Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Fabrice Di Vizio après le discours de Macron

14 Juillet 2021, 19:39pm

Voir les commentaires

Richard Boutry : le 14 juillet 2021

14 Juillet 2021, 19:31pm

Voir les commentaires

Réaction d'une infirmière au discours de Macron

14 Juillet 2021, 19:25pm

Voir les commentaires

Analyse des assertions scientifiques d'Emmanuel Macron par le Pr Peter McCullough

14 Juillet 2021, 13:33pm

Analyse des assertions scientifiques d'Emmanuel Macron par le Pr Peter McCullough

Publié le 14/07/2021 à 12:34
 
Macron vs McCullough FranceSoir
 

Lors de son allocution en date du 12 juillet 2021, le président Macron a fait état d’un certain nombre d’assertions scientifiques : "le variant Delta est trois fois plus contagieux que la première souche" ; "les vaccins divisent par 12 le pouvoir de contamination et évitent 95 % des formes graves" ; pourtant il faut "vivre avec le virus"... Toutes avaient pour objectif d’établir sa décision de rendre la vaccination obligatoire pour les soignants, ainsi que la mise en place d’un passe sanitaire, qui correspond peu ou prou à une obligation vaccinale. En effet, les Francais non vaccinés ont de grandes chances - sous réserve de votes - de se voir interdire l’accès aux restaurants, bars, commerces, voyages, etc. Une des mesures les plus coercitives d'Europe.

Voir aussi : "Propagande est le mot qui me vient pour qualifier la politique de vaccination" Dr McCullough

Pour autant, la charge de la preuve incombe à celui qui énonce un fait scientifique, mais Emmanuel Macron n’a pas eu le temps d'étayer son propos dans le cadre de son discours.

Nous avons donc demandé à un spécialiste, le Dr McCullough, qui a témoigné sous serment devant le Sénat américain de revoir chacune de ces assertions et de les commenter.

 

Voir les commentaires

Le Dr Fouché réagit au tweet du Pr Didier Raoult

14 Juillet 2021, 13:10pm

Voir les commentaires

Dr Vladimir Zelenko : protéine spike

14 Juillet 2021, 11:22am

Voir les commentaires

Centrale biomasse de Gardanne : de décembre 2020 à juillet 2021

14 Juillet 2021, 09:27am

Centrale biomasse de Gardanne : de décembre 2020 à juillet 2021
 Trop gourmande en bois, la centrale de Gardanne fait bûcher la justice
 Pierre Isnard-Dupuy  le 12 Déc 2020

Alors qu'elle n'a toujours pas démarré pour raisons techniques depuis six ans, l'unité biomasse de la centrale de Gardanne passait ce vendredi une nouvelle étape judiciaire devant la cour administrative d'appel.

L'enjeu

Lors d'une audience ce vendredi, la question était de savoir si l'important approvisionnement en bois de la centrale devrait être pris en compte dans les études d'impact de l'installation.

Le contexte

Huit ans après le lancement de la conversion de la centrale au bois, la centrale n'a toujours pas commencé à fonctionner normalement.

 

L’unité biomasse de la centrale électrique de Gardanne-Meyreuil fonctionnera-t-elle un jour ? La question mérite d’être posée alors qu’elle ne produit toujours de l’électricité que par intermittence. Et ce, 8 ans après le lancement du projet de conversion du charbon vers le bois et 6 ans après que la mise en service nominale aurait dû être réalisée. Des difficultés techniques, révélées par Marsactu et un pacte de transition pour le territoire encore mal défini contribuent à maintenir le statu quo. Un chapitre judiciaire pèse aussi sur son avenir.

La centrale biomasse redémarre après deux ans et demi d’arrêt

Agri mutuel AFP le 13/07/2021 à 18:41

Après deux ans et demi d'arrêt, la centrale biomasse de Gardanne (Bouches-du-Rhône) a repris du service mardi sur un site qui tourne définitivement la page du charbon malgré la poursuite du conflit social.

« GazelEnergie a déclenché aujourd’hui la première étape de la procédure de redémarrage de la tranche biomasse de la centrale de Provence », indique le groupe, filiale du groupe EPH du Tchèque Daniel Kretinsky, dans un communiqué. « Il faut trois semaines pour redémarrer progressivement avant la phase de couplage et de branchement » sur le réseau électrique, a précisé une porte-parole.

Quelques 20 000 tonnes de bois ont été commandées localement pour alimenter l’unité qui est censée devenir la plus grande centrale biomasse de France mais est critiquée par des associations écologistes pour son gigantisme. Quelques 300 millions d’euros ont été investis dans cette unité capable d’une puissance de 150 mégawatts et qui doit fournir à terme 6 % de la production d’électricité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en consommant 850 000 tonnes de biomasse – en grande partie du bois.

Voir les commentaires

Frédéric Chaumont : alerte obligation vaccinale

14 Juillet 2021, 09:17am

Voir les commentaires

L’obligation vaccinale n’aurait aucune justification, ni scientifique ni légale

14 Juillet 2021, 07:16am

L’obligation vaccinale n’aurait aucune justification, ni scientifique ni légale
Dre Nicole Delépine Mondialisation.ca, 13 juillet 2021
Elle ferait de plus courir des risques politiques insensés à notre démocratie.
Le covid a quasiment disparu du pays même si nos gouvernants et les médias le cachent
D’après l’OMS et OurWorldinData, le nombre de nouvelles contaminations journalières est en chute libre en France depuis avril 2021. Depuis trois semaines, ce nombre ne dépasse pas 2000 par jour, soit une incidence quotidienne de 0,000 03.
À titre de comparaison, la Grande-Bretagne en est à 20 000 cas quotidiens malgré sa couverture vaccinale élevée et ses confinements récents.

Voir les commentaires

Manifeste de Kokopelli : Pour une insurection fertile

13 Juillet 2021, 21:00pm

Manifeste de Kokopelli : Pour une insurection fertile
 

Nous ne sommes pas une organisation politique ; nous ne sommes adhérents d’aucun parti, d’aucun dogme scientifique, d’aucune théorie farfelue. Nous sommes simplement une association œuvrant depuis plus de 20 ans à la protection de la biodiversité, dans un contexte de criminalisation de nos activités, de harcèlement judiciaire, mais aussi d’instrumentalisation des institutions et de la législation par une industrie agrochimique toute puissante.

L’Association Kokopelli est forte, à ce titre, d’une longue expérience de défense de l’intérêt général et de lutte contre la tyrannie des intérêts commerciaux prenant les habits de la République. De ces longs et multiples combats nous avons tiré un enseignement fondamental : le gouvernement et les règles qu’il édicte sont rarement le reflet du bien commun. Au contraire, l’intervention du pouvoir exécutif n’est généralement dictée que par des intérêts mercantiles, eux-mêmes représentés par telle ou telle industrie, et ce risque est d’autant plus important que les intérêts financiers en jeu sont grands, comme c’est le cas, hélas, en matière de santé et de maladie.

Aujourd’hui, comme tous les Français, nous tentons de survivre à la crise actuelle sous une férule administrative et policière qui ne cesse de se durcir et qui prend chaque jour davantage le visage du terrifiant roman d’anticipation de George Orwell, 1984.

Aussi nous prenons la plume pour donner l’alerte et appeler à une insurrection fertile, avant qu’il ne soit trop tard et que la tyrannie sanitaire, qui se matérialise sous nos yeux chaque jour un peu plus, ne devienne une réalité irréversible.

Pourquoi sommes-nous aussi inquiets alors que certains croient qu’il s’agit seulement d’un mauvais moment à passer et que les choses reviendront à la normale « lorsque nous en aurons fini » avec ce vilain virus ?

 
1

Tout d’abord parce que les mesures restrictives mises en place lors des périodes de crises ne sont jamais retirées complètement par la suite (1). D’ailleurs, le gouvernement a déjà tenté de faire entrer dans le droit commun un grand nombre de ces mesures (2) et de les muer ainsi en instruments banals de contrôle et de répression que le pouvoir exécutif pourra actionner à sa discrétion ;

 

Voir les commentaires