Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

actualites

Dr Vladimir Zelenko : protéine spike

14 Juillet 2021, 11:22am

Voir les commentaires

Centrale biomasse de Gardanne : de décembre 2020 à juillet 2021

14 Juillet 2021, 09:27am

Centrale biomasse de Gardanne : de décembre 2020 à juillet 2021
 Trop gourmande en bois, la centrale de Gardanne fait bûcher la justice
 Pierre Isnard-Dupuy  le 12 Déc 2020

Alors qu'elle n'a toujours pas démarré pour raisons techniques depuis six ans, l'unité biomasse de la centrale de Gardanne passait ce vendredi une nouvelle étape judiciaire devant la cour administrative d'appel.

L'enjeu

Lors d'une audience ce vendredi, la question était de savoir si l'important approvisionnement en bois de la centrale devrait être pris en compte dans les études d'impact de l'installation.

Le contexte

Huit ans après le lancement de la conversion de la centrale au bois, la centrale n'a toujours pas commencé à fonctionner normalement.

 

L’unité biomasse de la centrale électrique de Gardanne-Meyreuil fonctionnera-t-elle un jour ? La question mérite d’être posée alors qu’elle ne produit toujours de l’électricité que par intermittence. Et ce, 8 ans après le lancement du projet de conversion du charbon vers le bois et 6 ans après que la mise en service nominale aurait dû être réalisée. Des difficultés techniques, révélées par Marsactu et un pacte de transition pour le territoire encore mal défini contribuent à maintenir le statu quo. Un chapitre judiciaire pèse aussi sur son avenir.

La centrale biomasse redémarre après deux ans et demi d’arrêt

Agri mutuel AFP le 13/07/2021 à 18:41

Après deux ans et demi d'arrêt, la centrale biomasse de Gardanne (Bouches-du-Rhône) a repris du service mardi sur un site qui tourne définitivement la page du charbon malgré la poursuite du conflit social.

« GazelEnergie a déclenché aujourd’hui la première étape de la procédure de redémarrage de la tranche biomasse de la centrale de Provence », indique le groupe, filiale du groupe EPH du Tchèque Daniel Kretinsky, dans un communiqué. « Il faut trois semaines pour redémarrer progressivement avant la phase de couplage et de branchement » sur le réseau électrique, a précisé une porte-parole.

Quelques 20 000 tonnes de bois ont été commandées localement pour alimenter l’unité qui est censée devenir la plus grande centrale biomasse de France mais est critiquée par des associations écologistes pour son gigantisme. Quelques 300 millions d’euros ont été investis dans cette unité capable d’une puissance de 150 mégawatts et qui doit fournir à terme 6 % de la production d’électricité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en consommant 850 000 tonnes de biomasse – en grande partie du bois.

Voir les commentaires

Frédéric Chaumont : alerte obligation vaccinale

14 Juillet 2021, 09:17am

Voir les commentaires

L’obligation vaccinale n’aurait aucune justification, ni scientifique ni légale

14 Juillet 2021, 07:16am

L’obligation vaccinale n’aurait aucune justification, ni scientifique ni légale
Dre Nicole Delépine Mondialisation.ca, 13 juillet 2021
 
Elle ferait de plus courir des risques politiques insensés à notre démocratie.
Le covid a quasiment disparu du pays même si nos gouvernants et les médias le cachent
D’après l’OMS et OurWorldinData, le nombre de nouvelles contaminations journalières est en chute libre en France depuis avril 2021. Depuis trois semaines, ce nombre ne dépasse pas 2000 par jour, soit une incidence quotidienne de 0,000 03.
À titre de comparaison, la Grande-Bretagne en est à 20 000 cas quotidiens malgré sa couverture vaccinale élevée et ses confinements récents.

Voir les commentaires

Manifeste de Kokopelli : Pour une insurection fertile

13 Juillet 2021, 21:00pm

Manifeste de Kokopelli : Pour une insurection fertile
 

Nous ne sommes pas une organisation politique ; nous ne sommes adhérents d’aucun parti, d’aucun dogme scientifique, d’aucune théorie farfelue. Nous sommes simplement une association œuvrant depuis plus de 20 ans à la protection de la biodiversité, dans un contexte de criminalisation de nos activités, de harcèlement judiciaire, mais aussi d’instrumentalisation des institutions et de la législation par une industrie agrochimique toute puissante.

L’Association Kokopelli est forte, à ce titre, d’une longue expérience de défense de l’intérêt général et de lutte contre la tyrannie des intérêts commerciaux prenant les habits de la République. De ces longs et multiples combats nous avons tiré un enseignement fondamental : le gouvernement et les règles qu’il édicte sont rarement le reflet du bien commun. Au contraire, l’intervention du pouvoir exécutif n’est généralement dictée que par des intérêts mercantiles, eux-mêmes représentés par telle ou telle industrie, et ce risque est d’autant plus important que les intérêts financiers en jeu sont grands, comme c’est le cas, hélas, en matière de santé et de maladie.

Aujourd’hui, comme tous les Français, nous tentons de survivre à la crise actuelle sous une férule administrative et policière qui ne cesse de se durcir et qui prend chaque jour davantage le visage du terrifiant roman d’anticipation de George Orwell, 1984.

Aussi nous prenons la plume pour donner l’alerte et appeler à une insurrection fertile, avant qu’il ne soit trop tard et que la tyrannie sanitaire, qui se matérialise sous nos yeux chaque jour un peu plus, ne devienne une réalité irréversible.

Pourquoi sommes-nous aussi inquiets alors que certains croient qu’il s’agit seulement d’un mauvais moment à passer et que les choses reviendront à la normale « lorsque nous en aurons fini » avec ce vilain virus ?

 
1

Tout d’abord parce que les mesures restrictives mises en place lors des périodes de crises ne sont jamais retirées complètement par la suite (1). D’ailleurs, le gouvernement a déjà tenté de faire entrer dans le droit commun un grand nombre de ces mesures (2) et de les muer ainsi en instruments banals de contrôle et de répression que le pouvoir exécutif pourra actionner à sa discrétion ;

 

Voir les commentaires

La course nucléaire s’accélère

13 Juillet 2021, 14:27pm

La course nucléaire s’accélère

 

L’Art de la guerre 
Par Manlio Dinucci   Mondialisation.ca, 13 juillet 2021
 
 

Dans la base de Redzikowo en Pologne ont commencé les travaux pour l’installation du système Aegis Ashore, avec une dépense de plus de 180 millions de dollars. Ce sera la seconde base de missiles USA en Europe, après celle de Deveselu en Roumanie devenue opérationnelle en 2015. La fonction officielle de ces bases est de protéger, avec le “bouclier” des missiles intercepteurs SM-3, les forces USA en Europe et celles des alliés européens de l’OTAN des “actuelles et émergentes menaces de missiles balistiques provenant de l’extérieur de l’aire Euro-Atlantique”. Aux deux installations terrestres s’ajoutent quatre navires dotés du même système Aegis, qui, déployés par l’U.S. Navy dans la base espagnole de Rota, croisent en Méditerranée, Mer Noire et Mer Baltique. L’U.S. Navy a environ 120 torpilleurs et croiseurs armés de ce système de missiles.

Voir les commentaires

Comment le GIEC faire dire à plus de mille experts ce qu’ils n’ont jamais dit

13 Juillet 2021, 08:02am

Comment le GIEC faire dire à plus de mille experts ce qu’ils n’ont jamais dit

Dans son dernier ouvrage « La religion écologiste », Christian Gerondeau consacre un chapitre de 37 pages (147 à 181) à l’un des rapports spéciaux du GIEC, le SRREN (Special Report on Renewable Energy Sources) dont l’une des principales conclusions est que les énergies renouvelables pourraient couvrir près de 80% des besoins énergétiques de la planète en 2050. Le texte qui suit est un résumé de ce chapitre intitulé « La naissance d’un mythe fondateur. Comment transformer en éminents climatologues plus de mille experts qui n’y connaissent rien en climat et leur faire dire ce qu’ils n’ont jamais dit ».


80% des besoins énergétiques fournis par les renouvelables en 2050

En 2011 le GIEC a publié un rapport intitulé « Renewable Energy Sources and Climate Change Mitigation », ou rapport SRREN. Selon ce rapport, les énergies renouvelables pourraient couvrir près de 80% des besoins énergétiques du monde en 2050. Plus précisément, le rapport SRREN a déterminé que la part des énergies renouvelables pourrait atteindre 43% en 2030 et 77% en 2050, les énergies d’origine éolienne et solaire atteignant 27% en 2030 et 63% en 2050, le reste étant fourni par la biomasse (brûlage du bois essentiellement) et l’hydroélectricité. Ce résultat est invraisemblable : l’AIE (Agence Internationale de l’Énergie) évaluait que la part cumulée de l’éolien et du solaire ne pourrait excéder 5% en 2040 et 10% en 2050, au lieu des 63% annoncés par le GIEC. Il était d’autre part extrêmement coûteux : le montant des dépenses à engager pour atteindre cet objectif serait de à 5 100 milliards de dollars jusqu’en 2020, et ensuite 7 180 milliards de dollars de 2021 à 2030 soit 12 280 milliards de dollars au total.

Du rapport principal, au communiqué de presse

Le rapport principal (1 544 pages) a été élaboré par le groupe de travail n° 3 du GIEC au cours de deux ans de travaux auxquels ont participé 378 experts. Il a bénéficié de 24766 commentaires en provenance de 787 autres experts ou représentants de gouvernements, de telle sorte que 1176 noms figurent sur ce rapport.

 

Voir les commentaires

Etude sur la vaccination des enfants

13 Juillet 2021, 07:40am

Publié par kla.tv

Voir les commentaires

Non à la violation du secret médical par la CNIL

13 Juillet 2021, 07:13am

Non à la violation du secret médical par la CNIL
Voici comment stopper la violation de votre secret médical organisée par la CNIL
Connectez-vous sur votre compte AMELI 
Cliquez sur l’item “Ecrire un message” du menu “Mes demandes”

 

Voir les commentaires

Communiqué Bon sens du 12 juillet 2021

13 Juillet 2021, 07:07am

Communiqué Bon sens du 12 juillet 2021
Communiqué BonSens du 12 juillet 2021
 

 

A TOUS NOS ADHÉRENTS, A TOUS LES SOIGNANTS, A TOUS LES CITOYENS

Suite à l’allocution du président, l’association a reçu de nombreuses interrogations de ses membres et des soignants face à cette rupture d’égalité entre les français vaccinés qui ont accepte une balance de bénéfice risque avec un consentement pas toujours éclairé et ceux qui demandent plus d’information, avant de prendre une décision lourde de conséquences.

Le président a changé d’avis quant à son allocution du 24 novembre ou il déclarait que la vaccination ne serait pas obligatoire. En imposant la vaccination pour certains groupes et en imposant le pass sanitaire pour voyager ou aller faire ses courses, il consacre cette rupture, divisant les français. De plus il omet de respecter le consentement libre et éclairé ainsi que le droit fondamental des français à la santé.  En omettant de parler des traitements précoces (ivermectine, hydroxychloroquine, azithromycine) tels qu’utilisés en Inde avec succès, ainsi que du fait que les autorisations conditionnelles de ces thérapies géniques, l’information délivrée aux Français et donc biaisée entrainant ainsi l’impossibilité à ces derniers de se former un avis libre et éclairé.

Le bureau de l’association bonsens.org, s’est rapproché de spécialistes du droit et de la médecine afin de décider des actions à prendre toute affaire cessante contre cette décision. Dès demain nous vous tiendrons au courant.

Conscients de l’ampleur de l’angoisse générée par ce discours, nous encourageons chacun à continuer à s’informer. Nous considérons ces dispositions excessives et non mesurées étant donné le recul que nous avons sur les données du Royaume Uni qui a enlevé les restrictions et n’a pas rendu le pass sanitaire obligatoire.  Ce passage en force sera contesté comme il se doit. Notre association a été créé pour ramener le bon sens et nous continuerons coute que coute à agir dans ce sens.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>