Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

La catastrophe sanitaire de l’injection Pfizer en Israël

18 Août 2021, 08:10am

La catastrophe sanitaire de l’injection Pfizer en Israël

Dr Gérard Delépine 2021-08-17

La plupart des pays occidentaux ont suivi, sans débat public, les recommandations de l’OMS et font depuis plusieurs mois une propagande forcenée pour imposer des pseudo-vaccins expérimentaux en prétendant qu’ils pourraient stopper l’épidémie.

L’analyse de l’évolution de l’épidémie en Israël, champion mondial de l’injection Pfizer permet d’évaluer son efficacité en population réelle qui est très éloignée de ce qu’annoncent les communiqués de leurs fabricants.

La réussite de la campagne d’injection Pfizer et ses contreparties discutables

En termes de vitesse de vaccinations, le succès de la campagne d’injection est remarquable. Au 14/8/2021 près de 11 147 426 de doses ont été administrées et 67 % de la population auraient reçu au moins une dose de vaccin.

Mais Pfizer a obtenu en échange l’acceptation d’une surfacturation des doses vaccinales et l’engagement du gouvernement de communiquer à Pfizer les données de santé des Israéliens.

Mais on ne juge pas un traitement préventif au nombre de personnes traitées, mais uniquement à ses conséquences sur l’évolution du nombre des contaminations journalières, de la mortalité quotidienne et des complications post médicamenteuses observées.

Évolution du nombre des contaminations

 

Voir les commentaires

En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination

17 Août 2021, 19:49pm

En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination
En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination

France Soir - le 17/08/2021 à 18:54

Le chiffre "choc" du jour : en Lombardie, 10 000 soignants refusent le vaccin, en Vénétie 5 000. Les autorités se retrouvent face au risque de dégarnir cliniques et hôpitaux.

Selon des rapports parus cette semaine dans la presse italienne, le chiffre réel de soignants italiens refusant les injections dites "anti-Covid" suite à l'entrée en vigueur du décret n°44 destiné à les leur imposer, est extrêmement impressionnant.

 

Si en Lombardie et en Vénétie, le refus des injections est massif, il est réel dans toutes les régions de l'Italie. En Sardaigne, 700 soignants le refusent, dont 57 ont été suspendus de leur travail. Sur les 10 000 objecteurs en Lombardie, la procédure de suspension est lancée contre 2 500 d'entre eux.

 

La Fédération nationale des ordres de médecins, toute à sa ferveur pro-injection, reconnaît néanmoins que le décret est mal rédigé tandis qu'il existe un risque avéré de vider des services entiers en suspendant des soignants ou de créer des déserts médicaux. A Cervarese Santa Croce près de Padoue, le seul et unique généraliste chargé de soigner 1 300 patients a arrêté d'exercer d'un jour à l'autre pour ne pas avoir à se soumettre. La même situation est en train de se produire en de nombreux "déserts médicaux". Par ailleurs les contrats de travail ne prévoyant aucune obligation vaccinale, sa base juridique est très fragile.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Fraude massive de déclaration des réactions adverses liées aux vaccins, rétention de données, prétention à la "sécurité et à l'efficacité"

17 Août 2021, 16:13pm

Fraude massive de déclaration des réactions adverses liées aux vaccins, rétention de données, prétention à la "sécurité et à l'efficacité"

Jon Rappoport Le 17 août 2021

 

https://blog.nomorefakenews.com/2021/08/17/massive-fraud-in-reporting-vaccine-injuries-withheld-data-pretense-of-safe/

 

 

UN : Une bombe. Alex Berenson, ancien journaliste du New York Times, le 6 août : "Moderna, le fabricant du vaccin Covid, a reçu 300 000 déclarations d'effets secondaires après des vaccinations sur une période de trois mois suivant le lancement de son vaccin, selon un rapport interne d'une société qui aide Moderna à gérer les rapports."

 

"Ce chiffre est bien plus élevé que le nombre de déclarations d'effets secondaires concernant le vaccin de Moderna accessibles au public dans le système fédéral qui suit ces événements indésirables."

 

BOOM. 300 000 effets indésirables de vaccins NON signalés au VAERS, la base de données fédérale.

 

Berenson : "Le chiffre de 300 000 provient d'une mise à jour interne fournie aux employés par IQVIA, une société peu connue mais énorme qui aide les fabricants de médicaments à gérer les essais cliniques. Basée en Caroline du Nord, IQVIA emploie 74 000 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre d'affaires de 11 milliards de dollars l'année dernière."

 

"En début de semaine, Richard Staub, le président de la division Research & Development Solutions d'IQVIA, a envoyé une 'mise à jour du T2 2021' qui portait la mention 'Confidentiel - Pour distribution interne uniquement'."

 

"Une personne ayant accès à la présentation a fourni des captures d'écran de la diapositive concernée, qui explique clairement que les 300 000 déclarations d'effets secondaires ont été reçus sur 'une période de trois mois' - et non depuis l'introduction du vaccin en décembre..."

 

DEUX : La chercheuse indépendante Virginia Stoner a publié un nouvel article étonnant sur les chiffres du VAERS et sur les efforts déployés par les scientifiques du courant dominant pour minimiser les effets destructeurs des vaccins COVID. Voici les principales citations de son rapport :

 

"Plus de décès ont été signalés au VAERS à cause des vaccins COVID que de tous les autres vaccins réunis au cours des 30 dernières années."

 

"Il y a un code du silence qui protège l'augmentation massive des décès (et autres blessures graves) signalés au VAERS par les vaccins covid. Non seulement les pages web et les communiqués de presse du CDC omettent ce fait gênant, mais les études de recherche sur les vaccins l'omettent également."

 

"Le nombre d'injections de covid [aux États-Unis] administrées à ce jour en 2021 (309 millions) est à peu près le même que celui de tous les autres vaccins administrés en 2020 (316 millions). Mais un nombre choquant de 36 fois plus de décès ont été signalés cette année à cause des injections de covid que l'année dernière à cause de tous les autres vaccins."

 

"Quelqu'un est mort à cause d'un vaccin qu'ils [un prestataire médical] ont administré... cela pourrait-il potentiellement remettre en question leur jugement professionnel, ou entraîner un procès pour faute professionnelle ? Si vous étiez médecin ou superviseur d'une clinique de vaccination contre les covidés au volant, et que vous aviez le choix entre passer la soirée à remplir un rapport VAERS ou dîner avec des amis, que choisiriez-vous ?"

 

"Il y a des raisons de penser que la mort peut être l'une des blessures vaccinales les plus sous-déclarées de toutes - principalement parce que la victime est morte, et ne peut pas remplir un rapport VAERS. Elle ne peut pas non plus inciter son médecin à remplir un rapport VAERS. À moins qu'ils n'aient la chance d'avoir un parent ou un médecin qui sait qu'ils ont reçu le vaccin, qui connaît le VAERS, qui comprend le risque de blessure lié au vaccin et qui est prêt à passer par le processus onéreux de déclaration VAERS, cela n'arrivera pas."

 

TROIS : Lettre ouverte de Médecins pour l'éthique du COVID accusant les gouvernements et les médias de mentir au peuple :

 

"Les sources officielles, à savoir EudraVigilance (UE, EEE, Suisse), MHRA (Royaume-Uni) et VAERS (États-Unis), ont maintenant enregistré plus de blessures et de décès dus au déploiement du vaccin 'Covid' que de tous les vaccins précédents réunis depuis le début des enregistrements."

 

"TOTAL pour l'UE/le Royaume-Uni/les États-Unis - 34 052 décès liés à l'injection de Covid-19 et plus de 5,46 millions de blessures signalées au 1er août 2021."

 

"Il est important d'être conscient que les chiffres officiels ci-dessus (rapportés aux autorités sanitaires) ne représentent qu'un faible pourcentage des chiffres réels. En outre, des personnes continuent de mourir (et de subir des blessures) à cause des injections, chaque jour qui passe."

 

"Cette situation catastrophique n'a pas été rapportée par les grands médias, bien que les chiffres officiels ci-dessus soient accessibles au public."

 

"Le signal de préjudice est maintenant incontestablement écrasant et, conformément aux normes éthiques universellement acceptées pour les essais cliniques, Doctors for Covid Ethics exige que le programme de vaccination 'Covid' soit arrêté immédiatement."

 

"La poursuite du programme en pleine connaissance des dommages graves et des décès d'adultes et d'enfants constitue un crime contre l'humanité/un génocide dont les responsables ou les complices seront tenus personnellement responsables."

 

"Les gouvernements du monde entier vous mentent à vous, le peuple, aux populations qu'ils sont censés servir."

 

"Les chiffres ci-dessus démontrent que les vaccins à ARNm sont mortels."

 

QUATRE : La célèbre étude de 2010 de Harvard Pilgrim Health Care, Inc. sur le VAERS a déclaré sans ambages : "Les effets indésirables des vaccins sont fréquents mais sous-déclarés, moins de 1 % étant signalés à la Food and Drug Administration (FDA). Les faibles taux de déclaration empêchent ou retardent l'identification des vaccins "problématiques", ce qui peut mettre en danger la santé du public."

 

En suivant les conclusions de cette étude, il faudrait multiplier par 100 le nombre de blessures liées aux vaccins qui ont été signalées pour arriver à un chiffre correct.

 

CINQ : Au vu du nombre massif de blessures et de décès dus aux vaccins, comment le public devrait-il réagir ? Voici un indice majeur. Stat News, 21 juillet : "Des millions de vaccins Covid-19 inutilisés vont être gaspillés alors que la demande diminue à travers les Etats-Unis et que les doses expirent probablement cet été, selon les responsables de la santé publique..."

 

"Actuellement, les États-Unis ont administré 52,36 millions de doses de moins que celles qui leur ont été distribuées, selon les données fédérales."

 

"Une tranche importante de doses Pfizer devrait expirer en août... Compte tenu de la baisse de la demande nationale de vaccins, il est peu probable que ces doses soient entièrement utilisées avant de devoir être jetées."

 

"'Nous constatons que la demande [de vaccin] diminue dans tous les États', a déclaré Marcus Plescia, médecin en chef de l'Association of State and Territorial Health Officials."

 

SIX : Comprenant cela, le gouvernement, les médias et les criminels d'entreprise intensifient la vaccination obligatoire partout où ils le peuvent, pour vous enfoncer l'aiguille dans le bras.

 

"Vous êtes conscient que notre produit est hautement dangereux et destructeur ? Nous allons vous obliger à le prendre."

 

SEPT : RESISTEZ. REBELLEZ-VOUS.

 

SOURCES:

https://alexberenson.substack.com/p/some-actual-news

https://www.virginiastoner.com/writing/2021/8/10/update-on-the-deadly-covid-vaccine-coverup-plus-how-to-estimate-risk-better-than-the-cdc

https://www.globalresearch.ca/jaccuse-governments-worldwide-are-lying-to-you-the-people-to-the-populations-they-purportedly-serve/5750650

https://digital.ahrq.gov/ahrq-funded-projects/electronic-support-public-health-vaccine-adverse-event-reporting-system

https://statnews.com/2021/07/20/states-are-sitting-on-millions-of-surplus-covid-19-vaccine-doses-as-expiration-dates-approach/


 


 


 

 

Voir les commentaires

Pass sanitaire : quels sont les 138 centres commerciaux français qui l'exigent ?

17 Août 2021, 06:10am

Pass sanitaire : quels sont les 138 centres commerciaux français qui l'exigent ?

Dans au moins 22 départements, il faudra désormais sortir son pass sanitaire pour aller faire ses courses dans les centres commerciaux ou magasins de plus de 20.000 m².

Vosges Matin - Le 16 août 2021 à 11:44 | mis à jour à 12:19

Le gouvernement a étendu l’usage du pass sanitaire aux commerces de plus de 20.000 m2 situés dans les départements ayant un taux d’incidence supérieur à 200 pour 100.000 habitants sur une semaine. Une obligation qui rentre en vigueur cette semaine dans au moins 138 commerciaux situés dans au moins 22 départements, selon notre décompte établi à partir des arrêtés préfectoraux et des sites internet des centres commerciaux.

La plupart des grandes surfaces concernées sont situées dans la moitié sud de la France et en région parisienne.

La décision d’instaurer un pass sanitaire reste entre les mains des préfets qui, selon la loi validée la semaine dernière par le Conseil constitutionnel, ne peuvent le faire si cela compromet «l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité ainsi qu’aux moyens de transport».

Voici la liste non exhaustive :

 

 

 

Voir les commentaires

Témoignage d'une infirmière

17 Août 2021, 05:55am

Voir les commentaires

Dr de Chazournes : des nouvelles concernant les AMM

16 Août 2021, 20:32pm

Mise à jour du 17 août à 14h :

 

En fait, Me Ludot soupçonne que ce renouvellement n’ait pas été fait (c’est très important de savoir), mais il lui manque la preuve contrairement à ce qu'affirme ce médecin de la Réunion.

Me Ludot que certains ont joint, a fait parvenir le courrier qu’il vient d’envoyer à la Commission Européenne ( pdf ci-dessous) pour lever ce doute, s’ils veulent bien répondre.

Affaire à suivre ...
Dr de Chazournes : des nouvelles concernant les AMM



Outre le fait que les « vaxins » arrivent à péremption en octobre 2021, le Docteur Philippe De Chazournes, médecin de la régul du 15, à l'ile de la Réunion, et Membre du Conseil Scientifique Indépendant nous fait cette déclaration incroyable mais vraie qui pourra peut être nous libérer de ces poisons .

Philippe de Chazournes : "J’ai plusieurs nouvelles intéressantes pour nous tous .
Premièrement, les labos (Pfizer, Moderna, Astra-zenea et Janssen) n'ont pas respecté les protocoles de phase III.
Deuxièmement, sachez qu'aucun des labos n'a renouvelé sa demande d'AMM (autorisation de mise sur le marché) conditionnelle qui devait être faite à 6 mois.
Donc, officiellement, les vaccins actuels N'ONT PAS D' AMM !!!
C'est Maître Ludot qui vient de me le dire.
L'ANSM est bien embêtée par les décisions du président ! ...
Maitre Ludot va donc assigner en justice le Ministre de la Santé et tous les labos !
Pas d'AMM (autorisation de mise sur le marché) pas, de vaccination obligatoire ?
 Me Emmanuel Ludot : avocat au barreau de Reims, spécialisé dans les contentieux

Dr De Chazournes Philippe

 
Diffusez largement cela et contactez maître Ludot pour vos démarches individuelles"

Moralité : même le diable se prend les pieds dans les méandres de l'administration Française !


 

Recherche de l'association Ciel voilé :

Voici un extrait de l'article suivant :

 

https://arguments-vaccins.com/argument-20-tous-les-vaccins-actuellement-presents-sur-le-marche-grace-a-une-autorisation-conditionnelle-sont-en-phase-de-test-au-moins-jusquen-2022-faisant-des-personnes-vaccinees-des-cobayes-m/

 

Le prémisse 9 explicite la durée de validité de l’AMM conditionnelle qui est de un an :

« Conformément au règlement (CE) no726/2004, les autorisations de mise sur le marché conditionnelles auront une durée de validité d’un an renouvelable. Le délai pour l’introduction d’une demande de renouvellement doit être de six mois avant l’expiration de l’autorisation de mise sur le marché et l’avis de l’Agence européenne des médicaments (ci-après dénommée « l’Agence ») sur la demande devra être adopté dans les quatre-vingt-dix jours suivant la réception de celle-ci. Afin d’assurer que les médicaments ne sont pas retirés du marché sauf pour des raisons de santé publique, pour autant que la demande de renouvellement soit introduite dans les délais, l’autorisation de mise sur le marché conditionnelle doit être valable jusqu’à ce que la Commission prenne une décision fondée sur la procédure d’évaluation de la demande de renouvellement ».

 

Voir les commentaires

Quand le Dr Tess Lawrie en appelle au sursaut de tous les médecins du monde

16 Août 2021, 17:55pm

Quand le Dr Tess Lawrie en appelle au sursaut de tous les médecins du monde

Nicolas Moreux | 15 Août 2021 - Aimsib

 

Son message résonne comme celui d’une résistante qui a décidé le 25 avril 2021 que la tyrannie galopante, imposée par l’industrie pharmaceutique et soutenue par tout un système, a assez duré.  Que d’émotion, de colère, de tristesse mais aussi d’espoir, en voici la traduction française. L’AIMSIB accueille officiellement Nicolas Moreux, passionné par l’éthique et curieux de ce qui se fait dans le monde y compris chez l’Oncle Sam, au sein de ses rédacteurs. Médecins de tous les pays, chercheurs, journalistes généralistes ou spécialisés, politiciens, membres d’organisations de santé locales et internationales, salariés de l’industrie pharmaceutique et des réseaux sociaux, avocats et juristes, citoyens : le moment d’agir arrive. Cet article arrive pile à l’heure pour réjouir le Dr Antony Fauci puisque l’ivermectine répond parfaitement au cahier des charges qu’il détaillait le 5 août… Bonne lecture.

Voir les commentaires

Des morts vaccinés non-déclarés ? Il faut autopsier davantage, selon le Dr Peter Schirmacher

16 Août 2021, 16:40pm

Des morts vaccinés non-déclarés ? Il faut autopsier davantage, selon le Dr Peter Schirmacher

Publié le 16/08/2021 à 12:11 FranceSoir

 

Le Dr Schimacher appelle à autopsier : certains décès pourraient ne pas être imputés au vaccin, par erreur. @swr.de

 

D'après le chef du département de pathologie de l’université de Heidelberg, de nombreux décès provoqués par la campagne de vaccination ne sont sans doute jamais signalés du fait qu’aucune autopsie n’est pratiquée dans la majorite des cas.

Selon le Dr Peter Schirmacher, responsable du Département de pathologie de l’Université de Heidelberg (Allemagne) et membre de l’Académie nationale des sciences Leopoldina, il est urgent de pratiquer des autopsies beaucoup plus souvent sur les personnes vaccinées et décédées dans un laps de temps qui indiquerait un lien prima facie avec le vaccin.

 

 

 

Voir les commentaires

6ème Rapport du GIEC sur le climat : il y a urgence à ne pas croire toutes les bêtises de la presse subventionnée

16 Août 2021, 14:32pm

6ème Rapport du GIEC sur le climat : il y a urgence à ne pas croire toutes les bêtises de la presse subventionnée

Laurent Sailly - 12 août 2021 – Le courrier des stratèges

 

Le 6ème rapport du GIEC (1275 pages – 3949 avec les références !) portant sur les bases physiques de la connaissance en climatologie (AR6 – WGI) est sorti le 9 août, et il n’aura fallu que quelques heures à la presse subventionnée pour décortiquer ce rapport et titrer sur la base d’une analyse des plus solides qu’il y a toujours depuis 40 ans urgence climatique ; urgence d’agir pour le climat en changeant notre modèle sociétal et industriel tout entier.

 

La partie scientifique du sixième rapport du GIEC est disponible. Depuis quelques jours, la presse subventionnée et les journaux télévisés sont en ébullition multipliant ses titres sur l’ « avertissement le plus sévère jamais lancé » par l’organisme international et pour nous annoncer que tout est foutu.

L’ancien directeur de l’Environmental Assessment Institute de Copenhague, Bjørn Lomborg souligne dans un de ses tweet, que cela fait cinquante ans que les directeurs successifs du Programme Environnement des Nations unies (dont dépend le GIEC) nous préviennent du « désastre » si l’on ne fait rien : pour Maurice Strong, en 1972, il nous restait dix ans pour arrêter la catastrophe ; en 1982, le nouveau directeur nous prédisait « une catastrophe environnementale aussi irréversible qu’un holocauste nucléaire » vers les années 2000 ; en 1989, nous devions stopper le changement climatique pour 1999 avant qu’il n’échappe à notre contrôle ; en 2007, Rajendra Pachauri disait : « S’il n’y a aucune action avant 2012, il sera trop tard »… etc.

 

Alors, l’apocalypse est-elle pour demain ?

Voir les commentaires

Dysfonctionnements au CHU de Grenoble : Olivier Véran faisait déjà la politique de l'autruche

16 Août 2021, 13:10pm

Dysfonctionnements au CHU de Grenoble : Olivier Véran faisait déjà la politique de l'autruche

Publié le 16/08/2021 à 11:45 FranceSoir

 

Les centres hospitaliers universitaires (CHU) vont mal en France : problèmes de structure, organisation « micro féodale », menant à des problèmes graves. Nous avons enquêté sur le CHU de Grenoble-Alpes, où ces problèmes institutionnels ont mené à des « manquements éthiques sur des patients en état de vulnérabilité », ainsi qu'à des situations de harcèlement sévère.

Ce travail s’appuie sur deux témoignages de soignants et chercheurs de l’hôpital, dont François Berger, professeur de biologie cellulaire, ancien directeur de Clinatec et actuel directeur de l'unité INSERM/UGA Brain Tech Lab. L’autre témoignage a souhaité rester anonyme, mais a lui aussi quitté l’hôpital, sidéré par ces dysfonctionnements.

En 2018, cette gestion humaine délétère conduit au suicide du neurochirurgien Laurent, réputé efficace et performant.

Olivier Véran, alors député, parle de ce centre comme d’une « fierté pour le territoire français ».

« Ils font la politique de l’autruche, on ne veut pas dire ce qu’il se passe sinon l’hôpital peut perdre ses financements », raconte François Berger. Chacun sait ce qu’il se passait dans ces services, le ministre des Solidarités et de la Santé aussi. Le Postillon, journal local, a réalisé plusieurs travaux d’enquête sur Olivier Véran et ce CHU. À la lecture de ces articles, on comprend que le natif de l’Isère est essentiellement focalisé sur ses ambitions politiques. Un objectif compréhensible mais qui semble l'avoir peut-être empêché de regarder en face "la réalité de nos hôpitaux", pour reprendre une formule qu'il emploiera quelques années plus tard en s'emportant à l'Assemblée.

 

Voir les commentaires