Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Réunion d'information sur la 5G

27 Juin 2021, 05:23am

Publié par Ciel Voilé

Réunion d'information sur la 5G

Voir les commentaires

Communiqué du collectif Éducation Pour le Bien des Enfants

26 Juin 2021, 21:02pm

Pour signer en ligne le Manifeste des professionnels de l'éducation : Lien du manifeste en ligne : https://www.educationpourlebiendesenf...

Voir les commentaires

Grande-Bretagne : des appels d'offres qui posent question

26 Juin 2021, 20:49pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Frédéric Chaumont : nouvelles du Pr Fourtillan

26 Juin 2021, 19:36pm

Voir les commentaires

Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !

26 Juin 2021, 18:25pm

Publié par Ciel Voilé

Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !
Le CDC admet MAINTENANT qu'il n'y a pas de "norme d'excellence" pour l'isolement de n'importe quel virus !

 

Robert O Young DSc, PhD - 12 juin 2021

https://www.drrobertyoung.com/post/cdc-now-admits-no-gold-standard-for-the-isolation-for-any-virus

 

Au cours des derniers mois, nous avons demandé au Center of Disease Control (CDC) des preuves de l'isolement et de l'existence de tous les virus, y compris le CoV-2 et 19, le MERS, la grippe, la polio, la rougeole, le VIH, le XMRV, le HTLV-1, le HTLV-III/LAV, le HPV, l'Ebola, le Zika, pour ne citer que quelques-uns des soi-disant virus, divulgués en vertu de la loi sur la liberté d'information (FOIA).

Ces demandes écrites ont été adressées par Mme Christine Massey à M. Robert Andoh, responsable de la liberté d'information au CDC/ATSDR, afin de localiser et de fournir TOUT dossier, toute recherche et/ou tout résultat concernant l'isolement et la purification d'un "virus" (par n'importe qui, n'importe où, n'importe quand dans le monde) à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et/ou utilisation d'une ultracentrifugeuse ou ce que l'on appelle le "Gold Standard" pour isoler et identifier un micro-organisme pathologique ou un nano-organisme. Le "Gold Standard" pour isoler et identifier les microbes est connu sous le nom de Postulats de Koch et de Rivers, établis il y a de nombreuses années.

Le chef FOIA du CDC, M. Roger Andoh, a fourni des réponses directes à chacune de nos demandes, admettant par écrit qu'ils n'ont AUCUN ENREGISTREMENT DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT, pour les soi-disant "virus" fantômes suivants, y compris CoV - 2 -19, VIH, HPV, XMRV, HTMV-1, HTMV-111/LV, rougeole, grippe, MERS, EBOLA, ZIKA, POLIO, etc :

Bienvenue sur le site du Freedom of Information Act (FOIA) des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les CDC sont la principale agence de santé publique du pays, dont la mission est de sauver des vies et de protéger la santé des Américains. Le CDC veille à ce que ses activités scientifiques et de recherche et ses employés se conforment aux lois, réglementations et politiques fédérales afin d'exercer le plus haut niveau d'intégrité scientifique. Le partage de l'information est au cœur de cette mission - pas seulement les informations sur la santé et les résultats des études sur les maladies, mais aussi les informations que le CDC recueille dans le cadre d'un processus continu de mise en pratique de l'information. En tant qu'agence scientifique financée par les contribuables américains, le CDC s'engage à faire preuve d'ouverture et de responsabilité.  Comme toutes les agences fédérales, le CDC est tenu de divulguer les documents demandés par écrit par toute personne, à moins que les documents (ou une partie des documents) ne soient protégés de la divulgation par l'une des neuf exemptions prévues par la loi. Ce site fournit des informations sur le programme du bureau FOIA du CDC et sur la manière d'accéder aux documents du CDC.

1.  7 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un quelconque "virus COV - 2 ou 19" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais :

2.  Le 7 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un quelconque "virus HPV" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais : (note : les CDC ont fait une erreur dans leur réponse originale et ont ensuite fourni la version corrigée ci-dessous) :

3.  Le 7 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace du "virus de la rougeole" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais !  Pas d'isolement, pas de purification et pas d'identification du virus de la rougeole !

4.  Une lettre du CDC concernant le "calendrier de vaccination" des enfants et des adultes aux Etats-Unis.

Note : il y avait une référence à la "grippe" dans cette demande, mais cela n'affecte en rien notre demande car c'était dans le contexte de notre exemple de dossier que nous cherchions à valider le fait que le CDC n'a AUCUN dossier ou recherche ou résultats pour TOUT soi-disant virus qui est responsable de TOUTE maladie - JAMAIS !

5.  10 juin 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un quelconque "virus MERS" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais :

6.  CDC, 11 juin 2021 :  Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace du "virus POLIO" purifié à partir d'un échantillon de patient par macération, filtration et utilisation d'une ultracentrifugeuse, par quiconque, n'importe où sur la planète, jamais :

7.  15 mars 2021 : réponse du CDC à la FOIA : aucune trace d'isolement ou de purification du "virus Ebola" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

8.  Le 19 mars 2021, les CDC et l'Agency for Toxic Substances and Disease Registry (ATSDR) des États-Unis admettent qu'ils n'ont aucune trace du "virus Zika" isolé ou purifié à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

9.  Le 23 mars 2021, les CDC ont admis dans une réponse à la FOIA qu'ils n'avaient aucune trace d'un quelconque isolat purifié du "virus HIV", du "virus de l'hépatite", du "virus des MST" et de la "bactérie du bacille de la tuberculose" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, où que ce soit, jamais.

10.  Le 7 avril 2021, les CDC déclarent qu'ils n'ont aucune trace de purification ou d'isolement du "virus XMRV" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

11.  Le 7 avril 2021, les CDC déclarent qu'ils n'ont aucune trace de purification ou d'isolement du "virus HTLV-1" à partir d'un échantillon de patient, par quiconque, n'importe où sur la planète, jamais :

12.  Le 7 avril 2021, les CDC déclarent qu'ils n'ont aucune trace de purification ou d'isolement du "virus HTLV-III/LAV" à partir d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

13.  Le 12 avril 2021 : Les CDC admettent qu'ils n'ont aucune trace d'un "virus de la grippe" isolé ou purifié d'un échantillon de patient, par qui que ce soit, n'importe où sur la planète, jamais :

(Note : il y avait une référence à la "grippe" dans cette demande, mais cela n'affecte en rien notre demande car c'était dans le contexte de notre exemple de dossier que nous cherchions à valider le fait que le CDC n'a AUCUN dossier ou recherche ou résultats pour TOUT soi-disant virus qui est responsable de TOUTE maladie - JAMAIS !

 

Si personne, où que ce soit et à n'importe quel moment dans le monde, n'a isolé et prouvé l'existence d'un tel nouveau coronavirus ou d'un virus en tant qu'agent pathogène unique, comment diable une entreprise pharmaceutique peut-elle fournir un traitement ou un vaccin contre un virus qui n'existe même pas ?

Le virus ou l'agent pathogène est-il un virus mythique de conte de fées qui a besoin d'un vaccin mythique (mais coûteux et toxique !) pour le détruire ?

 

Ou ce virus fantôme est-il la création de "mauvais acteurs" et de "lucifériens" dans le but de redistribuer les richesses du monde à leur profit et de réduire en même temps la population excédentaire des "mangeurs inutiles" ?

Comme Voltaire nous a un jour mis en garde :

"Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités".

Comme l'a déclaré très clairement le chef de service M. Roger Andoh dans ses lettres de la CDC FOIA :

"Comme aucun isolat quantifié du virus 2019 - nCoV n'est actuellement disponible, les tests [tests de diagnostic] conçus pour la détection de l'ARN du 2019 - nCoV ont été testés avec des stocks caractérisés d'ARN de pleine longueur transcrits in vitro..."

Comme l'a déclaré Rappoport ,

"Puisque c'est le cas, qu'il n'y a pas d'isolats de virus quantifiés, comment peut-on être sûr que ce qui est déterminé comme Covid-19 est, en fait, Covid-19 ?"

VOUS NE POUVEZ PAS UTILISER UN STOCK CARACTÉRISÉ DE MATÉRIEL GÉNÉTIQUE D'ORIGINE INCONNUE CULTIVÉ ET CONTAMINÉ DANS LES CELLULES D'UN FŒTUS HUMAIN AVORTÉ OU DANS LES CELLULES DE CHAUVE-SOURIS OU DE SINGE LORSQUE VOUS CHERCHEZ UN ISOLAT PUR PROVENANT D'UN ANIMAL OU D'UN HUMAIN SYMPTOMATIQUE POUR DÉTERMINER SON EXISTENCE ET SA VIRULENCE !

VOUS VOYEZ QUE LES SYMPTÔMES DU CoV - 19 SONT TOUS ASSOCIÉS AUX SYMPTÔMES D'EMPOISONNEMENT CHIMIQUE ET RADIOLOGIQUE ET NON À UN VIRUS THÉORIQUE SEUL.LE CORONA VIRUS N'EST PAS DU TOUT UN VIRUS MAIS UN SYMPTÔME DE DÉGÉNÉRESCENCE DE LA MEMBRANE CELLULAIRE QUE J'APPELLE "L'EFFET CORONA" !

L'"effet Corona" est causé par un empoisonnement chimique et radiologique systémique entraînant une coagulation sanguine pathologique, l'hypoxie et la mort.

Les deux micrographies ci-dessus montrent l'"EFFET CORONA" sur les globules rouges avec la "PROTEINE spike" causée par l'acidose décompensée des fluides interstitiels et vasculaires provenant d'un mode de vie acide et plus particulièrement, l'exposition à des champs électromagnétiques pulsés toxiques à 2,4 GHz ou plus, l'empoisonnement chimique de la nourriture et de l'eau ingérées, la pollution atmosphérique acide toxique et les chemtrails et pour couronner le tout, une inoculation chargée de produits chimiques !  Veuillez vérifier vos sentiments et vos fausses croyances avant de vous faire du mal prématurément !

Pour en savoir plus sur le mythe des virus, des vaccins et de la théorie virale mythique, lisez et étudiez le livre A Second Thoughts About Viruses, Vaccines and the HIV AIDS Hypothesis.  Vous pouvez commander ce livre à l'adresse suivante : https://www.phmiracleproducts.com/collections/books-audio-video/products/second-thoughts-about-viruses-vaccines-and-the-hiv-aids-hypothesis-booklet

 

 

Robert O Young CPT, MSc, DSc, PhD, ND

Voir les commentaires

Pourquoi un grand nombre d'oiseaux meurent soudainement dans plusieurs États américains ?

26 Juin 2021, 07:38am

Pourquoi un grand nombre d'oiseaux meurent soudainement dans plusieurs États américains ?

le 22 juin 2021 par Michael Snyder

( L’auteur semble ignorer l’impact des micro-ondes, 5G entre autres)

http://theeconomiccollapseblog.com/why-are-large-numbers-of-birds-suddenly-dropping-dead-in-multiple-u-s-states/

 

Comme s'il ne se passait pas assez de choses bizarres, des oiseaux tombent soudainement morts en grand nombre dans la moitié est du pays.  Avant de mourir, beaucoup de ces oiseaux présentent des symptômes très étranges.  Les experts nous disent que dans de nombreux cas, les oiseaux développent des "yeux croûtés ou gonflés", et souvent ils semblent devenir complètement aveugles.  En outre, un grand nombre de ces oiseaux mourants perdent leur capacité à rester en équilibre, et on nous dit que certains semblent même avoir des "crises".  Si les scientifiques comprenaient la cause de ce phénomène, ce serait une chose.  Mais pour l'instant, ils n'ont aucune idée de la raison pour laquelle cela se produit, et c'est assez alarmant.

Jusqu'à présent, des incidents confirmés de cet étrange phénomène ont été documentés à Washington D.C., en Virginie, en Virginie occidentale, au Maryland, au Kentucky, en Ohio et en Indiana.

Serait-il possible que nous ayons affaire à une "maladie mystérieuse" qui a commencé dans un État et qui s'est maintenant propagée à d'autres États voisins ?

Ou bien y a-t-il autre chose qui se passe ici ?

On nous dit que " les geais bleus, les quiscales et les étourneaux européens " sont les oiseaux les plus fréquemment touchés.

Mais ce qui se passe ne se limite pas à une seule espèce d'oiseaux, et je pense que cela devrait être un signal d'alarme.

Si nos meilleurs experts avaient une théorie valable sur la raison pour laquelle tant d'oiseaux meurent, je n'aurais probablement pas écrit cet article.  Mais à ce stade, ils admettent ouvertement qu'ils n'ont absolument aucune idée de la raison pour laquelle tant d'oiseaux tombent soudainement morts...

"Nous connaissons cette année un taux inhabituel de mortalité des oiseaux", a déclaré Kate Slankard, biologiste aviaire au département des ressources halieutiques et faunistiques du Kentucky. "Nous n'avons pas encore compris quel est le problème. La condition semble être assez mortelle".

Dans le Kentucky, les décès d'oiseaux semblent avoir commencé à la fin du mois de mai.  Ce qui suit provient directement du site officiel du Kentucky Department of Fish & Wildlife Resources...

À la fin du mois de mai, le département des ressources halieutiques et fauniques du Kentucky a commencé à recevoir des rapports d'oiseaux malades et mourants présentant des gonflements des yeux et des écoulements croûteux, ainsi que des signes neurologiques. Les services de la faune sauvage de l'Indiana, du Maryland, de l'Ohio, de la Virginie, de Washington D.C. et de la Virginie occidentale ont signalé des problèmes similaires.

Les services de protection de la faune des États collaborent avec des laboratoires de diagnostic pour déterminer la cause de la mortalité. Kentucky Fish and Wildlife a envoyé plus de 20 échantillons pour des tests de laboratoire à la Southeastern Cooperative Wildlife Disease Study de l'Université de Géorgie. D'autres résultats sont attendus, mais aucune cause définitive de la mort n'a été identifiée pour l'instant.

Après avoir testé 20 échantillons, ils n'ont toujours aucune idée de ce qui se passe.

Selon Mme Slankard, des "centaines d'oiseaux" de son État sont désormais victimes...

"Ils restent immobiles, souvent en tremblant", a déclaré Mme Slankard. "Il est assez sûr de dire que des centaines d'oiseaux dans l'État ont eu ce problème."

Mais bien sûr, la vérité est que nous n'avons aucun moyen de savoir combien d'oiseaux ont réellement été affectés.

Il pourrait y avoir des milliers d'oiseaux dans l'État.

Peut-être des centaines de milliers.

Nous ne savons tout simplement pas, et le Kentucky n'est qu'un des États touchés.

Dans l'Indiana, les autorités ont effectué des tests pour la grippe aviaire et le virus du Nil occidental, mais ces tests se sont révélés négatifs...

Les responsables de la faune de l'Indiana ont déclaré qu'il y avait eu des décès suspects de geais bleus, de rouges-gorges, de cardinaux du Nord et de vachers à tête brune dans cinq comtés. James Brindle, porte-parole du ministère des Ressources naturelles de l'État, a déclaré que les oiseaux ont été testés négatifs pour la grippe aviaire et le virus du Nil occidental.

Une théorie qui circule est que ces oiseaux ingèrent de grandes quantités de pesticides à cause de toutes les cigales qu'ils mangent.

Certains experts rejettent catégoriquement cette théorie car "la maladie est également apparue dans des États où les cigales ne sont pas présentes".

Mais comment peuvent-ils être aussi sûrs qu'il s'agit d'une maladie s'ils n'ont absolument aucune idée de la raison pour laquelle cela se produit ?

Je ne pense pas que nous devions tirer des conclusions hâtives qui ne sont pas étayées par la science.

Il est évident que de nombreux autres tests doivent être effectués.  S'il s'avère que c'est une maladie qui est à l'origine de ce phénomène, est-ce une maladie qui peut également se propager aux humains ?  À l'avenir, cette question pourrait être l'une des plus importantes à laquelle il faudra répondre.

Espérons que nous obtiendrons des réponses solides, car ce n'est pas la première fois qu'une telle chose se produit.  En septembre dernier, un expert a déclaré qu'il semblait que des "centaines de milliers" d'oiseaux tombaient morts au Nouveau-Mexique...

Des experts de la faune sauvage du Nouveau-Mexique affirment que les oiseaux de la région tombent morts en nombre alarmant, potentiellement par "centaines de milliers".

"Il semble qu'il s'agisse d'un nombre sans précédent et très important", a déclaré Martha Desmond, professeur à l'Université de New Mexico.

Voir les commentaires

Trente ans de suivi des oiseaux communs : un déclin qui perdure

26 Juin 2021, 06:58am

Trente ans de suivi des oiseaux communs : un déclin qui perdure

 

 

Le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Office français de la biodiversité et la Ligue pour la protection des oiseaux ont dévoilé le bilan, lundi 31 mai, de trente ans de Suivi temporel des oiseaux communs (STOC). Cette synthèse confirme le fort déclin des espèces de passereaux dites « spécialistes », c’est-à-dire inféodées à des milieux particuliers.

 

Conçu en 1989 par le Muséum national d’Histoire naturelle pour déterminer l’état de santé des populations d’oiseaux communs en période de reproduction, le protocole STOC a été modifié en 2001 pour assurer une meilleure représentativité des paysages de France, et compte quelque 3 000 sites suivis au moins une année depuis cette date. En 2019, une collaboration lancée avec la LPO donne une nouvelle dimension à ce réseau de plus de 2 000 ornithologues bénévoles.


En trente ans, quatre millions de données ont été collectées sur le terrain grâce à ces observateurs assidus pour mesurer l’évolution des populations des 123 espèces les plus communes.

 

Si 32 espèces sont en expansion (pinson des arbres, rouge-queue à front blanc, fauvette à tête noire, pigeon ramier, geai des chênes, mésange bleue, choucas des tours), 43 régressent (chardonneret élégant, tourterelle des bois, hirondelle de fenêtres, moineau friquet, verdier d’Europe, martinet noir). En milieu urbain, l’artificialisation toujours plus forte diminue leurs ressources alimentaires et la pollution due aux transports et aux activités industrielles a un impact sur leur santé. On note ainsi 28 % d’oiseaux en moins depuis 1989 !

 

Quand l’avifaune continue à perdre des plumes…

 

La pire situation se situe en zone agricole, où l’alouette des champs et les perdrix ont perdu près du tiers de leurs effectifs, contre 60 % pour le moineau friquet et tarier des prés depuis 2001.
Elle est moins défavorable pour les oiseaux forestiers, qui accusent une diminution de 10 %.
Les analyses confirment l’efficacité des réserves naturelles, où les populations d’oiseaux se portent mieux, et des aides financières pour des pratiques agricoles non intensives.
Le STOC démontre également que les populations d’oiseaux se décalent vers le nord pour tenter de rester dans les zones où la température leur convient, mais ce décalage n’est pas assez rapide.

 

Cet outil majeur pour la connaissance de l’avifaune commune, qui documente d’une manière plus générale le déclin alarmant de la biodiversité, est censé orienter les politiques publiques de conservation des espèces. L’occasion de donner votre point de vue en participant à la consultation citoyenne pour la troisième Stratégie nationale pour la biodiversité, qui prend fin le 6 juillet. Quand on connaît le rôle de l’agriculture intensive dans ce déclin et que l’on considère le manque d’ambition de la nouvelle Politique agricole commune en discussion, il y a matière à voler dans les plumes… de nos décideurs.

 

Catherine Levesque-Lecointre

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Bénéfice - risque de la vaccination : les politiques vaccinales sont à revoir

26 Juin 2021, 06:27am

Bénéfice - risque de la vaccination : les politiques vaccinales sont à revoir

Bénéfice - risque de la vaccination : les politiques vaccinales sont à revoir

Publié le 25/06/2021 à 16:55 – France Soir

 

Une nouvelle étude sur les bénéfices/risques de la vaccination a été publiée hier 24 juin, menée conjointement par : l'Université des sciences médicales de Poznan, en Pologne ; le département de psychologie, Université de Witten/Herdecke, en Allemagne ; l'Institut des sciences de la santé Change, en Allemagne ; le département de radio-oncologie, Hôpital Leopoldina, en Allemagne ; l'Independent Data and Pattern Scientist, aux Pays-Bas.

Voir ici : la publication complète
 

Résumé de l'étude traduit en français :

Le manque de bénéfice clair de la vaccination devrait amener les gouvernements à repenser leurs politiques de vaccination.

La campagne de vaccination covid-19 bat son plein. Un sujet particulièrement critique attise les échauffourées : l’ouverture de la vaccination aux enfants, ayant entraîné une polémique importante. Cette campagne est soutenue par des spots publicitaires, de nombreuses communications et interventions des membres du gouvernement dans les médias, rivalisant d’incitations à aller se faire vacciner. Certains médecins ou scientifiques déplorent le fait de pousser au "zéro covid", l’obligation vaccinale pour les soignants, ou la recrudescence des cas, notamment dans les hôpitaux des pays ayant le plus vacciné - comme Israël ou le Royaume-Uni.
 

Ce jour, une nouvelle étude revue par les pairs et publiée dans le journal MDPI conclut donc que les bénéfices de la vaccination ne sont pas clairs et que cela devrait amener les gouvernements à repenser leurs politiques vaccinales, pourtant vantées depuis des mois par les ministres et médecins sur les médias "mainstream".

L’étude met en contexte le fait que les vaccins covid-19 ont fait l'objet d'examens accélérés, sans données de sécurité suffisantes. (NDLR : rappelons que les vaccins font l’objet d’une autorisation de mise sur le marché temporaire car conditionnelle). Les trois chercheurs auteurs Harald Walach, (Pologne), Rainer J. Klement (Allemagne) et Wouter Aukema (Allemagne) voulaient comparer les risques et les avantages. 

 

 

 

Voir les commentaires

Découvrir Jade Allègre

25 Juin 2021, 19:27pm

Publié par Ciel Voilé

Voir les commentaires

Gaz, électricité: alerte sur la facture des français

25 Juin 2021, 15:46pm

Gaz, électricité: alerte sur la facture des français

Le 25/06/2021 à 12:59 – France Soir  Julien MIVIELLE - Paris (AFP)

 

Hausse de 10% du tarif réglementé du gaz en juillet, alerte sur le marché de l'électricité: la facture énergétique des Français risque de flamber ces prochains mois.

Le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel fourni par Engie va augmenter "de 9,96% HT au 1er juillet 2021", a annoncé vendredi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

"Cette forte hausse est due principalement (pour 7,8%) à la hausse des prix du gaz sur le marché mondial liée à la reprise économique", explique-t-elle.

La CRE détaille les raisons de cette hausse sur les marchés: reprise qui dope la demande, bas niveaux des stocks de gaz, opérations de maintenance en mer du Nord, augmentation de la consommation de gaz pour la production d'électricité...

L'autre gros facteur est la hausse du coût des certificats d'économie d'énergie (CEE), un dispositif qui oblige les fournisseurs à financer des économies d'énergie.

Cette forte hausse des tarifs réglementés du gaz, qui doivent disparaître en 2023 mais concernent encore un tiers des abonnés, fait toutefois suite à une période de baisse durant la crise. Au final, ils n'ont augmenté que de 1,1% depuis le 1er janvier 2019, indique la CRE.

Mais les évolutions des tarifs du gaz, annoncées de mois en mois, créent une volatilité importante pour les consommateurs.

https://www.francesoir.fr/actualites-france/gaz-electricite-alerte-sur-la-facture-des-francais

 

Voir les commentaires