Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Ciel Voilé

L’AFP épinglée une nouvelle fois pour publication d’informations inexactes sur le vaccin

14 Mai 2021, 16:02pm

L’AFP épinglée une nouvelle fois pour publication d’informations inexactes sur le vaccin

Publié le 08/05/2021 à 17:08 – France Soir


 

Une tribune publiée par le Dr Umlil du CTIAP de Cholet démontre ce jour comment l’Agence France Presse (AFP) et AFP Factuel publient des informations inexactes sur le vaccin. L’article de vérification de l’AFP qui attaquait le CTIAP nécessite rectification.

La désinformation de AFP et Libération devient de plus en plus courante, surtout sur des sujets aussi sensibles que les traitements médicaux qui demandent une spécialité – les attaques effectuées par ces services de vérification tarifés (c’est-à-dire payé par des tiers comme par exemple entre Facebook et Libération) contribuent à la désinformation car ces services se présentent en « gardiens de la vérité », portant atteinte de manière outrancières aux scientifiques sans que ces derniers ne soient contactés. Ils n’hésitent pas non plus à coller des étiquettes sur ces chercheurs alors que le principe de la science est d’engager un débat, une dialectique, un "processus itératif" comme le rappelait Guy Courtois dans son "Entretien essentiel".

Ces méthodes, dignes d’une autre époque s’apparentent à du contrôle de l’information, mais quand elles s’adressent à des publications médicales, un mot vient à l’esprit : charlatanisme. Le charlatan est celui qui
"prétend de manière frauduleuse ou par ignorance disposer de compétences médicales ou une personne qui prétend, professionnellement ou publiquement, posséder des compétences, des connaissances, des qualifications qu'elle ne possède pas". De manière plus générale, le charlatan pratique l'imposture, grâce à des trucages, des déformations de la réalité, en vue de gagner sa confiance, généralement pour obtenir de l'argent (tarification du journal ou du service) ou tout autre avantage (aide de l’État ?).

Nous publions avec l’accord du Dr Umlil cette vérification sous forme de tribune.

 

 

Voir les commentaires

Pierre Barnérias interviewe Le Pr Montagnier sur les vaccins

14 Mai 2021, 11:01am

Voir les commentaires

Arizona : les données électorales ont été supprimées avant l'audit

13 Mai 2021, 19:27pm

Arizona : les données électorales ont été supprimées avant l'audit

BREAKING : Les responsables des élections du comté de Maricopa ont supprimé toute la base de données des machines à voter - y compris " toutes les informations électorales " de la base de données principale - avec une copie de la lettre du Sénat.

 

 

Patty McMurray Publié le 12 mai 2021 à 22h27

 

 

La semaine dernière, le Gateway Pundit a fait état de la réunion d'urgence convoquée par le conseil des superviseurs du comté de Maricopa, après que le comté ait été incapable de fournir des mots de passe aux auditeurs chargés de vérifier les résultats des élections de 2020 dans le comté. Il n'a pas non plus fourni l'accès aux routeurs, qui étaient également demandés dans le cadre de l'audit.

 

Cet après-midi, il a été découvert que "l'ensemble de la base de données" pour l'élection générale de 2020, montrant le "décompte et le rapport des résultats", a été supprimé !

 

Voici la lettre adressée à Jack Sellers, président du conseil de surveillance du comté de Maricopa, par Karen Fann, présidente du Sénat de l'Arizona :

 

Cher président Sellers :

 

Je vous écris pour solliciter votre aide et votre coopération dans la résolution de trois (3) problèmes graves qui ont surgi au cours de l'audit en cours du Sénat sur les résultats des élections générales du 3 novembre 2020 dans le comté de Maricopa.

 

  1. Non-respect permanent des citations à comparaître du législateur

 

La première question concerne l'intention apparente du comté de Maricopa de revenir sur son engagement antérieur de se conformer pleinement aux assignations législatives émises le 13 janvier 2021 qui, comme vous le savez, ont été jugées valides et exécutoires par le juge Thomason.

 

À ce jour, les avocats du comté de Maricopa ont refusé de produire des images virtuelles des routeurs utilisés dans le cadre de l'élection générale, s'appuyant sur une affirmation concluante et non étayée selon laquelle la fourniture des routeurs mettrait en quelque sorte " en danger la vie des agents de la force publique, leurs opérations, ou les informations de santé protégées et les données personnelles des citoyens du comté de Maricopa ".

 

"Si cela est vrai, le fait que le comté de Maricopa stocke sur ses routeurs des quantités substantielles d'informations personnelles très sensibles de citoyens et d'employés est une accusation alarmante des pratiques laxistes du comté en matière de sécurité des données, plutôt que des assignations législatives.

 

De même, l'affirmation du comté selon laquelle la production des routeurs Internet à des fins d'inspection coûterait jusqu'à 6 millions de dollars semble en contradiction avec la déclaration antérieure du procureur adjoint du comté, Joseph La Rue, à l'agent de liaison en matière d'audit, Ken Bennett, selon laquelle les routeurs avaient déjà été déconnectés du réseau du comté et étaient prêts à être livrés au Sénat de manière imminente.

 

Néanmoins, dans un effort pour résoudre le différend concernant la production des routeurs, nous proposons que des agents de CyFIR, une société d'expertise numérique expérimentée et sous-traitante de Cyber Ninjas, examinent les images virtuelles des routeurs concernés dans les locaux du comté de Maricopa et en présence de représentants du bureau du shérif du comté de Maricopa.

 

Un tel arrangement permettrait au comté de Maricopa de conserver la garde et de surveiller l'examen des données des routeurs tout en garantissant que le Sénat puisse accéder aux informations dont il a besoin - et auxquelles il a constitutionnellement droit - pour mener à bien son audit. Le Sénat n'a aucun intérêt à consulter ou à prendre possession de toute information qui n'est pas liée à l'administration de l'élection générale de 2020.

 

Par ailleurs, le comté de Maricopa a refusé de fournir les mots de passe nécessaires pour accéder aux dispositifs de tabulation des votes. L'insistance de ses avocats sur le fait que le comté n'a pas la garde ou le contrôle de ces informations est démentie par la conduite par le comté de ses propres audits qui, s'ils étaient aussi complets qu'ils sont censés l'être, auraient presque certainement impliqué l'utilisation des mots de passe pour examiner les dispositifs de tabulation, et il est difficile de croire que le comté n'a aucun droit contractuel d'obtenir (c'est-à-dire de contrôler) les informations relatives aux mots de passe de Dominion.

 

  1. Anomalies dans la chaîne de possession et l'organisation des bulletins de vote

 

Au fur et à mesure de la progression de l'audit, les contractants du Sénat ont pris conscience d'omissions, d'incohérences et d'anomalies apparentes concernant la manipulation, l'organisation et le stockage des bulletins de vote par le comté de Maricopa :

 

1. Le comté n'a pas fourni de documentation sur la chaîne de possession des bulletins de vote. Cette documentation existe-t-elle, et si oui, sera-t-elle produite ?

2. Les sacs dans lesquels les bulletins ont été stockés ne sont pas scellés, bien que l'équipe d'audit ait trouvé au fond de nombreuses boîtes des sceaux découpés du type de ceux qui auraient scellé un sac à bulletins. Pourquoi ces scellés ont-ils été placés au fond des boîtes ?

3. Les lots à l'intérieur d'une boîte sont fréquemment séparés par un simple séparateur sans aucune indication des numéros de lots correspondants.Dans certains cas, les séparateurs de lots sont complètement absents.Ce manque d'organisation a considérablement compliqué et retardé les efforts de traitement des bulletins de l'équipe d'audit.Quelles sont les procédures du comté pour trier, organiser et emballer les lots de bulletins ?

4. La plupart des urnes étaient simplement scellées avec du ruban adhésif ordinaire, sans aucun sceau d'inviolabilité : est-ce la pratique habituelle du comté pour stocker les bulletins de vote ?

5. L'équipe d'audit a rencontré un nombre important de cas dans lesquels il y a une disparité entre le nombre réel de bulletins contenus dans un lot et le total indiqué sur la fiche de rapport rose accompagnant le lot.Dans la plupart de ces cas, le total sur la fiche de rapport rose est supérieur au nombre de bulletins dans le lot, bien qu'il y ait quelques cas dans lesquels le total est inférieur.Quelles sont les raisons de ces divergences.Pour votre référence, veuillez voir plusieurs exemples illustratifs (c'est-à-dire non exhaustifs) dans le tableau ci-dessous :

 

Pour votre commodité, des images des bordereaux de rapport roses correspondants sont jointes à la pièce A.

 

 

  1. Bases de données supprimées

 

Nous avons récemment découvert que l'ensemble du répertoire "Database" du lecteur D de la machine "EMSPrimary" a été supprimé. Cela supprime les détails relatifs aux élections qui semblent avoir été couverts par l'assignation à comparaître. En outre, la base de données principale du logiciel Election Management System (EMS), "Results Tally and Reporting", ne se trouve nulle part sur la machine EMSPrimary, même si tous les clients EMS font référence à cette machine comme emplacement de la base de données.

 

Cela suggère que la base de données principale pour toutes les données relatives aux élections générales de novembre 2020 a été supprimée. Pouvez-vous nous dire pourquoi ces dossiers ont été supprimés et s'il existe des sauvegardes qui pourraient contenir les dossiers supprimés ?

 

L'image ci-dessous montre l'emplacement des dossiers dont on sait qu'ils ont été supprimés. En outre, la base de données principale pour "Results Tally and Reporting" n'est pas présente.

 

J'espère que nous pourrons résoudre ces problèmes et ces questions de manière constructive sans avoir recours à des citations à comparaître supplémentaires ou à d'autres procédures obligatoires. À cette fin, je vous invite, ainsi que tous les autres responsables ou employés du comté de Maricopa (y compris les responsables du service des élections) qui possèdent des connaissances ou des informations concernant les questions susmentionnées, à une réunion au Capitole de l'État de l'Arizona le mardi 18 mai 2021, à 13 h, dans la salle d'audience 109. Le président Petersen, l'ancien secrétaire Bennett et moi-même assisterons à cette réunion, qui sera retransmise en direct au public.

 

Veuillez me faire savoir dès que possible si vous acceptez mon invitation et, le cas échéant, quel personnel du comté de Maricopa y assistera.

 

Je vous remercie de votre coopération sur ces importantes questions d'intérêt public.

 

Respectueusement,

 

Karen Fann, Présidente

 

Sénat de l'Arizona

 

Lorsque les inspecteurs ont reçu les boîtes de bulletins de vote où l'audit a été effectué, le ruban inviolable était coupé sur les boîtes et le nombre de bulletins à l'intérieur des boîtes n'était pas le même que celui rapporté par le journaliste du comté, et ce qui a été remis au Sénat ne concorde pas.

 

Une semaine avant que les machines ne soient remises, les enregistrements ont été supprimés par un administrateur - ceci doit être considéré comme un acte de dissimulation intentionnel !

 

L'équipe d'audit de Maricopa Arizona a également tweeté au sujet de cette bombe :

Breaking Update : Le comté de Maricopa a supprimé un répertoire rempli de bases de données électorales du cycle électoral 2020 quelques jours avant que le matériel électoral ne soit livré à l'audit. C'est une spoliation de preuves !

 

Pourquoi la base de données serait-elle supprimée à moins qu'il y ait quelque chose d'énorme qu'ils essaient de cacher ? Cet article s'adresse à tous ceux qui ont essayé de convaincre les Américains qu'aucune fraude électorale n'a eu lieu lors des élections de novembre et que c'était l'élection la plus sûre et la plus sécurisée de l'histoire moderne.

 

Rien à voir ici !

 

https://www.thegatewaypundit.com/2021/05/breaking-maricopa-county-elections-officials-deleted-entire-database-voting-machines-including-election-information-main-database/

 

Voir les commentaires

Inde : mort d'un promoteur du vaccin deux jours après sa vaccination sur la chaîne de TV nationale

13 Mai 2021, 18:53pm

Inde : mort d'un promoteur du vaccin deux jours après sa vaccination sur la chaîne de TV nationale

Un "ambassadeur" indien de la santé reçoit le vaccin COVID en direct à la télévision pour montrer à tout le monde à quel point il est sûr - il meurt deux jours plus tard.

 

Par Jim Hoft Publié le 12 mai 2021 à 16h14

 

Vivekh, un acteur indien et ambassadeur de la santé pour l'État indien du Tamil Nadu, est décédé le 17 avril deux jours après avoir reçu une dose de vaccin COVID-19 au début du mois.

L'acteur et comédien bien connu a été admis dans un hôpital local le 16 avril pour un arrêt cardiaque après avoir été vacciné avec le Covaxin, un vaccin indien contre le coronavirus, le jour précédent. L'homme de 59 ans a été amené à l'hôpital inconscient et a subi une angiographie coronaire et une angioplastie avant de mourir le lendemain matin, a rapporté GreatGameIndia.

L'hôpital a déclaré que Vivekh souffrait d'un syndrome coronarien aigu avec choc cardiogénique et blocage à 100 % d'un vaisseau sanguin.

L'acteur avait pris sa première dose de Covaxin jeudi lors d'un événement télévisé avec le secrétaire à la santé du Tamil Nadu pour encourager la vaccination.

" Je veux mettre fin à toutes les rumeurs. Je veux montrer aux gens qu'il n'y a aucun danger à se faire vacciner. Au contraire, cela nous protégera." Vivekh, ambassadeur de la santé publique de l'Inde, à la télévision nationale alors qu'il se fait vacciner. "

 

https://www.thegatewaypundit.com/2021/05/indian-health-ambassador-gets-covid-vaccine-live-tv-show-everyone-safe-dies-2-days-later/

 

Voir les commentaires

Déremboursement de l’homéopathie : STOP à la casse des médecines naturelles !

13 Mai 2021, 16:45pm

Déremboursement de l’homéopathie : STOP à la casse des médecines naturelles !

Madame, Monsieur,   


 

Emmanuel Macron est-il en train de brader votre santé au profit des patrons de l’industrie pharmaceutique ?


 

Le 9 juillet 2019, un an JOUR POUR JOUR après sa réunion secrète avec le Club Dolder, le plus puissant lobby pharmaceutique mondial…


 

Emmanuel Macron a décidé de dérembourser l’homéopathie CONTRE l’avis de 74% des Français ! (1)


 

Au fil des mois, le plan du Président est de plus en plus clair : il CASSE les médecines naturelles pour donner à Big Pharma les pleins pouvoirs sur VOTRE santé.


 

PREUVE n°1 : Emmanuel Macron vient de dérembourser l’homéopathie contre l’avis de 74% des Français et malgré le fait que plusieurs millions d’entre nous avons demandé le maintien de ce remboursement à travers de nombreuses pétitions ! (2)


 

PREUVE n°2 : en juillet 2018, il a fait sauter des procédures de contrôle sur les nouveaux médicaments (3) 


 

PREUVE n°3 : il est en train de mener une guerre sans merci contre les huiles essentielles et les compléments alimentaires en préparant la restriction de leur utilisation (4).   


 

PREUVE n°4 : il veut faire la peau aux herboristes en bloquant leur reconnaissance officielle alors qu’il reste seulement 15 herboristeries dans toute la France contre 23’000 pharmacies !


 

À qui profite le crime ?


 

Certainement pas à vous ! Car demain, si vous ne faites rien…


 

Vous devrez payer plein pot pour vos soins homéopathiques…

Vous devrez prendre des médicaments pour lesquels les procédures de contrôle sont minimales…

Vous ne pourrez plus utiliser les huiles essentielles librement…

Vous ne pourrez plus vous soigner par les plantes…

ET SURTOUT : lorsque vous serez privé de toutes les médecines alternatives, votre santé et celle de vos proches sera entièrement soumise aux patrons des laboratoires pharmaceutiques !


 

Heureusement, tout n’est pas perdu :


 

Plus de 2 millions de personnes ont signé différentes pétitions pour réclamer le maintien du remboursement de l’homéopathie et la protection des médecines naturelles. Si nous continuons à nous mobiliser, nous finirons par gagner !

Le Sénateur Joël Labbé mène un combat vaillant pour que les herboristes fassent leur retour dans les rues de nos villes et nos villages.

Des milliers de thérapeutes passionnés, engagés et compétents font vivre les médecines naturelles et aident chaque jour des millions de malades qui ne trouvent pas de solutions satisfaisantes auprès des médecines classiques.


 

Mais pour affaiblir ce mouvement populaire, la gigantesque pieuvre pharmaceutique et ses lobbyistes manœuvrent en coulisses. Big Pharma dépense en effet chaque année plus de 20 MILLIONS d’euros pour influencer les administrations françaises et européennes. (5)  


 

C’est pourquoi VOUS DEVEZ vous poser cette question :


 

Voulez-vous que l’argent du lobby pharmaceutique prenne les décisions sur votre santé ? Ou préférez-vous le faire à leur place ?   


 

Si vous voulez décider vous-même, alors vous n’avez qu’un seul moyen… 


 

FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX en signant la grande pétition nationale contre la mise à mort des médecines naturelles ! 


 

Il faut faire BARRAGE contre le plan machiavélique des patrons de l’industrie pharmaceutique qui veulent tuer l’homéopathie, les médecines douces et nous imposer leur empire du médicament. 


 

Ils n’ont pas le droit de contrôler votre santé dans le but de faire grossir leurs profits encore et encore. 


 

Ils n’ont pas le droit de vous priver de toutes les possibilités que vous offrent les médecines naturelles pour vous soigner. Ces trésors de la nature vous appartiennent et vous devez vous battre pour votre droit à en profiter librement. 


 

Il s’agit de votre santé et de celle de millions d’autres Français


 

Certains sont, en ce moment même, gravement malades. Ne les abandonnez pas à leur sort. Demain, vous pourriez être à leur place.


 

C’est pour cela que je vous supplie de SIGNER MAINTENANT notre grande pétition nationale contre la mise à mort des médecines naturelles. 


 

En signant cette pétition, vous demandez solennellement au Président Macron de :


 

Renoncer au projet de déremboursement de l’homéopathieafin que les 20 millions de Français qui en ont besoin puissent continuer à se soigner ;

Garantir la liberté totale d’utilisation des huiles essentiellesafin que les Français puissent continuer à profiter de ces trésors de la nature reconnus depuis des générations ;

Reconnaitre officiellement le métier d’herboristeafin que les Français puissent bénéficier pleinement et en toute sécurité des possibilités nombreuses offertes par les plantes médicinales pour se soigner naturellement.  


 

SIGNEZ MAINTENANT cette pétition.


 

Je compte sur votre soutien : plus nous serons nombreux à faire entendre notre voix, plus nous avons de chances de gagner cette bataille cruciale pour notre santé.  


 

Jacques Legrand, Président de l’Alliance Internationale pour la Défense des Médecines Naturelles (AIDMN)  


 

 Sources :

(1) https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/07/09/l-homeopathie-va-etre-progressivement-deremboursee_5487417_3224.html

(2) http://www.leparisien.fr/societe/sante/homeopathie-74-des-francais-veulent-le-maintien-du-remboursement-08-11-2018-7938603.php

(3) https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/le-gouvernement-cede-t-il-a-l-industriepharmaceutique_2845553.html

(4) http://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/db0566e3b2a9ab8aac2a545f190d2795.pdf

(5) https://www.bastamag.net/webdocs/pharmapapers/l-argent-de-l-influence/lobbying-a-parisbruxelles-et-washington-l-enorme-puissance-de-feu-des-labos/

 

 


 

Voir les commentaires

Censure inégalée aux Etats-Unis et perte de crédibilité des médias grand public

13 Mai 2021, 15:58pm

Voir les commentaires

Sud Radio : Martine Wonner sur le vote du pass sanitaire

13 Mai 2021, 12:54pm

Voir les commentaires

Dr Tenpenny sur la protéine spike

13 Mai 2021, 09:08am

Voir les commentaires

Test nasal à l'école

13 Mai 2021, 08:51am

Voir les commentaires

Avec près de 1,7 milliard d’euros touchés ce printemps, BlackRock est le premier bénéficiaire des dividendes du CAC40

13 Mai 2021, 08:16am

Avec près de 1,7 milliard d’euros touchés ce printemps, BlackRock est le premier bénéficiaire des dividendes du CAC40
 

12 mai 2021 - Observatoire des multinationales

 

À qui vont bénéficier les 51 milliards que les groupes du CAC40 vont verser malgré une épidémie qui se prolonge et les nombreuses aides publiques dont ils bénéficient ? Nouvelle publication dans le cadre de notre campagne Allô Bercy ? Pas d’aides publiques aux grandes entreprises sans conditions.

Sans surprise, le principal bénéficiaire de la cuvée 2021 des dividendes du CAC40 est… BlackRock. Le gestionnaire d’actifs est présent au capital de la quasi-totalité des grandes entreprises françaises, et notamment de celles qui versent le plus de dividendes comme Total et Sanofi. Il touchera à ce titre près de 1,7 milliard d’euros de la part des grands groupes français, selon les informations publiquement disponibles (voir note méthodologique).

 

 


 

Voir les commentaires