Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

5/17 : Dr. Harald Walach sur le pouvoir des masques

27 Septembre 2021, 06:33am

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Objets non identifiés dans les vaccins Pfizer et Moderna

27 Septembre 2021, 06:28am

Voir les commentaires

4. Denis Rancourt : la fausse pandémie

25 Septembre 2021, 19:18pm

Voir les commentaires

Etats-Unis : témoignage sur les effets secondaires non déclarés

25 Septembre 2021, 18:26pm

Voir les commentaires

Nouvelle Calédonie : vaccination obligatoire

25 Septembre 2021, 18:04pm

Voir les commentaires

Israel : témoignages post-injections (anglais)

25 Septembre 2021, 17:44pm

Voir les commentaires

La FDA vote contre les rappels de vaccins anti-Covid

25 Septembre 2021, 17:37pm

La FDA vote contre les rappels de vaccins anti-Covid
Le château de cartes du COVID s’effondre : Le groupe d’experts de la FDA sur les vaccins se prononce contre les injections mortelles

Jamie White – Réseau International – Le 23 septembre 2021.

Plusieurs médecins participant à l’audition sur les vaccins de la Food and Drug Administration (FDA) ont affirmé vendredi, dans un témoignage explosif, que le vaccin COVID-19 tue plus de personnes qu’il n’en sauve et qu’il est à l’origine de mutations du coronavirus, comme le variant Delta.

Après huit heures de témoignages, le Comité consultatif de la FDA sur les Vaccins et les Produits biologiques connexes a voté à 16 contre 2 contre le programme de rappel du COVID-19 proposé par Joe Biden.

Au cours de cette audience, le Dr Steve Kirsch, directeur du COVID-19 Early Treatment Fund, a affirmé que les injections tuent plus de personnes qu’elles n’en aident.

« Je vais concentrer mes remarques aujourd’hui sur l’éléphant dans la pièce dont personne n’aime parler : les vaccins tuent plus de gens qu’ils n’en sauvent », a déclaré le Dr Kirsch par téléconférence.

« Aujourd’hui, nous nous concentrons presque exclusivement sur les sauvetages de décès COVID et l’efficacité des vaccins, car on nous a fait croire que les vaccins étaient parfaitement sûrs. Mais ce n’est tout simplement pas vrai ».

« Par exemple, il y a quatre fois plus de crises cardiaques dans le groupe de traitement dans le rapport de l’essai à 6 mois de Pfizer », a poursuivi Kirsch. « Ce n’était pas de la malchance. Le VAERS montre que les crises cardiaques sont survenues 71x plus souvent après ces vaccins par rapport à tout autre vaccin ».

 

 

Voir les commentaires

Conseil Scientifique Indépendant du 23 septembre 2021

25 Septembre 2021, 16:58pm

Voir les commentaires

Australie : du mirage du "zéro Covid" au cauchemar totalitaire

25 Septembre 2021, 16:53pm

Australie : du mirage du "zéro Covid" au cauchemar totalitaire

Publié le 24/09/2021 à 20:25 - FranceSoir

 

"Pas de négociation madame ! C'est zéro covid ici !"


 

Depuis maintenant plus d’un an et demi que dure la pandémie, les différents pays du globe ont adopté plusieurs stratégies, qu’elles soient d’éradication, de jugulation, de blocage ou de régulation, afin de lutter contre le SARS-CoV-2. Certains ont changé de méthode en cours de route, cherchant à s’ajuster dans l’espoir de revenir à un certain équilibre entre les mesures et leurs impacts sur le bien-être de leur population ; d’autres au contraire, ont gardé le cap depuis mars 2020 et « quoiqu’il en coûte », restent fidèles à leur objectif et peu importe les conséquences.

Parmi les stratégies utilisées par les dirigeants de la planète, la plus « ambitieuse » est à n’en point douter, celle que l’on nomme « Zéro Covid ».

Les partisans de cette stratégie « 0 » sont principalement la Chine, le Japon, la Corée du Sud, le Viet Nam, Singapour, l’Islande, la Nouvelle-Zélande et l’Australie. On peut remarquer dès lors que ce sont ; soit des pays asiatiques dont les populations sont culturellement plus enclines à accepter les restrictions sanitaires (ainsi que des restrictions de liberté pratiquées bien avant la pandémie) ; soit des îles qui permettent de faciliter contrôle des flux aériens et des entrées.

 

Voir les commentaires

Au nom de l’humanitarisme, le Covid détruit la solidarité.

25 Septembre 2021, 16:42pm

Au nom de l’humanitarisme, le Covid détruit la solidarité.

Jonathan Cook - Mondialisation.ca, 25 septembre 2021

 

Les arguments officiels sur la nécessité de vacciner les enfants britanniques contre le Covid semblent présenter un illogisme flagrant que personne dans les médias institutionnels ne souhaite mettre en évidence.

Il y a quelques jours, les experts en vaccinations du gouvernement britannique, le Joint Committee on Vaccination and Immunisation (JCVI), ont résisté à une forte pression politique et ont décidé de ne pas recommander la vaccination des enfants âgés de 12 à 15 ans. En effet, le JCVI a conclu que la vaccination ne pouvait être justifiée dans le cas des enfants pour des raisons de santé.

En effet, les risques sanitaires connus associés à la vaccination des enfants – principalement l’inflammation cardiaque – l’emportaient sur les avantages pour la santé. Le JCVI a également indiqué qu’il pourrait y avoir des risques inconnus pour la santé à plus long terme, étant donné le manque de suivi des jeunes et des enfants qui ont déjà été vaccinés.

Mais si le JCVI a défié le gouvernement, il n’a pas totalement ignoré ses exigences politiques. Ils ont offert aux quatre médecins-chefs du gouvernement une clause dérogatoire qui pouvait être exploitée pour rationaliser l’approbation de la vaccination des enfants : ils ont concédé que les vaccinations pouvaient offrir d’autres avantages, non liés à la santé.

Voir les commentaires