Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Pétition pour interdire dans le monde entier les épandages aériens clandestins : 28 000 signatures

25 Juin 2015, 17:20pm

Publié par Ciel Voilé

La pétition est courte, mal traduite en français,et elle date du 4 février 2013 ! Mais elle a réuni 28 000 signatures. Elle a le mérite d'exister en plusieurs langues. Ciel voilé signe la pétition, même si elle est sur AVAAZ ! Pour ceux qui ne connaissent pas le problème, lisez l'article de Dominique Guillet au sujet d'AVAAZ. Signer oui, faire un don : non.

http://www.liberterre.fr/liberterres/meta-mafia/avaaz.html

Voir les commentaires

Chanson sur les avions de la géo-ingénierie

23 Juin 2015, 22:46pm

Voir les commentaires

HAARP en action ?

21 Juin 2015, 12:25pm

Ajoutée le 12 juin 2015


Ce qui est arrivé à Greenwood, Indiana USA

J'étais sur ma bicyclette et une tempête approchait. Alors une étrange lumière a attiré mon attention j'ai donc sorti mon téléphone et pris cette vidéo.

Je ne savais pas ce que c'était jusqu'à ce que je fasse quelques recherches quand je suis rentré chez moi et que je découvre un programme de recherche du gouvernement (disent-ils) qui manipule le climat !! Jetez un oeil de plus près au début à droite de l'image lorsque le faisceau disparaît pendant une seconde. Il se déplace vers le haut du nuage puis revient.


Découvrez thirdphaseofmoon :


1.https: //m.youtube.com/watch v = qYe3VH2 ...

Cette vidéo est une interview que j'ai eue avec lui.

2.https: //m.youtube.com/watch v = 8mcSLiy ...

Ceci est un invité, il était venu pour nous chercher à savoir ce que nous avions vu.

3.http: //www.blogtalkradio.com/thirdpha ...

Sa station de radio internet

Voir les commentaires

Nouvelle étude du professeur Séralini : les rats de laboratoires nourris aux OGM

19 Juin 2015, 18:45pm

Nouvelle étude du professeur Séralini  : les rats de laboratoires nourris aux OGM

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/2015/06/18/nouvelle-etude-de-ge-seralini-les-tests-de-laboratoire-sont-fausses-750233.html

Le professeur caennais - Gilles-Eric Séralini - révèle ce jeudi 18 juin une nouvelle étude selon laquelle les aliments, utilisés pour les rats de laboratoire sont contaminés. En analysant, lui et son équipe ont détecté des traces de pesticides, de métaux lourds et d'OGM. Son interview dans le JT.

Contexte de l'étude : la réponse du berger à la bergère

Lorsqu'il a publié son étude tonitruante en 2012 sur la toxicité des OGM sur les rats, ses détracteurs lui avaient rétorqué que les rats présentaient naturellement des tumeurs mammaires et que son étude ne prouvait rien du tout. Alors, le professeur caennais a voulu comprendre pourquoi ces animaux de laboratoire sont prédisposés à développer de nombreuses pathologies :

- 13 à 71% des animaux eux présenteraient spontanément ou naturellement des tumeurs mammaires

- 26 à 93% des tumeurs hypophysaires

- Le fonctionnement des reins de ces animaux serait fréquemment déficient

L'origine de ces pathologies est-elle génétique ou bien relève-t-elle de l'influence de l'environnement ?

L'étude sur l'alimentation des rats de laboratoire

Le Professeur Gilles-Éric Séralini et son équipe, soutenus par le CRIIGEN, ont donc analysé, avec l'aide de laboratoires accrédités, la nourriture des animaux de laboratoire. Cette alimentation, provenant des cinq continents, est habituellement considérée comme équilibrée et hygiénique. Or, sur 13 échantillons communs de croquettes pour rats, provenant de 9 pays, l'équipe a trouvé des traces de :

- 262 pesticides

- 4 métaux lourds

- 17 dioxines et furanes

- 18 PCB et 22 OGM

Les résidus du Roundup et ses génériques, ont été détectés dans 9 des 13 régimes, et 11 d'entre eux contenaient des OGM avec lesquels ce Roundup est amplement utilisé.

"On se rend compte que la nourriture donnée aux rats est extrêmement contaminée." Gilles-Eric Seralini

Gilles-Eric Séralini était notre invité dans le journal de midi

Quelles conclusions en tirer ?

L'étude de G.E Séralini jette le discrédit sur toutes celles faites sur les rats avant la commercialisation de tels ou tels produits chimiques. G.E Séralini : "La composition de cette nourriture augmente le bruit de fond à un tel niveau que ça cache tous les effets secondaires des produits testés."

Qu'en pense le docteur et journaliste Dominique Dupagne ? (assez critique par le passé avec G.E Séralini). Invité à la tête au Carré sur France inter, il affirme :

"C'est une étude remarquable. (..) Là il démontre que les études des industriels sont faites avec une rigueur absolument nulle. Et moi honnêtement, je trouve qu'on devrait rétracter toutes les études de Monsanto"

Retard de la publication : lobby ?

La revue PLOS ONE qui avait accepté et mis en forme l'étude de Gilles-Eric Séralini a décidé à la veille de sa publication de la reporter. A noter que par deux fois, dans Food and Chemical Toxicology et Biomed Research Int, des personnes liées à l'industrie étaient intervenues pour faire annuler leurs parutions, sans y parvenir pour Biomed Research Int.

Reportage d'Erwan de Miniac et Emilien David :

Intervenants:

- Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen

- Corinne Lepage, ancienne ministre de l'environnement et présidente d'honneur du CRIIGEN

Voir les commentaires

Non aux néo-nicotinoïdes : écrivez à vos sénateurs

17 Juin 2015, 13:35pm

Non aux néo-nicotinoïdes : écrivez à vos sénateurs

Action de Pollinis :

Chère amie, cher ami,

D'ici quelques semaines, les sénateurs français vont décider d'interdire, ou non, les pesticides tueurs d'abeilles.

C'est la dernière étape d'une bataille que nous menons ensemble depuis trois ans, pour les abeilles et l'environnement!

Si les sénateurs décident l'interdiction immédiate de ces pesticides en France, cela créera un précédent en Europe, obligeant par effet boule de neige les autres pays à s'aligner.

Cette interdiction permettra non seulement de sauver dans l'immédiat des millions d'abeilles, mais surtout d'échapper à la catastrophe environnementale et alimentaire qui menace si ces pesticides continuent à être utilisés aussi massivement et systématiquement dans les cultures…

Mais pour le moment, les sénateurs sont réticents à voter l'interdiction. Et sans la mobilisation massive des citoyens pour faire pression, il y a fort à parier qu'ils enterreront tout simplement le projet.

C'est pourquoi je vous demande d'envoyer de toute urgence le message #StopNeonics aux sénateurs de votre département, en cliquant ici.

Si vous n'êtes pas de nationalité française, vous pouvez quand même exprimer votre soutien à cette interdiction en signant un message de principe : cliquez ici. Ce qui se passe en France à l'heure actuelle peut avoir des répercussions importantes sur tous les pays européens : tout le monde est concerné !

En mars dernier, l'Assemblée nationale en France adoptait un amendement au projet de loi Biodiversité (1), interdisant purement et simplement les pesticides néoniconitoïdes sur le sol français dès janvier 2016.

Pour tous les citoyens et associations qui militent depuis des années pour l'interdiction de ces pesticides dangereux pour les pollinisateurs et la nature, l'initiative courageuse de Gérard Bapt et Delphine Batho, les députés qui ont déposé l'amendement, était une vraie bouffée d'espoir.

A force de tirer la sonnette d'alarme et de mobiliser les citoyens, notre message a été entendu des responsables politiques !

Maintenant que les députés ont voté OUI à cet amendement #StopNeonics, c'est au tour des sénateurs de se prononcer. Et là, la bataille est rude.

Il y a quelques mois déjà, les sénateurs ont rejeté la proposition d'un des leurs de faire un moratoire sur les néonicotinoïdes en France. A 248 voix, contre 64…

Il ne faut pas se leurrer : la majorité des sénateurs voit cette interdiction d'un très mauvais œil. Même le gouvernement rechigne à se prononcer pour l'interdiction, ce qui n'aide pas à faire pencher la balance de notre côté.

Et évidemment, les lobbies qui défendent les intérêts des firmes agrochimiques poussent à fond pour que les sénateurs rejettent le texte !

Il ne nous reste que quelques semaines pour faire l'assaut des sénateurs et leur mettre une pression déterminante, pour qu'ils adoptent l'amendement #StopNeonics.

Jamais encore nous n'avions réussi à aller aussi loin, nous les défenseurs des abeilles et de la nature : ensemble, nous avons réussi à obtenir qu'un amendement soit déposé, dans un grand pays européen, et validé par l'une des deux chambres parlementaires.

Il ne nous reste qu'une toute dernière étape : le vote des sénateurs. C'est maintenant ou jamais qu'il faut agir !

Alors s'il vous plaît, ne perdez pas un instant : envoyez votre message aux sénateurs de votre département en cliquant ici, et transférez cet email le plus largement possible autour de vous.

Tous ensemble, nous devons inonder leurs boîtes mails de messages de protestation, pour qu'ils se rendent bien compte que des centaines de milliers de citoyens sont sur leur dos, et attendent d'eux qu'ils prennent la seule décision qu'impose le bon sens : interdire définitivement ces pesticides avant qu'ils n'aient causé des dégâts irréversibles sur l'environnement et la biodiversité !

Déjà, on constate que la pollution des nappes phréatiques et des cours d'eau aux néonicotinoïdes commence à avoir des effets catastrophiques sur la biodiversité de ces milieux : jusqu'à 42% de micro-organismes en moins en France et en Allemagne (2), entraînant un déclin rapide et incontrôlable des poissons d'eau douce…

Et pendant que les insectes non ciblés comme les abeilles et autres pollinisateurs succombent sous l'effet de ces poisons déversés massivement dans les champs (3), les organismes cibles, comme le doryphore ou la punaise du pêcher, responsables de famines historiques, développent à toute vitesse des résistances qui bientôt les rendront complètement insensibles à ces substances censées les tenir éloignés des cultures (4).

La catastrophe alimentaire qui se profile si, en ayant décimé tous les insectes utiles à l'agriculture, on se retrouve incapable de protéger les champs des véritables nuisibles, fait frémir plus d'un scientifique…

Les sénateurs n'ont pas le droit de faire encore une fois l'autruche : faire comme s'ils ne "savaient pas", et ne pas voter l'interdiction des néonicotinoïdes, c'est accepter de sacrifier la santé et l'alimentation de toute la population, pour satisfaire aux intérêts à court terme de quelques multinationales qui se partagent le marché des pesticides !

Il est encore temps de les empêcher d'anéantir tout le travail que nous avons mené ensemble ces trois dernières années pour faire prendre conscience du danger au grand public et aux responsables politiques.

Faites pression sur vos sénateurs pour qu'ils adoptent l'amendement #StopNeonics !

Pour que cette action soit un coup de force réussi, nous avons mis en place un système d'envoi direct de votre message aux sénateurs de votre département.

Quand vous aurez cliqué sur le bouton ci-dessous, vous arriverez à une page contenant le message qui sera envoyé aux sénateurs de votre part. Inscrivez votre nom et vos coordonnées, et les noms des sénateurs de votre département apparaîtront automatiquement. Cliquez sur "envoyer", et votre message leur sera transmis directement par email.

Si vous n'êtes pas citoyen français, votre signature compte tout autant : allez sur cette page et signez "en soutien", pour montrer que, dans votre pays aussi, vous voulez cette interdiction des néonicotinoïdes, et puisque la France a bien voulu ouvrir le bal, vous comptez sur les sénateurs français pour prendre cette décision responsable et créer un effet boule de neige en Europe !

Ici à Pollinis, toute l'équipe est sur le pont depuis le début de l'affaire, pour rallier les scientifiques et faire entendre leurs analyses, et multiplier les rendez-vous avec les responsables politiques, au parlement et dans les ministères, pour leur faire prendre conscience, chiffres et études à l'appui, de la dangerosité extrême des néonicotinoïdes pour les pollinisateurs, l'environnement et la santé, et le risque qu'ils font courir à la sécurité alimentaire de toute la population.

Rien que le mois dernier, j'ai rencontré dans leur bureau à l'Assemblée nationale plus de 20 députés parmi ceux qui comptent le plus sur les questions agricoles et environnementales. Ils ont écouté attentivement les arguments de Pollinis, et m'ont assuré qu'ils feraient de leur mieux pour que l'amendement soit définitivement adopté s'il leur revenait.

Mais ils ne peuvent pas convaincre leurs collègues sénateurs à notre place. Seule une mobilisation massive des citoyens qui refusent qu'on sacrifie impunément leur santé et celle de leurs enfants, peut nous permettre d'avoir le dernier mot dans cette bataille.

Alors s'il vous plaît, envoyez dès maintenant votre message aux sénateurs de votre département, et transférez cet email à tous vos contacts - peu importe où ils habitent, tout le monde est concerné par la nature que nous laisserons aux générations futures !

Un grand merci par avance pour tout ce que vous ferez pour nous permettre de mettre une pression déterminante sur les sénateurs, et obtenir l'interdiction, réelle et définitive, des néonicotinoïdes tueurs d'abeilles en France et en Europe.

Bien sincèrement,

Nicolas Laarman

Délégué général

Références :

(1) Pour voir !'amendement sur le site de l'Assemblée nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/2064/AN/754.asp

(2) Beketov MA, Kefford BJ, Schäfer RB, Liess M. Pesticides reduce regional biodiversity of stream invertebrates. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America. 2013;110(27):11039-11043. doi:10.1073/pnas.1305618110.

(3) A ce sujet, le dernier rapport de l'EASAC est un bon recapitulatif : EASAC, Ecosystem services, agriculture and neonicotinoids

(4) Sur les résistances aux néonicotinoides, voir par exemple :

- Goulson, D. (2013), REVIEW: An overview of the environmental risks posed by neonicotinoid insecticides. Journal of Applied Ecology, 50: 977–987. doi: 10.1111/1365-2664.12111

- Puinean AM, Foster SP, Oliphant L, Denholm I, Field LM, et al. (2010) Amplification of a Cytochrome P450 Gene Is Associated with Resistance to Neonicotinoid Insecticides in the Aphid Myzus persicae. PLoS Genet 6(6): e1000999. doi: 10.1371/journal.pgen.1000999

- Slater R, Paul VL, Andrews M, Garbay M, Camblin P, Identifying the presence of neonicotinoidresistant peach-potato aphid (Myzus persicae) in the peach-growing regions of southern France and northern Spain. Pest Manag Sci. 2012 Apr;68(4):634-8. doi: 10.1002/ps.2307. Epub 2011 Nov 2.

- Paweł Węgorek, Marek Mrówczyński, Joanna Zamojska Resistance of pollen beetle (Meligethes eaneus F.) to selected active substances of insecticides in Poland. JOURNAL OF PLANT PROTECTION RESEARCH Vol. 49, No. 1 (2009)

- Studies on Resistance of Grain Aphid (Sitobion Avenae) to Neonicotinoid Insecticides (Education Papers posted on December 24th, 2014 )

Pollinis Association Loi 1901
143 avenue Parmentier – 75010 Paris www.pollinis.o
rg

Pour désinscrire l'adresse s.rulekowski@wanadoo.fr, cliquez ici :Désabonnement

Voir les commentaires

François Gervais : l'effet de serre remis en question

12 Juin 2015, 22:33pm

Mr François Gervais, contacté par un militant, ne reconnait pas les programmes de géo-ingénierie déjà en cours, la mise en oeuvre actuelle des épandages chimiques aériens clandestins à grande échelle.

Voir les commentaires

Mort des abeilles et aluminium

10 Juin 2015, 05:38am

Disparition des abeilles: Une étude pointe du doigt l'aluminium

Publié par wikistrike.com le 9 juin 2015

Dans un nouvelle étude, publiée dans la revue PLOS one, des chercheurs ont constaté que la contamination d'une colonie d'abeille à l'aluminium peut contribuer à la diminution de sa population.

L'aluminium est l'un des produits toxiques les plus répandus dans le monde. il est connu pour être relié à de nombreuses hécatombes de poissons dans les lacs, le dépérissement des forêts dans les bassins pauvres en éléments nutritifs et à la faible productivité des cultures dans les sols sulfatés acides.

Les chercheurs pensent que la pollution généralisée de la nature par ce métal peut également jouer un rôle dans le déclin des abeilles.

Dans cette dernière étude, les chercheurs ont recueilli des larves dans des colonies de bourdons sauvages. Ces nymphes ont ensuite été examinées pour tenter de retrouver des traces d'aluminium. A leur grande surprise les scientifiques ont constaté que les nymphes étaient fortement contaminées, avec des niveaux individuels allant de 13 à près de 200 ppm. Pour information une valeur de 3 ppm serait considérée comme potentiellement pathologique dans un tissu cérébral humain.

Leur étude démontre que les bourdons étudiés et nourris exclusivement de leur cueillettes naturelles de pollens au quotidien ont été très largement contaminés à l'aluminium et ont souffert de cette contamination.

"Il est largement admis qu'un certain nombre de facteurs en interaction sont susceptibles d'être impliqués dans le déclin des abeilles et autres pollinisateurs; l'absence de fleurs, les attaques de parasites, et l'exposition à des cocktails de pesticides, par exemple», a déclaré Chris Exley, une sommité sur l'exposition humaine à l'aluminium. Alors, les abeilles, intoxication à l'aluminium"?

"Une intoxication à l'aluminium, qui est un neurotoxique connu, affecte gravement le comportement humain ou animal en déclenchant des maladies neurodégénératives, chez l'humain la maladie d'Alzheimer est l'une des plus connues d'entre elles."

"Avec cette nouvelle étude, on peut imaginer que les Abeilles intoxiquées (qui comptent beaucoup sur leurs fonctions cognitives dans leur comportement quotidien) soient désormais atteintes de dysfonctionnements induits par la forte présence de l'aluminium dans le corps et que cela doit jouer forcément un rôle majeur dans le déclin de leurs populations à travers le monde."

L'étude est consultable ici ( en Anglais)


© Nature Alerte

Voir les commentaires

Stop à la Directive Secret des Affaires !

7 Juin 2015, 13:41pm

Pétition lancée par Elise Lucet

Pétition lancée par Elise Lucet

Ne laissons pas les entreprises dicter l’info - Stop à la Directive Secret des Affaires !

Bientôt, les journalistes et leurs sources pourraient être attaqués en justice par les entreprises s’ils révèlent ce que ces mêmes entreprises veulent garder secret. A moins que nous ne réagissions pour défendre le travail d’enquête des journalistes et, par ricochet, l’information éclairée du citoyen.

Sous couvert de lutte contre l’espionnage industriel, le législateur européen prépare une nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme, le "secret des affaires", dont la définition autorise ni plus ni moins une censure inédite en Europe.

Avec la directive qui sera bientôt discutée au Parlement, toute entreprise pourra arbitrairement décider si une information ayant pour elle une valeur économique pourra ou non être divulguée. Autrement dit, avec la directive "Secret des Affaires", vous n’auriez jamais entendu parler du scandale financier de Luxleaks, des pesticides de Monsanto, du scandale du vaccin Gardasil... Et j’en passe.

Notre métier consistant à révéler des informations d’intérêt public, il nous sera désormais impossible de vous informer sur des pans entiers de la vie économique, sociale et politique de nos pays. Les reportages de "Cash Investigation", mais aussi d’autres émissions d’enquête, ne pourraient certainement plus être diffusés.

Avec ce texte, un juge saisi par l’entreprise sera appelé à devenir le rédacteur en chef de la Nation qui décide de l’intérêt ou non d’une information. Au prétexte de protéger les intérêts économiques des entreprises, c’est une véritable légitimation de l’opacité qui s’organise.

Si une source ou un journaliste "viole" ce "secret des affaires", des sommes colossales pourraient lui être réclamées, pouvant atteindre des millions voire des milliards d’euros, puisqu’il faudra que les "dommages-intérêts correspond(ent) au préjudice que celui-ci a réellement subi". On pourrait même assister à des peines de prison dans certains pays.

Face à une telle menace financière et judiciaire, qui acceptera de prendre de tels risques ? Quel employé - comme Antoine Deltour à l’origine des révélations sur le le scandale Luxleaks - osera dénoncer les malversations d’une entreprise? Les sources seront les premières victimes d’un tel système, mais pas un mot ne figure dans le texte pour assurer leur protection.

Les défenseurs du texte nous affirment vouloir défendre les intérêts économiques des entreprises européennes, principalement des "PME". Étonnamment, parmi celles qui ont été en contact très tôt avec la Commission, on ne relève pas beaucoup de petites PME, mais plutôt des multinationales rôdées au lobbying : Air Liquide, Alstom, DuPont, General Electric, Intel, Michelin, Nestlé et Safran, entre autres.

Ces entreprises vont utiliser ce nouveau moyen offert sur un plateau pour faire pression et nous empêcher de sortir des affaires …

Vu l’actualité Luxleaks, nous ne tolérons pas que nos élus se prononcent sur un texte aussi grave pour la liberté d'expression sans la moindre concertation avec les représentants de la presse, les lanceurs d'alertes et les ONG. Seuls les lobbies industriels ont été consultés.

Nous, journalistes, refusons de nous contenter de recopier des communiqués de presse pour que vous, citoyens, restiez informés. Et comme disait George Orwell : "Le journalisme consiste à publier ce que d’autres ne voudraient pas voir publié : tout le reste n’est que relations publiques".

C’est pourquoi je demande, avec l’ensemble des signataires ci-dessous, la suppression de cette directive liberticide.

Le 16 juin prochain, une commission de députés européens, la commission JURI, se réunira pour valider ou non ce texte. C'est le moment de nous mobiliser pour dire non à la censure en Europe.

Signez la pétition :

http://www.change.org/p/ne-laissons-pas-les-entreprises-dicter-l-info-stop-directive-secret-des-affaires-tradesecrets

Voir les commentaires

La géo-ingénierie empoisonne la vie sur terre

7 Juin 2015, 12:27pm

Voir les commentaires

Ciel chimique de Kate Magdalena Willens

7 Juin 2015, 09:55am

Publié par Traduction Ciel voilé

Ciel chimique de Kate Magdalena Willens

Traduction Ciel voilé

Ciel chimique

Là-haut, là-haut dans le ciel,
Là, ils vont encore !
Les avions épandeurs volent haut!
Ils ne veulent pas que vous le sachiez ---
Et donc ils mentent, et nient.

Je me demande pour qui ils se prennent
à tracer des lignes blanches pour polluer le bleu;
Je me demande pourquoi et comment ---
les gens doutent de ce qu'ils voient de leurs yeux.

Ils disent que ça n’existe pas que

ce que vous et moi observons

n’est qu’illusion, folie, complot !

Ils prétendent que ce n’est que glace,
que l'atmosphère a changé
du fait du changement climatique

provoqué par leurs manigances.

Ils ne veulent pas que vous sachiez,
et ils ne reconnaîtront pas
ce que vous et moi observons de visu :
que le ciel devient un dépotoir de déchets blanchâtres

de baryum, strontium et bactéries en tout genre !

Émis par des avions qui tournent haut,
pendant que dessous on respire, s’essouffle, et meurt.

Kate Magdalena Willens 2 juin 2015

Up up in the sky,
There they go again!
The chemtrail planes are flying high!
They don't want you to know ---
And so they lie, and deny.

I wonder who they think they are,
laying down white lines to spoil the blue;
I wonder why, I wonder how ---
people can doubt what they see in plain view.

They say it's not happ'ning,
that what you and I see
is illusion, is madness, is conspiracy!

They say it's just ice,
that the atmosphere's changed
by the climate change brought
by the plans they've arranged.

They don't want you to know,
and they won't admit
what you and I can plainly see:
that the skies are a-littered
with whitish goo made of
barium, strontium, biologicals too!

Emitted from planes arcing high,
while people below breathe, gasp, and die.

Kate Magdalena Willens 2 juin 2015

Voir les commentaires