Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Les États-Unis se fracturent sur l'obligation vaccinale

2 Novembre 2021, 17:10pm

Les États-Unis se fracturent sur l'obligation vaccinale
Les États-Unis se fracturent sur l'obligation vaccinale

Publié le 02/11/2021 à 10:34 - FranceSoir

 

Le président américain Joe Biden et son conseiller médical Anthony Fauci aux Instituts nationaux de santé (NIH) de Bethesda (Maryland), le 11 février 2021

 

Dès les premières semaines de la vaccination de masse aux États-Unis et malgré la propagande qui s’est abattue sur l’ensemble du pays, des noyaux de résistance se sont formés au sein de la population, faisant apparaître des fractures dans tout le pays.
 

Vers l’obligation vaccinale ?

Dans un jeu de contorsionniste auquel il nous a habitués depuis quelques mois, le docteur Anthony Fauci, membre de la cellule de la Maison-Blanche sur le coronavirus, avait déclaré le 19 août dernier lors d’un échange vidéo organisé par l’université George Washington : "On ne peut pas obliger ou tenter de forcer les gens à se vacciner, nous ne l’avons jamais fait (…) On peut le rendre obligatoire pour certains groupes, comme les personnels médicaux, mais on ne peut pas le faire pour la population générale".


 

Une déclaration qui n’a visiblement pas été suivie par la Maison-Blanche puisque quelques semaines plus tard, face au ralentissement du programme vaccinal et à la menace du variant Delta, le président Joe Biden n’a pas hésité à adopter un ton plus ferme pour obliger les 80 millions d’Américains à accepter l’injection.

Dressant une série de mesures fortes, le président démocrate a signé un décret dans lequel il a inscrit la vaccination obligatoire pour les deux tiers des agents de l’État, sans possibilité de recourir à des tests réguliers. Sont concernés le personnel militaire, les salariés de sous-traitants d’agences fédérales, mais également les maisons de santé ou les écoles recevant des subventions de la fédération.

Les mesures diffèrent un peu pour le secteur privé puisque les salariés ont la possibilité de ne pas se faire vacciner à condition d’effectuer un test hebdomadaire.

Cependant, dans tous les cas, les entreprises qui ne se conformeraient pas à ces directives, encourent des amendes pouvant aller jusqu’à 14 000 dollars par salariés.

 

 

Voir les commentaires

Charles Prats : "La fraude sociale n'est pas une fraude du pauvre"

2 Novembre 2021, 07:48am

Voir les commentaires

CHU de Rennes : actuellement les soins à l'hôpital

1 Novembre 2021, 18:51pm

Voir les commentaires

L'État ne financera plus le RSA pour les personnes licenciées pour non-vaccination.

1 Novembre 2021, 18:48pm

Voir les commentaires

Guerre mondiale : La géo-ingénierie est en train de détruire notre planète et l'humanité

1 Novembre 2021, 10:02am

Guerre mondiale : La géo-ingénierie est en train de détruire notre planète et l'humanité

 

https://www.globalresearch.ca/global-war-ning-geoengineering-is-wrecking-our-planet-and-humanity/5753754

 

 

Global Research E-Book, Centre de recherche sur la mondialisation (CRG)

 

Claudia von Werlhof, Rosalie Bertell, Elana Freeland, Claire Henrion, Conny Kadia et Michel Chossudovsky.

Global Research, 30 octobre 2021

 

GUERRE MONDIALE :La géo-ingénierie est en train de détruire notre planète et l'humanité.

 

Prof. Claudia Von Werlhof (éditeur)

 

Table des matières

 

Préface de Michel Chossudovsky

 

Chapitre I : Introduction. LA GUERRE MONDIALE SE PRÉPARE ! Comment expliquer ce qui se passe aujourd'hui ? Claudia von Werlhof

 

Partie I

 

La géo-ingénierie, la politique et la planète

 

Chapitre II : Le lent naufrage de notre planète, Rosalie Bertell

 

Chapitre III : La géo-ingénierie, l'"État profond" et le verrouillage planétaire, Elana Freeland

 

Chapitre IV : Feux de forêt artificiels au Portugal en 2017, par Conny Kadia

 

Chapitre V : De la géo-ingénierie à un New Deal pour la nature :

Détruire la Terre pour le profit Josefina Fraile

 

Chapitre VI : Les yeux grands ouverts à Chypre,par Linda Leblanc

 

Chapitre VII : Pourquoi les gens ne se rendent-ils pas compte qu'ils sont pulvérisés comme des insectes ? Claire Henrion

 

Chapitre VIII : Le CO2 comme bouc émissaire et la voie vers un "Brave New World" Maria Heibel

 

Chapitre IX : La géo-ingénierie : De la géo-armement à la géo-guerre. La destruction de la Terre Mère comme crime ultime et suprême de la civilisation patriarcale, Claudia von Werlhof

 

Partie II

Les femmes pour la défense de la Terre Mère

 

Chapitre X La "haine de la vie" comme élément central du patriarcat,Claudia von Werlhof

 

Chapitre XI Entre notre capture par le Patriarcat et notre libération avec la Vie Mère, par Vilma Almendra

 

 

 

Annexes

 

Annexe I

Mouvement planétaire pour la Terre Mère : Deuxième lettre ouverte à Greta Thunberg, 2019

 

Annexe II

Rosalie Bertell : Lettre à la Conférence de l'ONU à Durban, 2011

 

Annexe III

Nations Unies : Convention sur l'interdiction d'utiliser des techniques de modification de l'environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles, Nations Unies, Genève, 18 mai 1977. Entrée en vigueur : 5 octobre 1978

 

 

 

Les auteurs

 

Vilma Rocío Almendra Quiguanás est une Nasa-Misak originaire du Nord de Cauca, en Colombie. Elle tisse des communications pour la vérité et pour la vie. Elle est l'auteur des livres : "Regresar del olvido liberándonos con Uma Kiwe. Desafíos de la lucha Nasa del Cauca, Colombia : Tejiendo memoria entre la emancipación y la captura" (2017) et "Encontrar la palabra perfecta : experiencia del tejido de comunicación del pueblo nasa en Colombia" (2010). Elle fait partie de l'initiative "Pueblos en Camino" qui a pour mandat de promouvoir le tissage de la résistance et de l'autonomie entre les peuples et les processus.

 

Rosalie Bertell, née en 1929 aux Etats-Unis, est décédée en 2012 dans son couvent "Grey Nuns of the Sacred Heart" en Pennsylvanie. Elle a obtenu un doctorat en biométrie de l'Université catholique de Washington DC en 1966. Elle a obtenu neuf doctorats honoris causae, plusieurs prix, notamment le Right Livelihood Award en 1986 pour "No Immediate Danger ? Prognosis for a Radioactive Earth", 1985.

Elle est cofondatrice de l'International Institute of Concern for Public Health, IICPH, Toronto, et d'autres organismes. Elle est l'auteur de "Planet Earth. The Latest Weapon of War", 2000. Elle est experte des commissions de l'ONU sur Tchernobyl, Bhopal, les îles Marshall, etc., travaillant dans 60 pays sur les accidents industriels.

 

Michel Chossudovsky est un auteur primé, professeur d'économie (émérite) à l'Université d'Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation (CRG), Montréal, éditeur de Global Research.

Il est l'auteur de douze livres, dont The Globalization of Poverty and The New World Order (2003), America's "War on Terrorism" (2005), The Globalization of War, America's Long War against Humanity (2015), et collabore à l'Encyclopaedia Britannica. Ses écrits ont été publiés dans plus de vingt langues.

En 2014, il a reçu la médaille d'or du mérite de la République de Serbie pour ses écrits sur la guerre d'agression de l'OTAN contre la Yougoslavie.

 

Josefina Fraile Martín est originaire d'Espagne. Elle est chercheuse et militante dans le domaine de l'environnement. Elle a été la candidate officielle espagnole des Verts au Parlement européen en 2004. Elle est présidente de l'association Terra SOS-tenible. Elle est également la promotrice des plateformes de la société civile internationale Skyguards et Guardacielos qui s'opposent aux programmes de manipulation du climat mondial, alias géoingénierie, dans les instances politiques des pays européens et des institutions européennes.

 

Elana Freeland, des États-Unis, est surtout connue pour Chemtrails, HAARP, and the Full Spectrum Dominance of Planet Earth (Feral House, 2014) et a récemment terminé sa suite Under an Ionized Sky : From Chemtrails to Space Fence Lockdown (Sub Rosa America, 2018) sur la clôture spatiale SDI "Star Wars" ressuscitée. À paraître en 2021, Geoengineered Transhumanism : How the Environment Has Been Weaponized by Chemicals, Electromagnetics, & Nanotechnology for Synthetic Biology. Il s'agit du troisième livre de la trilogie sur la géoingénierie.

 

Maria Heibel est née dans le Limbourg allemand. Elle a étudié à l'université Johann-Wolfgang-Goethe de Francfort-sur-le-Main. Elle a obtenu en 1976 un diplôme en sciences politiques et historiques pour le travail d'instruction, et en 1980 un diplôme en pédagogie. De 1981 à 1991, son activité principale était l'art graphique avec des expositions en Italie, en Allemagne, au Japon, en Pologne, etc. Depuis 1991, son activité principale se situe dans le domaine social. Elle est la curatrice du site web : Nogeoingegneria.com. Elle vit à Florence-Toscane, en Italie, depuis 1981.

 

Claire Henrion, née à La Rochelle (France) en 1960, a fondé l'ACSEIPICA (Association publique pour l'étude, le suivi et l'information sur les programmes d'intervention atmosphérique et climatique - www.acseipica.fr). Son site web est www.rockastres.org qui se concentre sur la recherche, l'art et l'éducation populaire en Astronomie et Astrologie, pour restaurer une cosmologie capable de générer la paix.

 

Conny Kadia, née en 1965 en Allemagne, a étudié la musique, la politique, la philosophie et les langues. Elle a été musicienne professionnelle en tambour africain, ainsi qu'en piano classique et en saxophone jazz. Elle a émigré définitivement au Portugal en 2000. Elle aime la nature et étudie les animaux. Depuis 2014, elle est une activiste de la géoingénierie au Portugal et en 2017 a été témoin des feux organisés par les états et les militaires le 15 oct 17. Elle travaille principalement comme professeur de musique et traductrice. Elle est la cofondatrice des groupes "Why Fire Group" et "Grupo Céus Limpos" dans le centre du Portugal. Depuis 2019, elle milite au sein des "Mouvements nationaux contre l'exploitation minière" au Portugal.

 

Linda Leblanc, canadienne/naturalisée chypriote, vit à Chypre depuis 1989. Elle est écrivain, politicienne et membre actif du Parti vert chypriote. Elle est entrée dans l'histoire en 2006 en devenant la première personne d'origine non chypriote à être élue à un conseil municipal à Chypre. Elle est la première femme élue au conseil de Pegeia et a été réélue en 2011 et 2016.

 

Claudia von Werlhof, née en 1943 près de Berlin, en Allemagne, est professeur d'université pour les études féminines en Autriche à Innsbruck, mère d'un soleil. Elle a co-inventé l'"École de Bielefeld" en Allemagne, a travaillé à la base en Amérique centrale et du Sud, a développé la "Théorie critique du patriarcat", a co-fondé le FIPAZ (Institut de recherche pour la critique du patriarcat et des civilisations alternatives), le "Mouvement planétaire pour la Terre Mère" et "BOOMERANG - Journal pour la critique du patriarcat". Elle est associée de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation, à Montréal.

 

 

 

Préface

par

Michel Chossudovsky

.

Ce livre important intitulé Global WAR-NING. Geoengineering Is Wrecking Our Planet and Humanity du professeur Claudia Von Werlhof (éditeur) comprend des contributions d'éminents chercheurs et activistes.

 

Dans la première partie, l'accent est mis sur la géo-ingénierie, la politique et la planète. La deuxième partie analyse les femmes qui défendent la Terre Mère

 

À l'heure où nous mettons sous presse, les dirigeants du monde entier se réunissent à Glasgow dans le cadre de la COP-26, sous les auspices de la Convention-cadre sur les changements climatiques (CCNUCC).

 

Tous les regards sont désormais tournés vers "les dangers imminents des émissions de CO2 et de gaz à effet de serre".

 

La soi-disant "urgence climatique" est devenue un instrument de propagande opportun et pratique, utilisé pour détourner l'attention des gens de la "vraie crise", à savoir la "plandémie" de Covid-19 (instiguée par les élites financières) qui détruit la vie des gens dans le monde entier.

 

Exclusion de la géo-ingénierie et des techniques de modification de l'environnement (ENMOD) du débat sur le climat

 

Le débat climatique de la COP dans le cadre de la CCNUCC a constamment exclu l'analyse de la géo-ingénierie qui détruit lentement notre planète, comme l'a souligné la regrettée Rosalie Bertell (chapitre II). Pour reprendre les termes de Rosalie Bertell : "La géo-ingénierie est définie comme l'ingénierie environnementale de notre atmosphère à l'échelle de la planète, c'est-à-dire la manipulation de notre météo, de nos océans et de notre planète elle-même."

 

Comme lors des précédents sommets sur le climat, la géo-ingénierie et les techniques de modification de l'environnement (ENMOD) ne seront pas abordées sur le lieu de la COP26 à Glasgow. Le débat sur le changement climatique se concentre uniquement sur les impacts des émissions de gaz à effet de serre et sur les mesures visant à réduire les émissions de CO2 dites d'origine humaine dans le cadre du protocole de Kyoto.

 

Ironiquement, les techniques de modification de l'environnement (ENMOD) ont été reconnues par l'ONU en 1977 lors de la signature à Genève de la Convention sur l'interdiction d'utiliser des techniques de modification de l'environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles.

La Convention de 1977 a été ratifiée par l'Assemblée générale des Nations Unies qui a interdit "l'utilisation militaire ou toute autre utilisation hostile de techniques de modification de l'environnement ayant des effets étendus, durables ou graves". (AP, 18 mai 1977).

 

Les États-Unis et l'Union soviétique étaient tous deux signataires de la Convention.

Guidés par l'intérêt de consolider la paix, ... et de préserver l'humanité du danger d'utiliser de nouveaux moyens de guerre, (…)

 

Reconnaissant que l'utilisation militaire (...) de ces [techniques de modification de l'environnement] pourrait avoir des effets extrêmement néfastes pour le bien-être de l'humanité,

 

Désireux d'interdire effectivement l'utilisation militaire ... des techniques de modification de l'environnement afin d'éliminer les dangers pour l'humanité. ... et affirmant leur volonté de travailler à la réalisation de cet objectif, (…)

 

Chaque État partie à la présente Convention s'engage à ne pas recourir à l'utilisation militaire (...) de techniques de modification de l'environnement ayant des effets étendus, durables ou graves, en tant que moyen de destruction, de dommage ou de blessure à tout autre État partie. (Convention sur l'interdiction d'utiliser des techniques de modification de l'environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles, Nations Unies, Genève, 18 mai 1977. Entrée en vigueur : 5 octobre 1978, voir le texte complet de la Convention en annexe)

 

La Convention définit les "techniques de modification de l'environnement" comme désignant toute technique visant à modifier - par la manipulation délibérée de processus naturels - la dynamique, la composition ou la structure de la terre, y compris son biote, sa lithosphère, son hydrosphère et son atmosphère, ou de l'espace extra-atmosphérique". (Environmental Modification Ban Faithfully Observed, States Parties Declare, Chronique ONU, juillet 1984, Vol. 21, p. 27)

La substance de la Convention de 1977 a été réaffirmée en termes très généraux d

ans la Convention-cadre sur les changements climatiques (CCNUCC) signée lors du Sommet de la Terre de 1992 à Rio de Janeiro :

 

"Les États ont (...) conformément à la Charte des Nations Unies et aux principes du droit international, la responsabilité (...) de veiller à ce que les activités exercées dans les limites de leur juridiction ou sous leur contrôle ne causent pas de dommages à l'environnement d'autres États ou de zones situées au-delà des limites de la juridiction nationale." (Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, New York, 1992)

 

Après le Sommet de la Terre de 1992 à Rio de Janeiro, la question du changement climatique à des fins militaires n'a jamais été soulevée lors des sommets ultérieurs de la CCNUCC. La question a été effacée, délibérément oubliée. Elle ne fait pas partie du débat sur le changement climatique.

 

L'exclusion par la CCNUCC de la Convention de 1977 relative aux techniques de modification de l'environnement constitue une violation flagrante de la Charte des Nations unies.

 

Pour reprendre les mots de Claudia von Werlhof au chapitre I

 

La géo-ingénierie militaire est une macro-technologie visant à influencer et à modifier les processus planétaires et, en même temps, une micro-technologie visant à influencer nos corps et nos esprits, une technologie de contrôle mental. Mais la géo-ingénierie militaire n'est pas seulement cachée au public. ... Pendant ce temps, la véritable géo-ingénierie transforme violemment la planète pour un usage militaire contre nous et contre elle-même. Cela signifie que l'on "arme" la Terre Mère, en essayant de la transformer en une gigantesque machine de guerre.

 

En février 1998, cependant, la commission des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense du Parlement européen a tenu des auditions publiques à Bruxelles sur l'installation de guerre météorologique basée aux États-Unis et développée dans le cadre du programme HAARP.

La "proposition de résolution" de la commission soumise au Parlement européen :

 

"Considère que HAARP [le programme de recherche actif sur les aurores à haute fréquence basé en Alaska], en raison de son impact considérable sur l'environnement, est une préoccupation mondiale et demande que ses implications juridiques, écologiques et éthiques soient examinées par un organisme international indépendant... ; [la commission] regrette le refus répété de l'administration américaine... de témoigner lors de l'audition publique ... sur les risques environnementaux et publics [du] programme HAARP". (Parlement européen, Commission des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense, Bruxelles, doc. no. A4-0005/99, 14 janvier 1999).

 

La demande de la Commission d'élaborer un "Livre vert" sur "les impacts environnementaux des activités militaires" a toutefois été rejetée avec désinvolture. Bruxelles était soucieuse d'éviter une épreuve de force avec Washington. (voir Rapport européen, 3 février 1999).

 

"La météo comme multiplicateur de force : S'approprier la météo" à des fins militaires

Le consensus climatique est remis en question par les auteurs de Global WAR-NING : Geoengineering Is Wrecking Our Planet and Humanity. L'utilisation militaire d'ENMOD est amplement documentée. Elle fait partie d'un programme militaire, ce qui est confirmé par l'US Air Force :

"[La modification du temps] offre au combattant un large éventail d'options possibles pour vaincre ou contraindre un adversaire... La modification du temps fera partie de la sécurité nationale et internationale et pourrait être effectuée unilatéralement... Elle pourrait avoir des applications offensives et défensives et même être utilisée à des fins de dissuasion. La capacité de générer des précipitations, du brouillard et des tempêtes sur terre ou de modifier la météo spatiale... et la production de météo artificielle font toutes partie d'un ensemble intégré de technologies [militaires]." (document de l'US Air Force AF 2025 Final Report)

 

L'objectif déclaré du rapport est décrit ci-dessous :

 

Dans cet article, nous montrons qu'une application appropriée de la modification de la météo peut permettre de dominer l'espace de bataille à un degré jamais imaginé auparavant. À l'avenir, de telles opérations renforceront la supériorité aérienne et spatiale et fourniront de nouvelles options pour le façonnement de l'espace de combat et la connaissance de l'espace de combat ; là, nous attendons que tout se mette en place ; en 2025, nous pourrons " nous approprier la météo ". (Document commandé par l'US Air Force, AF 2025 Final Report, (document public).

 

(Pour plus de détails, voir Michel Chossudovsky, Climate Change, Geoengineering and Environmental Modification Techniques (ENMOD), Global Research, novembre 2018).

 

La modification de la météo, selon le document de l'US Air Force AF 2025 Final Report,

"offre au combattant un large éventail d'options possibles pour vaincre ou contraindre un adversaire", des capacités qui, selon ce document, s'étendent au déclenchement d'inondations, d'ouragans, de sécheresses et de tremblements de terre :

 

La modification des conditions météorologiques fera partie de la sécurité nationale et internationale et pourrait être effectuée unilatéralement... Elle pourrait avoir des applications offensives et défensives et même être utilisée à des fins de dissuasion. La capacité de générer des précipitations, du brouillard et des tempêtes sur terre ou de modifier la météo spatiale... et la production de météo artificielle font toutes partie d'un ensemble intégré de technologies [militaires]."

 

Voir les rapports complets commandés par l'US Air Force.

....De l'amélioration des opérations amies ou de la perturbation de celles de l'ennemi par l'adaptation à petite échelle des modèles météorologiques naturels à la domination complète des communications mondiales et du contrôle du contre-espace, la modification du temps offre au combattant un large éventail d'options possibles pour vaincre ou contraindre un adversaire. Certaines des capacités potentielles qu'un système de modification du temps pourrait fournir à un commandant en chef (CINC) sont énumérées dans le tableau 1.

 

Source : US Air Force

 

Pourquoi voudrions-nous jouer avec la météo ? est le sous-titre du chapitre 2 du rapport.

"Selon le général Gordon Sullivan, ancien chef d'état-major de l'armée de terre, "avec le saut technologique du XXIe siècle, nous serons capables de voir l'ennemi de jour comme de nuit, par n'importe quel temps, et de le poursuivre sans relâche". Une capacité de modification de la météo globale, précise, en temps réel, robuste et systématique fournirait aux commandants en chef des opérations de guerre un puissant multiplicateur de force pour atteindre les objectifs militaires. Étant donné que les conditions météorologiques seront communes à tous les futurs possibles, une capacité de modification des conditions météorologiques serait universellement applicable et aurait une utilité pour l'ensemble des conflits. La capacité d'influencer la météo, même à petite échelle, pourrait la faire passer du statut de facteur de dégradation de la force à celui de multiplicateur de force."

 

Sous le titre : Qu'entendons-nous par "modification du temps" ?

 

le rapport indique :

 

"Le terme de modification du temps peut avoir des connotations négatives pour de nombreuses personnes, qu'elles soient civiles ou militaires. Il est donc important de définir le champ d'application à prendre en compte dans le présent document afin que les critiques potentiels ou les partisans de la poursuite des recherches disposent d'une base commune de discussion.

 

Au sens le plus large, la modification des conditions météorologiques peut être divisée en deux grandes catégories : la suppression et l'intensification des schémas météorologiques. Dans les cas extrêmes, il peut s'agir de la création de schémas météorologiques totalement nouveaux, de l'atténuation ou du contrôle de tempêtes violentes, voire de la modification du climat mondial à grande échelle et/ou à long terme. Dans les cas les plus bénins et les moins controversés, il peut s'agir d'induire ou de supprimer des précipitations, des nuages ou du brouillard pendant de courtes périodes dans une petite région. D'autres applications de faible intensité pourraient inclure l'altération et/ou l'utilisation de l'espace proche comme support pour améliorer les communications, perturber la détection active ou passive, ou à d'autres fins." (c'est nous qui soulignons)

 

Le déclenchement des tempêtes :

 

"Les technologies de modification du temps pourraient impliquer des techniques qui augmenteraient la libération de chaleur latente dans l'atmosphère, fourniraient de la vapeur d'eau supplémentaire pour le développement de cellules nuageuses, et fourniraient un chauffage supplémentaire de la surface et de la basse atmosphère pour augmenter l'instabilité atmosphérique.

 

Les conditions atmosphériques locales et régionales préexistantes sont essentielles au succès de toute tentative de déclenchement d'une cellule orageuse. L'atmosphère doit déjà être conditionnellement instable et la dynamique à grande échelle doit être favorable au développement vertical des nuages. L'effort de modification du temps consisterait à fournir des "conditions" supplémentaires qui rendraient l'atmosphère suffisamment instable pour générer des nuages et éventuellement le développement de cellules orageuses. La trajectoire des cellules orageuses, une fois développées ou renforcées, dépend non seulement de la dynamique à méso-échelle de la tempête, mais aussi des schémas d'écoulement du vent atmosphérique à l'échelle régionale et synoptique (globale) dans la région, qui ne sont actuellement pas soumis au contrôle de l'homme." (page 19)

 

Les analystes militaires sont muets sur le sujet. Les météorologues n'enquêtent pas sur la question, et les écologistes sont branchés sur le réchauffement climatique et le protocole de Kyoto.

 

 

Le programme HAARP

 

Le programme de recherche sur les aurores actives à haute fréquence (HAARP) a été initialement établi à Gokona, en Alaska, en 1992. Selon un communiqué de l'US Air Force, l'installation HAARP a été fermée en mai 2014. La technologie de modification du temps n'en subsiste pas moins. A-t-elle été déplacée vers un lieu non divulgué ? Au milieu des années 1990, la technologie HAARP était pleinement opérationnelle. L'évolution des technologies de modification du temps à usage militaire au cours des vingt dernières années n'a pas été divulguée.

 

HAARP faisait partie d'une génération d'armes sophistiquées dans le cadre de l'initiative de défense stratégique américaine (SDI). Exploité par la direction des véhicules spatiaux du laboratoire de recherche de l'armée de l'air, HAARP est un système d'antennes puissantes capables de créer des "modifications locales contrôlées de l'ionosphère" [couche supérieure de l'atmosphère] :

 

HAARP a été présenté à l'opinion publique comme un programme de recherche scientifique et universitaire. Des documents militaires américains semblent toutefois suggérer que l'objectif principal de HAARP est "d'exploiter l'ionosphère à des fins du département de la défense." (Voir Michel Chossudovsky, The Ultimate Weapon of Mass Destruction : "Owning the Weather" for Military Use, Global Research, 27 septembre 2004.

 

Sans se référer explicitement au programme HAARP, l'étude de l'US Air Force citée ci-dessus indique l'utilisation de "modifications ionosphériques induites" comme moyen de modifier les schémas météorologiques ainsi que de perturber les communications et les radars ennemis. (Ibid)

HAARP a également la capacité de déclencher des pannes d'électricité et de perturber le système électrique de régions entières :

 

"Rosalie Bertell, présidente de l'International Institute of Concern for Public Health, affirme que HAARP fonctionne comme 'un gigantesque appareil de chauffage qui peut provoquer des perturbations majeures dans l'ionosphère, créant non seulement des trous, mais de longues incisions dans la couche protectrice qui empêche les radiations mortelles de bombarder la planète'.

 

Le physicien Bernard Eastlund l'a qualifié de "plus grand réchauffeur ionosphérique jamais construit". HAARP est présenté par l'armée de l'air américaine comme un programme de recherche, mais des documents militaires confirment que son principal objectif est de "provoquer des modifications ionosphériques" en vue de modifier les régimes climatiques et de perturber les communications et les radars.

 

Selon un rapport de la Douma russe : "Les États-Unis prévoient de mener des expériences à grande échelle dans le cadre du programme HAARP [et] de créer des armes capables de briser les lignes de communication radio et les équipements installés sur les vaisseaux spatiaux et les fusées, de provoquer de graves accidents dans les réseaux électriques et les oléoducs et gazoducs, et d'avoir un impact négatif sur la santé mentale de régions entières".

 

La manipulation du temps est l'arme préventive par excellence. Elle peut être dirigée contre des pays ennemis ou des "nations amies" à leur insu, utilisée pour déstabiliser les économies, les écosystèmes et l'agriculture. Elle peut également provoquer des ravages sur les marchés financiers et des matières premières. La perturbation de l'agriculture entraîne une plus grande dépendance à l'égard de l'aide alimentaire et des importations de céréales de base en provenance des États-Unis et d'autres pays occidentaux." (Michel Chossudovsky, Weather Warfare : Beware the US military's experiments with climatic warfare, The Ecologist, décembre 2007)

 

Une analyse des déclarations émanant de l'US Air Force révèle l'impensable : la manipulation secrète des modèles météorologiques, des systèmes de communication et de l'énergie électrique en tant qu'arme de guerre globale, permettant aux États-Unis de perturber et de dominer des régions entières du monde.

 

C'est la vérité non dite qui affecte toute l'humanité et qui est abordée dans ce livre. Selon les mots de Rosalie Bertell :

 

"La géo-ingénierie est définie comme l'ingénierie environnementale à l'échelle planétaire de notre atmosphère : c'est-à-dire la manipulation de notre météo, de nos océans et de notre planète mère elle-même."

 

Et ce sont ces réalités qui ont été négligemment écartées par le débat sur le climat de la COP sous les auspices de la CCNUCC qui, dès le départ, a été généreusement financée par les Rockefeller.

 

 

Voir les commentaires

Trois études révèlent que des phénomènes naturels, et non anthropiques, sont à l'origine du réchauffement climatique

31 Octobre 2021, 18:47pm

Trois études révèlent que des phénomènes naturels, et non anthropiques, sont à l'origine du réchauffement climatique


Ramon Tomey – 26 octobre 2021

 

https://www.newstarget.com/2021-10-26-three-studies-natural-phenomena-behind-global-warning.html

Trois études ont révélé que des phénomènes naturels, et non l'activité humaine, sont à l'origine du réchauffement climatique. Les articles publiés entre juin et octobre ont révélé que des phénomènes dans l'atmosphère et dans l'océan déclenchent une augmentation des températures. Le rôle de l'homme dans le réchauffement de la planète semble être minime - et provoque même une baisse des températures, notent les études.


En juin, Geophysical Research Letters a publié une étude désignant le déséquilibre énergétique de la Terre (EEI) comme la raison du réchauffement climatique. "L'IEE est une différence relativement faible entre le rayonnement solaire moyen mondial absorbé et le rayonnement infrarouge thermique émis vers l'espace", explique l'étude.


Elle note également que la majeure partie de l'IEE réchauffe l'océan, le reste réchauffant la terre, faisant fondre la glace et réchauffant l'atmosphère. Les auteurs de l'étude ont écrit qu'ils ont enregistré "des augmentations décennales statistiquement indiscernables de l'IEE de la mi-2005 à la mi-2019". Ils attribuent principalement ce phénomène à "une augmentation du rayonnement solaire absorbé associée à une diminution de la réflexion par les nuages."


L'étude a pointé du doigt un autre phénomène naturel appelé l'oscillation décennale du Pacifique (PDO), qui est "un modèle climatique à grande échelle associé à des changements substantiels des températures de la surface de la mer et des nuages."


Selon les auteurs, la PDO est passée à une phase chaude entre 2014 et 2020 environ. Ce changement a entraîné une diminution des nuages couvrant l'océan, ce qui a permis d'absorber davantage de rayonnement solaire. "Si la PDO devait s'inverser à l'avenir, cela agirait probablement pour diminuer le taux d'absorption de la chaleur", ont-ils écrit. (Voir aussi : le CO2 n'est pas à l'origine du "réchauffement climatique", c'est le soleil).


L'auteur principal de l'étude, Norman Loeb, a déclaré : "Les deux façons très indépendantes de considérer les changements dans le déséquilibre énergétique de la Terre sont très corrélées. Elles montrent toutes deux cette tendance très importante, ce qui nous donne une grande confiance dans le fait que ce que nous observons est un phénomène réel et pas seulement un artefact instrumental."


Écrivant pour NoTricksZone, l'auteur Kenneth Richard a commenté l'étude de Loeb et de ses collègues. Il a déclaré que, à partir des données du système CERES (Clouds and the Earth's Radiant Energy System), les nuages et la surface de la Terre sont responsables de 89 % du réchauffement climatique. En revanche, les gaz à effet de serre ne sont responsables que d'une "infime partie" de ce réchauffement.


Deux autres études démystifient le rôle de l'humanité dans le réchauffement climatique


Une autre étude réalisée par deux chercheurs allemands a également réfuté le rôle supposé de l'homme dans le réchauffement climatique. Au début du mois, une étude publiée dans la revue Atmosphere soutenait que les émissions anthropiques pourraient en fait faire baisser les températures mondiales. Les auteurs de l'étude ont fait référence aux recherches de Loeb et de ses collègues, qui ont cité "une réduction de la couverture nuageuse basse" pour les températures plus élevées.
"Nous comparons les zones de ciel clair aux zones nuageuses et nous constatons que les changements dans la structure des nuages devraient être la cause principale", ont écrit les chercheurs allemands. Ils ajoutent que leurs propres conclusions, basées sur les données CERES, "sont en contradiction avec l'hypothèse selon laquelle la poursuite du réchauffement climatique provient principalement de la capture du rayonnement [à grandes ondes] causée par les gaz à effet de serre."


Richard a également commenté l'étude : "En fait, l'impact de l'effet de serre a été négatif ; il a contribué à un refroidissement net au cours des deux dernières décennies."


En juillet, une étude menée par l'universitaire Antero Ollilia de l'Université Aalto de Finlande a été publiée dans le Current Journal of Applied Science and Technology.


L'article d'Ollilia indique qu'entre 2000 et 2019, "certains facteurs climatiques naturels ont un impact rapide et significatif sur la température, qui dépasse celui des facteurs anthropiques" pour cette période. Le terme "anthropique" désigne les polluants issus des activités humaines.


L'étude du chercheur finlandais souligne que tout réchauffement observé depuis 2015 "ne peut être dû à des raisons anthropiques." (Larry Hamlin : L'urgence climatique est le produit de la propagande et de la politique sans support scientifique).






 

Voir les commentaires

Robert Kennedy Appel à une grève mondiale pour le 3 novembre 2021

31 Octobre 2021, 18:33pm

Publié par Ciel Voilé

Robert Kennedy Appel à une grève mondiale pour le 3 novembre 2021

Robert Kennedy Appel à une grève mondiale pour le 3 novembre 2021

Robert F. Kennedy Jr Mondialisation.ca, 29 octobre 2021

 

 

Le neveu du Président John F. Kennedy, fils de l’ex Ministre de la Justice Bob Kennedy, tous deuxassassinés par la Cabale, fondateur de Children’s Health Defense appelle à une « grève mondiale »pour le 3 novembre, contre la perte de libertés, pour le retour aux principes démocratiques, contre les mandats illégaux et les gouvernements tyranniques.

La situation est grave, nous ne pouvons plus attendre de ces gouvernements d’assassins qu’ils répondent à nos demandes car ils sont missionnés pour le génocide vaccinal et la mise en place du Nouvel Ordre Mondial.

Nous ne sommes ni des complotistes ni des illuminés mais des Éveillés plus informés que la masse des hypnotisés par les médias mainstream, chargés de désinformer et manipuler l’opinion publique. Nous pourrions publier la longue liste de leurs mensonges, nous pouvons prouver et démontrer ce que nous affirmons car leurs propres déclarations les condamnent.

Le Système tyrannique qui nous est imposé depuis bientôt 2 ans n’a rien à voir avec la crise sanitaire car comment expliquer que des médecins et des infirmiers ayant gérée l’épidémie à ses débuts, sans moyens, sans masques, sans aucune aide de l’Etat, soient aujourd’hui mis à pied alors qu’on nous fait croire à une fausse pandémie ?

Voir les commentaires

Réchauffement climatique : Mensonges, fraudes et hypocrisie à Glasgow

31 Octobre 2021, 17:55pm

Réchauffement climatique : Mensonges, fraudes et hypocrisie à Glasgow

Le 28 octobre 2021

https://vernoncoleman.org/videos/global-warming-lies-fraud-and-hypocrisy-glasgow



Les habitants de Glasgow devraient garder la main sur leurs portefeuilles et leurs sacs à main pendant que les écolos sont en ville. Tous les menteurs, tricheurs et escrocs seront à Glasgow - en tant que délégués participant à la plus grande fiesta mondiale depuis la dernière conférence sur le réchauffement climatique. Un nombre stupéfiant de 25 000 hypocrites se réclamant de la vertu prendront l'avion et se rendront en Écosse pour faire la fête à nos frais.

 

Les délégués du monde entier vont se serrer la main et bavarder sans se soucier du covid-19 - ils savent que c'est une fraude presque aussi importante que celle du réchauffement climatique et je parie que les autorités vont réduire les cycles des tests PCR pour qu'il n'y ait pas beaucoup de tests covid positifs.


Ces 25 000 personnes se sont rendues à Glasgow pour discuter de la manière d'empêcher le reste d'entre nous de se réchauffer, de manger de la nourriture chaude ou de prendre un bus. Oh, et de voler n'importe où. Ils ne veulent pas que nous prenions l'avion, sinon les avions seront trop occupés pour leur prochaine fête de la vertu et du respect de soi.


Le résultat sera qu'il y aura assez d'air chaud à Glasgow pour faire flotter un dirigeable de la taille du Grand Londres. Ce sera bien sûr une perte de temps totale, car il n'y aura probablement personne de Russie, de Chine ou d'Inde. Juste des fous ignorants : des communistes qui détestent l'humanité, la nature, l'environnement et n'aiment que le pouvoir et leur aspiration à un gouvernement mondial où ils pourront juger le reste d'entre nous. Les écolos, les libéraux, ceux qui arrêtent la circulation et se collent à la route sont nos ennemis. Ceux qui ne s'opposent pas à eux - les lâches obéissants - nous tueront tous.


L'hypocrisie des adeptes fous du changement climatique est à couper le souffle. Ils volent et conduisent autant qu'ils le veulent. Ils me rappellent ces socialistes du parti travailliste qui envoient leurs enfants dans des écoles payantes pour qu'ils n'aient pas à se mêler aux enfants ordinaires.
Un employé de Greenpeace s'est rendu au travail en avion. Greta a traversé l'Atlantique en bateau pendant que d'autres prenaient l'avion.

 

Les membres de l'Extinction Rebellion partent en vacances, parcourant d'énormes distances en avion ou en voiture. Et que dire de ceci . Une société appelée Adani Green Energy est le sponsor principal de la galerie prévue pour la Révolution énergétique. C'est génial. Mais ne dites à personne qu'Adani Green Energy, qui possède des centrales éoliennes et solaires, fait partie du groupe Adani qui, et j'adore ça, vient d'ouvrir une mine de charbon en Australie. Cherchez sur internet. La mine du groupe Adani a été critiquée pour son impact environnemental sur la Grande Barrière de Corail et ses émissions de carbone.


Les adeptes du réchauffement climatique, des communistes politiquement corrects, égoïstes, bien-pensants, qui prônent la vertu, prétendent vouloir améliorer l'environnement, réduire la pollution, traiter la faune et les animaux avec plus de respect et rendre la vie plus sûre pour tout le monde.
Mais ils mentent ou ils se trompent.


Tout ce que font les dangereux adeptes empirera la vie, à tous les égards. Des millions de personnes seront appauvries et il y aura des millions de morts. Seuls les milliardaires profiteront de cette folie.


Comme pour le covid, les tricheurs et les menteurs ont supprimé la vérité, supprimé tout débat et diabolisé ceux qui tentent de partager les faits. La fraude est construite sur une montagne de mensonges et d'hypocrisie. Vous pouvez dire que le réchauffement climatique est une escroquerie parce que la BBC en fait la promotion. Toute cette escroquerie prouve qu'il y a beaucoup plus de fous à l'extérieur des asiles de fous qu'à l'intérieur.


Les masses irréfléchies ont cédé à la fraude des covidés parce qu'elles ont cru aux mensonges qu'on leur a racontés. Les gouvernements du monde entier ont utilisé la peur fabriquée pour excuser les nouvelles lois qu'ils ont introduites - supprimant notre démocratie et notre liberté.


La décarbonisation, le réchauffement de la planète, le changement climatique, le " net zéro " - vous pouvez savoir qu'il s'agit d'une fraude lorsqu'ils changent sans cesse de nom pour tenter de trouver un récit pseudo-scientifique dans lequel leurs absurdités s'intégreront - est une fraude qui, comme je l'ai prouvé dans mon livre Endgame, a été délibérément conçue et élaborée il y a des décennies comme un moyen d'instaurer le nouvel ordre mondial, la réinitialisation globale et la destruction de tout ce qui a de la valeur. Il suffit de lire le Club de Rome pour savoir de quoi il s'agit.


Nous n'avons plus de météo. Nous avons le climat. Chaque averse est une tempête avec un nom et chaque brise est un ouragan avec un anniversaire et un fan club. S'il ne pleut pas pendant deux jours, c'est une sécheresse.


Ils construisent des maisons sur des plaines inondables, laissent les rivières non draguées et les canalisations bouchées, puis se plaignent que les inondations inévitables sont le résultat du climat. Ils introduisent des castors sauvages dans les campagnes britanniques en sachant qu'ils vont abattre des arbres et bloquer les cours d'eau - et provoquer encore plus d'inondations.


Ils veulent que nous arrêtions d'utiliser les combustibles fossiles d'ici un an ou deux. En Écosse, une coalition mortelle entre le SNP et les Verts écossais détruira, à mon avis, l'Écosse. Il est question d'arrêter l'exploration pétrolière et de mettre fin à l'utilisation des champs pétrolifères existants qui sont déjà autorisés. Ils parlent de tuer l'industrie pétrolière d'ici deux à cinq ans.

 

Tous les politiciens soutiennent cette absurdité. Une pleine page de publicité dans le Financial Times affirmait que "les scientifiques du climat sont d'accord : nous ne pouvons pas nous permettre de construire de nouveaux projets pétroliers et gaziers". Si les climatologues sont d'accord avec cette affirmation, alors l'avenir est vraiment sombre. Le taux de mortalité qui en résultera se mesurera en milliards. Nous utilisons déjà trois fois plus de pétrole que ce qui est découvert.
Mais c'est ce qu'ils veulent, n'est-ce pas ?


C'est comme le Brexit encore une fois. Le peuple savait que l'UE nous emmenait vers l'esclavage et il n'en voulait plus. L'establishment voulait que nous restions dans l'UE parce que c'est, bien sûr, une partie du chemin vers le gouvernement mondial. Ceux qui luttent encore contre le Brexit sont les maîtres d'esclaves qui travaillent pour l'Agenda 21.


Les politiques extrémistes qui sont maintenant favorisées par les partis politiques du monde entier feront augmenter le coût de la nourriture de sorte que des millions de personnes mourront de faim. Ils veulent augmenter le coût du carburant pour que des millions de personnes meurent de froid. Comme je l'ai prédit il y a plusieurs mois, leurs politiques font grimper l'inflation et les taux d'intérêt. Tous ceux qui ont une hypothèque qui n'est pas fixe seront ruinés. Les épargnants verront leur patrimoine disparaître car les taux d'intérêt ne suivront pas l'inflation. Et les primes d'assurance vont exploser car les compagnies d'assurance profitent de l'arnaque pour augmenter les primes. Vous paierez une assurance supplémentaire contre les inondations même si vous vivez au dernier étage d'un immeuble de 16 étages.


Les taxes vont exploser. Pour atteindre le niveau zéro émissions d'ici 2050, comme prévu et promis, le Royaume-Uni devra débourser plus de 2 000 milliards de livres. Étonnamment, le gouvernement britannique s'est engagé juridiquement à le faire - et à appauvrir l'électorat de toutes les manières imaginables. Et il a pris cet engagement sans que le peuple le sache ou l'approuve. Le résultat est que tous ceux qui travaillent seront ruinés. Les entreprises vont faire faillite. Seuls ceux qui ne travaillent pas - et les milliardaires - profiteront de l'arnaque du réchauffement climatique. L'État deviendra tout puissant. Il convient de noter que Mark Carney, de l'infamie de la Banque d'Angleterre, est désormais envoyé spécial des Nations unies pour l'action climatique et le financement. Ce n'était pas vraiment une surprise.


Ils vont bientôt introduire les quotas d'émission de carbone. Ils feront partie du passeport numérique. Vous pourrez vous en sortir si vous possédez quelques milliers d'hectares de terrain. Le Prince Charles et Bill Gates vont sans doute en tirer un bénéfice.


En raison de l'arnaque du réchauffement climatique, neuf fournisseurs d'énergie ont fait faillite au Royaume-Uni au cours des deux dernières semaines. Et il y en aura d'autres. Des usines de fertilisants ont dû fermer. Les prix de l'énergie vont s'envoler et s'envoler encore plus. Des pénuries de tout seront inévitables. Les supermarchés et les restaurants prévoient une pénurie permanente de nourriture. Tous provoqués, bien sûr. Regardez la dernière vidéo que j'ai faite sur le réchauffement de la planète et les vidéos que j'ai faites l'année dernière prédisant comment ils allaient nous geler et nous faire mourir de faim. Tout cela est un plan soigneusement élaboré et le scénario pour l'avenir est facile à prédire. Inévitablement, YouTube a interdit et retiré les premières vidéos que j'ai réalisées, mais elles sont disponibles sur vernoncoleman.com.


Et sans l'utilisation de combustibles fossiles, il est impossible d'extraire les métaux essentiels du sol.
Il est impossible de fabriquer de l'acier sans charbon. Ils prétendent que c'est possible mais ce n'est pas le cas. Il est impossible de fabriquer de l'hydrogène (le nouvel "espoir" des fous du réchauffement climatique) sans combustibles fossiles. Il est impossible de fabriquer des éoliennes ou des panneaux solaires sans combustibles fossiles. (Et, rappelez-vous, que les éoliennes et les panneaux solaires sont des producteurs d'énergie négative. En d'autres termes, leur fabrication nécessite plus d'énergie qu'ils n'en produiront jamais).


La plus grande source d'énergie "verte" au Royaume-Uni est la biomasse. C'est la plus grande hypocrisie de toutes. La biomasse est constituée de granulés de bois. Les arbres sont abattus et coupés en morceaux. Ces morceaux de bois sont ensuite transportés de l'autre côté de l'Atlantique pour être brûlés. Ce serait risible si ce n'était pas aussi tragique. Et les biocarburants, présentés comme une alternative aux combustibles fossiles, consomment de la nourriture et provoquent donc davantage de famine.


La biomasse est la plus grande source d'énergie non fossile. Mais la majeure partie de notre électricité provient toujours du gaz, du pétrole et du charbon. Il n'est pas surprenant que la Chine, où le rationnement de l'électricité a été introduit, construise de nouvelles centrales électriques au charbon et que la demande mondiale de charbon augmente et ne diminue pas.

 

[...]

 

À l'avenir, tous les voyages internationaux, et une grande partie des voyages à l'intérieur des pays, seront interdits. Les seules personnes autorisées à monter dans les avions et les trains seront les hypocrites qui se rendront à une conférence sur le réchauffement climatique à l'autre bout du monde. Tous frais payés, bien sûr.

 

Les adeptes fous, les crétins qui bloquent les routes, sont tellement dérangés et méchants qu'ils empêcheront les ambulances de transporter les malades à l'hôpital. Mais je soupçonne que s'ils étaient un peu écrasés par un camion de douze roues, ils crieraient à l'aide. Les embouteillages qu'ils créent polluent l'atmosphère bien plus que le trafic qu'ils bloquent.

 

L'establishment médical du Royaume-Uni, qui nous a trahis pendant des décennies, souhaite en fait que les médecins réduisent les examens de leurs patients. Ils ne veulent pas que des diagnostics précoces soient faits. Ils ne veulent pas de traitement précoce. Ils prétendent que les examens et les traitements constituent une menace pour le climat. Cela semble incroyable, mais tout cela, ainsi que tout ce que je vous raconte, peut être facilement confirmé sur Internet. Je me demande, d'ailleurs, si les médecins de l'establishment médical seront désireux de retarder l'enquête et le traitement pour eux-mêmes et leurs proches - s'ils ont des proches.

 

Les adeptes fous ne se soucient pas des faits. Le dioxyde de carbone produit par l'homme représente environ 0,00065 % du total des gaz présents dans l'atmosphère terrestre. Regardez ma dernière vidéo sur le réchauffement climatique pour plus de preuves ou lisez Greta's Homework de Zina Cohen.

 

Ils veulent que nous utilisions tous des voitures électriques mais ils veulent interdire l'exploitation du lithium. Eh bien, on ne peut pas fabriquer les batteries nécessaires aux voitures électriques sans lithium. Mais c'est ça le plan - tout détruire et créer un État tout-puissant. Rien que le Royaume-Uni aura besoin de 75 000 tonnes de lithium pour la production de batteries de voitures. Bonne chance avec ça. Il faut sept ans pour construire une mine de lithium et deux ans pour construire une usine de batteries.

 

D'ici un an ou deux, nous devrons extraire trois milliards de tonnes de minéraux pour toutes les choses qu'ils ont prévues. Essayez d'extraire tout ça avec une pelle à énergie solaire.

Les insanités sont partout. Comme je l'ai déjà mentionné, ils prévoient d'envoyer du carbonate de calcium dans la stratosphère pour bloquer le soleil. Cela s'appelle l'ingénierie solaire et personne n'a la moindre idée des conséquences, mais Bill Gates pense que c'est une bonne idée. Les cinglés pensent que c'est un moyen d'arrêter le réchauffement climatique imaginaire. En réalité, cela contribuera à détruire l'agriculture et les réserves alimentaires.

 

Toute la fraude du changement climatique est construite sur une tour de pseudo-science. Les preuves montrent qu'il s'agit d'une fraude. Lisez le livre Greta's Homework pour connaître les faits.

Et même si la planète se réchauffait légèrement, comme cela se produit au fil des siècles, est-ce une si mauvaise chose ? Chaque année, au Royaume-Uni, environ 60 000 personnes âgées meurent parce qu'elles n'ont pas les moyens de se chauffer. (Ce chiffre sera plus élevé cette année, grâce aux verts.) Si le temps était plus chaud, beaucoup moins de personnes mourraient.

 

Il y a un plan pour tout cela, bien sûr - il s'agit de l'Agenda 21. Ils veulent que nous détestions nos gouvernements pour que nous accueillions favorablement leur projet de gouvernement mondial - une énorme bureaucratie orwellienne qui décidera de tout ce que nous faisons.

 

Les personnes qui promeuvent la fraude du réchauffement climatique sont les mêmes qui nous ont donné la fraude du covid-19. Leurs intentions sont mauvaises. Rappelez-vous : les prix des aliments et du pétrole n'augmentent pas à cause du soi-disant réchauffement climatique. Les prix des aliments et du pétrole sont délibérément poussés à la hausse par les verts fous, les adeptes du changement climatique.

 

La menace qui pèse sur notre avenir ne vient pas du réchauffement climatique, mais des personnes qui promeuvent cette fraude sans scrupule, une tromperie sans fin et une volonté psychopathe de voir des milliards de personnes mourir de faim et de froid pour pouvoir atteindre leurs objectifs politiques.

 

Et rappelez-vous, comme toujours, que tout ce que je vous ai dit est vrai. Vous pouvez vérifier tout cela par vous-même.

 

La fraude du covid-19 était l'entrée. La fraude du réchauffement climatique est le plat de résistance.

 

 

Voir les commentaires

François Boulo : ce n'est plus possible de faire son travail en France

31 Octobre 2021, 15:32pm

Voir les commentaires

James Corbett : comment big oil a conquis le monde ?

31 Octobre 2021, 14:56pm

Voir les commentaires