Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Émissions des élevages : le Parlement européen approuve les nouvelles règles de l’UE

13 Mars 2024, 18:20pm

Émissions des élevages : le Parlement européen approuve les nouvelles règles de l’UE

 Sofia Sanchez Manzanaro | Euractiv.com | translated by Claire Lemaire – Le 12 mars 2024

 12 mars 2024

 

Le Parlement européen a approuvé la révision de la directive relative aux émissions industrielles, qui s’étendra à un plus grand nombre d’élevages de porcs et de volailles, malgré les efforts des eurodéputés de droite pour renverser la loi lors du vote final durant la plénière de Strasbourg ce mardi (12 mars).

En novembre dernier, les institutions européennes sont parvenues à un accord provisoire sur la révision de la directive sur les émissions industrielles, qui obligera les grands élevages de porcs et de volailles à se conformer à des règles ayant pour objectif d’assainir l’air et l’eau. Avant de devenir loi, la législation doit être approuvée par le Parlement et le Conseil.

Le Parlement a adopté cette directive révisée ce mardi, avec 393 voix pour, 173 contre et 49 abstentions.

La législation était à sept votes de voir son destin chamboulé, puisque 293 eurodéputés ont voté pour une réouverture de l’accord de compromis conclu par les négociateurs de l’UE en novembre, contre 306 qui s’y sont opposés.

Cette impulsion contre la loi est venue d’un groupe d’eurodéputés de droite mené par Benoît Lutgen, du Parti populaire européen (PPE), qui a présenté des amendements de dernière minute pour supprimer les dispositions concernant le secteur de l’élevage et maintenir le statu quo. Ces amendements n’ont donc pas été examinés.

« On ne peut revenir sur nos accords, il en va de notre crédibilité politique. Et cet accord reflète l’équilibre difficile entre la santé des citoyens et l’environnement, la compétitivité de notre industrie et les intérêts des agriculteurs », a indiqué le rapporteur du texte, pourtant issu du PPE, l’eurodéputé Radan Kanev, selon l’AFP.


La suite :

https://www.euractiv.fr/section/agriculture-alimentation/news/emissions-des-elevages-le-parlement-europeen-approuve-les-nouvelles-regles-de-lue/


 

Voir les commentaires

Compteur Linky- Nouveau Pic De Fraude

13 Mars 2024, 18:19pm

Voir les commentaires

Cara.news : Senta Depuydt: Traité pandémie OMS : coup d'État planétaire ?

13 Mars 2024, 18:09pm

Voir les commentaires

Etats-Unis : record de suicides en 2022

13 Mars 2024, 18:06pm

Voir les commentaires

OZEMPIC

13 Mars 2024, 18:05pm

Voir les commentaires

Robert Kennedy Jr : Covid, un projet militaire de longue date

13 Mars 2024, 18:03pm

Voir les commentaires

Dr Pierre Kory : effets secondaires chez les injectés et les non-injectés

13 Mars 2024, 18:02pm

Voir les commentaires

Entretien avec Julia Walter, victime post-injection Covid

13 Mars 2024, 18:00pm

Voir les commentaires

Afrique du Sud : vaccin contre le papillomavirus à des élèves de CM2 !

13 Mars 2024, 17:58pm

Afrique du Sud : vaccin contre le papillomavirus à des élèves de CM2 !

Les NIH financent un projet pilote visant à administrer le vaccin contre le papillomavirus à des élèves sud-africains de CM2

Brenda Baletti – mondialisation.ca – Le 12 mars 2024

L'Institut national de la santé a octroyé 340 000 dollars pour tester des tactiques psychologiques visant à persuader les élèves sud-africains de cinquième année et leurs parents d'accepter le vaccin controversé contre le papillomavirus, selon des documents obtenus par Children's Health Defense à la suite d'une demande au titre de la loi sur la liberté de l'information (Freedom of Information Act).

Les National Institutes of Health (NIH) financent des recherches sur la manière de stimuler l’adoption du vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) chez les garçons et les filles de cinquième année en Afrique du Sud, comme le révèlent des documents de subvention obtenus par Children’s Health Defense (CHD) dans le cadre d’une demande au titre de la loi sur la liberté d’information (Freedom of Information Act).

Les NIH ont accordé environ 340 000 dollars aux chercheurs principaux, le Dr Ingrid Katz, médecin au Brigham and Women’s Hospital dans le Massachusetts, et Lisa Michelle Butler, docteur en épidémiologie à l’université du Connecticut.

La subvention finance un projet visant à développer et à tester des stratégies de communication en milieu scolaire ciblant les enfants et leurs parents dans les écoles de la province de KwaZulu-Natalen Afrique du Sud, afin de déterminer quels types de communication sont les plus susceptibles d’inciter un plus grand nombre d’enfants à se faire vacciner contre le papillomavirus.

Le financement couvre une étude de faisabilité pilote d’un an dans cinq écoles afin de tester des stratégies que les chercheurs affineront ensuite et testeront sur des centaines d’enfants dans le cadre d’un ” essai hybride de type 2 à grande échelle”.

Les chercheurs espèrent que les stratégies de communication en milieu scolaire qu’ils élaborent contribueront à augmenter le taux de vaccination contre le VPH des enfants et des adolescents en Afrique du Sud, qui est actuellement de 37 % chez les filles, pour atteindre le taux cible de plus de 80 % chez tous les enfants âgés de 9 à 12 ans.

La suite :


 

https://www.mondialisation.ca/exclusif-les-nih-financent-un-projet-pilote-visant-a-administrer-le-vaccin-contre-le-papillomavirus-a-des-eleves-sud-africains-de-cm2/5687446


 

Voir les commentaires

La commission de l’Environnement demande un calendrier pour protéger la santé des sols

12 Mars 2024, 19:03pm

La commission de l’Environnement demande un calendrier pour protéger la santé des sols

La commission de l’Environnement demande un calendrier pour protéger la santé des sols

 Maria Simon Arboleas | Euractiv.com | translated by Claire Lemaire- Le 12 mars 2024

La commission de l’Environnement (ENVI) du Parlement européen a adopté lundi soir (11 mars) un projet de rapport concernant la première législation européenne sur la santé des sols, exigeant des pays qu’ils améliorent les aspects écologiques de leurs sols dans un délai de six à dix ans.

« Nous nous rapprochons enfin de l’élaboration d’un cadre européen commun pour protéger nos sols de la dégradation », a déclaré l’eurodéputé libéral Martin Hojsík (Renew), rapporteur sur le dossier, après le vote.

Les eurodéputés ont soutenu l’ambition de la Commission de rendre les sols de l’UE sains d’ici 2050 et ont convenu que les pays de l’UE doivent surveiller la santé de tous les sols sur leur territoire et prendre des mesures pour améliorer leur état écologique.

La commission parlementaire est allée plus loin que l’exécutif européen en appelant les États membres à améliorer la santé des sols dans un délai de six à dix ans.

La directive relative à la surveillance des sols a été proposée par la Commission en juillet dernier dans le cadre de la stratégie européenne pour les sols présentée en 2021, qui vise à conférer aux sols un statut de protection similaire à celui de l’air ou de l’eau, qui sont tous deux couverts par une législation spécifique.

La protection des sols est une demande de longue date des députés européens et des défenseurs de l’environnement.

On estime qu’environ 60 à 70 % des sols européens ne sont pas sains, les types de dégradation les plus courants étant la diminution du carbone organique du sol (53 %), la diminution de la biodiversité du sol (37 %) et le risque de dégradation des tourbières (30 %).

La suite :

https://www.euractiv.fr/section/agriculture-alimentation/news/la-commission-de-lenvironnement-demande-un-calendrier-pour-proteger-la-sante-des-sols/


 

Voir les commentaires