Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Francis Cousin : l'ennemi des Etats-Unis : L'Europe

30 Septembre 2022, 14:00pm

Voir les commentaires

Qui a coupé le gaz ?

30 Septembre 2022, 13:53pm

Qui a coupé le gaz ?

Stratdiplo – Le 28 septembre 2022 – mondialisation.ca

 

Mais qui donc a bien pu couper les gazoducs sous-marins acheminant, ou capables d’acheminer, le gaz russe en Allemagne ?

 

De puissantes explosions sous-marines distinctes mais coordonnées ont coupé dans la nuit de dimanche à lundi l’une des deux conduites du gazoduc Nord Stream 2 terminé et rempli en fin d’année dernière, et lundi après-midi les deux conduites du gazoduc Nord Stream 1 en service depuis 2011. Dans les terminaux en Allemagne on a noté immédiatement que le gaz n’arrivait plus, puis le Danemark et la Suède ont détecté de grosses fuites et interdit la navigation localement auprès de l’île Bornholm, enfin les services sismologiques suédois ont déclaré avoir enregistré de fortes explosions.

 

Le gouvernement allemand est convaincu que la simultanéité et l’efficacité des explosions excluant toute cause accidentelle, il ne peut s’agir que d’une attaque de la part d’un Etat tiers, et le gouvernement russe le soupçonne également.

 

Avant même qu’on se demande à qui profite le crime, le gouvernement étatsunien non interrogé s’est empressé de déclarer que cela ne servirait personne, même s’il s’agissait d’un sabotage selon certaines rumeurs qu’il ne pouvait pas confirmer à ce stade. D’ailleurs personne n’avait demandé au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique de confirmer ou d’infirmer les déclarations des gouvernements allemand et russe concernant des sinistres survenus dans les eaux danoises et suédoises. Mais personne non plus n’a oublié les efforts énormes qu’ont déployés les Etats-Unis pour empêcher la construction du gazoduc Nord Stream 2, puis pour interdire son entrée en service.

 

Car qui a exercé de lourdes pressions politiques pendant des années pour interdire au gouvernement allemand de lancer ce chantier, puis pour le faire bloquer par les pays des eaux traversées ? Qui, ayant échoué par la diplomatie, a en mars 2018, décidé, annoncé et mis en œuvre toute une batterie de mesures coercitives illicites (et prohibées par l’Organisation Mondiale du Commerce) envers toute entreprise légale d’un pays tiers souverain suspectée d’avoir légalement, directement ou indirectement, participé à la construction du gazoduc Nord Stream 2 décidé par les gouvernements allemand et russe et autorisé par les gouvernements des pays riverains concernés ? Qui a, fin 2018, fait voter des lois par son parlement afin de s’autoriser à  « saisir » (voler) les biens présents aux Etats-Unis de toute entreprise participant à la construction de cet ouvrage objet d’appels d’offre du gouvernement allemand, tout sous-traitant de services, tout fournisseur de pièces détachées, toute entreprise de travaux sous-marins, toute compagnie d’assurance ou toute banque soutenant l’une des entreprises retenues par l’opérateur gazier allemand ? Qui a, de la sorte, dissuadé de nombreuses entreprises et réussi à retarder de quatre ans la construction de ce gazoduc (qui a duré trois fois plus longtemps que celle du Nord Stream 1), avec d’ailleurs la manifeste complicité du gouvernement allemand et de la Commission Européenne qui n’ont pas protesté contre toutes ces attaques illicites ?

https://www.mondialisation.ca/qui-a-coupe-le-gaz/5671603

 

Voir les commentaires

Acte de guerre des États-Unis contre l’Union européenne: Le président Biden a-t-il ordonné l’attaque terroriste contre Nord Stream ?

30 Septembre 2022, 13:50pm

Publié par Ciel Voilé

Acte de guerre des États-Unis contre l’Union européenne: Le président Biden a-t-il ordonné l’attaque terroriste contre Nord Stream ?

Michel Chossudovsky – Le 29 septembre 2022

 

« Le sabotage est la cause la plus probable des fuites dans deux gazoducs de la mer Baltique entre la Russie et l’Europe, ont déclaré les dirigeants européens, après que des sismologues ont signalé des explosions autour des gazoducs Nord Stream. »

 

Selon la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, « les fuites » dans la mer Baltique sont dues à un « sabotage » :

 

« Toute perturbation délibérée d’une infrastructure énergétique européenne active est inacceptable et entraînera la réaction la plus forte possible« , a-t-elle averti, et elle a demandé que soit menée une enquête  pour faire toute la lumière sur « les événements et leur raison ».

 

La première ministre danoise, Mette Frederiksen, les a qualifiés d' »actes délibérés« , ajoutant : « Nous ne parlons pas d’un accident » .

 

Mme Von Der Leyen n’a pas précisé qui aurait pu être à l’origine de ces « actes délibérés » de sabotage.

 

Une véritable bombe

 

Dans une interview télévisée du 7 février 2022, le président des États-Unis a reconnu que les États-Unis agiraient contre Nord Stream si nécessaire. Cette déclaration a été faite 3 semaines avant l’invasion russe :

 

Président Joe Biden : « Si la Russie envahit, ce qui signifie que des chars et des troupes traversent à nouveau la frontière de l’Ukraine, alors il n’y aura plus de Nord Stream 2. »

 

https://www.mondialisation.ca//acte-de-guerre-des-etats-unis-contre-lunion-europeenne-le-president-biden-a-t-il-ordonne-lattaque-terroriste-contre-nord-stream/5671619

 

Voir les commentaires

Radek Sikorki a effacé le tweet où il remerciait les USA d’avoir saboté les gazoducs

30 Septembre 2022, 13:47pm

Radek Sikorki a effacé le tweet où il remerciait les USA d’avoir saboté les gazoducs
  • 30 septembre 2022 – Le courrier des stratèges

 

Lundi soir 26 septembre, Radek Sikorski, ancien ministre polonais des Affaires étrangères, avait remercié les USA pour le sabotage de Nordstream 1 et Nordstream2. Hier soir 29 septembre, il l'a effacé! Tout en gardant le texte d'autres tweets se réjouissant de l'opération. Puis il a tout effacé. Au même moment, le renseignement russe fait savoir qu'il a des informations abondantes sur l'implication occidentale dans la destruction des gazoducs en quatre endroits différents. Commençons à dérouler le fil d'une opération où se mêlent, entre autres, des calculs américains et ceux, non moins sordides, d'une partie de la classe politique polonaise. En attendant plus de révélations. Car il se pourrait que ce qui remonte à la surface ne soit pas seulement le gaz s'échappant des tuyaux mais des preuves concrètes du nihilisme occidental en action. Et ce n'est pas beau à voir.

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/30/radek-sikorki-a-efface-le-tweet-ou-il-remerciait-les-usa-davoir-sabote-les-gazoducs/

 

Voir les commentaires

Ne rien faire, c’est être complice

29 Septembre 2022, 09:23am

Ne rien faire, c’est être complice

Claude Janvier – Le 28 septembre 2022

 

Il est tombé par terre, c’est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau. Est-ce que la descente aux enfers de la France est la faute de nos gouvernants ? Dans une large mesure, oui, mais pas que. Loin s’en faut.

Excédé par le comportement laxiste d’une trop grande majorité de la population, catastrophé par le niveau du QI moyen, lassé d’entendre une multitude râler uniquement en privé – il ne faut surtout pas prendre de risques -, et fatigué de l’indifférence du plus grand nombre face à une oppression omniprésente visant à détruire l’humanité, voici quelques réflexions.

 

Récemment, sur Twitter, quelques chefs d’entreprises haussaient le ton face à l’augmentation infernale des factures de l’électricité. Légitime revendication, sauf qu’il a fallu que cela leur tombe dessus pour qu’ils s’affolent. Et ce n’est pas terminé, car Élisabeth Borne vient d’avertir qu’en 2023, il y aura une hausse des tarifs (comprise entre 10 et 20 %). Ce n’est bien évidemment pas la faute des Russes, mais bien de l’incurie des gouvernements à gérer – entre autres – le parc des centrales nucléaires. (1) (2)

 

De plus en plus de gens vaccinés constatent les dégâts irréversibles des « liquides expérimentaux » dans leur corps. 2600 effets secondaires graves par semaine.  – Covid-19 : le bilan en 40 questions, retour sur deux ans d’infos et d’intox -. Pourtant, les bonnes informations circulent. Encore faut-il vouloir s’informer. Je suis toujours sidéré de la facilité avec laquelle une grande majorité de gens a obéi au doigt et à l’œil. La trahison des oligarques financiers et des gouvernants ne m’étonne pas, mais autant de précipitation d’une grande partie de la population à se soumettre à des confinements inutiles – c’est prouvé -, à des couvre-feux débiles, à des dérogations de sortie, à porter un masque bleu qui ne protège en rien du SARS Cov-2 (3)  et à se faire injecter des « liquides expérimentaux » encore en phase d’essais cliniques me laisse encore pantois.

 

 

https://www.mondialisation.ca/ne-rien-faire-cest-etre-complice/5671587

 

Voir les commentaires

« Tuer l’Europe avec l’Ukraine » : les suédois ont publié le plan secret du Pentagone

29 Septembre 2022, 09:15am

« Tuer l’Europe avec l’Ukraine » : les suédois ont publié le plan secret du Pentagone

https://uncutnews.ch/europa-mit-der-ukraine-toeten-die-schweden-haben-den-geheimplan-des-pentagons-veroeffentlicht/

 

Comme des lapins enchantés, les Européens descendent délibérément dans la gorge du Boa Constrictor américain

 

Au cours des deux dernières années, les experts militaires ne se sont jamais lassés de souligner que les États-Unis ont deux objectifs principaux avec l’OTAN: chasser l’URSS / Russie de l’Europe en tant que civilisation étrangère et garder l’Europe continentale sous contrôle afin qu’un nouveau dirigeant n’y émerge pas un jour.

 

Par exemple, l’expert militaire indépendant Igor Mykolaychuk a déclaré que les Yankees ont infligé la troisième plus grande défaite de leur histoire à l’Allemagne parce que dans une guerre hybride, ils n’ont pas réussi à « donner » l’Ukraine, ce que les Allemands recherchaient depuis le début du 20ème siècle, l’appelant une colonie (sous Guillaume II) ou une zone de peuplement (sous les nazis) et plus récemment rêvant de mettre le pays ukrainien complètement sous leur contrôle économique.

 

«  Les historiens internationaux ont répété à plusieurs reprises que l’Allemagne n’a pas une histoire normale », a-t-il souligné, par exemple, en mars de cette année. – Ils n’ont, disent-ils, que 12 ans de national-socialisme et le principal mémorial d’Auschwitz, et ils doivent constamment regretter ce qu’ils ont fait. Soixante-quinze ans, trois générations d’allemands ont grandi dans ce paradigme. Les allemands en avaient assez et recommencèrent à chérir les rêves impériaux. Mais Biden les a écrasés avec un « soft power » et a conquis l’Europe sans qu’un coup de feu ne soit tiré. De toute évidence, l’Amérique ne permettra en aucun cas à l’Allemagne de dominer l’Ancien Monde.

 

Pendant tout ce temps, l’Europe en général, et l’élite politique allemande en particulier, ont répété que les États-Unis étaient notre ami et la Russie notre ennemi, et que toutes les inventions sur la destruction de l’Europe par l’Amérique étaient des « machinations des ennemis de la Russie ».

Récemment, cependant, les correspondants suédois de Nya Dagbladen ont publié un mémorandum secret des stratèges de la RAND Corporation affiliée au Pentagone depuis janvier 2022. Le document de trois pages décrivait noir sur blanc un plan américain pour la destruction complète de l’économie européenne avec l’aide de l’Ukraine et une « attaque russe » dans laquelle l’Allemagne et le gouvernement d’Olaf Scholz ont joué un rôle important.

 

La raison de « l’affaiblissement » de Berlin, selon le plan, est de couper l’approvisionnement en gaz et en pétrole russes et de promouvoir la catastrophe pétrochimique et métallurgique en Allemagne avec une perte de 300 milliards d’euros. En conséquence, le chômage et l’émigration augmentent à travers l’Europe, les meilleurs esprits d’Europe migrent vers les États-Unis et Washington finit par en bénéficier avec des milliards de dollars.

 

Peut-on vraiment espérer qu’après cette publication, qui n’est pas la publication occidentale la moins insignifiante en termes d’importance des médias, l’Europe comprenne enfin ce qui se passe dans le grand jeu géopolitique actuel et qui a le principal intérêt dans la crise énergétique, et qu’elle commence à changer sa rhétorique extrêmement haineuse contre la Russie en quelque chose de plus ou moins raisonnable?

 

En 1991, c’est la Russie qui considérait la guerre froide comme terminée, tandis que de nombreux politiciens en Europe souriaient poliment mais continuaient à se préparer à une nouvelle confrontation avec la Russie », se souvient Sergueï Nazievsky, membre du CPRF et homme politique. – (EN) Ce n’est pas un hasard si, dans le contexte des récents événements politiques, l’Europe a adopté une attitude russophobe. Après tout, beaucoup de ceux qui font de la politique dans l’Union européenne d’aujourd’hui ont soit grandi directement avec l’éducation et les programmes politiques américains, soit sont sous la forte influence de Washington.

 

Les Suédois ont raison : tout le conflit actuel en Ukraine, avec toutes ses conséquences, a été mis en scène par les États-Unis. Donc, dès que l’Amérique le voudra, cela s’arrêtera. Mais je ne vois pas de conditions préalables à cela, car la Maison Blanche bénéficie de ce qui se passe. Après tout, l’Allemagne a été largement en mesure de construire l’Union européenne d’aujourd’hui grâce aux ressources énergétiques bon marché de la Russie.

 

La question se pose également de savoir pourquoi une telle publication est apparue, puisque tous les médias européens sont contrôlés par les Etats-Unis. Peut-être s’agit-il d’un regard sur les derniers vestiges de la raison qui sont encore présents quelque part. Nous devrions les soutenir dans le bon sens et le rappeler aux électeurs européens – les gars, regardez ce qu’ils vous font, regardez qui vous défendez vraiment.

 

Peut-être que le seul espoir est qu’au moins des voix sobres en Europe deviennent plus fortes, mais je ne crois pas que l’Europe reviendra à la raison dans le contexte de telles publications », a déclaré Sergei Obukhov, docteur en sciences politiques, expert des processus socio-politiques et des situations de crise en Europe centrale et en Russie, secrétaire du Comité central du CPRF, a partagé son opinion avec le journal SP. – (EN) La puissance économique européenne, qui n’est nullement inférieure à celle de la Chine et des États-Unis, est totalement inappropriée à la subjectivité politique des élites européennes.

 

C’est la base du conflit actuel sur la refonte des chaînes économiques mondiales en prévision de la redivision du monde sous les auspices du conflit ukrainien, plus précisément le marché des matières premières, qui implique la virtualisation des marchés pétroliers et gaziers en les renvoyant à toutes sortes de « contrats à terme » et de « produits dérivés » qui permettent aux sociétés financières américaines en particulier de contrôler tous ces flux d’énergie de manière rentable.

 

Personne n’a outrepassé le concept de marges bénéficiaires capitalistes, le « crapaud mondial » financier ne peut pas vivre autrement, donc l’Europe a été mise sous pression, pour ainsi dire.

 

L’Europe n’aura donc de « sens » que par une catastrophe comme celle de 1945, lorsque nos troupes ont envahi Berlin.

 

SP : – Peut-être, après cet article de Nya Dagbladet, la Suède réfléchira-t-elle au rôle qu’elle est en droit de jouer dans le projet de mandataire américain de l’OTAN ?

 

Cet article a probablement été publié parce que les forces du gouvernement suédois se sont regroupées et que les forces d’extrême droite qui se retournent contre les sociétés transnationales mondiales sont en train de se mettre en avant. Ainsi, au moins une partie de l’élite politique suédoise tire la sonnette d’alarme. Mais je ne parierais pas sérieusement là-dessus non plus.

 

Nous avons très bien vu comment les positions internationales de la Russie ont fluctué après les rapports du régime de Kiev sur le « succès de la contre-offensive » à Kharkiv. Si l’Europe (et les Suédois) ne voient pas de percée fondamentale dans la situation dans le domaine des opérations spéciales dans un avenir proche, les élites occidentales continueront à suivre la queue de l’Oncle Sam.

 

Tout dépendra de l’équilibre des pouvoirs dans un avenir proche. Ici, je vois des parallèles avec la bataille de Moscou pendant la Grande Guerre patriotique. Une fois que nous avons été en mesure d’inverser la situation en notre faveur, un mouvement antifasciste a émergé en Europe, et Roosevelt et Churchill sont devenus beaucoup plus accommodants. C’est également le cas ici – nous avons besoin du résultat d’une opération spéciale pour pousser les élites occidentales à réfléchir.

 

D’ici là, il est peu probable que l’Europe, en particulier la Suède et la Finlande, puisse se libérer du joug des États-Unis. Après tout, selon le politicien militaire Andrei Koshkin, chef du département de science politique et de sociologie de l’Université d’économie Plekhanov de Russie, ils constituent un excellent tremplin pour l’OTAN et ses larbins pour exercer une pression militaire et politique sur la Russie dans la bataille à venir pour les ressources de l’Arctique. La victoire ne serait pas le rétablissement du statu quo en Ukraine ou l’expansion vers l’Est de l’OTAN, mais l’Arctique avec ses ressources inimaginables.

 

(EN) Ce qui se passe dans le monde en ce moment est sans aucun doute très triste et troublant. Mais ce n’est qu’une certaine phase latente », explique l’expert. – (EN) Je suis profondément convaincu que d’ici la fin ou même au milieu de ce siècle, la vraie bataille commencera avec une probabilité à cent pour cent dans l’Arctique. Cela pourrait très bien être beaucoup plus violent que ce qui se passe actuellement. Et avec l’expansion de l’OTAN, les dirigeants américains de l’Alliance ne font que créer un tremplin plus large pour la confrontation à venir.

 

SP: Vous pouvez donc supposer que les États-Unis ne reculeront devant rien pour obtenir autant de territoire nordique que possible?

 

Il n’y a pas d’obstacles pour eux ici. Ni les obstacles militaires, ni les obstacles politiques, ni les contraintes morales ou éthiques ne sont pris en compte, de sorte qu’ils peuvent mener absolument n’importe quelle provocation juste pour augmenter la pression sur la Russie. Dans une guerre hybride de longue date contre nous, les Américains et les Britanniques ne reculeront devant rien lorsque les enjeux sont si élevés.

  •  

SOURCE: « УБИТЬ ЕВРОПУ УКРАИНОЙ »: ШВЕДЫ ОПУБЛИКОВАЛИ СЕКРЕТНЫЙ ПЛАН ПЕНТАГОНА

 

TRADUCTION : LZ

 

Voir les commentaires

L’Allemagne capitule face à la destruction américaine de sa puissance économique et politique

29 Septembre 2022, 08:56am

L’Allemagne capitule face à la destruction américaine de sa puissance économique et politique

 

  • 28 septembre 2022

 

Ce qui s'est passé hier 27 septembre 2022 est un événement d'une portée colossale. L'Allemagne est restée totalement passive devant le sabotage des gazoducs Nordstream 1 et 2. C'est-à-dire que l'Allemagne a renoncé à exercer sa souveraineté et à demander des comptes à la puissance étrangère à l'origine du sabotage. Les dirigeants berlinois sentent bien tout le ridicule qu'il y aurait à accuser la Russie. Mais alors, vers qui se tourner, sinon vers les Etats-Unis? Le 7 février 2022, Olaf Scholz n'avait pas bronché lorsque, durant une conférence de presse commune à la Maison Blanche, Joe Biden avait dit froidement que les Etats-Unis ne se priveraient pas 'd'arrêter Nordstream 2" en cas de guerre. Le 27 septembre 2022, il semble bien que les Etats-Unis soient passés à exécution. Et l'Allemagne s'est couchée: elle n'existe plus comme puissance politique.

 

 

https://lecourrierdesstrateges.fr//2022/09/28/lallemagne-capitule-face-a-la-destruction-americaine-de-sa-puissance-economique-et-politique/

 

Voir les commentaires

Le régime Biden sabote le gazoduc Nord Stream

29 Septembre 2022, 07:52am

Le régime Biden sabote le gazoduc Nord Stream

SABOTAGE du gazoduc Nord Stream clairement orchestré par le régime impitoyable de Biden : Nuland, Biden et le sénateur Johnson ont tous exigé d'y mettre fin définitivement par tous les moyens nécessaires.


Mercredi 28 septembre 2022 par : Mike Adams https://citizens.news/661195.html



(Natural News) La démolition des pipelines Nord Stream 1 et 2 dans la mer Baltique est l'un des actes de terrorisme et de sabotage les plus scandaleux et diaboliques de l'histoire de notre monde. Maintenant que le sabotage a été confirmé par de nombreuses nations, le jeu des reproches a commencé et tout le monde se demande "Qui l'a fait ?".


Le président Joe Biden, la fonctionnaire russophobe du département d'État Victoria Nuland et le sénateur GOP Ron Johnson avaient tous demandé que les pipelines Nord Stream soient supprimés, ce qui implique qu'ils utiliseront tous les moyens nécessaires pour parvenir à ce résultat.


Regardez à partir de 2:52 l'échange suivant entre le sénateur Ron Johnson et Victoria Nuland, connue pour sa haine de la Russie et architecte clé du régime corrompu de Zelensky qui coopère ouvertement avec de véritables nazis tout en volant des milliards de dollars aux contribuables américains :


Sénateur Ron Johnson : "Je ne vois pas de moyen plus puissant de punir l'agression russe que de revenir sur les progrès accomplis et, si possible, d'empêcher le Nord Stream 2 d'être achevé."
Sénateur Johnson : "...en prenant des mesures qui l'empêcheront de devenir JAMAIS opérationnel."
Nuland : "...Notre attente est que le gazoduc soit suspendu."


Johnson : "J'espère certainement que la commission sénatoriale des affaires étrangères se saisira d'une législation qui ne se contentera pas de le suspendre, mais qui y mettra fin de manière permanente."


Le 7 février de cette année, Joe Biden a proféré une menace à peine voilée d'anéantir le gazoduc Nord Stream dans son style habituel de voyou et de voyou que nous pouvons tous observer lorsqu'il prétend être un dur à cuire :


Joe Biden : "Si la Russie envahit... alors il n'y aura plus de Nord Stream 2. Nous y mettrons fin."
Journaliste : "Mais comment allez-vous faire, exactement, puisque... le projet est sous le contrôle de l'Allemagne ?".
Biden : "Je vous promets que nous serons en mesure de le faire". (suivi d'un sourire suffisant)

 

Plus tôt cette année, le 27 janvier, Victoria Nuland a promis que Nord Stream 2 serait stoppé "d'une manière ou d'une autre".


Victoria Nuland : "Si la Russie envahit l'Ukraine, d'une manière ou d'une autre, le Nord Stream 2 n'avancera pas."


Tout cela soulève une question évidente : Si le gaz naturel fournit aux Européens des engrais, de la nourriture, de l'énergie, de l'électricité, des emplois et des capacités industrielles à des prix abordables, pourquoi tant de responsables américains exigent-ils que les gazoducs soient supprimés ? Les responsables américains veulent-ils que les Européens souffrent ? (Plus d'informations ci-dessous...)


Les exercices de l'US Navy impliquant des équipes d'enlèvement d'explosifs sous-marins se sont déroulés dans la zone exacte de Bornholm, au Danemark, en juin de cette année
Comme Sea Power Magazine l'a rapporté le 14 juin de cette année, la Task Force 68 de la 6e flotte de l'US Navy effectuait des exercices d'enlèvement d'explosifs sous-marins dans la zone exacte où ces explosions de sabotage ont eu lieu. L'histoire de couverture était que la marine américaine avait besoin de mener des "expériences de chasse aux mines" en utilisant des drones sous-marins. Extrait de l'article :


« En soutien à BALTOPS, la 6e flotte de l'US Navy s'est associée aux centres de recherche et de guerre de l'US Navy pour apporter les dernières avancées en matière de technologie de chasse aux mines par véhicule sous-marin sans pilote en mer Baltique afin de démontrer l'efficacité du véhicule dans des scénarios opérationnels.


L'expérimentation a été menée au large de Bornholm, au Danemark, avec des participants du Naval Information Warfare Center Pacific, du Naval Undersea Warfare Center Newport et du Mine Warfare Readiness and Effectiveness Measuring, tous sous la direction de l'U.S. 6th Fleet Task Force 68.


Cette année, l'expérimentation s'est concentrée sur la navigation des UUV, les opérations d'équipe et l'amélioration des communications acoustiques, tout en recueillant des ensembles de données environnementales critiques pour faire progresser les algorithmes de reconnaissance automatique des cibles pour la détection des mines. »

Ainsi, le régime impitoyable de Biden menace publiquement de détruire le gazoduc Nord Stream par tous les moyens nécessaires, puis une force opérationnelle de la marine américaine se présente dans la région de Bornholm, dans la mer Baltique, avec des experts en démolition sous-marine, et quelques mois plus tard, le gazoduc Nord Stream est détruit, dans la région de Bornholm, dans la mer Baltique, mettant l'industrie européenne sur la voie de l'effondrement tout en renforçant la domination occidentale de l'industrie et de la monnaie américaine.


Hmmm...


Il n'est pas étonnant que les services de renseignement de l'État profond américain tentent désespérément de faire porter le chapeau à la Russie pour tout cela, même si la Russie n'a aucun intérêt financier à détruire son propre oléoduc, étant donné que cet oléoduc est leur poule aux œufs d'or pour des milliards de dollars de revenus si l'Allemagne devait rejeter l'emprise de l'OTAN et faire la paix avec la Russie.


Maintenant, au contraire, il n'y a aucune possibilité pour l'Allemagne de recevoir du gaz russe dans un avenir prévisible. Cette option a été retirée de la table grâce à cet acte éhonté de terrorisme et de sabotage.

Le régime impitoyable des États-Unis est-il en guerre contre l'Europe ?

Il apparaît de plus en plus que les États-Unis d'Amérique, actuellement occupés par un cartel illégitime et criminel qui a pris le pouvoir avec les élections volées de 2020, sont en guerre contre l'Europe. Le sabotage du gazoduc Nord Stream signifie qu'il n'y aura pas de gaz naturel pour l'Allemagne cet hiver, et il laisse entrevoir la quasi-certitude que le conglomérat chimique BASF sera contraint de cesser ses activités, très probablement avant la fin de cette année.

Ce que très peu de gens réalisent, c'est que si BASF ferme ses portes, le secteur industriel européen s'effondrera.
BASF fournit la grande majorité des produits chimiques industriels nécessaires aux engrais, au raffinage du pétrole, à l'aérospatiale, à la construction automobile, aux textiles, aux produits de consommation, aux fournitures médicales et aux médicaments, aux plastiques et aux résines, et bien plus encore. Sans BASF, l'industrie européenne ne peut pas fonctionner, et sans gaz naturel, BASF ne peut pas fonctionner.

Comme je l'ai souligné dans un article précédent, les propres porte-parole de BASF disent qu'ils ne sont même pas sûrs que les usines chimiques de BASF puissent un jour redémarrer si elles sont fermées, puisqu'elles n'ont jamais cessé leurs activités depuis les années 1960 :

La situation est si grave que le géant allemand de la chimie BASF - qui faisait autrefois partie du conglomérat chimique IG Farben dirigé par les nazis et qui a commis des crimes de guerre contre l'humanité - menace aujourd'hui d'arrêter l'exploitation d'installations industrielles qui fonctionnent sans interruption depuis les années 1960. Comme l'explique l'auteur Philip Oltermann dans un article du Guardian britannique intitulé "How gas rationing at Germany's BASF plant could plunge Europe into crisis" (Comment le rationnement du gaz à l'usine allemande BASF pourrait plonger l'Europe dans la crise), BASF est sur le point de fermer ses énormes installations chimiques en Allemagne en raison d'un manque de gaz naturel. Mais l'arrêt de la production pourrait être permanent, car personne ne sait si les usines peuvent un jour reprendre leurs activités après un arrêt, puisque l'acte même d'arrêter le système peut le briser.

Prenons l'exemple de cet article de Reuters de mars 2022, "BASF dit qu'elle arrêterait sa production si l'approvisionnement en gaz tombait à la moitié de ses besoins". Cet article explique :
Le groupe allemand BASF (BASFn.DE) a déclaré mercredi qu'il devrait arrêter sa production si l'approvisionnement en gaz naturel tombait à moins de la moitié de ses besoins, alors que le plus grand groupe chimique du monde mettait en garde contre les dommages causés à ses activités par la pénurie d'électricité en Europe.

La destruction de Nord Stream 1 et 2 garantit maintenant que BASF sera mis hors service. Cela signifie que l'industrie européenne est finie. Et cela signifie que les banques européennes vont être confrontées à une insolvabilité généralisée. L'existence même de la monnaie européenne - et de l'UE elle-même - est maintenant en question.


En faisant exploser Nord Stream, les États-Unis ont réussi à déclencher des événements qui feront s'effondrer l'Europe occidentale telle que nous la connaissons, transformant un continent du premier monde en un enfer du tiers monde où règnent la famine, la misère, le chômage et l'anéantissement industriel.

Ce résultat est déjà en marche et ne peut pas être arrêté, puisque les pipelines Nord Stream ne pourront pas être réparés avant des mois ou des années (aucune estimation officielle des délais de réparation n'a encore été rendue publique, mais la situation semble catastrophique). Désormais, l'Allemagne et de nombreux autres pays européens seront contraints d'acheter davantage de GNL à prix élevé auprès d'exportateurs américains, ce qui se traduit par le transfert de milliards de bénéfices de Gazprom (Russie) vers les exportateurs de GNL basés aux États-Unis.

Le régime Biden vient-il de saboter ses propres alliés européens afin de protéger la domination industrielle et monétaire américaine ?

Comme le montre ce court podcast publié hier, l'analyste financier Tom Luongo pense que la Réserve fédérale américaine est en guerre contre la Banque centrale européenne (BCE) dans le but de faire s'effondrer l'euro, de mettre en faillite les banques européennes et de maintenir la domination du dollar pour les années à venir (grâce au statut de pétrodollar qui permet à la Fed d'imprimer de la monnaie de manière apparemment illimitée).

Les hausses répétées des taux d'intérêt de la Fed, combinées à la guerre en Ukraine, poussent les investisseurs à fuir l'Europe et à se tourner vers des instruments libellés en dollars, tels que les bons du Trésor. La Fed a déjà indiqué qu'elle poursuivrait ses hausses de taux jusqu'à ce que l'inflation soit maîtrisée, ce qui signifie concrètement qu'elle augmentera les taux jusqu'à ce que quelque chose de majeur se produise sur la scène financière mondiale. Il semble que la première chose à se briser sera les banques européennes et potentiellement la BCE elle-même.

L'explosion des pipelines Nord Stream accélère la disparition de la BCE et de l'euro, laissant aux États-Unis la place de puissance industrielle et monétaire dominante du monde occidental. Mais cela souligne également l'étonnant sentiment de panique parmi les responsables du Trésor américain et de la Fed, qui sacrifient leurs alliés européens pour tenter de maintenir le dollar fiduciaire à flot un peu plus longtemps, alors même que la dette nationale approche les 31 000 milliards de dollars et que la machine à imprimer de l'argent tourne à plein régime.

Les plus de 12 milliards de dollars récemment approuvés pour l'Ukraine ne sont clairement qu'une étape finale coordonnée du pillage des coffres de l'Amérique par l'élite politique, qui sait parfaitement que presque toutes les devises des nations occidentales - y compris le Japon et les États-Unis - sont au bord de l'effondrement.

Nous semblons être dans un état de guerre mondiale en ce moment, et les occupants impitoyables qui dirigent actuellement le gouvernement des États-Unis sont prêts à plonger plus de 100 millions d'Européens dans la famine de masse, la congélation et le chômage afin de gagner un peu plus de temps pour le schéma de Ponzi de la monnaie américaine. Avec des amis comme Biden, Obama et Nuland, qui a besoin d'ennemis ?

 

Voir les commentaires

Vidéo en anglais : Tucker Carlson : le sabotage de Nord Stream

28 Septembre 2022, 19:52pm

Trois semaines avant la guerre en Ukraine, le 7 février 2022, devant les caméras, Biden a annoncé la destruction de Nord Stream, il n'a pas été cru. Le 27 janvier 2022, Victoria Nuland lançait la même menace de terrorisme environnemental.

  Vidéo en anglais : Tucker Carlson : le sabotage de Nord Stream

Voir les commentaires

François Asselineau : 3ème guerre mondiale ?

28 Septembre 2022, 19:25pm

Voir les commentaires