfique réel est strictement interdite sans ordonnance d’un médecin. Ce qui explique que seule une infime proportion de la population, particulièrement bien informée et motivée, bénéficie des nouvelles découvertes sur la vitamine D


 

Interdiction des allégations thérapeutiques

Il est interdit aux fabricants de compléments alimentaires de mentionner sur leurs produits les effets escomptés sur la santé, les maladies, en termes de prévention comme de guérison. Si on suit la réglementation actuelle jusqu’au bout, il est interdit à une marque d’eau minérale d’indiquer sur l’étiquette que l’eau « aide à prévenir la déshydratation ». Ce n’est pas un canular, mais l’expérience réelle que viennent de réaliser deux chercheurs allemands, dont la demande a été refusée par l’agence européenne du médicament.

Cette interdiction d’information est imposée au nom de « la protection de la santé publique ».


 

Procès du GcMAF en France : des incohérences

 

* Dès le premier jour du procès le lundi 22 mars 2021, la juge a instruit à charge, travaillant pour les procureurs. Censée représentée la société et défendre la santé publique, la procureure déclare : « Savoir si le GcMAF fonctionne ou pas n'est pas le sujet », autrement dit elle ignore la santé publique et défend l'industrie pharmaceutique.

 

Le monopole de la pharmacie en France a été créé pour défendre la santé publique. Mais l'industrie pharmaceutique a-t-elle intérêt à faire disparaître les maladies ? Disparaitraient du même coup ses profits massifs...

 

* Extrait de UK Column :« En 6 ans, Immuno Biotech ( ndt : créée par David Noakes) a gagné 7,6 millions de livres sterling en vendant du GcMAF. Sur cette somme, ils ont payé une équipe de 27 personnes, dont 4 chercheurs, 7 médecins, 2 échographistes, 4 infirmières et du personnel administratif pendant 6 ans. Ils ont payé les laboratoires, les voyages du personnel (une dépense importante) et le logement. Tout revenu supplémentaire était réinjecté dans la recherche et le développement du GcMAF. Le PDG de Glaxo Smith Kline gagne environ 6 millions de livres sterling chaque année. »

 

* On a appris pendant le procès que David Noakes a mené une brillante carrière en informatique, son entreprise travaillant pour de très grands groupes à New-York, Bruxelles ou Londres. Lynda Thyer a travaillé comme biologiste pendant 30 ans en hôpital. Par quel miracle des personnes ayant contribué honnêtement à la vie sociale durant des décennies se transforment-elles en escrocs sans scrupule à enfermer ? Dans un article à charge, un journaliste de Dalloz écrit : « ... une fois aperçus les quatre prévenus, difficile de les imaginer en trafiquants chevronnés. Des pieds nicklelés perchés, version outre-Manche[...] mais tendances complotistes et paranoïaques. »

 

* L'expertise toxicologique réalisée par TOXLAB sur les produits saisis montre « qu'ils ne contenaient aucun médicament de la pharmacopée, ni stupéfiants ni toxiques. » Pourtant l'enquête évoque sans cesse la « dangerosité » du produit malgré l'absence de plainte de patients.

 

La recherche de la vérité n'est pas le but de la justice française. Elle relaie haut et fort le message très clair des autorités qui soutiennent les puissants et condamnent les « inutiles ».

 

Ci-dessous l'article de Scott C. Tips du 14 avril 2021 sur The nhf.

 

 

VERDICTS SUR le GcMAF RENDUS PAR LE TRIBUNAL FRANCAIS

 

 

https://thenhf.com/2021/04/14/verdicts-handed-down-in-french-gcmaf-trial/

 

 

Dans une décision très attendue, le collège de trois juges du Tribunal de Paris a rendu aujourd'hui sa décision dans le procès pénal lancé par l'OCLAESP, Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique , la version française de la Food and Drug Administration américaine et de la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) britannique.

 

L'OCLAESP avait porté plainte contre ce qu'il appelait un « gang d'escrocs » traitant des personnes avec du GcMAF (la protéine immunitaire naturelle présente chez tous les humains en bonne santé et utilisée généralement par injection pour traiter les patients atteints de cancer avec un taux de réussite stupéfiant de 75 % et plus).


Le principal problème de l'affaire du procureur français est que personne n'a été escroqué et que, au contraire, pratiquement tous les patients ont été aidés, la plupart même guéris ! En fait, à la fin du procès de quatre jours qui s'est tenu le mois dernier, le dossier de l'accusation s'est effondré, les avocats de la défense des cinq prévenus ayant démontré de manière concluante à la Cour qu'il n'y avait aucune victime et que l'accusation n'avait pas réussi à en produire une seule ! Aucun consommateur ou patient ne s'est plaint, aucun n'a été blessé et, en fait, de nombreux patients ont recouvré la santé grâce à la générosité des accusés David Noakes et Lynda Thyer qui ont traité gratuitement un quart des patients, ceux qui n'avaient pas les moyens de se payer un traitement.


Pire encore pour l'accusation, le fait est qu'il n'y a pas eu de ventes de GcMAF en France, et que cette affaire a été concoctée par la malicieuse MHRA comme un simple moyen de punir David Noakes et Lynda Thyer pour avoir eu la témérité de défier le monopole de Big Pharma sur le traitement du cancer, qui représente 200 milliards de dollars par an. [...]

.
Quoi qu'il en soit, les trois juges, sous la présidence de la juge Isabelle Prévost-Desprez, avaient annoncé à la fin du procès, le 25 mars 2021, qu'elles rendraient les verdicts pour les cinq accusés dans l'après-midi du 14 avril 2021. Ce jour est arrivé aujourd'hui.


La décision de la Cour, rendue cet après-midi, heure française, est la suivante et va malheureusement à l'encontre des faits révélés lors du procès :


David Noakes a été reconnu innocent d'avoir commis une fraude mais a néanmoins été condamné à quatre ans de prison pour avoir mené une activité non autorisée dans le domaine des médicaments.


Lynda Thyer a été reconnue coupable et condamnée à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis. Comme elle a déjà purgé 19 mois de détention provisoire (mais elle est maintenant sortie de prison et se trouve chez sa mère en Angleterre), elle ne purgera pas de peine supplémentaire dans une prison française.


Pour les autres accusés (Leslie Banks, David Halsall, et M. Norton), les verdicts ont été exactement comme l'accusation l'avait demandé, des peines de prison avec sursis.

 

Et bien sûr, l'État français conserve tout l'argent qu'il a ramassé et volé lors de ses raids sur les comptes bancaires et autres. Nous sommes vraiment les serfs de l'État !


Il va sans dire que ces verdicts incroyablement injustes pour ce qui n'était au pire qu'un délit de papier (un produit sans licence) feront l'objet d'un appel. Alors que le système judiciaire français a laissé les dirigeants de Big Pharma s'en sortir sans aucune peine de prison après avoir tué et blessé des milliers de personnes, ces trois juges ont clairement montré qu'elles ne devraient même pas siéger au banc des accusés car leur sens de la justice est clairement absent.[...]


David Noakes ne mérite pas d'être en prison pour avoir sauvé des vies alors que ceux qui ont tué et blessé des milliers de personnes sont en liberté !

 

 

Articles de Scott Tips traduits en français sur Ciel voilé:

 http://www.cielvoile.fr/2019/12/liberation-prochaine-de-lynda-thyer.html

 http://www.cielvoile.fr/2019/12/nouvelles-de-lynda-thyer-et-david-noakes.html

 http://www.cielvoile.fr/2019/12/gcmaf-le-remede-contre-le-cancer-qui-ne-disparaitra-jamais.html

 http://www.cielvoile.fr/2020/07/david-noakes-et-lynda-thyer-heros-du-gcmaf.html

 

Voir les commentaires

Interview en anglais du Dr Sucharit Bhakdi

22 Avril 2021, 22:12pm

Voir les commentaires

Dernier rempart : la cécité du gouvernement portée devant le conseil d’état

22 Avril 2021, 19:25pm

Dernier rempart : la cécité du gouvernement portée devant le conseil d’état

18 mars 2021

 

Les auteurs : Thibault THOMAS, Médecin, Vincent PAVAN, Mathématicien, Clarisse SAND, Avocat, Frédéric NIEL, Avocat

Dans un Etat de droit, le dernier rempart, c’est la justice. Lorsque l’exécutif s’est fourvoyé et que  le pouvoir législatif lui a accordé sa confiance, c’est au juge que revient le dernier recours, celui  par lequel la vérité est rétablie. Or le pouvoir exécutif lui-même s’est effacé en 2020 derrière un  comité consultatif dont le rôle assumé est celui de « construire la pensée de la santé publique »  et chargé de statuer, aux termes du Code de Santé Publique, sur une « catastrophe sanitaire ». Le  Conseil d’Etat, ultime juridiction administrative, a tout d’abord préféré reproduire cette confiance  en fondant toutes ses ordonnances sur les avis du comité. Ainsi, les trois pouvoirs, en théorie  indépendants les uns des autres, se sont provisoirement rangés comme un seul homme derrière  un Conseil Scientifique qui devait démontrer rapidement des failles béantes dans lesquelles  s’engouffrèrent des intérêts privés supranationaux à la façon d’un cheval de Troie. Ces failles ont  fait l’objet d’une analyse juridico-scientifique présentée le 6 mars au Conseil d’Etat sollicité, parce  qu’irremplaçable, pour examiner les avis du Conseil scientifique à la lumière de révélations  connues depuis : c’est le dernier rempart et il ne doit pas céder (…)


 

 

Voir les commentaires

Vaccination des enfants : #touchepasamesenfants

22 Avril 2021, 18:54pm

Vaccination des enfants : #touchepasamesenfants


 

Commentaire reçu :

-Depuis hier sur twitter, des dizaines de milliers de tweets sous le hashtag "touchepasamesenfants" tant des alerteurs que des mères de famille suite à un article du canard enchaîné annonçant qu'est actuellement à l'examen la vaccination de tous les enfants de plus de 10 ans avant la fin de l'été avec un vaccin contre la covid outre la vaccination obligatoire de tous contre la covid.
- https://twitter.com/DIVIZIO1/status/1384837260332371969

Fabrice Di Vizio@DIVIZIO1
"La mobilisation générale doit être sonnée et JE la sonne ici officiellement ! La vaccination des enfants est dans les tuyaux comme la vaccination obligatoire ! Precisions d'actions à venir mais nous sommes prêts ! Mon cabinet est prêt et ils ne passeront pas #touchepasamesenfants
1:51 PM · 21 avr. 2021"


 

-Espagne, décès de 2 enfants de 6 ans 1 et 2 jours après injection du vaccin moderna ( source ADrepports)
https://twitter.com/NiusMarco/status/1384469889281257472


-aux Etats-Unis : décès de 2 enfants de moins de 3ans après injection du vaccin pfizer ( Vaers au 8/04/2021) https://twitter.com/CorinneReverbel/status/1383777571456782342


-Décès d'un bébé de 2 ans en Virginie, une petite fille vaccinée par le vaccin Pfizer-biontech, décédée des suites de l'injection après 17 jours d'hospitalisation.
https://www.bitchute.com/video/jeFK5Tw7E8UP/


 


 

Message reçu d'un lecteur :

Le livre « Vaccination proved useless and dangerous from forty-five years of registration statistics” d’Alfred R. Wallace, qui date de 1889, s'appuie sur 45 années de statistiques officielles tirées de l’Institut National de Statistiques d’Angleterre.

Cela signifie que cela remonte à 1844. La première vaccination date de 1798 avec Edward Jenner qui a introduit la vaccination contre la variole laquelle n’a jamais fonctionné. Malgré cela, après la mort d’Edward Jenner, la vaccination a été rendue obligatoire en 1853. En 1871, Londres a connu la pire épidémie de variole de son histoire avec un taux de couverture vaccinale des bébés de 96,5%.

Alfred R. Wallace qui se base sur des statistiques officielles de l’institut de statistiques gouvernementales remontant sur 45 ans de statistiques, prouve que la vaccination est inutile, dangereuse et inefficace. 1889 étant l’année durant laquelle Louis Pasteur a fait ses premiers essais en matière de vaccination en France.

Cela faisait presque un siècle que la vaccination avait déjà été introduite, d’abord en Angleterre puis répandue en Italie, en Allemagne, au Portugal et dans d’autres pays. Chaque fois que la vaccination a été introduite dans un pays, des épidémies qui n’avaient jamais été vues auparavant ont été déclenchées.

Par ailleurs, le livre intitulé « The poisoned needle, suppressed facts about vaccination » d’Eleanor McBean, livre datant de 1957, refait l’histoire de la vaccination et de tous les faits supprimés à propos de la vaccination. ‘The poisoned needle’ veut dire ‘l’aiguille empoisonnée’ et le sous-titre signifie ‘faits supprimés à propos de la vaccination’. Eleanor McBean dévoile dans son livre tous les événements à propos de la vaccination qui ont été occultés par le discours officiel, et ce, depuis 1780 jusqu’à 1955, c’est-à-dire sur une période de 175 ans retraçant l’histoire de la vaccination. Ce livre comprend des centaines de citations, une dizaine d’études, des centaines de statistiques et une centaine de déclarations de médecins, de pédiatres, de professeurs d’université, etc qui se prononcent tous contre la vaccination.

Depuis le tout début de cette imposture scientifique qu’est la vaccination qui n’a jamais apporté le moindre bénéfice en terme de santé publique, il y a eu des opposants et des gens qui ont dénoncé les fraudes scientifiques et les dégâts majeurs en terme de santé publique générés par la vaccination, et malgré tout, parce que la vaccination a toujours été au cœur d’enjeux financiers, elle a toujours réussi à revenir sur le devant de la scène, même lorsque la vaccination obligatoire a été supprimée. Grâce à l’argent, la vaccination a été réimposée comme obligatoire parce qu’essentielle et incontournable.

Les gens ont cédé au chantage, ont cédé à la peur, ont cédé à la pression et ils  sont allés se faire vacciner avec cette injection qui n’a rien d’un vaccin et qui est en réalité une injection de matériel génétiquement modifié susceptible de modifier l’ADN de façon définitive et irréversible.

Cette pratique dite vaccinale a des conséquences incommensurablement plus graves que les vaccins traditionnels que l’on a fourgués à la population depuis plus de 220 ans.

 

Voir les commentaires

Film documentaire en anglais : le jour où tous se lèvent ensemble

22 Avril 2021, 18:29pm

Voir les commentaires

RT :un historien du droit sur la spécificité française des élites

22 Avril 2021, 17:47pm

Voir les commentaires

Pierre Jovanovic au Défi de la vérité : "Comment tous ces gens étaient-ils au courant ?

22 Avril 2021, 08:27am

Pierre Jovanovic au Défi de la vérité : "Comment tous ces gens étaient-ils au courant ?

Publié le 21/04/2021 à 21:31 – France Soir


Les coïncidences peuvent être troublantes. Essayiste, journaliste, directeur littéraire des éditions "Le Jardin des Livres", Pierre Jovanovic est remonté contre le système et dénonce des manipulations autour de la gestion du coronavirus. Venu présenter "Enquête sur un virus", de Philippe Aimar, il expose des anomalies documentées, dresse un bilan étonné qui retrace des mensonges, des morts suspectes, et dans une affaire où les preuves viennent à manquer, il fait appel au bon sens de chacun.

Pfizer, Bill Gates, l'OMS, la magie de la planche à billet, beaucoup de personnes ou d'organisations avaient pris des mesures étrangement opportunes bien avant la crise du covid. Pierre Jovanovic a relevé "le Défi de la vérité", face à Richard Boutry :

 

 

Voir les commentaires

Le paradigme du confinement s'effondre

22 Avril 2021, 08:07am

Le paradigme du confinement s'effondre

 

Jeffrey A. Tucker - 19 avril 2021- AIER : American Institute for Economic Research

 

Cela a pris beaucoup plus de temps que prévu, mais cela semble enfin se produire : le paradigme du confinement s'effondre. Les signes sont partout autour de nous.

 

L'ancien héros du confinement, le gouverneur de New York Andrew Cuomo, a vu son soutien passer de 71 % à 38 %, et de plus en plus de personnes demandent sa démission. Pendant ce temps, les sondages ont commencé à favoriser le gouverneur de Floride et opposant au confinement, Ron DeSantis, pour influencer le parti républicain à l'avenir.

 

Ce remarquable retournement de situation est dû à la prise de conscience que les confinements sont une politique désastreuse. Ron DeSantis et la gouverneure Kristi Noem, également opposée au confinement, sont les premiers à dire la vérité sans détour. Leur honnêteté leur a permis de gagner en crédibilité.

 

Pendant ce temps, lors des audiences du Congrès, le représentant James Jordan (R-OH) a demandé au Dr Fauci d'expliquer pourquoi la prévalence de la maladie dans le Michigan fermé est pire que dans le Wisconsin voisin qui est depuis longtemps entièrement ouvert. Fauci a prétendu qu'il n'avait pas entendu la question, qu'il n'avait pas vu le tableau et qu'il n'avait pas compris. Finalement, il est resté assis, silencieux, après avoir prononcé quelques banalités sur les différences de mise en application.

 

Les confineurs sont maintenant confrontés à l'énorme problème du Texas. Ce pays est totalement ouvert, sans aucune restriction, depuis 6 semaines. Les cas et les décès ont chuté de façon spectaculaire au cours de la même période. Fauci n'a pas de réponse.

 

Ou alors, comparez la Californie confinée avec la Floride ouverte : taux de mortalité similaires. Nous disposons d'une gamme complète d'expériences aux États-Unis qui permettent de comparer l'ouverture et la fermeture et les résultats des maladies. Il n'y a aucun rapport.

 

Ou vous pouvez regarder du côté de Taïwan, qui n'avait aucune contrainte pour ses 23,5 millions d'habitants. Décès dus au Covid-19 jusqu'à présent : 11. La Suède, qui est restée ouverte, a obtenu de meilleurs résultats que la plupart des pays européens.

 

Le problème est que la présence ou l'absence de confinements face au virus ne semble absolument pas corrélée à la trajectoire de la maladie. L'AIER a rassemblé 33 études de cas dans le monde entier qui montrent que c'est vrai.

 

Pourquoi cela devrait-il avoir de l'importance ? Parce que les "scientifiques" qui ont recommandé les confinements ont affirmé de manière très précise et pointue qu'ils avaient trouvé le moyen de contrôler le virus et de minimiser les résultats négatifs. Nous savons avec certitude que les confinements imposés ont provoqué des dommages collatéraux étonnants. Ce que nous ne voyons pas, c'est une relation entre les mesures de confinement et les résultats de la maladie.

 

Ceci est dévastateur car les scientifiques qui ont poussé les confinements avaient fait des prédictions spécifiques et falsifiables. C'est probablement leur plus grande erreur. En faisant cela, ils ont mis en place un test de leur théorie. Leur théorie a échoué. C'est le genre de moment qui provoque l'effondrement d'un paradigme scientifique, comme l'explique Thomas Kuhn dans La structure des révolutions scientifiques (1962).

 

Un bon exemple d'une situation similaire pourrait être l'économie soviétique sous Nikita Khrouchtchev. Il est arrivé au pouvoir en promettant que l'économie de la Russie communiste serait plus performante que celle des États-Unis. C'était l'essence de sa célèbre promesse "Nous vous enterrerons". Il voulait dire que la Russie surpasserait l'Amérique.

 

Cela ne s'est pas produit. Il a échoué et la théorie qu'il défendait a également échoué. Et c'est ainsi qu'a commencé la lente désagrégation de la théorie et de la pratique communistes. Khrouchtchev avait déjà répudié l'État de terreur stalinien, mais il n'a jamais eu l'intention de présider à la lente disparition de toute l'expérience soviétique de planification centrale. En mettant en place un test qui pourrait falsifier sa promesse, il a condamné un système entier à la répudiation intellectuelle et à l'effondrement final.

 

La théorie et la pratique du confinement pourraient suivre le même chemin.

Dans sa reconstruction de l'histoire des sciences, Kuhn a soutenu que le progrès scientifique ne se produit pas de manière linéaire, mais plutôt de manière épisodique, au fur et à mesure que de nouvelles orthodoxies émergent, sont codifiées, puis s'effondrent sous le poids de trop nombreuses anomalies.

 

Le schéma est le suivant. La science normale est guidée par la résolution d'énigmes et l'expérimentation. Lorsqu'une théorie semble capturer la plupart des informations connues, une nouvelle orthodoxie émerge - un paradigme. Au fil du temps, trop de nouvelles informations semblent contredire ce que la théorie prédisait ou expliquait. C'est ainsi qu'apparaissent la crise et l'effondrement du paradigme. Nous entrons dans une ère pré-paradigmatique et le cycle recommence.

 

D'après ce que l'on sait, l'idée de se confiner face à un nouveau virus est apparue aux États-Unis et au Royaume-Uni vers 2005-2006. Elle a été lancée par un petit groupe de fanatiques en désaccord avec la santé publique traditionnelle. Ils pensaient pouvoir gérer un virus en dictant le comportement des gens : leur proximité, leurs déplacements, les événements auxquels ils assistaient, l'endroit où ils s'asseyaient et la durée de leur séjour. Ils ont mis en avant l'idée de confinements et de restrictions, qu'ils ont qualifiées d'"interventions non pharmaceutiques" par le biais d'un "confinement stratifié ciblé". Ce qu'ils proposaient était médiéval dans la pratique, mais avec un vernis d'informatique et d'épidémiologie.

 

Lorsque l'idée a été lancée, elle a été accueillie par une opposition féroce. Au fil du temps, le paradigme du confinement a progressé, grâce au financement de la Fondation Gates et à l'arrivée de nouvelles recrues dans les milieux universitaires et les bureaucraties de la santé publique. Des revues et des conférences ont vu le jour.

 

Les directives au niveau national ont commencé à se réchauffer à l'idée de la fermeture des écoles et des entreprises et d'une invocation plus large du pouvoir de quarantaine. Cela a pris 10 ans, mais l'hérésie a fini par devenir une quasi-orthodoxie.

 

Ils occupaient suffisamment de positions de pouvoir pour pouvoir tester leur théorie sur un nouvel agent pathogène apparu 15 ans après que l'idée de la quarantaine ait été lancée, tandis que l'épidémiologie traditionnelle était marginalisée, progressivement d'abord, puis d'un seul coup.

 

Kuhn explique comment une nouvelle orthodoxie remplace progressivement l'ancienne :

 

Lorsque, dans le développement d'une science naturelle, un individu ou un groupe produit pour la première fois une synthèse capable d'attirer la plupart des praticiens de la génération suivante, les anciennes écoles disparaissent progressivement. Leur disparition est en partie causée par la conversion de leurs membres au nouveau paradigme.

 

Mais il y a toujours des hommes qui s'accrochent à l'un ou l'autre des anciens points de vue, et ils sont tout simplement exclus de la profession, qui ignore ensuite leurs travaux. Le nouveau paradigme implique une définition nouvelle et plus rigide du domaine. Ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas y adapter leur travail doivent procéder de manière isolée ou se rattacher à un autre groupe.

 

C'est une bonne description de la façon dont l'idéologie du confinement a triomphé. Il existe de nombreuses théories de conspiration sur les raisons des confinements.

 

Beaucoup d'entre elles contiennent une part de vérité. Mais nous n'avons pas besoin d'y avoir recours pour comprendre pourquoi cela s'est produit. Cela s'est produit parce que les personnes qui y croyaient sont devenues dominantes dans le monde des idées, ou du moins suffisamment importantes pour passer outre et bannir les principes traditionnels de la santé publique.

 

Les confinements étaient principalement motivés par l'idéologie du confinement. Les adeptes de cette étrange nouvelle idéologie ont grandi au point de pouvoir faire passer leur programme avant les principes éprouvés.

 

C'est une bénédiction de cette idéologie qu'elle soit venue avec une promesse intégrée. Selon eux, ils obtiendraient de meilleurs résultats que les pratiques traditionnelles de santé publique. Cette promesse finira par causer leur perte, pour une raison simple : elles n'ont pas fonctionné. Kuhn écrit que dans l'histoire de la science, c'est le prélude à une crise due à "l'échec persistant des énigmes de la science normale à se réaliser comme elles le devraient".

 

L'échec des règles existantes est le prélude à la recherche de nouvelles règles." Plus loin : "La signification des crises est qu'elles indiquent qu'une occasion de réoutillage est arrivée."

 

Le silence de Fauci lors des audiences du Congrès est révélateur. Sa volonté de n'être interviewé que par des présentateurs TV des médias grand public l'est tout autant. De nombreux autres confineurs qui se montraient en public avec prétention il y a un an se sont tus, envoyant de moins en moins de tweets et des contenus de plus en plus subreptices plutôt que certains. La crise de la fausse science du confinement n'est peut-être pas encore arrivée, mais elle est imminente.

 

Kuhn parle de la période post-crise de la science comme d'un moment où un nouveau paradigme émerge, d'abord naissant, puis devenant canonique au fil du temps. Qu'est-ce qui remplacera l'idéologie du confinement ? Nous pouvons espérer que ce sera la prise de conscience que les anciens principes de santé publique nous ont bien servi, tout comme les principes juridiques et moraux des droits de l'homme et des restrictions des pouvoirs du gouvernement.

 

https://www.aier.org/article/the-lockdown-paradigm-is-collapsing/

 

Voir les commentaires