Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

Dolores Cahill : agenda 21 : réduction de la population et stérilité

2 Décembre 2022, 17:58pm

Voir les commentaires

URGENT : la Cour d’Appel de Paris ordonne la réintégration d’une soignante suspendue avec paiement des salaires dus

2 Décembre 2022, 17:39pm

URGENT : la Cour d’Appel de Paris ordonne la réintégration d’une soignante suspendue avec paiement des salaires dus
  • 2 décembre 2022 – Le courrier des stratèges

Maître Koraitem peut se targuer d'avoir remporté une très belle victoire devant la Cour d'Appel de Paris. Il vient en effet d'obtenir la confirmation d'une décision prise en première instance de réintégration d'une infirmière de l'Institut de Curie, suspendue pour ne pas avoir présenté son schéma vaccinal complet. Cette décision devrait ébranler un peu plus la digue gouvernementale dressée sur ce sujet.

C’est une décision très importante que Maître Koraitem a obtenue, aux côtés de l’infirmière de l’Institut Curie qu’il conseillait dans cette affaire de suspension d’une soignante non-vaccinée. La Cour d’Appel de Paris a en effet confirmé une décision de réintégration d’un soignant suspendu avec paiement rétroactif des salaires rendue par un juge départiteur.

Les motifs de la décision sont par ailleurs particulièrement clairs et tranchants, puisqu’ils indiquent que la suspension n’est pas conforme au Code du Travail, ce que nous avons largement expliqué à l’époque

 C'est historique ! La Cour d’appel de Paris refuse de suspendre le versement des arriérés de salaire et la réintégration d'une infirmière non vaccinée. Ma cliente est la première soignante en France non-vaccinée a être réintégrée sans qu’une Cour d’appel ne juge le contraire. pic.twitter.com/1zDeMaBs5J
Tarek Koraitem (@KoraitemAvocat) December 1, 2022

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/12/02/urgent-la-cour-dappel-de-paris-ordonne-la-reintegration-dune-soignante-suspendue-avec-paiement-des-salaires-dus/

 

Voir les commentaires

URGENT : l’INSEE confirme l’effondrement de la natalité depuis le début de la vaccination

2 Décembre 2022, 17:35pm

URGENT : l’INSEE confirme l’effondrement de la natalité depuis le début de la vaccination
URGENT : l’INSEE confirme l’effondrement de la natalité depuis le début de la vaccination
  • 2 décembre 2022 – Le courrier des stratèges

En 2022, la natalité connaît un décrochage historique, avec des chiffres jamais connus jusqu'ici. Cette tendance qui a commencé à s'affirmer en juin 2022, c'est-à-dire 9 mois après l'atteinte des 85% de taux de vaccination dans la population, est devenue catastrophique depuis le mois d'août, c'est-à-dire depuis les premiers effets de la troisième dose. Pour l'instant, l'INSEE ne donne aucune explication à ce trou d'air inquiétant pour l'avenir démographique du pays.

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/12/02/urgent-linsee-confirme-leffondrement-de-la-natalite-depuis-le-debut-de-la-vaccination/

 

Voir les commentaires

De quoi le scandale Fact & Furious est-il le nom ? L’analyse d’Idriss Aberkane, Didier Maïsto et Xavier Azalbert

1 Décembre 2022, 23:37pm

De quoi le scandale Fact & Furious est-il le nom ? L’analyse d’Idriss Aberkane, Didier Maïsto et Xavier Azalbert
FranceSoir Publié le 01 décembre 2022 – 21:05

 

Dans cet “Entretien essentiel“ sous forme d’une discussion-débat, l’essayiste et conférencier Idriss Aberkane, le journaliste indépendant Didier Maïsto et le directeur de la publication de FranceSoir Xavier Azalbert décryptent le système médiatique mainstream : invisibilisation, diffamation, collusion… sans langue de bois aucune, les trois participants à cette émission analysent les techniques de manipulation employées par ces médias qui ont « une approche perverse de l’information ». Un entretien qui fait suite à l’enquête menée par FranceSoir et Idriss Aberkane sur Fact & Furious, site de fact-checking controversé aujourd’hui fermé, dont les révélations ont mis en lumière les compromissions du « cartel des fact-checkers ».

https://www.francesoir.fr/videos-l-entretien-essentiel/de-quoi-le-scandale-fact-furious-est-il-le-nom-aberkane-maisto-azalbert

 

Voir les commentaires

Pourquoi nous résistons, pourquoi nous écrivons

1 Décembre 2022, 19:01pm

Voir les commentaires

Hélène Banoun sur la transmission de l'ARN Messager

1 Décembre 2022, 18:56pm

Voir les commentaires

Des scientifiques de la quinta columna analysent au microscope divers vaccins et des anesthésiants locaux

1 Décembre 2022, 18:08pm

Voir les commentaires

Dr Gayet : caractéristiques du pervers narcissique

1 Décembre 2022, 18:07pm

Voir les commentaires

Google prêt à payer 390 millions de dollars pour arrêter les investigations sur son utilisation des données de géolocalisation

1 Décembre 2022, 17:50pm

Google prêt à payer 390 millions de dollars pour arrêter les investigations sur son utilisation des données de géolocalisation
FranceSoir Publié le 01 décembre 2022 - 14:40

 

En 2018, à la suite de révélations publiées dans le média The Associated Press qui affirmaient que Google enregistre les mouvements de ses utilisateurs, y compris lorsque les paramètres de localisation ne sont pas activés, les procureurs généraux de 40 États américains ont ouvert une enquête autour de la manière dont le moteur de recherche recueille les données. Le géant du numérique a préféré verser 391,5 millions de dollars aux États en question dans le but de mettre fin aux investigations en cours. 

Ce 23 novembre, invité sur le plateau de l'émission « Just The News, No Noise » de la chaîne du câble américain Real America’s Voice, le procureur général de la Caroline du Sud Alan Wilson est revenu sur l’accord amiable trouvé le 14 novembre entre le géant américain Google et plusieurs États américains : « Le plus important jamais conclu avec des procureurs généraux de plusieurs États autour de la protection des informations personnelles aux États-Unis ».

https://www.francesoir.fr/societe-science-tech/google-pret-payer-390-millions-de-dollars-pour-arreter-les-investigations-sur-son-utilisation-des-donnees-de-geolocalisation

 

Voir les commentaires

Covid : le Conseil d'Etat grec déclare inconstitutionnel le maintien de l'obligation vaccinale du personnel soignant

1 Décembre 2022, 17:42pm

Covid : le Conseil d'Etat grec déclare inconstitutionnel le maintien de l'obligation vaccinale du personnel soignant

FranceSoir Publié le 29 novembre 2022 - 20:45


 

Selon une information rapportée le 24 novembre par l’association Children's Health Defense dirigée par l'avocat Robert Francis Kennedy Jr, le Conseil d'État grec – la plus haute Cour administrative du pays – a statué sur le maintien de l’obligation de vaccination contre le Covid-19 du personnel soignant : il a déclaré la mesure inconstitutionnelle. Cette décision, qui sonne la fin de 15 mois de suspension sans salaire, fait écho à celle du ministère de la Santé allemand, qui ne devrait pas renouveler la mesure pour l'année 2023.

La décision du Conseil d'État : une atteinte aux droits fondamentaux trop longue et des données épidémiologiques insuffisantes

Le Conseil d’État hellénique est composé de sept juges : 6 d’entre eux ont voté en faveur de la réintégration des soignants suspendus demandée par l'Association nationale des employés des hôpitaux publics (un organisme syndical hospitalier grec) dans le cadre d’une action en justice intentée en leur nom. Pour l'institution, la prolongation du mandat vaccinal pour 2023 est devenue inconstitutionnelle. Si les juges estiment que la vaccination obligatoire de certaines catégories de travailleurs est constitutionnelle, cette mesure ne le reste tant qu'elle n'entre pas en contradiction avec le "principe de proportionnalité".

Cette Cour suprême grecque a reconnu que les mesures sanitaires mises en œuvre dans le cadre de la crise du Covid-19 constituent une atteinte grave aux droits fondamentaux suivants : la liberté d’épanouissement personnelle, la liberté de circulation et le droit au respect de la vie privée. En revanche, selon le Conseil d'Etat, ces mesures ne peuvent être constitutionnelles que si celles-ci restent appliquées dans un intervalle de temps nécessaire et demeurent proportionnelles à la menace que représente le risque sanitaire. Aussi, par sa nature temporaire, la sévérité et la durée de cette politique doivent faire l'objet d'une réévaluation ponctuelle par les autorités compétentes sur la base des données épidémiologiques à disposition et des dernières découvertes scientifiques crédibles, juge-t-elle. 

https://www.francesoir.fr/politique-monde/conseil-detat-grec-declare-inconstitutionnel-maintien-obligation-vaccinale-soignants

Voir les commentaires