Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

L'insolente suffisance des défenseurs du transhumanisme

12 Mars 2022, 14:57pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Alstom, la France à vendre

12 Mars 2022, 14:36pm

Voir les commentaires

Il faut impérativement sauver les enfants de l’injection inutile et dangereuse, et refuser les ukases de la CPAM

12 Mars 2022, 07:27am

Il faut impérativement sauver les enfants de l’injection inutile et dangereuse, et refuser les ukases de la CPAM

Dre Nicole Delépine Mondialisation.ca, 11 mars 2022

Il ne faut pas se laisser endormir par la suspension transitoire du pass à l’occasion des élections. Le silence des médias sur le covid depuis la guerre Ukraine-Russie ne doit pas vous tromper. Vos enfants restent en danger par la volonté persistante du pouvoir de les injecter.

Même la suppression du masque à l’école reste floue laissant persister la peur chez les enseignants, leurs syndicats et les enfants eux-mêmes. Il est clair que le pouvoir laissera subsister le scénario tragique aussi longtemps qu’il le pourra, menaçant d’autres virus si la peur de sars cov2 tombe trop vite.

Tant que tous ne seront pas injectés, et que les rappels pluriannuels ne seront pas rentrés dans les mœurs, ce pouvoir mondialiste tentera de nous maintenir la tête sous l’eau via les films d’horreur dans un temps où la fiction et la réalité ne sont plus évidentes à distinguer pour chacun d’entre nous tant la désinformation tient le haut du pavé.

La CPAM a osé rappeler aux médecins généralistes leur « devoir » de « vacciner les enfants » !

Faut-il répéter une nouvelle fois que les enfants ne risquent rien du covid, ne contaminent personne, ni les autres enfants, ni les adultes.[1] Faut-il rappeler que les « vaxxins ne protègent pas des contaminations ni des formes graves » ?

Comment accepter ce nouvel ukase ? Alors que l’on dénombre en France déjà 44 enfants décédés de cette injection expérimentale en fin février selon l’ANSM elle-même, et 241 en UE au 1er janvier 2022 selon l’Eudravigilance, site des accidents médicamenteux de l’agence européenne.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les preuves scientifiques - février 2022 - Dr. Arne Burkhardt MD:

11 Mars 2022, 18:38pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Danemark : 96% des cas d'Omicron étaient vaccinés

11 Mars 2022, 18:27pm

Voir les commentaires

L’OMS a demandé à l’Ukraine de détruire les « agents pathogènes à haute menace » dans les laboratoires pour prévenir la propagation des maladies

11 Mars 2022, 18:10pm

Publié par Ciel Voilé

L’OMS a demandé à l’Ukraine de détruire les « agents pathogènes à haute menace » dans les laboratoires pour prévenir la propagation des maladies

Tyler Durden, vendredi 11 mars 2022 - 12:11 PM

 

https://www.zerohedge.com/geopolitical/who-told-ukraine-destroy-high-threat-pathogens-prevent-disease-spread

 

L’Organisation mondiale de la santé a conseillé à l’Ukraine de détruire les « agents pathogènes à haute menace » dans les laboratoires de santé publique du pays afin de prévenir « tout déversement potentiel » qui pourrait infecter la population pendant l’invasion russe, rapporte Reuters.

« Dans le cadre de ce travail, l’OMS a fortement recommandé au ministère de la Santé de l’Ukraine et à d’autres organismes responsables de détruire les agents pathogènes à haut risque afin de prévenir tout déversement potentiel », a déclaré l’agence des Nations Unies.

Le rapport intervient après un va-et-vient tendu entre les responsables américains et russes sur les biolabs « dangereux » dans le pays - avec la Russie, puis la Chine, accusant l’armée américaine d’être impliquée dans les biolabs ukrainiens.

Mercredi, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a répété une affirmation de longue date selon laquelle les États-Unis exploitent un laboratoire de guerre biologique en Ukraine, une accusation qui a été niée à plusieurs reprises par Washington et Kiev.

Zakharova a déclaré que les documents découverts par les forces russes en Ukraine montraient « une tentative d’urgence d’effacer les preuves de programmes biologiques militaires » en détruisant des échantillons de laboratoire. -Reuters

Les États-Unis ont nié les allégations - publiant (entre autres) une déclaration jeudi selon laquelle « les États-Unis n’ont pas de laboratoires d’armes chimiques ou biologiques en Ukraine », ajoutant que l’Amérique « ne développe ni ne possède d’armes chimiques et biologiques nulle part ».


 

Mardi, la sous-secrétaire d’État américaine Victoria Nuland a reconnu que l’Ukraine « dispose d’installations de recherche biologique, dont nous sommes maintenant très préoccupés par les troupes russes, que les forces russes pourraient chercher à contrôler. Nous travaillons donc avec les Ukrainiens sur la façon dont ils peuvent empêcher que l’un de ces matériaux de recherche ne tombe entre les mains des forces russes s’ils s’approchent. »

La réponse de Nuland a clairement indiqué que tout ce qui se trouve à l’intérieur des biolabs ukrainiens est une grave préoccupation, mais il convient de noter qu’il n’y a aucune preuve publique d’armes biologiques, et la déclaration de l’OMS ne fait pas référence à la guerre biologique - qui est une question distincte de celle de savoir si les laboratoires contenaient, ou contiennent, des agents pathogènes dangereux qui pourraient être utilisés dans une arme biologique.

En réponse à l’affirmation de mercredi de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, selon laquelle les États-Unis exploitent un laboratoire de guerre biologique en Ukraine, un porte-parole présidentiel ukrainien a déclaré: « L’Ukraine nie strictement une telle allégation ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira vendredi à la demande de la Russie pour discuter des revendications.

Voir les commentaires

L’attaque de la maternité de Marioupol

11 Mars 2022, 17:32pm

L’attaque de la maternité de Marioupol

RÉSEAU VOLTAIRE | 10 MARS 2022

 

https://www.voltairenet.org//article215991.html

 

Le ministre des Affaires étrangères russes, Sergeï Lavrov, a indiqué le 10 mars 2022, que la maternité de Marioupol n’était plus en service lorsque l’armée russe l’a bombardée.

 

Elle était occupée par le Régiment Azov (néo-nazis) qui en avait expulsé les patients et le personnel. Le bilan humain qui a été diffusé est une grossière manipulation.

L’Ukraine est une nouvelle fois piégée car la Russie avait informé les Nations unies de cette occupation trois jours auparavant.

Voir les commentaires

L'industrie pharmaceutique internationale à Kiev

11 Mars 2022, 17:21pm

Voir les commentaires

Facebook et Instagram autoriseront les appels à la violence contre les Russes et les appels au meurtre contre Poutine

11 Mars 2022, 17:18pm

Facebook et Instagram autoriseront les appels à la violence contre les Russes et les appels au meurtre contre Poutine

 Publié le 10/03/2022 à 23:46 – France Soir

 

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, Meta, maison-mère de Facebook et Instagram, autorisera dans certains pays les utilisateurs de ces deux plateformes à appeler à la violence contre les Russes et les soldats russes, selon des courriels internes que l’agence Reuters a pu consulter jeudi 10 mars. En ce sens, les réseaux sociaux adapteront temporairement leur politique en matière de discours incitant à la haine. Cette décision s’appliquera également pour les messages émettant des appels au meurtre contre le président russe Vladimir Poutine ou le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

 

 

 

Voir les commentaires

De l’accaparement des terres à l’accaparement des sols : le nouveau business de l’agriculture carbone

11 Mars 2022, 17:06pm

Agriculteur regardant l’érosion dans son champ. Photo : populationeducation.org

Agriculteur regardant l’érosion dans son champ. Photo : populationeducation.org

Grain.org – Le 10 mars 2022 mondialisation.ca

 

 

  • Les plus grandes entreprises agrochimiques du monde veulent se servir des programmes de crédits carbone comme d’un écran de fumée pour dissimuler les émissions des grandes sociétés pétrolières, alimentaires et technologiques.

  •  

  • Des systèmes viciés de séquestration du carbone renforcent un modèle d’agriculture et d’alimentation industrielle qui entraîne l’érosion des sols et est responsable de plus d’un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

  • Des organisations d’agriculteurs et des groupes de la société civile de plusieurs pays luttent pour empêcher les gouvernements d’adopter des lois qui feraient de ces programmes d’agriculture du carbone destinés aux entreprises des éléments essentiels des plans nationaux de réduction des émissions.

  •  

  • Ce n’est qu’au moyen d’un vaste programme d’agroécologie, de redistribution des terres et de relocalisation des systèmes alimentaires que nous pourrons effectivement réinjecter du carbone dans les sols et réduire les émissions dans le système alimentaire.

  •  

L’agriculture industrielle ressemble beaucoup à une mine tentaculaire. Pour obtenir des rendements élevés, les terres sont vidées de leurs nutriments, puis des quantités croissantes d’engrais chimiques sont ajoutées pour compenser les pertes. Les engrais chimiques sont eux-mêmes produits en extrayant des minéraux et des combustibles fossiles ailleurs.

 

 

Voir les commentaires